Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Même peu inspirés, les Girondins filent en 8es - Débrief et NOTES du match (Bordeaux 2-0 Dijon)

Par Alexis Goudlijian - Actu Coupe De La Ligue, Mise en ligne: le 29/10/2019 à 23h09
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Parfois bousculés et pas franchement inspirés dans le jeu devant leur public, les Girondins de Bordeaux ont tout de même battu Dijon (2-0) ce mardi, dans le cadre des 16es de finale de la Coupe de la Ligue, grâce à des buts de Josh Maja et de Nicolas De Préville.

Même peu inspirés, les Girondins filent en 8es - Débrief et NOTES du match (Bordeaux 2-0 Dijon)
Josh Maja, au centre, a inscrit le 1er but de Bordeaux contre Dijon.

Sans convaincre, les Girondins de Bordeaux ont assuré l'essentiel face à Dijon (2-0) ce mardi, à l'occasion des 16es de finale de la Coupe de la Ligue. Porté par des buts de Josh Maja et Nicolas De Préville, et un gardien Gaëtan Poussin en forme, le club de Gironde continue finalement l'aventure en coupe nationale. 

Maja lance la rencontre

Devant un public en grève et apathique, et après une première tentative de Hwang, le club au scapulaire prenait rapidement l'avantage, d'une tête rageuse de Maja (1-0, 8e), déviée par Alphonse sur un bon service de Kalu. Par la suite, les Bordelais baissaient en intensité et tombaient dans un faux-rythme, en gardant une possession stérile, face à des Dijonnais pourtant attentistes.

Côté bourguignon, les actions se faisaient rares. A l'image d'une grotesque simulation de Cadiz dans la surface devant Koscielny, les Dijonnais étaient peu inspirés sur le plan offensif et peinaient à approcher la cage bordelaise. Le premier acte s'avérait pauvre en occasions, même si Benito passait proche de doubler la mise sur corner avec une tête qui échouait sur le poteau !

Poussin sauve Bordeaux

Au retour des vestiaires, Dijon revenait avec d'autres intentions et prenait clairement le jeu à son compte. Juste avant l'heure de jeu, Ndong signait la première frappe cadrée de son équipe, mais butait sur Poussin ! Dans une bonne période, le DFCO poussait mais Poussin répondait encore présent sur un tir croisé de l'entrant Baldé.

Dans une fin de partie débridée, Hwang et Maja rataient deux belles situations face à Runarsson, et Tavares pensait égaliser sur un centre de Baldé, très remuant, mais sa tête à bout portant passait finalement juste à côté du poteau de Poussin ! Au final, Dijon pourra nourrir de grands regrets et voyait De Préville creuser l'écart d'un sublime coup-franc d'une frappe très puissante au bout du temps additionnel (2-0, 90+4e). Sans convaincre, Bordeaux file en 8es.

La note du match : 4/10

Une rencontre peu emballante pour les supporters, c'est peu dire. En plus d'un public amorphe et en grève, les deux équipes n'ont pas franchement brillé dans le jeu, et ont même peiné à se procurer des occasions… La partie s'est tenue sur un faux-rythme, et les beaux gestes n'ont pas été légion malgré une fin de rencontre tout de même plus débridée.

Les buts :

- Après un premier centre raté de Benito depuis la gauche, le ballon arrive dans les pieds de Kalu de l'autre côté. Le Nigérian percute et déborde Ngonda, avant d'envoyer un centre plein axe. D'un parfait appel-contre-appel, Maja devance Alphonse et envoie une tête déviée par le défenseur dans le but de Rúnarsson (1-0, 9e).

- Au bout du temps additionnel, Mexer joue intelligemment et obtient un bon coup-franc juste devant la surface après une faute de Tavares. De Préville envoie un missile, côté ouvert en pleine lucarne, laissant Runarsson pantois. Une frappe calculée à 115 km/h (2-0, 90e+4).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Gaëtan Poussin (7/10)

Pour sa 4e apparition dans le monde professionnel, l'international Espoirs tricolore a été parfait. Jamais mis à contribution en première périorde, le portier est resté concentré jusqu'au bout, et nous a gratifié de magnifiques arrêts. Devant Ndong d'abord sur une frappe puissante (57e), puis face à Baldé sur un tir croisé (76e), l'habituelle doublure de Costil a livré un bon match, et a été déterminant lors de la qualification de son équipe.

BORDEAUX :

Gaëtan Poussin (7) : lire le commentaire ci-dessus.

Mexer (6) : peu en vue dans les premières minutes, celui qui évoluait dans l'axe droit de la défense à 3 a haussé le niveau au fil du match. Vigilant et souvent bien placé, il n'a presque jamais été pris à défaut et a tenu son rang. Il réalise notamment une intervention importante, après une relance manquée plein axe par Koscielny en première période. Avec une grande intelligence, l'ancien Rennais a obtenu le coup-franc marqué par De Préville dans les derniers instants.

Laurent Koscielny (5,5) : autoritaire, l'expérimenté capitaine bordelais a connu une partie très calme. Jamais pris à défaut, il a aisément remporté son duel face à Cadiz, poussant même ce dernier à la simulation durant le premier acte. Face aux difficultés de son équipe à produire du jeu, il n'a pas hésité à jouer en une touche de balle, mais a parfois pris des risques évitables, à l'image d'un ballon dangereux perdu en première période bien sauvée dans la foulée par Mexer.

Pablo (5,5) : un bon match sur le plan défensif. Le Brésilien était souvent bien placé et appliqué dans ses interventions, comme lorsqu'il se montre parfait devant Chouiar (30e). Il affiche néanmoins un certain déchet technique et manque des relances, en étant obnubilé par la volonté de dégager son camp. Cependant, il a été en grande difficulté face à la vitesse de Baldé, notamment sur la grosse occasion de l'attaquant du DFCO bien repoussée par Poussin.

Samuel Kalu (5,5) : le Nigérian a «mangé» la ligne de touche et crée une énorme différence devant Ngonda sur le but bordelais, lorsqu'il délivre une passe décisive à Maja. Mais souvent seul, et peu recherché par ses partenaires, le milieu excentré a ensuite perdu confiance et a fini par jouer uniquement vers l'arrière. Dommage.

Otavio (5,5) : intelligent dans son placement, le Brésilien a parfaitement compensé les montées d'Adli et Tchouaméni. Parfois trop lent dans ses transmissions, il a raté quelques passes faciles et a été tout de même très timoré dans ses transmissions vers l'avant. Mais il réalise d'importantes interventions dans le rond central, et rattrape plusieurs erreurs de ses partenaires.

Aurélien Tchouaméni (5) : remplaçant depuis 2 matchs en Ligue 1, le Bordelais a réalisé une bonne entame, en témoigne un bel enchaînement contrôle orienté, frappe depuis l'extérieur de la surface (13e). Puis, il a trop reculé par la suite, jouant trop proche de ses défenseurs, et limitant donc son impact offensif… Remplacé à la 67e minute par Youssef Ait Bennasser (non noté).

Yacine Adli (5) : une grande activité en début de match, et des déplacements intéressants pour l'ancien du Paris Saint-Germain. Puis une baisse de régime. Décidé à toucher le ballon, il n'a pas hésité à redescendre, peut-être un peu trop. Il a manqué de justesse par moment, à l'image d'une frappe envoyée dans les tribunes alors qu'il pouvait retrouver Kalu dans la surface. Touché la cuisse et remplacé à la 53e par Nicolas De Préville (6), auteur d'une entrée convaincante et d'un magnifique coup-franc pour sceller la victoire bordelaise.

Loris Benito (4,5) : impliqué sur le but, en envoyant un centre raté vers Kalu, le Suisse a connu une partie frustrante. Souvent esseulé et dépourvu de solutions, il a dû envoyer la majorité de ses ballons vers l'arrière, avant d'être sanctionné d'un carton jaune, pour un mauvais coup dans le visage de Chouiar. Offensivement, son rendement a été insuffisant, malgré une tête sur corner envoyée sur le poteau de Runarsson avant la pause !

Eui-Jo Hwang (4,5) : il envoie la première salve sur le but dijonnais, d'une frappe limpide (3e) bien renvoyée par Runarsson. Peu trouvé, il n'a pas hésité à reculer pour toucher le ballon, mais se retrouve souvent servi dans des conditions compliquées. Son entente avec Maja reste à parfaire, et le Sud-Coréen a connu une partie compliquée malgré une nouvelle frappe intéressante repoussée par le portier du DFCO en fin de partie.

Josh Maja (6) : en renard des surfaces, il surgit parfaitement de la tête devant la cage dijonnaise pour propulser le ballon au fond des filets un centre de Kalu, en étant bien aidé par une déviation d'Alphonse (9e). Même plus discret par la suite, l'attaquant a été intéressant dans ses combinaisons et a été dangereux en fin de partie avec une belle volée qui a frôlé la transversale de Runarsson. Tout au long de la partie, il a montré une belle abnégation. Remplacé à la 83e minute par Jimmy Briand (non noté).

DIJON :

Rúnar Alex Rúnarsson (5) : un bel arrêt devant Hwang (3e), puis il se retrouve pris à contre-pied sur le but de Maja en raison de la déviation d'Alphonse. Peu mis à contribution lui aussi, et encore moins durant le second acte, quand Bordeaux a cessé de jouer, la nouvelle doublure de Gomis rentrera en Bourgogne plein de regrets. Encore bien présent sur une nouvelle frappe de Hwang, l'Islandais est resté pantois sur le coup-franc puissant de De Préville.

Mickaël Alphonse (4) : fautif sur le 1er but bordelais, en étant en retard puis en déviant malheureusement la tête de Maja dans sa propre cage, le latéral n'a pas baissé la tête pour autant. Après son erreur, il a tenté d'apporter le danger offensivement avec de nombreux centres et a régulièrement pris le dessus sur son vis-à-vis Benito, à l'arrière.

Senou Coulibaly (4) : trop court sur le centre de Kalu, lors de l'ouverture du score, le défenseur central dijonnais n'a pas brillé au Matmut Atlantique Stadium. Gêné par la présence physique de Maja et le pressing de Hwang, il a souvent agi avec précipitation en perdant de très nombreux ballons et en étant peu inspiré dans ses interventions. Sur corner, il aurait néanmoins pu se distinguer mais a envoyé sa tête en tribunes.

Bruno Écuélé Manga (5,5) : le meilleur défenseur dijonnais ce soir. Présent dans le duel et dans l'impact, il nous gratifie d'un superbe geste technique, quand il dribble Maja en position de dernier défenseur (53e). Dans le temps fort de son équipe après l'heure de jeu, il n'a pas hésité à faire monter le bloc et a réalisé des interventions déterminantes dans la surface pour soulager son équipe.

Glody Ngonda (3) : une partie compliquée à tous les niveaux. Mystifié par Kalu sur l'action du but, il s'est souvent montré en retard sur ses interventions défensives. Offensivement, le latéral gauche ne s'est guère montré plus inspiré, avec des pertes de balle évitables, et de nombreux mauvais choix.

Bryan Soumaré (3,5) : voué à apporter de l'impact et de la vitesse au milieu de terrain, Soumaré a connu une partie difficile. Parfois perdu, et en manque de repères, il s'est montré brouillon et a régulièrement mis ses partenaires en difficulté, avec des passes pas assurées. On a tout de même aimé son centre flottant sur une belle opportunité pour Cadiz et Baldé.

Didier Ndong (5,5) : après une entame discrète, le Gabonais s'est illustré dans l'entrejeu. Bon dans l'impact et son placement, il a élevé le niveau tout au long de la partie, et a même réalisé la première frappe cadrée de son équipe, poussant le jeune Poussin à intervenir. Remplacé à la 65e minute par Enzo Loïodice (non noté), intéressant par la qualité de ses passes.

Romain Amalfitano (5) : le frère de Morgan n'a pas montré son meilleur visage, mais a joué plutôt juste. Souvent à l'origine et à la construction des offensives dijonnaises, il s'est mué en bâtisseur. Forcément éloigné du but bordelais, il aurait pu faire encore plus toutefois.

Florent Balmont (4,5) : quand son équipe touchait peu de ballons en 1ère mi-temps, le capitaine dijonnais a forcément eu un impact limité. Néanmoins, sur ses seules opportunités, le vétéran a tenté d'élargir le jeu, et distribuer de bons ballons à ses compères d'attaque. A la récupération, on n'a pas retrouvé son apport habituel... Remplacé à la 70e minute par Julio Tavares (non noté), auteur d'un raté dommageable de la tête, alors que le score était de 1-0, mais aussi de la faute sur le coup-franc marqué par De Préville.

Mounir Chouiar (5) : l'ancien Lensois a tenté de nombreux dribbles, et essayé de créer des différences depuis son aile gauche. Mais, hormis une belle entente avec Cadiz, il n'a pas franchement apporté de danger. Remplacé à la 58e minute par Mama Baldé (6). Auteur d'une entrée convaincante, l'attaquant du DFCO a apporté du danger et a été un véritable poison pour les défenseurs bordelais. Après un duel perdu face à Poussin sur un tir croisé, il a offert une véritable balle de but à Tavares, mais la tête de l'avant-centre a finalement frôlé le poteau.

Jhonder Cádiz (5,5) : seul face aux 3 défenseurs centraux bordelais, le Vénézuélien n'a pas démérité. Toujours disponible et intéressant dans son jeu de remise, il n'a rien lâché du début à la fin et n'a jamais hésité à frapper, avec une tentative désespérée depuis le milieu de terrain notamment. Malgré tout, l'attaquant dijonnais a été averti après une grotesque simulation devant Koscielny (19e).

+ Retrouvez les résultats et le classement de Coupe de la Ligue sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

BORDEAUX 2-0 DIJON (mi-tps: 1-0) - FRANCE - Coupe de la Ligue / 16e
Stade : Stade Matmut-Atlantique - 11.391 spectateurs - Arbitre : Thomas Léonard

Buts : J. Maja (8e) N. de Préville (90+4e) pour BORDEAUX
Avertissements : L. Benito (40e), Otavio (43e), S. Kalu (88e), pour BORDEAUX - J. Cádiz (20e), pour DIJON

BORDEAUX : G. Poussin - Mexer, L. Koscielny, Pablo - S. Kalu, Otavio, A. Tchouaméni (Y. Aït Bennasser, 67e), L. Benito - Y. Adli (N. de Préville, 53e), J. Maja (J. Briand, 84e), Hwang Ui-jo

DIJON : R. Rúnarsson - M. Alphonse, B. Écuélé Manga, S. Coulibaly, G. Ngonda - R. Amalfitano, F. Balmont (Júlio Tavares, 72e), D. Ndong (E. Loiodice, 66e) - B. Soumaré, J. Cádiz, M. Chouiar (Baldé, 59e)

Adli et les Bordelais félicitent Maja après son but (1-0, 9e)

Le capitaine dijonnais Balmont se bat pour arracher le ballon

Le gardien Poussin a brillé côté Bordeaux

D'un superbe coup-franc, De Préville scelle la victoire bordelaise ! (2-0, 90e+4)

 







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 2 / CdF / CdL


Sondage Maxifoot
Tottenham a t-il fait un bon choix en signant un contrat avec Mourinho jusqu'en 2023 ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Les VIDEOS populaires du moment



 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
Banc des remplaçants Bordeaux

B
O
R
D
E
A
U
X
Banc des remplaçants Dijon

D
I
J
O
N
carton jaune, 88e5,5Kalu
carton jaune, 43e5,5Otavio
>remplacé par Ait Bennasser, 67e5Tchouaméni
carton jaune, 40e4,5Benito
>remplacé par de Préville, 53e5Adli
but, 8e >remplacé par Briand, 84e6Maja
>remplacé par Tavares, 72e4,5Balmont
>remplacé par Loiodice, 66e5,5Ndong
carton jaune, 20e5,5Cádiz
>remplacé par Baldé, 59e5Chouiar


MASQUER LA PUB