Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Reims éteint la lumière au Parc - Débrief et NOTES des joueurs (PSG 0-2 Reims)

Par Youcef Touaitia - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 25/09/2019 à 23h03
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Totalement inefficace et pas du tout dans le coup, le Paris Saint-Germain a logiquement chuté sur sa pelouse contre Reims (0-2), ce mercredi, en clôture de la 7e journée de Ligue 1. Catastrophique de bout en bout, le club de la capitale a livré une de ses pires prestations depuis le début de l'ère QSI.

Reims éteint la lumière au Parc - Débrief et NOTES des joueurs (PSG 0-2 Reims)
Le PSG a sombré au Parc contre Reims.

Le Paris Saint-Germain pensait avoir lancé sa saison après ses deux dernières très grosses prestations face au Real Madrid (3-0) et l'Olympique Lyonnais (1-0). Le club de la capitale va très certainement faire beaucoup plus pour trouver son rythme de croisière.

Et pour cause, le champion de France en titre, privé de nombreux de ses titulaires (Silva, Gueye, Verratti, Mbappe, Cavani, Icardi), a, au terme d'une prestation affligeante, logiquement chuté à domicile contre Reims (0-2), ce mercredi, en clôture de la 7e journée de Ligue 1. Rejoints par Angers au classement en début de soirée, les hommes de Thomas Tuchel ont parfois proposé un visage indigne de leur statut.

Le PSG à la rue, Kamara montre la voie

Dans un Parc des Princes qui a fait le plein, les joueurs de la capitale démarraient la rencontre sur un tout petit rythme. En dehors de Neymar, très juste dans ses remises et disponible sur tout le front de l'attaque, les locaux ne proposaient pas grand-chose. Seuls Paredes, sur une frappe surpuissante, et Neymar, sur coup franc, donnaient des frissons à Rajkovic. Au fil des minutes, les Rémois, pourtant privés de Romao, Oudin, Doumbia et Dia, tous remplaçants au coup d'envoi, prenaient confiance et jouaient plus haut.

Une tactique immédiatement payante. Sur un centre venu de la droite de Munetsi, Kamara faussait compagnie à Mbe Soh, complètement à la ramasse, pour tromper Navas d'un coup de tête puissant (0-1, 29e). Le premier but encaissé par le gardien costaricien depuis son arrivée ! Refroidis, les Parisiens peinaient à proposer un jeu cohérent et balbutiaient leur football à l'approche des 40 mètres adverses. Preuve que rien n'allait, Choupo-Moting, titularisé pour compenser les absences de Cavani et Icardi, sortait sur blessure, alors qu'Abdelhamid manquait le break juste avant la pause.

Dia finit le travail

Au retour des vestiaires, le PSG restait toujours aussi moribond. Un jeu collectif totalement inexistant, des latéraux à la rue, un milieu transparent, les champions de France affichaient un visage d'une tristesse absolue. Il fallait même une belle intervention de Navas sur une frappe de Cafaro pour éviter que la douche ne soit beaucoup plus froide. Dans la foulée, le portier parisien était même sauvé par son poteau sur une frappe à ras de terre d'Oudin. Une action sur laquelle Herrera a laissé traîner une petite main non-sifflée par M. Letexier...

Dans les dix dernières minutes, Paris mettait enfin le bleu de chauffe. Di Maria, un des rares joueurs à tenter des choses dans son équipe, passait proche d'égaliser, mais Rajkovic gagnait deux de ses duels avec l'Argentin. Deux arrêts décisifs puisque malgré la pression parisienne, Reims ne cédait pas et finissait même par crucifier définitivement le PSG grâce à un superbe geste acrobatique de Dia (0-2, 90+4). Très certainement la plus belle victoire d'un club français au Parc des Princes depuis le début de l'ère QSI !

La note du match : 5/10

Dans un Parc des Princes pourtant plein, le Paris Saint-Germain a très certainement livré une de ses pires prestations sous l'ère QSI. Un jeu collectif inexistant, aucun liant entre les joueurs… Le club de la capitale a rendu une copie affreuse. Les Rémois, bien en place, cohérents et précis dans ce qu'ils ont entrepris, n'en demandaient pas tant et ont de leur côté fait le match qu'il fallait pour créer un énorme exploit, qui n'en est presque pas un…

Les buts :

- Sur le côté droit, Numetsi déborde et ne se fait pas attaquer par Bernat et Kurzawa. Le centre du Rémois est parfaitement ajusté et trouve Kamara, qui trompe la vigilance de Mbe Soh pour placer un coup de tête puissant au milieu du but. Sur la trajectoire, Navas ne peut que ralentir la course du ballon, qui tape le poteau avant de terminer au fond des filets (0-1, 29e).

- Pas du tout attaqué par Meunier, Foket centre dans la boîte en direction de Dia. L'attaquant rémois, au niveau du point de penalty, ne se pose pas de questions et tente un geste acrobatique qui fait mouche, puisque le ballon touche le poteau avant de terminer sa course au fond des filets (0-2, 90e+4).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Yunis Abdelhamid (8/10)

Monstrueux. Le défenseur central, capitaine pour l'occasion, a tout repoussé ce soir. Choupo-Moting, Neymar, Di Maria, Sarabia… Aucun n'a réussi à le faire trembler. Excellent du début à la fin !

PARIS SG :

Keilor Navas (4) : abandonné par sa défense, le gardien costaricien a connu un match très compliqué. Pas irréprochable sur le but de Kamara, il est sauvé par son poteau, quelques instants après un bel arrêt devant Cafaro, avant de craquer une nouvelle fois sur un geste génial de Dia.

Loïc Mbe Soh (2) : surprise du onze de départ parisien, l'habituel défenseur central, aligné à droite, a vécu un cauchemar. En effet, il s'est mis dans les plus mauvaises dispositions en oubliant complètement Kamara sur l'ouverture du score rémoise. Une action qui l'a sérieusement déstabilisé puisqu'il s'est montré d'une rare fébrilité durant la demi-heure restante. Remplacé à la 59e minute par Thomas Meunier (non noté), dont l'entrée a été également terrible, puisqu'il est totalement inoffensif sur la montée de Foket sur le second but.

Presnel Kimpembe (6) : capitaine d'un soir, le défenseur central a été un des seuls à avoir été au niveau. Il a réalisé de nombreuses interventions très intéressantes et des relances propres. Mais il n'a finalement jamais réussi à se comporter en taulier aux côtés de ses partenaires moins expérimentés. C'est dommage.

Abdou Diallo (5) : du bon et du moins bon. Le défenseur central a été agressif comme il se doit sur certains duels. Mais il a aussi laissé quelques trous bien exploités par les attaquants champenois.

Juan Bernat (3,5) : dans une position plus reculée que Kurzawa, puis plus offensive par la suite, le latéral gauche espagnol a déçu. Trop souvent en retard sur les percées de Cafaro et Munetsi, l'ancien joueur du Bayern Munich s'est montré bien moins rassurant que sur ses dernières sorties. Offensivement, il a été transparent.

Ander Herrera (3) : le milieu espagnol a pris une belle gifle ce soir. S'il n'a pas déçu dans l'implication, l'ex-Red Devil a néanmoins été trop peu inventif pour tenter de casser les lignes. Trop de passes latérales, pas assez de prises d'initiatives… Décevant.

Leandro Paredes (2) : aïe… Attendu au tournant par son entraîneur, le milieu de terrain argentin a été cataclysmique. En dehors d'une belle frappe qui aurait pu faire mouche en début de match, l'ancien joueur de la Roma n'a rien montré. Lent, trop rarement disponible et souvent à l'arrêt, il a clairement raté son test et donné raison à ses détracteurs. Un match terrible.

Pablo Sarabia (4) : d'abord bien entré dans la partie avec plusieurs ouvertures vers l'avant intéressantes, l'ailier espagnol est doucement mais sûrement entré dans le rang. Donnant l'impression d'être trop tendre sur certaines phases, il a eu du mal à répondre au défi physique.

Neymar (4,5) : le seul à avoir réalisé des différences en première période, passant proche de marquer sur un coup franc. Trop esseulé et pas vraiment épargné par les Rémois, qui ont passé leur temps à lui caresser les chevilles, il a lui aussi coulé en seconde période. Agacé, trop individualiste, le Brésilien a raté son match. La seule bonne nouvelle, c'est que les sifflets à son encontre ont été bien moins fleuris ce soir…

Layvin Kurzawa (1) : déjà bien pleines, ses oreilles vont encore plus sifflées après sa nouvelle prestation indigeste. Trop tendre défensivement, transparent offensivement, le latéral gauche, pourtant positionné plus haut, a été d'une médiocrité confondante. Sorti sous les sifflets, il aura du mal à retrouver la confiance de son coach et du public… Remplacé à la 65e minute par Marquinhos (non noté).

Eric Choupo-Moting (non noté) : match difficile pour l'attaquant camerounais. Bien contenu par Abdelhamid et Disasi, il est contraint de céder sa place avant la pause en raison d'une blessure à la jambe droite. Remplacé à la 41e minute par Angel Di Maria (5), qui a tenté des choses, poussant notamment Rajkovic à réaliser deux jolis arrêts en fin de partie.

REIMS :

Predrag Rajkovic (7) : très bon, un fois de plus. Le gardien serbe a été serein et a repoussé les deux frappes dangereuses de Di Maria en fin de partie. Un joueur qu'il faudra suivre de près…

Thomas Foket (7) : d'abord en difficulté sur les percées de Neymar, le latéral droit belge, bien aidé par le repli de Cafaro, a finalement pris le dessus sur ses adversaires. En fin de match, c'est lui qui délivre la belle passe décisive pour Dia. Match réussi.

Younis Abdelhamid (8) : lire commentaire ci-dessus.

Axel Disasi (7,5) : une nouvelle fois très costaud. Bien épaulé par Abdelhamid, le jeune défenseur central a livré une prestation de choix en jouant dur mais dans les règles. Une copie de haut niveau, une de plus pour lui.

Ghislain Konan (6) : moins offensif qu'à l'accoutumée, le latéral gauche a bien tenu son couloir. Même s'il a eu plus de mal face à Di Maria dans le dernier quart d'heure, il est resté assez concentré pour ne pas prendre l'eau.

Marshall Nyasha Munetsi (7) : propre. Le milieu zimbabwéen a souvent prêté main forte à Foket pour boucher les trous devant Neymar. Intéressant dans sa faculté à se projeter vers l'avant, c'est lui qui délivre la passe décisive pour Kamara à la demi-heure de jeu.

Xavier Chevalerin (7,5) : très bon match du milieu rémois. Bien placé, toujours positionné entre les lignes, le joueur formé à l'OL a été d'une efficacité redoutable à la récupération. Il a complètement éteint Paredes.

Nathanaël Mbuku (4) : une des rares déceptions rémoises. Trop peu en vue, il n'a pas réussi à tirer son épingle du jeu. Remplacé à la 60e minute par Boulaye Dia (non noté), auteur d'un joli but acrobatique dans le temps additionnel.

Mathieu Cafaro (6,5) : l'ancien Toulousain s'est visiblement bien remis du petit pont que Neymar lui a infligé en début de match… Plein de courage, il a réalisé un gros pressing pour user les Parisiens. Mieux, le milieu offensif a retrouvé un second souffle dans le dernier quart d'heure pour apporter le danger dans la surface adverse et pousser Navas à la parade sur une frappe à ras de terre.

Hassane Kamara (7) : aligné dans une position d'ailier gauche, l'habituel latéral s'est distingué avec une belle ouverture du score de la tête. Travailleur infatigable, il a été un poison constant pour Mbe Soh, qui n'a jamais trouvé la solution face à lui. Remplacé à la 85e minute par Moussa Doumbia (non noté).

Anastasios Donis (5) : surprise du onze de départ, l'ancien Niçois a disputé un match très ingrat. Il ne s'est pas procuré la moindre occasion mais a livré des efforts conséquents pour mettre une pression constante sur la défense parisienne. Remplacé à la 69e minute par Rémi Oudin (non noté), à créditer d'une belle entrée. Il touche le poteau dans le dernier quart d'heure.

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue 1 sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

PARIS SG 0-2 REIMS (mi-tps: 0-1) - FRANCE - Ligue 1 / 7e journée
Stade : Parc des Princes - 47.376 spectateurs - Arbitre : François Letexier

Buts : - H. Kamara (29e) B. Dia (90+4e) pour REIMS
Avertissements : Juan Bernat (45+3e), pour PARIS SG - A. Donis (40e), P. Rajkovic (83e), pour REIMS

PARIS SG : K. Navas - L. Mbe Soh (T. Meunier, 59e), A. Diallo, P. Kimpembe, L. Kurzawa (Marquinhos, 66e) - Ander Herrera, L. Paredes, Juan Bernat - Pablo Sarabia, E. Choupo-Moting (Á. Di María, 42e), Neymar

REIMS : P. Rajkovic - T. Foket, A. Disasi, Y. Abdelhamid, G. Konan - M. Cafaro, X. Chavalerin, M. Munetsi, H. Kamara (M. Doumbia, 85e) - N. Mbuku (B. Dia, 61e) - A. Donis (R. Oudin, 69e)

Neymar a été surveillé de près par les Rémois

La joie rémoise après le but de Kamara (0-1, 29e)

Di Maria a été un des seuls Parisiens à tenter des choses

Abdelhamid et Disasi ont été parfaits en défense

 VIDEO : le magnifique but de Dia pour le 0-2 (90e+4)

 







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
L'OL peut-il encore croire à une place sur le podium en Ligue 1 ? (cliquez ici pour voir le classement)

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
Banc des remplaçants Paris SG

P
A
R
I
S

S
G
Banc des remplaçants Reims

R
E
I
M
S
>remplacé par Meunier, 59e2Mbe Soh
>remplacé par Marquinhos, 66e1Kurzawa
carton jaune, 45e+33,5Bernat
>remplacé par Di María, 42e-Choupo-Moting
carton jaune, 83e7Rajkovic
but, 29e >remplacé par Doumbia, 85e7Kamara
>remplacé par Dia, 61e4Mbuku
>remplacé par Oudin, 69ecarton jaune, 40e5Donis


MASQUER LA PUB