Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Rennes écrit la plus belle page de son histoire - Débrief et NOTES des joueurs (Betis 1-3 SRFC)

Par Youcef Touaitia - Actu Europa League, Mise en ligne: le 21/02/2019 à 22h57
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Accroché 3-3 à l'aller, Rennes a réalisé un énorme coup en s'imposant sur la pelouse du Betis Séville (1-3), ce jeudi, lors du 16e de finale retour de la Ligue Europa. Solidaires et ambitieux, les Bretons poursuivent leur belle aventure européenne, déjà la plus belle de leur histoire.

Rennes écrit la plus belle page de son histoire - Débrief et NOTES des joueurs (Betis 1-3 SRFC)
Rennes a sorti le Betis en livrant une énorme prestation.

Rennes l'a fait ! Frustré après le match aller, où il avait mené 3-1 avant de concéder le résultat nul (3-3), le club breton a réussi à forcer son destin pour s'imposer sur la pelouse du Betis Séville (1-3), ce jeudi, lors du 16e de finale retour de la Ligue Europa. Une très belle performance de la formation française, qui sort un des épouvantails de la compétition et qui signe déjà le plus beau parcours de son histoire en Coupe d'Europe.

Bensebaini fait mal au Betis, Lo Celso relance les Andalous

Comme prévu, le club espagnol mettait d'entrée le pied sur le ballon. Mais que ce soit Lo Celso ou Canales, aucun des deux milieux offensifs ne parvenait à bousculer une solide défense rennaise. Mieux encore, les Rouge et Noir ne baissaient pas les yeux et jouaient à fond les coups. Sur son premier corner, le club français trouvait même la faille grâce à une tête de Bensebaini (0-1, 22e). Un premier but européen pour l'Algérien, tout proche du doublé sur un nouveau corner dans les minutes qui suivaient.

Surpris, les Andalous se montraient nerveux, à l'image de Quique Setién, très agacé. Jesé aurait pu redonner le sourire à son entraîneur, mais le joueur appartenant au PSG perdait son duel avec Koubek. Un arrêt important puisque le SRFC en remettait une couche dans la foulée. Sur un contre rondement mené par Ben Arfa, Sarr servait Hunou, qui ne tremblait pas au second poteau (0-2, 30e). Le Betis pouvait-il se relever ? Avant la pause, Lo Celso, comme à l'aller, relançait son équipe en crucifiant Koubek d'un plat du pied sécurité (1-2, 41e).

Niang éteint la lumière

Au retour des vestiaires, le Betis mettait encore un peu plus la pression, notamment par Canales, de plus en plus tranchant dans ses percées. Mais Rennais restait sur ses gardes et contenait assez aisément la bande à Jesé, pas assez inspirée dans les trente derniers mètres. En dehors de quelques tentatives écrasées de Loren et Joaquin, Koubek passait une seconde période relativement tranquille.

Dans le dernier quart d'heure, les Rennais avaient même de belles opportunités en contre mais manquaient de justesse dans la dernière passe. Niang, pourtant seul, ratait lui le ballon du 3-1 alors qu'il avait tout le temps d'ajuster Joel... Une action sans conséquence puisque le Sénégalais se rattrapait à la dernière minute en éteignant définitivement l'enceinte espagnole après un contre éclair sur une percée monumentale de Ben Arfa (1-3, 90e+4). Un exploit, un vrai !

La note du match : 7/10

Comme à l'aller, on ne s'est pas ennuyé ce soir. Dans une belle enceinte de Benito Villamarín, on a eu droit à des occasions et des belles actions des deux côtés. Le bon début de match rennais a mis un peu plus de piquant puisque le Betis a tout fait pour revenir à la marque, prenant parfois des énormes risques, notamment sur la dernière phase de jeu menant au but de Niang. En fin de partie, on a même entendu les 2800 supporters rennais faire des "olé" sur les passes de leurs préférés, comme leurs homologues parisiens à Old Trafford.

Les buts :

- A gauche, Grenier botte parfaitement son corner. A la réception, Bensebaini, qui fausse compagnie à Bartra pour trompe Joel d'une tête croisée (0-1, 22e).

- Rennes part en contre sur la gauche avec Bensebaini, qui laisse le ballon à Ben Arfa. Le milieu offensif temporise et sert Sarr d'une belle passe coupée à ras de terre. Le Sénégalais fixe son vis-à-vis et sert Hunou, oublié au second poteau, qui n'a plus qu'à pousser le ballon au fond des filets (0-2, 30e).

- Sur le côté gauche, Jesé réalise un bon travail dos au but et lance Canales. Le milieu offensif ajuste un centre parfait à ras de terre pour Lo Celso, qui ne se rate pas au moment de pousser le ballon au fond des filets d'un plat du pied sécurité (1-2, 41e).

- Sarr récupère un ballon au niveau de sa surface et sert Ben Arfa. Le milieu offensif part en contre, élimine quatre joueurs et remonte une cinquantaine de mètres avant de servir Niang. Sans trembler, le Sénégalais se présente devant Joel, qu'il trompe d'une belle frappe croisée à ras de terre (1-3, 90e+4).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Ramy Bensebaini (8/10)

L'Algérien a livré un très gros match. Buteur de la tête sur corner, c'est lui qui initie le contre menant au but de Hunou. Entreprenant, il a souvent pris son couloir gauche pour apporter le surnombre. Seule ombre au tableau, son absence sur le but de Lo Celso. Mais le Fennec sera largement pardonné vu la grosse prestation défensive livrée en seconde période. Remplacé à la 77e minute par Mehdi Zeffane (non noté).

BETIS SÉVILLE :

Joel Robles (4) : pas du tout décisif. Le gardien passé à Everton n'a pas réussi à sécuriser sa cage sur les frappes cadrées de Rennes.

Aïssa Mandi (4) : incertain en raison d'une blessure à un genou, l'Algérien a raté son match. Pas assez entreprenant, il n'a jamais réussi à créer le décalage sur sa première relance, comme il a l'habitude de le faire en Liga.

Marc Bartra (3) : absent à l'aller, le défenseur central a été particulièrement mauvais ce soir. Absent au marquage de Bensebaini sur le premier but, il se laisse avoir par Hunou sur le deuxième but rennais. Dans les duels, il a souvent été battu par les Bretons.

Sidnei Rechel Da Silva Junior (4) : le Brésilien a eu énormément de mal face à Sarr, qu'il a été obligé de retenir par le maillot en première période pour éviter un contre très dangereux. Il n'a jamais réussi à créer le décalage, lui non plus.

Joaquín (4,5) : moyen. Le capitaine du Betis a été bien moins frais qu'à l'aller. A aucun moment, l'ex-international espagnol n'a réussi à contourner le solide Bensebaini. Remplacé à la 89e minute par Emerson (non noté).

William Carvalho (5) : la définition même de sentinelle. Problème, le Portugais ne réalise jamais de dépassement de fonction et se contente de faire la passe à un partenaire à dix mètres. Une déception.

Sergio Canales (7) : un des seuls joueurs du Betis à avoir été au niveau. Souvent dangereux dans ses percées, il est passeur décisif sur le but de Lo Celso. L'ancien joueur du Real Madrid a été le Betico le plus entreprenant ce soir.

Andrés Guardado (4) : le latéral gauche mexicain a eu du mal ce soir. Souvent pris de vitesse par Sarr, il n'a pas réussi à tenir son rang malgré son expérience. Remplacé à la 78e minute par Diego Lainez (non noté), dont l'entrée a été quelconque après son énorme match aller.

Giovani Lo Celso (6,5) : comme à Rennes, l'Argentin a relancé son équipe en réduisant l'écart au score. Son placement entre les lignes a été intéressant mais il n'a pas réussi à entraîner ses partenaires avec lui. Bon malgré tout.

Loren Morón (5) : en première période, l'attaquant espagnol a pesé sur la défense rennaise. Il a néanmoins été timide, ne se procurant pas la moindre occasion nette.

Jesé (6) : titulaire, le joueur prêté par le PSG a réalisé un bon match. Après avoir perdu son duel avec Koubek à 0-1, l'attaquant espagnol a été au départ de l'action du but de Lo Celso avec un joli décalage pour Canales. Plutôt affuté, il a été le Betico le plus dangereux au retour des vestiaires jusqu'à sa sortie. Une belle surprise. Remplacé à la 69e minute par Sergio Leon (non noté).

RENNES :

Tomas Koubek (7,5) : le gardien tchèque a été excellent. En dehors du but de Lo Celso, sur lequel il est lâché par sa défense, le portier rennais a été très solide sur ses appuis et rassurant sur sa ligne en arrêtant les nombreuses tentatives espagnoles.

Hamari Traoré (7) : le latéral droit a livré un bon match offensivement, n'hésitant jamais à apporter son soutien à Sarr. En revanche, il a eu un peu plus de mal défensivement, notamment sur le but de Lo Celso, où il est absent au marquage de Canales. Après l'heure de jeu, il s'est mis minable pour tenir la baraque.

Damien Da Silva (7) : le défenseur central, capitaine en l'absence d'André, a eu du mal en première période. Il a été bien mieux au retour des vestiaires, notamment dans les duels, s'imposant de manière autoritaire devant Loren.

Mexer (7,5) : gros match du Mozambicain. Serein, il n'a jamais paniqué et a été intéressant dans sa faculté à calmer les débats. Ses relances toujours propres ont été très importantes.

Rami Bensebaini (8) : lire commentaire ci-dessus.

Ismaïla Sarr (7) : incertain mais finalement bien présent, l'ailier sénégalais a fait très mal aux défenseurs sévillans. L'ancien Messin, passeur décisif pour Hunou, a obligé Sidnei et Guardado à défendre bas pour éviter de se faire contrer. Grâce à sa hargne, il récupère le ballon sur le but de Niang. Du feu dans les jambes.

Clément Grenier (7) : bon match du milieu de terrain tricolore. Passeur décisif sur le corner menant au but de Bensebaini, il a fait le travail en se contentant de jouer simple pour ne pas mettre ses défenseurs en difficulté. Une très grosse activité dans l'entrejeu. Remplacé à la 84e minute par Romain Del Castillo (non noté), auteur d'une entrée de jeu agressive et importante.

Benjamin Bourigeaud (7) : un match de devoir pour l'ancien Lensois. Très présent au pressing, le milieu de terrain a toujours cherché à jouer vers l'avant. Un vrai combattant. Remplacé à la 75e minute par Jérémy Gélin (non noté).

M'Baye Niang (6) : le Lion de la Téranga avait appelé à la révolte. Il a failli mettre son équipe en difficulté en ratant un contre incroyable à l'approche du temps additionnel. Sans conséquence puisque l'ancien Milanais a trouvé les ressources nécessaires pour se rattraper sur la dernière action, envoyant son équipe au Paradis. Un but pour l'histoire.

Adrien Hunou (6,5) : le buteur rennais a encore montré qu'il était opportuniste. Comme à l'aller, le jeune Breton a trouvé le chemin des filets en poussant le ballon grâce à un placement judicieux.

Hatem Ben Arfa (6,5) : génial et frustrant. A la ramasse sur de nombreuses situations, gardant beaucoup trop le ballon dans ses pieds, pas assez présent au pressing, le milieu offensif a néanmoins su faire parler son génie dans les moments clés. Une première fois en adressant une sublime passe pour Sarr, menant au but de Hunou, puis en fin de partie en se baladant au milieu de quatre Sévillans pour servir idéalement Niang. Deux actions très importantes quand on fait les comptes. Une folie qui a tant manqué à Rennes ces dernières années.

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue Europa sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

BETIS SÉVILLE 1-3 RENNES (mi-tps: 1-2) - LIGUE EUROPA - 1/16e de finale
Stade : Estadio Benito Villamarín - 43.623 spectateurs - Arbitre : Viktor Kassai

Buts : G. Lo Celso (41e) pour BETIS SÉVILLE - R. Bensebaini (22e) A. Hunou (30e) M. Niang (90+4e) pour RENNES
Avertissements : Sidnei (35e), William Carvalho (75e), Joaquín (79e), pour BETIS SÉVILLE - M. Niang (58e), H. Traoré (82e), M. Zeffane (90+2e), pour RENNES

BETIS SÉVILLE : Joel Robles - A. Mandi, Bartra, Sidnei - Joaquín (Emerson, 89e), William Carvalho, Canales, A. Guardado (D. Lainez, 78e) - G. Lo Celso, Loren Morón, Jesé (Sergio León, 69e)

RENNES : T. Koubek - H. Traoré, D. Da Silva, Mexer, R. Bensebaini (M. Zeffane, 78e) - I. Sarr, C. Grenier, B. Bourigeaud (J. Gelin, 75e), M. Niang - A. Hunou (R. Del Castillo, 84e), H. Ben Arfa

Bensebaini a ouvert la marque de la tête sur corner (0-1, 22e)

La joie rennaise après le but de Hunou (0-2, 30e)

Lo Celso a relancé le Betis avant la pause (1-2, 41e)

Les Rennais ont été rugueux dans la bataille

Le Betis s'est-il vu trop beau ? La déception de Canales en dit long...







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Liens LIGUE EUROPA



Sondage Maxifoot
Lille perd contre Monaco, Lyon bat Montpellier... Qui finira à la deuxième place de Ligue 1 cette saison ? (Voir le Classement de Ligue 1)

Lille 57 pts (+21)
Lyon 53 pts (+15)
Marseille 47 pts (+7)
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2018
par les lecteurs
de Maxifoot
FLOP
transferts
en Ligue1

mi-saison 2018-19
TOP 10
transferts
en Ligue1

mi-saison 2018-19
Le meilleur effectif
LIGUE 1
mi-saison
2018-19
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
Banc des remplaçants Betis Séville

B
E
T
I
S

S
É
V
I
L
L
E
carton jaune, 35e4Da Silva Junior
>remplacé par Emerson, 89ecarton jaune, 79e4,5Joaquín
carton jaune, 75e5Carvalho
>remplacé par D. Lainez, 78e4Guardado
but, 41e6,5Lo Celso
>remplacé par Leon, 69e6Jesé
carton jaune, 82e7Traoré
but, 22e >remplacé par Zeffane, 78e8Bensebaini
>remplacé par Gelin, 75e7Bourigeaud
but, 90e+4carton jaune, 58e6Niang
but, 30e >remplacé par Del Castillo, 84e6,5Hunou


MASQUER LA PUB