Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

PSG : Rabiot et Areola ont montré leurs limites

Par Youcef Touaitia - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 05/12/2018 à 11h47
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Sous contrat jusqu'en juin prochain, Adrien Rabiot et Alphonse Areola traînent les pieds depuis plusieurs mois pour prolonger avec le Paris Saint-Germain. Rassurés par Thomas Tuchel en début de saison, les deux joueurs formés au club ne répondent pas forcément aux attentes placées en eux.

PSG : Rabiot et Areola ont montré leurs limites
Rabiot traverse une période très compliquée à Paris.

Le Paris Saint-Germain se retrouve face à un sacré dilemme. Dans un peu plus de six mois, Adrien Rabiot (23 ans) et Alphonse Areola (25 ans) arriveront au terme de leur contrat. Si leur club formateur souhaite les prolonger afin de récupérer des liquidités dans l'éventualité de futures ventes, les deux joueurs, qui trainent des pieds depuis de nombreux mois pour donner leur aval, montrent des limites inquiétantes. Des défauts majeurs qui poussent la formation de la capitale à se montrer moins insistante pour blinder ses deux Titis.

La mauvaise réaction de Rabiot

Pour le milieu de terrain, le problème est global. Se sachant en position de force dans les négociations, le natif de Saint-Maurice a, consciemment ou non, pensé qu'il pouvait continuer de se montrer dilettante, comme cela lui a souvent été reproché par le passé. Problème, Thomas Tuchel, contrairement à ses prédécesseurs, a rapidement perdu patience, lui reprochant un manque d'investissement inacceptable à ce niveau. Résultat, Rabiot a progressivement perdu sa place de titulaire, jusqu'ici assurée en raison du manque de solutions dans ce secteur au PSG.

Une situation que le joueur n'avait très certainement pas anticipée. Se pensant intouchable, le joueur passé par Toulouse a vu Marquinhos ou encore Julian Draxler, enchaîner les bonnes performances à son poste. Un désaveu pour Rabiot. Et c'est là où le bât blesse : plutôt que de se remobiliser, notamment après sa «mise à l'écart» suite au retard précédent le match à Marseille, le Tricolore n'a montré aucun signe de révolte positif. Non, il continue de mettre la pression, brandissant la menace d'un départ, pour faire payer à ses dirigeants leur manque de considération. Une limite rédhibitoire à ce niveau de compétition.

Dos au mur, Areola patauge

Pour le gardien, la donne est légèrement différente. Contrairement à son partenaire, Areola a une attitude irréprochable, ne faisant pas de vagues. Le problème se pose surtout sur son véritable niveau. Certes, le champion du monde est beaucoup plus rassurant que par le passé, mais cela ne suffit toujours pas à convaincre. Contre Bordeaux (2-2), dimanche en Ligue 1, l'ancien portier de Villarreal s'est rendu coupable d'une faute de main sur l'égalisation tardive d'Andreas Cornelius. Une erreur qui tombe à un très mauvais moment pour lui.

Car depuis la fin de la suspension de Gianluigi Buffon en Ligue des Champions, Areola doit se contenter de miettes, uniquement en championnat. Être en concurrence avec l'Italien n'a rien d'infâmant, mais ce n'est pas un hasard si le dernier rempart tricolore éprouve des difficultés lorsqu'il se retrouve dos au mur. Une réalité qui ne trompe pas, là-aussi. Areola peut-il de nouveau hisser son niveau de jeu pour repasser devant Buffon dans l'esprit de Tuchel ? Il est permis d'en douter, d'autant que l'Allemand va très certainement devoir se montrer plus radical dans le cas où le PSG obtenait son ticket pour les 8es de finale de la C1.

Le long terme privilégié par Tuchel

S'ils ont logiquement leurs exigences à six mois du terme de leur bail, Rabiot et Areola montrent des limites inquiétantes sur la durée. Une position inconfortable pour le PSG, tiraillé entre sa volonté de les prolonger pour limiter la casse financièrement, et son souhait d'avancer avec des éléments au niveau qui répondent positivement à la pression et la concurrence. Pour Tuchel, le choix de ne pas titulariser les deux Français contre Naples (1-1) et Liverpool (2-1) est déjà un premier élément de réponse, le coach parisien privilégiant la construction d'un onze fort pour mieux avancer. Un onze dans lequel Rabiot et Areola n'ont pas forcément leur place sur le long terme...

Quelle position doit avoir le PSG avec Rabiot et Areola ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire» …







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Quel tirage souhaiteriez-vous pour Lyon en 8es de la Ligue des Champions ?

FC Barcelone
Real Madrid
Bayern Munich
Borussia Dortmund
Juventus Turin
FC Porto

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
L'effectif de rêve
RUSSIE
2018


MASQUER LA PUB