Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Cavenaghi, le but à tout prix
Par Patrick Audouard - Le Portrait De La Semaine, Mise en ligne: le 30/01/2007 à 18h41
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

A 23 ans, l'attaquant argentin est venu à Bordeaux pour relancer une carrière bien refroidie par trois ans décevants à Moscou. De leur côté, les Girondins espèrent avoir enfin trouvé un successeur digne de ce nom à Pedro Miguel Pauleta.

La filière sud-américaine est décidément en vogue à Bordeaux depuis l'arrivée de l'entraîneur brésilien Ricardo. Après Fernando, Henrique et Denilson (reparti depuis), Alonso et Edixon Perea, Bordeaux a de nouveau recruté latino la semaine dernière. Fernando Ezequiel Cavenaghi vient de rallier la Gironde. A 23 ans, «le petit taureau» , comme on le surnomme dans son pays, est bordelais pour 4 ans et demi. Un investissement «important» , selon la direction du club, qui espère enfin avoir trouvé la perle rare, le joueur qui saura se montrer régulier devant le but. Avec 24 réalisations seulement en 22 journées, et malgré le ratio correct de Jean-Claude Darcheville (6 buts en 17 matches), les Bordelais n'ont pas encore réussi à dissiper l'ombre de Pedro Miguel Pauleta, (buteur à 65 reprises avec le club de 2000 à 2003). Chamakh, malgré son talent, manque de réalisme, alors qu'Edixon Perea n'est toujours pas parvenu à s'adapter, un an et demi après son arrivée au club. Autant dire que l'attente est forte pour le nouveau numéro 7 des Girondins.

Ricardo ne s'y est pas trompé, et a tout de suite mis un petit coup de pression à son nouveau poulain, histoire que la recrue bordelaise prenne conscience de l'importance de sa mission. «Bien sûr, il doit maintenant confirmer les espoirs que nous avons placé en lui. Il faudra qu'il soit bon et qu'il marque beaucoup pour que nous considérions qu'il n'y a plus de problème dans ce secteur de jeu» , a averti le Brésilien. Pour lui, Cavenaghi a le profil idéal. «C'est un vrai joueur de surface, au profil différent de Chamakh et de Darcheville, explique Ricardo. Il possède un bagage technique intéressant. Il est loin d'être maladroit devant le but. Ce joueur peut faire la différence dans la surface de réparation.» Bref, une aubaine pour le club, et pour une Ligue 1 cruellement en manque de gâchettes.

La terreur de River

Du moins en théorie. Car à 23 ans, Cavenaghi sort d'une expérience douloureuse au Spartak de Moscou. Trois saisons, 51 matches disputés pour seulement 12 petits buts marqués. L'homme n'a pourtant aucun regret. «Cette expérience au Spartak Moscou est malgré tout positive, affirme-t-il. Elle me servira dans ma vie d'homme mais aussi dans ma carrière de footballeur professionnel. Maintenant, je préfère tourner la page.» Et, si possible, retrouver le niveau qui en avait fait l'idole d'une équipe, River Plate. A l'époque, alors qu'il n'avait pas encore 20 ans, il cassait la baraque, aux côtés de joueurs comme Ortega, Cambiasso ou encore d'Alessandro. Au total, 55 buts inscrits en 88 rencontres disputées entre 2000 et 2004 avec le club argentin. On le compare alors à Batigol ou encore à Kempes. Sans doute un peu prématurément.

Hier grand espoir du football albiceste, Cavenaghi veut aujourd'hui revenir sur le devant de la scène après une parenthèse russe qui l'aura fortement discrédité alors que les compatriotes de sa génération, les Messi, Tevez et autres Saviola ont connu une trajectoire ascendante leur permettant de disputer la dernière Coupe du Monde. A 23 ans, rien n'est perdu pour le néo-Bordelais, à condition de convaincre, enfin, dans un championnat fermé comme la Ligue 1. Pour l'instant, il lui reste à parfaire sa condition physique (il n'a plus joué depuis le mois de novembre) avant, peut-être, un baptême du feu le 10 février prochain, à domicile, contre Marseille. L'occasion de montrer au public bordelais comment un «petit taureau» sait enfoncer les défenses adverses.

Nom : Cavenaghi
Prénom : Fernando
Age : 23 ans
Taille : 1,81m
Poids : 77 kg
Poste : attaquant
Club : Bordeaux



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Soutenez-nous, cliquez sur
Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
100 M€ + Rakitic + Coutinho contre Neymar, qui ferait la meilleure affaire ?

Barcelone
PSG
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les articles populaires du moment

Ça a fait le buzz depuis 7 jours

Les VIDEOS populaires du moment




 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB