Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Sans forcer son talent, Paris étrille facilement Monaco ! - Débrief et NOTES des joueurs (ASM 0-4 PSG)

Par Gilles Campos - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 11/11/2018 à 23h01
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au terme d'une rencontre rapidement prise en main, le Paris Saint-Germain s'impose logiquement devant l'AS Monaco (4-0) ce dimanche au Stade Louis-II, dans le cadre de la 13e journée de Ligue 1. Et les hommes de Thomas Tuchel n'ont pas eu à forcer leur talent…

Sans forcer son talent, Paris étrille facilement Monaco ! - Débrief et NOTES des joueurs (ASM 0-4 PSG)
Coup du chapeau pour "El Matador" Cavani !

Nombreux sont ceux qui n'auraient pas misé une seule pièce sur l'AS Monaco face au Paris Saint-Germain (0-4), ce dimanche au Stade Louis-II, en clôture de la 13e journée de Ligue 1. Et pour cause !

C'était attendu, le 19e de notre championnat n'a pas trouvé les ressources mentales et collectives nécessaires pour résister à l'ogre parisien, qui a facilement enchaîné une 13e victoire consécutive dans l'élite, en autant de rencontres disputées…

La VAR, meilleure amie de Cavani !

Bien lancés par une première frappe de Diop, les Monégasques ont été rapidement stoppés dans leur élan par une erreur de Sidibé. L'international français manquait son dégagement en pleine surface, et Cavani profitait d'un tir raté de Neymar pour marquer dans la cage vide (0-1, 4e) ! L'arbitre soulevait toutefois son drapeau, mais la VAR validait le but car l'Uruguayen était couvert par… Sidibé.

La VAR allait à nouveau faire parler d'elle quelques minutes plus tard, en accordant un doublé à Cavani (0-2, 12e), d'abord signalé à tort hors-jeu sur un caviar de Diaby ! La sort s'acharnait contre l'ASM, mais le PSG baissait en intensité, ce qui permettait à Mboula de manquer l'immanquable, peu de temps après un autre gros raté de Falcao…

Le PSG s'endort, les «Titis» le réveillent

Au sortir de 20 minutes de flottement, les Parisiens se réveillaient enfin, mais Benaglio repoussait parfaitement les missiles de Diaby et Nkunku. Au retour des vestiaires, le PSG reprenait sur les mêmes bases et Diaby, décidément dans un grand soir, trouvait une nouvelle fois Cavani avec un centre tendu (0-3, 53e). Le premier but accordé sans l'aide de la VAR !

Après une timide réaction d'Isidor, Sidibé allait une nouvelle fois plomber son équipe en provoquant un penalty sur Mbappé, finalement transformé par Neymar (0-4, 64e). Le champion du monde voulait y aller de son but, mais celui-ci était refusé par la VAR, décidément, pour une position de hors-jeu. Par la suite, la bande à Tuchel a continué de dérouler, mais sans forcer, à l'image de ce match trop facile pour le PSG…

La note du match : 4,5/10

Pas de suspense, encore moins de réussite du côté de l'ASM, des Parisiens qui se baladent… Ceci vous explique, en partie, la note plutôt moyenne de cette rencontre. En première période, le PSG a rapidement plié l'affaire avant de se relâcher, et l'ASM n'avait pas la qualité nécessaire pour répondre. Au final, les spectateurs ont longtemps eu l'impression d'assister à un match de préparation estivale lors duquel les joueurs de la capitale ont déroulé, alors que Thierry Henry avait demandé un match de Coupe. On aurait préféré !

Les buts :

- Sidibé manque complètement sa relance, en pleine surface. Neymar se saisit du cuir et rate sa frappe du gauche, mais c'est bien Cavani, seul au second poteau, qui pousse le ballon dans le but, à bout portant (0-1, 4e).

- Neymar lance parfaitement Diaby dans la profondeur. L'ailier attend la sortie de Benaglio pour transmettre à Cavani, qui marque une nouvelle fois dans le but vide (0-2, 12e).

- Très tranquille face à l'attentisme des Monégasques, Rabiot trouve Diaby, lancé dans son couloir. En une touche, le Parisien centre pour… Cavani, évidemment, qui inscrit son coup du chapeau de l'intérieur du pied (0-3, 53e).

- Sidibé, décidément à la rue, fait faute sur Mbappé en pleine surface. Neymar se charge de transformer la sentence d'un tir placé sur le côté droit (0-4, 64e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Edinson Cavani (9/10)

Était-il possible de choisir quelqu'un d'autre ? Évidemment que non. Avec trois buts inscrits, Cavani a répondu de la meilleure des manières après une période compliquée, notamment marquée par une blessure. Trois réalisations dans un style purement «cavanesque», pleines d'opportunisme. L'Uruguayen a fait parler sa science du placement, mais aussi son mental d'acier. Avec son réalisme ce dimanche, El Matador a prouvé qu'il avait un vrai rôle à jouer dans la saison à venir du PSG.

MONACO :

Diego Benaglio (3) : à sa décharge, le gardien monégasque ne peut rien faire sur trois des quatre buts parisiens. Souvent abandonné par sa défense, Benaglio s'est tout de même rendu coupable d'une sortie manquée sur Diaby avant le deuxième but de Cavani. Même s'il a été en souffrance sur cette rencontre, le Suisse s'est tout de même signalé par plusieurs bonnes interventions, notamment face à Nkunku et Diaby. Difficile...

Djibril Sidibé (1) : le latéral droit a complètement manqué son match… Quelle misère ! Sidibé a très mal entamé sa rencontre avec une double-erreur sur le premier but parisien, en rendant la balle à Neymar avant de couvrir le hors-jeu de Cavani. Par la suite, il a laissé Diaby partir seul vers Benaglio et transmettre à Cavani pour le deuxième but. Stop ? Encore ! L'international français a été pris dans son dos sur le troisième but de Cavani avant de concéder le penalty transformé à Neymar, avec une faute sur Mbappé. Fautif sur les 4 buts encaissés, il s'apprête à rejoindre les Bleus…

B. Badiashile (3,5) : que demander de plus à un défenseur central de 17 ans ? Titulaire surprise, Badiashile ne pouvait pas faire grand-chose face à l'armada offensive parisienne. Encore trop naïf, il n'a pas suivi Cavani comme il aurait dû le faire sur deux des trois buts de l'Uruguayen, mais les torts sont partagés avec Jemerson. Offensivement, le Monégasque s'est permis une reprise de volée sur corner en première période, mais celle-ci a filé au-dessus de la cage d'Areola.

Jemerson (2,5) : à l'image de Sidibé, Jemerson incarne parfaitement la faillite des cadres de l'ASM. Le Brésilien a une nouvelle fois été méconnaissable en étant mangé dans la plupart des duels. Sur les buts encaissés, le défenseur central a été bien trop laxiste avec Cavani, le laissant seul sur le premier et le second but de l'Uruguayen.

Benjamin Henrichs (3,5) : incapable de faire la différence offensivement ou défensivement en première période, Henrichs a vécu une soirée bien compliquée face à Nkunku et Mbappé. Le latéral gauche a constamment souffert face aux accélérations de ses adversaires. Par contre, l'Allemand a été tout de même un peu mieux après la pause, notamment dans ses montées.

Pelé (3) : trois premières minutes solides avec deux récupérations intéressantes et puis, plus rien. À l'image de son équipe, Pelé s'est noyé sur la pelouse du Stade Louis-II. En manque total de confiance, il a fait preuve d'un grand déchet technique dans la conduite de balle ou dans les transmissions. Défensivement, le milieu a été plutôt intéressant, mais a été dépassé par la domination des Parisiens.

Youssef Ait Bennasser (4,5) : assurément le meilleur Monégasque sur la pelouse. Dans l'entrejeu, Ait Bennasser a fait de son mieux pour masquer les carences de ses coéquipiers, mais la mission semblait impossible. L'ancien Caennais aurait pu se montrer décisif, avec un caviar pour Falcao, mais le Colombien a tout gâché. En seconde période, il s'est fait remarquer grâce à un petit numéro technique pour sortir le ballon proprement. Mais l'ancien Caennais était bien trop seul...

Samuel Grandsir (3,5) : dans les premières minutes, alors que l'ASM croyait encore jouer un match de Coupe, Grandsir a gâché l'une des rares situations avec un centre fort envoyé au 4e poteau. À droite, le milieu de terrain a beaucoup souffert face à Diaby, et n'a pas vraiment aidé Sidibé dans le repli défensif, alors que celui-ci en avait terriblement besoin…

Sofiane Diop (4) : avec Ait Bennasser, Diop a été certainement l'une des rares satisfactions de Thierry Henry. Malgré sa frappe manquée dès la première minute, le milieu offensif n'a pas démérité. Son physique frêle ne l'empêche pas d'aller au charbon, et il aurait également pu délivrer une passe décisive si Mboula avait converti sa déviation parfaite lors du premier acte. Sa seconde période a été cependant trop discrète.

Nacer Chadli (non noté) : incapable de respirer selon les journalistes de Canal +, le Belge a rapidement cédé sa place à Jordi Mboula (2) dès la 21e minute. D'entrée, l'Espagnol a raté l'immanquable à bout portant sur une déviation parfaite de Diop. Ironie du sort, l'ancien du FC Barcelone s'est claqué la cuisse droite dès le retour des vestiaires, et il a lui aussi dû sortir pour Wilson Isidor (4), plutôt intéressant sur certaines séquences mais bient trop seul.

Falcao (2) : À l'instar de Sidibé et Jemerson, Falcao a complètement manqué son match face au PSG. Alors que son équipe pouvait encore croire à l'égalisation, le Colombien a vendangé un caviar d'Ait Bennasser avec un retour de Kehrer. Même situation quelques minutes plus tard, avec un contrôle manqué en pleine surface alors que la balle devait être frappée en une touche... L'ex-buteur de Porto a ensuite traversé la partie comme un fantôme. Remplacé à la 69e minute par Han-Noah Massengo (non noté).

PARIS SG :

Alphonse Areola (6) : un match très tranquille pour le portier du PSG, qui n'a rien eu à faire en dehors d'un arrêt devant Mboula ou une sortie dans les pieds d'Henrichs. Areola aurait pu être mis en danger sur certaines actions monégasques, mais les attaquants monégasques ont très souvent manqué de précision ou ont été rattrapés par les défenseurs parisiens.

Thilo Kehrer (7) : discrètement, le jeune défenseur central est en train de faire sa place dans cette équipe du PSG. Face à l'ASM, il a une nouvelle assuré avec notamment un retour décisif dans les pieds de Falcao, en première période. Dans la relance, il ne choisit jamais la facilité et ses choix sont souvent payants. Sur une excellente lancée, l'ancien joueur de Schalke 04 a été encore performant après la pause avec des interventions solides. Prometteur.

Thiago Silva (6,5) : un match plutôt facile pour le capitaine parisien, qui a rarement eu à s'employer pour contrer les attaquants adverses. Il s'est toutefois signalé en seconde période avec un très joli retour dans les pieds de Diop. Après son erreur à Naples mardi à Ligue des Champions, il a connu une partie bien plus calme.

Presnel Kimpembe (6,5) : à l'image de Silva, Kimpembe a fait preuve de solidité dans les duels, et il n'a pas été si souvent sollicité. Par contre, deux situations de l'ASM sont pour lui, avec deux pertes de balle plus qu'évitables sur un sombrero manqué et sur une touche.

Christopher Nkunku (7) : titulaire surprise, Nkunku a rapidement justifié la confiance de son entraîneur avec une très belle frappe des 25 mètres, repoussée par Benaglio, alors que le PSG commençait à s'endormir… Auteur d'un bon service sur un duel perdu par Mbappé, il aurait également pu être crédité d'une passe décisive magnifique pour Draxler si la VAR n'avait pas annulé le but de l'Allemand pour hors-jeu. Remplacé à la 78e par Eric-Maxim Choupo-Moting (non noté).

Adrien Rabiot (6,5) : après trois matchs démarrés sur le banc, Rabiot avait à coeur de prouver à son entraîneur qu'il mérite du temps de jeu. Bien aidé par la faiblesse des Monégasques, «Le Duc» a joué à son rythme avec de nombreux ballons grattés et des passes précises, dont une ouverture superbe pour Diaby sur le troisième but du PSG. Sans crever l'écran, il a été plutôt bon.

Julian Draxler (7) : les matchs passent et Draxler continue de prouver qu'il mérite sa place de titulaire. Face à l'ASM, l'Allemand a organisé le jeu de son équipe avec brio, et il a souvent trouvé Neymar dans les intervalles. L'ancien de Schalke 04 a même pensé marquer un but, mais la VAR l'a refusé pour hors-jeu. Remplacé à la 69e minute par Stanley Nsoki (non noté).

Moussa Diaby (8) : titulaire surprise sur le côté gauche à la place de Bernat, Diaby a prouvé qu'il faut compter sur lui. L'habituel ailier a d'abord délivré une passe décisive à Cavani, avant d'oublier Neymar sur l'action suivante. Le Brésilien l'a engueulé, mais cela n'a pas empêché le «Titi» parisien de prendre sa chance face à Benaglio ensuite, ni d'offrir une seconde passe décisive à Cavani. Un match plein ! Remplacé à la 77e par Angel Di Maria (non noté).

Kylian Mbappe (6,5) : au sein de la désormais fameuse MCN, Mbappé est assurément celui qui a fait le moins bon match des trois. C'est en partie à cause de la prestation XXL de ses partenaires, mais aussi parce que l'ancien Monégasque avait parfois l'air emprunté sur certaines actions.Il n'a pas tout réussi, mais s'est vu lui aussi refuser un but pour un hors-jeu.. C'est également lui qui provoque le penalty transformé par Neymar.

Neymar (7,5) : involontairement, le Brésilien a parfaitement lancé son match en offrant le premier but à Cavani, sur une frappe manquée du gauche. En revanche, son offrande dans la profondeur pour Diaby était bien volontaire sur le deuxième but des Parisiens. Et il fallait bien que le «Ney» y aille de son but, il a donc transformé le penalty obtenu par Mbappé. En dehors de tout cela, l'ancien du Barça a constamment régalé ses coéquipiers avec plusieurs caviars, mais ces derniers n'ont pas réussi à conclure.

Edinson Cavani (9) : voir commentaire ci-dessus.

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue 1 sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

MONACO 0-4 PARIS SG (mi-tps: 0-2) - FRANCE - Ligue 1 / 13e journée
Stade : Stade Louis II - 12.533 spectateurs - Arbitre : Ruddy Buquet

Buts : - E. Cavani (4e) E. Cavani (11e) E. Cavani (53e) Neymar (64e, pen.) pour PARIS SG
Avertissements :

MONACO : D. Benaglio - D. Sidibé, B. Badiashile, Jemerson, B. Henrichs - Pelé, Y. Aït Bennasser - S. Grandsir, S. Diop, N. Chadli (Jordi Mboula, 21e, puis W. Isidor, 49e) - Falcao (H. Massengo, 69e)

PARIS SG : A. Areola - T. Kehrer, Thiago Silva, P. Kimpembe - C. Nkunku (E. Choupo-Moting, 77e), A. Rabiot, J. Draxler (S. Nsoki, 69e), M. Diaby (Á. Di María, 77e) - K. Mbappé, Neymar - E. Cavani

Neymar manque sa frappe, Cavani marque (0-1, 4e) et les deux Sud-Américains se congratulent !

Sur un service de Diaby, Cavani a rapidement doublé la mise (0-2, 12e)

On prend les mêmes et on recommence, Diaby centre pour Cavani, qui réalise le triplé (0-3, 53e) !

Sur penalty, Neymar a achevé la partition parisienne (0-4, 64e)

Impliqué sur trois des quatre buts parisiens, Sidibé a vécu une soirée cauchemardesque...

Au contraire de Sidibé, Diop aura été l'un des meilleurs joueurs de l'ASM

Au coup de sifflet final, Neymar a même réconforté Henry, qui n'a toujours pas gagné avec l'ASM...

Le résumé vidéo de la rencontre entre Monaco et Paris (0-4)

 







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
Banc des remplaçants Paris SG

P
A
R
I
S

S
G
>remplacé par Jordi Mboula, 21e-Chadli
>remplacé par Massengo, 69e2Falcao
>remplacé par Choupo-Moting, 77e7Nkunku
>remplacé par Nsoki, 69e7Draxler
>remplacé par Di María, 77e8Diaby
but sur pénalty, 64e7,5Neymar
but, 4e
but, 11e
but, 53e
39Cavani


MASQUER LA PUB