Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Football Leaks : après les révélations, le PSG dément et sonne la riposte !

Par Romain Lantheaume - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 03/11/2018 à 11h24
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Mis en cause par les révélations de Football Leaks, qui dénoncent des contrats de sponsoring surévalués avec le consentement de hauts dirigeants de l'UEFA, le Paris Saint-Germain a rapidement contre-attaqué pour défendre son intégrité. En parallèle, le PSG se montre très agacé par les «nouvelles règles» imposées par l'instance et il n'exclut pas d'aller au clash.

Football Leaks : après les révélations, le PSG dément et sonne la riposte !
Le PSG dément avoir triché.

C'est une véritable tempête qui s'est abattue sur le Paris Saint-Germain vendredi avec la révélation d'une nouvelle série de documents Football Leaks présentés par Mediapart comme la «plus grande fuite de l'histoire du journalisme».

Ces révélations font état de contrats de sponsoring surévalués par le club de la capitale pour rester dans les clous du fair-play financier avec l'approbation de hauts dirigeants de l'UEFA dont Michel Platini et Gianni Infantino en leur temps, qui auraient fermé les yeux pour des raisons politiques afin de ne pas froisser ces nouveaux riches, le PSG et Manchester City.

Pas de fraude, transparence totale… La réponse du PSG

Tout de suite après ces révélations qui écornent à nouveau son image, le champion de France en titre a réagi en publiant un démenti. «Le club s'est toujours strictement conformé aux lois et réglementations en vigueur et dément fermement les allégations publiées ce jour par Mediapart», ont écrit les Parisiens. «Le point clé est que Paris n'a jamais fraudé, que ce soit les lois françaises, les réglementations sportives ou les décisions de l'UEFA… Et le club a toujours été totalement transparent. (...) Il n'y a aucun accord ou entente entre le PSG et l'UEFA. Le processus du fair-play financier aboutit soit à des décisions soit des accords transactionnels. C'est fait avec l'apport de l'administration comme dans toutes les instances du football. Il n'y a pas de processus particulier pour le PSG qui est traité comme tous les autres clubs européens» , a assuré le secrétaire général du PSG, Victoriano Melero, dans les colonnes du journal Le Parisien.

«Pas de risque» pour le contrat avec QTA ?

Dans un second temps, le club présidé par Nasser Al-Khelaïfi a ensuite cherché à rassurer ses supporters alors que l'UEFA veut l'obliger à mettre un terme à sa collaboration avec son sponsor Qatar Tourism Authority (QTA) à partir du 30 juin 2019, ce qui entraînerait un manque à gagner de 145 millions d'euros par an… «Ce n'est pas un risque. Dans le modèle économique, il y a une part de trading des joueurs. Le club s'est désormais constitué cet actif de joueurs avec des garçons comme Mbappé et Neymar. Nous avons aussi des nouvelles sources de revenus. On cherche un nouveau partenaire maillot, on est en discussion avec Nike pour revaloriser notre contrat, les droits de la Ligue des Champions et de la L1 vont augmenter…», a minimisé Melero, qui sous-entend tout de même que le PSG pourrait être amené à réaliser de grosses ventes pour garder ses comptes à l'équilibre.

Paris prêt à aller au clash ?

A moins que l'actuel leader de Ligue 1 décide d'opter pour une stratégie radicalement différente. Dénonçant des règles qui ont été modifiées en cours de jeu, le directeur général du club francilien, Jean-Claude Blanc, a laissé entendre que le PSG pourrait aller au clash avec l'UEFA en arrêtant tout simplement de faire des efforts pour se conformer au FPF. «Je crois que les règles du fair-play financier ont été petit à petit détournées pour empêcher de nouveaux entrants de venir perturber un cartel bien organisé de quelques clubs qui se partagent les titres depuis pas mal d'années», a d'abord déploré le dirigeant sur les ondes de RMC, avant de se montrer encore plus offensif.

«Si une fois que l'on suit toutes vos règles, nous arrivons malgré tout à intégrer deux des meilleurs joueurs au monde pour tirer vers le haut tout le foot français, mais que ça dérange tellement qu'il faut que ces règles soient modifiées à nouveau (référence à la fin du contrat avec QTA, ndlr)  pour nous empêcher d'intervenir, peut-être faut-il arrêter d'être un bon élève.» D'après Football Leaks, c'est justement la peur d'un choc frontal et d'un recours en justice qui avait incité les hauts dirigeants de l'UEFA à arrondir les angles avec le PSG et Manchester City en 2014. Mais cette fois, après ces révélations, difficile d'imaginer que ce dossier puisse à nouveau se régler en coulisses…

Que pensez-vous de la ligne de défense du PSG ? D'après vous, comment cette affaire va-t-elle se terminer ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans l'espace «Ajouter un commentaire» ...







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
PSG-Bayern, qui va se qualifier ?

Qualification du PSG
Qualification du Bayern Munich
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB