Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

PSG : comment Antero Henrique a provoqué la colère du Bayern pour Boateng

Par Youcef Touaitia - Actu Transferts, Mise en ligne: le 09/09/2018 à 11h38
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Annoncé proche du Paris Saint-Germain, Jérôme Boateng est finalement resté au Bayern Munich. Pas vraiment fan du joueur et peu enclin à débourser les 45 millions d'euros réclamés par le club allemand, le directeur sportif Antero Henrique n'a pas hésité à jouer un bien vilain tour aux parties adverses pour boucler en parallèle le dossier Juan Bernat.

PSG : comment Antero Henrique a provoqué la colère du Bayern pour Boateng
Henrique s'est joué du Bayern dans le dossier Boateng.

«Je conseillerais au Paris Saint-Germain de changer de directeur sportif, cet homme n'est pas une bonne publicité pour ce club. Le PSG, qui veut être l'un des meilleurs clubs du monde, ne peut pas se permettre d'avoir un tel directeur sportif.»

La semaine passée, Uli Hoeness a laissé éclater sa colère en conseillant au Paris Saint-Germain de mettre à la porte son directeur sportif, Antero Henrique. On sait désormais pourquoi le président du Bayern Munich a soumis cette requête aux dirigeants franciliens.

Henrique ne voulait pas de Boateng

En effet, L'Equipe révèle que c'est bel et bien le dossier Jérôme Boateng qui a cristallisé cette tension entre les deux hommes. Selon le quotidien sportif, le club de la capitale a été approché par le défenseur central, désireux de collaborer avec Thomas Tuchel, pour connaître la faisabilité d'un transfert. Attiré par un nouveau challenge à l'étranger, dans une équipe armée pour remporter la Ligue des Champions, le vainqueur du Mondial 2014 a estimé que le PSG était l'endroit idéal pour poursuivre sa carrière.

En quête d'un quatrième joueur à ce poste, les dirigeants du champion de France en titre, divisés sur le profil de l'Allemand, ne lui ont pas immédiatement fermé la porte. Pourquoi ? Car Antero Henrique, qui a fait partie des personnes réticentes concernant la venue de Boateng, négociait en parallèle pour le recrutement de Juan Bernat. Afin de ne pas refroidir ses homologues bavarois, l'ancien homme fort du FC Porto s'est bien gardé de ne pas leur dévoiler ses véritables intentions pour l'ancien défenseur de Manchester City.

Une offre «dans le vent» … pour récupérer Bernat à moindre coût

Pour brouiller les pistes, le directeur sportif du PSG a même réalisé une offre 20 millions d'euros, avec bonus, «pour la forme» , sachant pertinemment que celle-ci serait refusée par la direction munichoise, qui réclamait 45 millions d'euros. Un coup finement joué puisqu'une fois l'arrivée de Thilo Kehrer, jugé plus utile pour le projet parisien, bouclée pour 37 millions d'euros, Henrique a mis le Bayern dos au mur pour Bernat, forçant le dernier vainqueur de la Bundesliga à lâcher un joueur indésirable pour seulement 15 millions d'euros en fin de mercato. Un vilain tour qui a laissé Boateng et le Bayern sur le carreau.

Antero Henrique a-t-il bien joué le coup avec le Bayern Munich ? Comprenez-vous la colère des dirigeants allemands ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire» …







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Liens Mercato / Transferts

Ligue 1 - les fiches CLUB


Sondage Maxifoot
Avec son début de saison raté (6 points en 6 journées), Monaco est-il toujours un candidat sérieux au podium en Ligue 1 ?

OUI
NON

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu Transferts / Mercato


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
L'effectif de rêve
RUSSIE
2018


MASQUER LA PUB