Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Equipe de France : Antoine Griezmann, c'est quoi le problème ?

Par Youcef Touaitia - Actu Mondial 2018, Mise en ligne: le 27/06/2018 à 14h09
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Auteur d'une nouvelle prestation décevante contre le Danemark (0-0), mardi, Antoine Griezmann vit un début de Coupe du monde très compliqué. Des performances très moyennes qui posent des questions sur la préparation de l'attaquant de l'Atletico Madrid, qui n'a pas abordé la compétition dans les meilleures conditions.

Equipe de France : Antoine Griezmann, c'est quoi le problème ?
Griezmann a encore raté son match contre le Danemark.

«Peu importe ce que peut penser le public, ils sont là pour voir des buts et des beaux gestes. Mais nous, on est là pour gagner des matchs et pour aller en 8es. C'est le plus important pour nous. On n'a pas perdu, on a terminé premier, on est en 8es... il faut que toute la France soit heureuse.»

A l'issue du match nul contre le Danemark (0-0), mardi, Antoine Griezmann (27 ans) s'est distingué via une déclaration assez osée suite au terrible spectacle fournie par les deux équipes, huées au coup de sifflet final. Des propos qui attestent d'un certain malaise autour de l'attaquant de l'équipe de France.

Un premier tour raté

En effet, le natif de Mâcon est méconnaissable depuis le début de la Coupe du monde. Contrairement à l'Euro 2016, qu'il avait mal débuté avant de terminer meilleur buteur, l'avant-centre de l'Atletico Madrid ne donne aucun signe positif pour rassurer. De ses déclarations souvent maladroites ces dernières semaines, jusqu'à mardi, à l'annonce tardive de son choix de rester au sein du club espagnol, le Tricolore n'a rien fait pour se mettre dans les meilleures conditions.

Sur le terrain, cela se ressent énormément. Un leadership inexistant, peu de combinaisons avec ses partenaires offensifs, des décrochages pas toujours judicieux, une présence dans la surface quasiment nulle… Griezmann, qui a mis un petit but sur penalty face à l'Australie (2-1), il y a dix jours, n'y est pas du tout. Est-il cramé sur le plan physique après une saison éprouvante avec les Rojiblancos ? C'est très probable.

Griezmann pas épargné

Forcément, les critiques ont fusé après ce nouveau match indigent du Français. «On a des grands noms qui ont joué comme des petits joueurs. Quand Griezmann fait du Griezmann modèle 2018 chez nous, ça doit être le demi-frère de celui qui joue à l'Atletico» , a assené Guy Roux pour Europe 1. «Griezmann devient notre souci numéro un. Chaque équipe a un joueur phare. Pour nous, c'est lui, et je ne suis pas sûr qu'on va pouvoir s'en inventer un en cours de route» , a estimé Daniel Riolo pour RMC.

De son côté, Eric Di Meco s'est montré encore plus incisif. «On peut passer à côté d'un match. Deux matchs ça passe encore, il a eu une saison longue. Mais ce soir (mardi, ndlr), il ne peut pas. On sent que dans le rythme il n'y est pas. Il ne réussit pas un contrôle, pas une passe. Il fait des passes en touche, alors qu'on fait tout pour qu'il soit dans de bonnes conditions» , a soupiré l'ancien Marseillais, déçu des performances du numéro 7 des Bleus.

Changer ? Trop tard…

Comme à l'Euro contre l'Albanie, au premier tour, Didier Deschamps peut-il décider de sortir Griezmann du onze de départ face à l'Argentine, samedi, lors des 8es de finale ? On a énormément de mal à y croire. Le sélectionneur tricolore étant réputé pour sa frilosité, on ne l'imagine pas mettre de côté sa star pour un tel choc. Surtout pas après lui avoir fait confiance jusqu'ici malgré ses sorties prématurées contre l'Australie ou le Danemark.

Quelles solutions pour réussir à tirer le meilleur du Madrilène ? Difficile de le savoir… Intégrer Nabil Fekir, qui a réussi des entrées intéressantes, pour apporter de la créativité et animer le secteur offensif ? Pourquoi pas. Si l'équipe de France veut franchir l'obstacle albiceleste, il faudra un grand Griezmann. S'il y a quelqu'un qui a la solution, c'est bien lui. Pour cela, il devra hisser son niveau de jeu de deux voire trois crans supplémentaires...

Que pensez-vous de Griezmann ? Relèvera-t-il la tête contre l'Argentine ? Deschamps doit-il le titulariser samedi ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans l'espace «Ajouter un commentaire» ...







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2018


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Quel est votre championnat préféré ?

Ligue 1 (France)
Premier League (Angleterre)
Liga (Espagne)
Calcio (Italie)
Bundesliga (Allemagne)

Voir les resultats - Voir les sondages précédents


Liens de la rubrique MONDIAL 2014


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
L'effectif de rêve
RUSSIE
2018


MASQUER LA PUB