Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Les Incas repartent avec le sourire, l'Australie sans regrets - Débrief et NOTES des joueurs (Australie 0-2 Pérou)

Par Romain Lantheaume - Actu Mondial 2018, Mise en ligne: le 26/06/2018 à 18h02
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Nettement plus plaisant à suivre que France-Danemark (0-0), l'autre match du groupe C de la Coupe du monde a débouché sur une victoire 2-0 du Pérou sur l'Australie ce mardi. Déjà éliminés, les Incas ont sauvé l'honneur face à des Socceroos qui vont eux aussi rentrer à la maison. Pas de regrets toutefois pour les Australiens puisque le point récolté par les Danois les condamnait de toute façon.

Les Incas repartent avec le sourire, l'Australie sans regrets - Débrief et NOTES des joueurs (Australie 0-2 Pérou)
Guerrero et le Pérou sauvent l'honneur !

Globalement dominatrice mais en manque d'inspiration offensivement, l'Australie a subi le réalisme du Pérou en terminant sa Coupe du monde 2018 par une défaite 2-0 ce mardi.

Ce revers condamne les Socceroos qui devaient à tout prix gagner pour se qualifier en 8es de finale tout en espérant un faux pas du Danemark face à l'équipe de France qui n'a pas eu lieu (0-0). Déjà éliminés, les Péruviens doublent leur adversaire pour finir sur une bonne note à la 3e place du groupe C.

La volée de Carrillo !

Portée par la ferveur des nombreux supporters péruviens présents à Sotchi, cette partie débutait sur de bonnes bases avec du rythme, mais le déchet technique empêchait les deux équipes de se procurer de véritables occasions. Face à un adversaire procédant par contres, l'Australie dominait mais sans parvenir à pénétrer dans la surface adverse. A l'inverse, les Sud-Américains se montraient peu offensivement mais ils faisaient mouche dès leur première occasion ! D'une belle volée, Carrillo ouvrait le score (0-1, 18e). Le premier but des Incas dans ce Mondial !

Guerrero assomme l'Australie

Toujours dominateurs, les hommes de Bert van Marwijk réagissaient. D'abord par Rogic qui butait sur Gallese au terme d'un joli slalom, puis avec ce centre en retrait de Kruse dégagé in extremis par la défense péruvienne. Sérieusement gênée par la Blanquirroja avant la pause, l'Australie déchantait au retour des vestiaires en se faisant cueillir à froid sur une incursion conclue par Guerrero (0-2, 50e).

Les Socceroos n'y arrivent pas

Le break était fait et malgré les entrées de Cahill et Arzani qui faisaient du bien, les Socceroos ne parvenaient toujours pas à trouver la faille, Behich puis Cahill se cassant les dents sur la défense adverse. En difficulté pour se créer des occasions autrement que sur coups de pied arrêtés, les Australiens se découvraient en fin de partie et ils offraient quelques opportunités aux Péruviens qui ne parvenaient pas à en profiter en contre. Pas de quoi gâcher la fierté des nombreux fans incas qui rendaient hommage à leur sélection au coup de sifflet final !

La note du match : 6,5/10

Dans les tribunes colorées du Stade Ficht de Sotchi, les nombreux supporters du Pérou ont mis une ambiance exceptionnelle avec des chants et des danses soutenus pendant 90 minutes. Une belle fête surtout que sur le terrain, on a assisté à une rencontre agréable entre deux équipes qui se sont rendues coup pour coup. Peu de temps morts en fin de compte et beaucoup d'occasions mais le Pérou aura été plus réaliste.

Les buts :

- Sur une longue ouverture, Yotun trouve Guerrero à gauche dans la surface adverse. L'attaquant temporise et centre côté opposé pour Carrillo qui surgit et fusille Ryan d'une volée croisée du droit à rebond (0-1, 18e).

- Après un débordement côté gauche, Cueva tente une frappe contrée par Jedinak. Le ballon parvient jusqu'à Guerrero. A la lutte avec Milligan en plein coeur de la surface, l'attaquant péruvien trompe Ryan d'un tir du gauche en pivot (0-2, 50e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Paolo Guerrero (7/10)

Sans être exceptionnel dans le jeu, le capitaine péruvien s'est montré déterminant dans le succès de son équipe avec un but et une passe décisive sur l'ouverture du score. Avec son expérience et son flair, l'ancien attaquant du Bayern Munich (34 ans) a frappé au bon moment et incarné le réalisme de sa sélection. Même s'il joue mal le coup sur deux contres en fin de match, cela valait la peine de tout faire pour retarder sa suspension !

AUSTRALIE :

Mathew Ryan (4) : partie frustrante pour le gardien australien qui n'a quasiment pas eu de boulot à effectuer mais qui s'incline à deux reprises face au réalisme péruvien.

Joshua Risdon (4,5) : pas facile d'évaluer sa prestation. D'un côté, le latéral droit a enchaîné les montées en proposant un apport offensif constant. Défensivement, l'Australien est plutôt resté vigilant mais il déserte son couloir sur le 2e but adverse qui met définitivement la tête sous l'eau à son équipe.

Trent Sainsbury (3) : trop passif sur l'ouverture du score, le défenseur central laisse trop de latitude à Guerrero puis il manque encore de promptitude sur le second but du Pérou. Un match à oublier.

Mark Milligan (4) : habituel patron de la défense, l'Australien a déçu ce mardi en se montrant trop hésitant dans ses interventions et Guerrero le mange au duel sur le 2-0.

Aziz Behich (5) : le latéral gauche a encore affiché une énorme activité face aux Incas en évoluant dans un rôle très offensif. Les remuants Advíncula et Carrillo lui ont posé des soucis dans son couloir mais les buts encaissés ne relèvent pas de sa responsabilité.

Mile Jedinak (4) : un match où le capitaine australien a montré son mauvais visage avec de vilaines fautes, comme son pied très haut sur le visage de Cueva qui lui vaut un carton jaune foncé d'entrée. Loin de son impact habituel dans le jeu, il contre involontairement le ballon vers Guerrero sur le second but.

Aaron Mooy (5) : meilleur Australien sur les deux premiers matchs, le milieu de terrain a rendu une copie plus discrète ce mardi. Moins présent à la récupération, il a tenté quelques passes lumineuses mais sans grand succès.

Mathew Leckie (4,5) : virevoltant contre le Danemark, l'ailier aura été bien éteint ce soir. Il a tenté de faire des différences mais le bloc adverse l'a parfaitement contenu.

Tomas Rogic (6) : excellent en première période, le meneur de jeu a régalé avec sa technique et ses passes millimétrées. Il a même tenté de prendre les choses en main en signant un superbe slalom sur lequel il manque de peu l'égalisation. On l'a aussi vu soulager son équipe en défense. Mais il s'est éteint après la pause. Remplacé à la 72e minute par Jackson Irvine (non noté).

Robbie Kruse (3,5) : clairement l'élément offensif le moins en vue de son équipe. A part sur un centre en retrait pas passé loin de faire mouche, l'ailier a peu combiné avec ses partenaires et il n'est pas parvenu à faire de différences balle au pied. Remplacé à la 58e minute par Daniel Arzani (non noté). Beaucoup plus tranchant, le jeune prodige a encore signé une bonne entrée.

Tomi Juric (5) : s'il n'a pas eu de ballon à se mettre sous la dent offensivement, l'avant-centre australien a fait le boulot. Précieux dans le travail de sape, il a pesé sur la défense adverse tout en ne ménageant pas ses efforts défensivement. Remplacé à la 53e minute par Tim Cahill (non noté). Auteur d'une bonne entrée, le vétéran (38 ans) a enfin pu disputer ses premières minutes en Russie, participant à la 4e Coupe du monde de sa carrière !

PÉROU :

P. Gallese (5,5) : bien aidé par une défense irréprochable, le gardien péruvien a finalement vécu un match assez tranquille. Il réussit sa sortie devant Rogic en première période.

Luis Advíncula (6,5) : monté en puissance au fil du match, le latéral droit a formé un duo très intéressant avec Carrillo dans son couloir. Très bon contre-attaquant, il a les défauts de ses qualités puisqu'il a parfois laissé trop d'espaces dans son dos mais il a globalement rendu une copie sérieuse.

C. Ramos (6,5) : patron de la défense centrale, le Péruvien a dicté sa loi dans la surface et sauvé les meubles en se sacrifiant pour contrer le tir de Cahill à l'heure de jeu.

Santamaria (6) : le défenseur central a repoussé les vagues australiennes avec succès et fait preuve d'une belle présence dans le domaine aérien.

M. Trauco (5) : une partie sobre pour le latéral gauche, nettement plus discret que son pendant droit mais qui a bien fermé son couloir.

Renato Tapia (5,5) : un match correct dans l'entrejeu avec un travail de l'ombre important dans le pressing et de nombreux kilomètres parcourus. Remplacé à la 63e minute par Paolo Hurtado (non noté).

Y. Yotún (5,5) : auteur d'une superbe ouverture sur le premier but de son équipe, le milieu de terrain a affiché un volume de jeu intéressant avec de l'impact à la récupération et une certaine présence sur les contres. Averti avant la-temps après avoir voulu rattraper une passe manquée, il sort à la pause sans doute pour ne pas risquer l'expulsion. Remplacé à la 46e minute par Pedro Aquino (5,5) qui a permis à son équipe de gagner la bataille du milieu de terrain.

André Carrillo (7) : auteur d'un début de rencontre très discret, l'ailier de Watford sort de sa boîte pour planter une superbe volée victorieuse. Le Péruvien est ensuite monté en puissance au fil de la partie pour se retrouver au four et au moulin comme en attestent ses gros efforts défensifs et sa percussion sur les contres sud-américains. Remplacé à la 79e minute par Wilder Cartagena (non noté).

C. Cueva (6) : métronome de la sélection péruvienne, le milieu offensif a livré une belle partie et joué un très grand rôle sur le deuxième but. Il a dicté le tempo, même s'il n'a pas toujours effectué les bons choix.

Edison Flores (4) : match compliqué pour l'ailier péruvien qui a eu beaucoup de mal à exister malgré ses permutations avec Carrillo.

José Paolo Guerrero Gonzales (7) : lire le commentaire ci-dessus.

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

AUSTRALIE 0-2 PÉROU (mi-tps: 0-1) - CdM 2018 - 1er tour, Groupe C / 3e journée
Stade : Olimpiyskiy Stadion Fisht - 44.073 spectateurs - Arbitre : Sergey Karasev

Buts : - A. Carrillo (18e) P. Guerrero (50e) pour PÉROU
Avertissements : M. Jedinak (10e), D. Arzani (60e), T. Rogic (66e), M. Milligan (88e), pour AUSTRALIE - Y. Yotún (45e), P. Hurtado (79e), pour PÉROU

AUSTRALIE : M. Ryan - J. Risdon, T. Sainsbury, M. Milligan, A. Behich - M. Leckie, M. Jedinak, A. Mooy, R. Kruse (D. Arzani, 58e) - T. Rogic (J. Irvine, 72e) - T. Juric (T. Cahill, 53e)

PÉROU : P. Gallese - L. Advíncula, C. Ramos, , M. Trauco - R. Tapia (P. Hurtado, 63e), Y. Yotún (P. Aquino, 46e) - A. Carrillo (W. Cartagena, 79e), C. Cueva, É. Flores - P. Guerrero

 Vidéo : la belle volée de Carrillo (0-1, 18e)

 Vidéo : le break signé Guerrero (0-2, 50e)

Les tribunes colorées du Stade Ficht de Sotchi.

Carrillo place le Pérou en tête (0-1, 18e).

Ça ne veut pas rentrer pour Kruse et l'Australie…

Le capitaine Guerrero met le Pérou à l'abri (0-2, 50e)

Fin de l'aventure pour Mooy et l'Australie.

En larmes, Cueva regrette l'élimination précoce du Pérou.

Les supporters péruviens ont encore mis le feu !







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2018


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
100 M€ + Rakitic + Coutinho contre Neymar, qui ferait la meilleure affaire ?

Barcelone
PSG
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents


Liens de la rubrique MONDIAL 2014


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
carton jaune, 88e4Milligan
carton jaune, 10e4Jedinak
>remplacé par Arzani, 58e3,5Kruse
>remplacé par Irvine, 72ecarton jaune, 66e6Rogic
>remplacé par Cahill, 53e5Juric
6
>remplacé par Hurtado, 63e5,5Tapia
>remplacé par P. Aquino, 46ecarton jaune, 45e5,5Y. Yotún
but, 18e >remplacé par W. Cartagena, 79e7Carrillo


MASQUER LA PUB