Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Le miracle allemand ! - Débrief et NOTES des joueurs (Allemagne 2-1 Suède)

Par Romain Rigaux - Actu Mondial 2018, Mise en ligne: le 23/06/2018 à 22h14
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Très mal embarquée jusqu'à la 95e minute, l'Allemagne s'impose contre la Suède (2-1) grâce à un but au bout du temps additionnel. Les Allemands se relancent dans le groupe F de la Coupe du monde.

Le miracle allemand ! - Débrief et NOTES des joueurs (Allemagne 2-1 Suède)
Reus a relancé les Allemands face à la Suède.

Et à la fin, c'est l'Allemagne qui gagne. Presque éliminée de cette Coupe du monde après 95 minutes de jeu, la Mannschaft est parvenue à s'imposer sur le fil contre la Suède (2-1) ce samedi dans le groupe F de la Coupe du monde. Les Allemands restent en course pour une qualification en huitièmes de finale et reviennent à hauteur de leur adversaire du soir.

Dès l'entame de match, l'Allemagne s'est installée dans le camp suédois avec 95% de possession de balle au cours de cinq premières minutes. Sous pression, la Suède souffrait dix minutes puis commençait à se montrer dangereuse avec notamment un contre éclair de Berg qui butait sur Neuer, avec au passage sans doute une faute de Boateng dans la surface.

L'Allemagne joue à dix pendant six minutes

Une frayeur qui refroidissait un peu les ardeurs de la Mannschaft, bien moins dangereuse ensuite et perdue dans son jeu. Derrière, un épisode de ce match résumait bien ce début de Mondial étrange des Allemands. Touché au nez et forcé de quitter la pelouse dès la 25e minute, Rudy n'était remplacé que... six minutes plus tard. Joachim Löw observait donc son équipe jouer à dix durant cette période... A quoi jouait l'Allemagne ?

Les Allemands éliminés à la pause

Clairement fébrile et trop naïve, la Mannschaft continuait de se faire aspirer en s'exposant aux contres suédois. Et à force, ça finissait par se payer. Toivonen profitait d'une nouvelle erreur des hommes de Joachim Löw derrière pour ouvrir le score d'un lob (0-1, 34e). Incroyable ! L'Allemagne s'offrait une opportunité à cinq minutes de la pause, mais Olsen réalisait un double arrêt important pour permettre à son équipe de regagner les vestiaires avec cet avantage d'un but, synonyme d'élimination allemande.

Reus relance la Mannschaft

Au retour des vestiaires, l'Allemagne se relançait avec l'égalisation de Reus (1-1, 48e). Comme un symbole pour celui qui a raté le Mondial 2014 et l'Euro 2016 à cause de blessures. Sur son banc, Löw pouvait respirer un peu mieux. Mais ce n'était pas suffisant pour rassurer des Allemands qui ne pouvaient se contenter d'un point. Les ballons chauds se multipliaient devant le but suédois, mais il y avait toujours un pied, une tête ou le gardien Olsen pour repousser les tentatives allemandes.

Boateng voit rouge, Kroos délivre l'Allemagne

Les Allemands se compliquaient la tâche avec l'expulsion de Boateng, averti deux fois en dix minutes. En infériorité numérique, l'Allemagne continuait de pousser dans les dernières minutes de cette partie. Alors qu'Olsen réalisait une superbe parade sur une tête de Gomez et était sauvé par son poteau sur une frappe de Brandt, Kroos délivrait finalement les siens sur un magnifique coup franc dans les dernières secondes (2-1, 90e+5). Quel miracle ! L'Allemagne jouera donc sa qualification contre la Corée du Sud mercredi pendant que la Suède affrontera le Mexique. Tout est relancé !

La note du match : 7,5/10

Un match passionnant grâce à ce scénario à suspense. Ce n'était pas une grande équipe d'Allemagne et le jeu de la Suède n'est pas le plus beau à regarder, mais il y a tout de même eu de nombreuses occasions et la volonté de l'Allemagne de ne pas sortir de ce Mondial après son but concédé a animé les débats jusqu'au coup de sifflet final. Et que dire de ce coup franc dans les dernières secondes !

Les buts :

- Berg intercepte une passe de Kroos et sert Claesson sur le côté droit. Son centre trouve Toivonen, qui devance Rüdiger, contrôle et lobe Neuer (0-1, 34e).

- Kroos décale Werner côté gauche. L'attaquant allemand fixe Lustig et centre devant le but pour Gomez qui ne peut que dévier légèrement le ballon, mais Reus a bien suivi et devance Augustinsson pour marquer du genou (1-1, 48e).

- Sur un coup franc à la limite de la surface côté gauche, Kroos joue un coup franc en deux temps avec Reus et envoie une merveille de frappe enroulée dans la lucarne opposée (2-1, 90e+5).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Toni Kroos (7/10)

Le milieu de terrain allemand perd le ballon sur l'ouverture du score. L'erreur est bien là, mais elle est totalement oubliée avec ce coup franc stratosphérique qui offre la victoire à l'Allemagne en toute fin de rencontre. Le milieu du Real Madrid a touché 144 ballons ce soir, un record pour un joueur allemand dans une Coupe du monde depuis 1966. Il a plusieurs fois régalé sur des transversales pour écarter le jeu et permettre à son équipe de contourner le bloc suédois et il est aussi au départ de l'action sur l'égalisation.

ALLEMAGNE :

Manuel Neuer (6) : on ne sent pas encore un Neuer impérial, mais il réalise un arrêt important face à Berg en début de match. Battu par Toivonen, il a été moins inquiété ensuite et capte facilement la tentative de Forsberg en seconde période.

Joshua Kimmich (6) : le latéral droit allemand a joué très haut et il a constamment apporté du soutien à ses attaquants.

Antonio Rudiger (3) : titularisé en raison d'un pépin physique pour Hummels, le défenseur central de Chelsea n'a pas du tout été rassurant. Il perd un ballon qui donne une première grosse occasion à la Suède, puis il est battu par Toivonen sur le but suédois. Sans cesse en difficulté dans les duels.

Jérôme Boateng (3) : le défenseur du Bayern Munich ne respire pas la sérénité. Il aurait pu concéder un penalty en première période, et il finit par être expulsé avec deux cartons jaunes récoltés en dix minutes. La victoire de son équipe lui évitera des prochaines heures très pénibles.

Jonas Hector (5) : il n'a pas ménagé ses efforts dans son couloir gauche et prend le ballon à Claesson dans sa surface sur une action dangereuse en fin de première période. Remplacé à la 87e par Julian Brandt (non noté), qui trouve le poteau sur une frappe.

Sebastian Rudy (non noté) : victime d'une fracture du nez, il doit céder sa place après 25 minutes de jeu. Remplacé à la 31e par Ilkay Gündogan (5), qui s'est bien positionné entre les lignes pour servir de relais, mais n'a pas été très en vue offensivement.

Toni Kroos (7) : lire le commentaire ci-dessus.

Marco Reus (7) : l'Allemagne peut aussi lui dire merci puisque c'est lui qui relance son équipe en égalisant en début de seconde période alors que la situation était très compliquée. Disponible et peu avare en efforts, il a pesé devant. Il participe au coup franc victorieux de Kroos et il a peut-être gagné sa place dans le onze de départ.

Thomas Müller (4) : comme souvent lors de ses récentes sorties, l'attaquant allemand rend une copie assez décevante. Il fait des efforts, comme son retour précieux sur Forsberg en première période, mais c'est assez pauvre offensivement.

Julian Draxler (4) : dangeureux en début de match avec un tir dans la surface repoussé, le joueur du Paris SG a ensuite manqué d'adresse dans les derniers mètres. Remplacé à la 46e par Mario Gomez (6), qui a apporté une présence physique dans la surface et dévie le ballon sur le but de Reus. Il est proche de marquer sur une tête détournée par Olsen.

Timo Werner (6) : volontaire mais imprécis en première période, l'attaquant du RB Leipzig a été bien plus intéressant dans le second acte en pesant beaucoup sur le côté gauche notamment. Il lui a manqué la précision face au but, mais c'est son centre qui amène l'égalisation de Reus.

SUÈDE :

Robin Olsen (7) : le gardien suédois a été excellent pendant 94 minutes, avec notamment un double arrêt important en fin de première période et parade sur une tête de Gomez. Mais il doit s'incliner sur le coup franc de Kroos au bout du temps additionnel. Rageant...

Mikael Lustig (4) : le latéral droit a réalisé quelques bonnes interventions, mais il a globalement eu du mal à verrouiller son couloir. Il a souffert en seconde période.

Victor Lindelof (6) : le défenseur central suédois a été impérial dans le domaine aérien, repoussant de nombreux centres allemands. Il effectue aussi un gros retour devant Werner.

Andreas Granqvist (5) : le capitaine suédois a été un peu plus en difficulté que son compère de la charnière centrale. Parfois dépassé par la vitesse des Allemands, il est proche de marquer contre son camp en seconde période.

Ludwig Augustinsson (5) : il a eu beaucoup de travail dans son couloir gauche avec les montées de Kimmich notamment. Il est devancé par Reus sur l'égalisation allemande.

Viktor Claesson (6) : il offre une belle passe décisive à Toivonen sur l'ouverture du score. Plusieurs fois à l'origine des contres avec ses bonnes sorties de balle, le milieu droit suédois fait un bon match, même s'il peut regretter l'action gâchée en fin de première période. Remplacé à la 74e par Jimmy Durmaz (non noté).

Sebastian Larsson (6) : il a été précieux pour les siens grâce à son sens tactique et un gros travail dans le replacement.

Albin Ekdal (5,5) : très présent en première période pour sécuriser l'axe et conserver un peu le ballon lorsque son équipe en avait besoin. Il a eu plus de mal physiquement après la pause.

Emil Forsberg (4) : il n'a pas eu beaucoup l'occasion de faire parler son talent offensif puisqu'il a fait énormément d'effort dans le travail défensif. Du coup, il a manqué de lucidité lorsqu'il héritait du ballon.

Ola Toivonen (5,5) : comme l'ensemble de ses coéquipiers, il a fait les efforts défensifs pour résister à cette équipe d'Allemagne. Mais il a aussi fait preuve de sang-froid pour ouvrir le score d'un joli lob. Derrière, il a disparu. Remplacé à la 78e par John Guidetti (non noté).

Marcus Berg (6) : l'attaquant suédois a été très difficile à marquer pour les défenseurs allemands. Toujours en mouvement pour échapper au marquage, il aurait pu obtenir un penalty en début de match. Derrière, c'est lui qui récupère le ballon sur l'ouverture du score suédoise. Remplacé à la 90e par Issac Kiese Thelin (non noté).

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

ALLEMAGNE 2-1 SUÈDE (mi-tps: 0-1) - CdM 2018 - 1er tour, Groupe F / 2e journée
Stade : Olimpiyskiy Stadion Fisht - 44.287 spectateurs - Arbitre : Szymon Marciniak

Buts : M. Reus (48e) T. Kroos (90+5e) pour ALLEMAGNE - O. Toivonen (32e) pour SUÈDE
Avertissements : J. Boateng (71e), pour ALLEMAGNE - A. Ekdal (52e), S. Larsson (90+7e), pour SUÈDE - Expulsions : J. Boateng (82e) , pour ALLEMAGNE

ALLEMAGNE : M. Neuer - J. Kimmich, A. Rüdiger, J. Boateng, J. Hector (J. Brandt, 87e) - S. Rudy (I. Gündogan, 31e), T. Kroos - M. Reus, T. Müller, J. Draxler (M. Gómez, 46e) - T. Werner

SUÈDE : R. Olsen - M. Lustig, V. Lindelöf, A. Granqvist, L. Augustinsson - V. Claesson (J. Durmaz, 74e), S. Larsson, A. Ekdal, E. Forsberg - O. Toivonen (J. Guidetti, 78e), M. Berg (I. Thelin, 90e)

Toivonen ouvre le score pour la Suède (0-1, 34e)

La joie des Suédois

Reus relance l'Allemagne (1-1, 48e)

Kroos trouve la lucarne d'Olsen (2-1, 90e+5)

Les Allemands exultent

VIDEO : le superbe coup franc de Kroos







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2018


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Quelle équipe allez-vous supporter en Ligue 1 cette saison ?

Paris SG
Marseille
Lyon
Lille
Saint-Etienne
Monaco
Nice
Bordeaux
Nantes
Strasbourg
Rennes
Toulouse
Montpellier
Metz
Nimes
Autre
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents


Liens de la rubrique MONDIAL 2014


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
carton rouge, 82ecarton jaune, 71e3Boateng
>remplacé par Brandt, 87e5Hector
>remplacé par Gundogan, 31e-Rudy
but, 90e+57Kroos
but, 48e7Reus
>remplacé par Gómez, 46e4Draxler
>remplacé par Durmaz, 74e6Claesson
carton jaune, 90e+76Larsson
carton jaune, 52e5,5Ekdal
but, 32e >remplacé par Guidetti, 78e5,5Toivonen
>remplacé par Thelin, 90e6Berg


MASQUER LA PUB