Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Le Nigeria douche l'Islande, l'Argentine respire encore ! - Débrief et NOTES des joueurs (Nigéria 2-0 Islande)

Par Gilles Campos - Actu Mondial 2018, Mise en ligne: le 22/06/2018 à 19h07
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

À la surprise générale, une vaillante équipe du Nigeria est venue à bout d'une Islande méconnaissable (2-0) ce vendredi. Les Super Eagles s'emparent de la seconde place du groupe D de la Coupe du monde, et ont leur destin entre les pieds avant d'affronter l'Argentine.

Le Nigeria douche l'Islande, l'Argentine respire encore ! - Débrief et NOTES des joueurs (Nigéria 2-0 Islande)
Le second but de Musa (75e) a soulagé tout un pays !

Les Argentins doivent se frotter les mains, ou l'inverse. À vrai dire, la bande à Messi ne doit pas trop savoir sur quel pied danser après la victoire nette du Nigeria face à l'Islande (2-0) ce vendredi, dans le groupe D de la Coupe du monde.

Si les Vikings ne battent pas la Croatie mardi prochain (20h), l'Albiceleste devra seulement battre les Super Eagles pour se qualifier en huitièmes de finale. Mais les Africains, qui ont désormais leur destin entre les pieds, sont difficiles à jouer !

Les Nigérians se reprennent après la pause

Aujourd'hui, ce sont pourtant les insulaires qui rentraient le mieux dans cette rencontre. Au bout de six minutes de jeu, G. Sigurdsson obligeait déjà le gardien nigérian Uzoho à se coucher par deux fois, sur coup franc puis lors d'un face-à-face. De leur côté, les Nigérians faisaient preuve d'une trop grande maladresse dans la dernière passe pour espérer inquiéter Halldorsson, qui passait une première période bien tranquille. Au retour des vestiaires, les hommes de Gernot Rohr se réunissaient dans le rond central pour une mise au point qui semblait nécessaire.

Et, comme par magie, quatre minutes après la reprise, Musa donnait l'avantage aux siens après un contrôle aérien fabuleux en pleine surface (1-0, 49e) ! La rencontre était lancée. Très vite, les Islandais se ruaient à l'attaque, mais manquaient à nouveau de précision dans le dernier geste pour mettre à mal la défense des Super Eagles, qui tenait bon. Ce sont même les Africains qui se procuraient les occasions les plus franches grâce à l'intenable Musa.

Le diable Ahmed Musa !

L'attaquant du CSKA Moscou trouvait d'abord la barre transversale, avant de dribbler Halldorsson en pleine surface pour inscrire le but du break sur l'action suivante (2-0, 75e) ! Les Nigérians célébraient déjà la victoire sur le banc, mais l'arbitre, bien aidé par la VAR, accordait un penalty justifié aux Islandais, que G. Sigurdsson… envoyait en tribunes ! Sonnés, les Vikings ne répondaient plus, malgré les nombreux «clappings» de leurs supporters.

Au final, c'est donc le Nigeria et… l'Argentine, qui font la belle opération du jour. Mardi prochain (20h), les supporters des deux camps vont avoir le droit à un vrai match de football, avec de l'enjeu. Et on le rappelle, si l'Islande ne bat pas la Croatie, ce qui devrait être le cas au vu du niveau affiché par les insulaires aujourd'hui, les Super Eagles n'auront besoin que d'un match nul face à l'Albiceleste qui, elle, devra gagner pour espérer se qualifier en huitièmes de finale de la Coupe du monde !

La note du match : 5/10

Avec deux équipes qui ne sont pas reconnues pour la fluidité de leur jeu, on pouvait s'attendre à un match compliqué sur le plan technique. Et on l'a eu. Tout du moins en première période, où les deux nations ont multiplié les passes manquées et les frappes non cadrées. La seconde période a mieux démarré, notamment grâce aux deux buts magnifiques de Musa, qui a grandement contribué à remonter la note de ce match ! Au final, on a eu le droit à une rencontre étrange. Pas très plaisante à suivre lors du premier acte, avec beaucoup de contacts rugueux qui n'étaient pas toujours nécessaires, mais définitivement emballante en seconde période !

Les buts :

- Bien lancé dans la profondeur par Iheanacho, Moses fixe son défenseur sur le côté droit avant de centrer pour Musa. L'attaquant nigérian réalise un contrôle aérien de grande qualité en pleine surface, avant de fusiller Halldorsson à bout portant (1-0, 49e).

- À la lutte avec Arnason sur le côté gauche, Musa prend finalement le dessus sur l'Islandais et entre dans la surface. Halldorsson se présente face à lui, mais le buteur du CSKA Moscou réussit à le dribbler pour marquer le but du break (2-0, 75e) !

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Ahmed Musa (8/10)

Il est clair que son match a très, très mal débuté. En première période, l'attaquant nigérian a littéralement été transparent. Les seules fois où il s'est signalé, c'était pour perdre le ballon après des séries de dribbles vouées à l'échec. Mais lors du second acte, il s'est réveillé. Une minute après la reprise, il décrochait déjà la première frappe cadrée des Super Eagles dans ce match. Et quatre minutes après la reprise, le buteur du CSKA Moscou ouvrait le score grâce à un contrôle aérien magnifique en pleine surface. Un but presque aussi beau que le second, qu'il inscrivait vingt minutes plus tard. Au final, c'est lui qui fait gagner le match à son équipe, et ça suffit pour obtenir le titre d'homme du match !

NIGERIA :

Francis Odinaka Uzoho (6,5) : le portier nigérian a très bien débuté son match en se couchant parfaitement sur les deux premières frappes cadrées de l'Islande. Par la suite, Uzoho s'est montré impérial dans le domaine aérien, alors que les Vikings se sont procurés de nombreux corners. Sur le penalty, il est plutôt chanceux puisque Sigurdsson ne cadre pas sa tentative.

Kenneth Omeruo (6,5) : son duel avec Bjarnason valait le détour. Au niveau de l'impact physique, les deux bonhommes avaient des choses à se dire, et nous avons donc eu le droit à un joli combat… remporté par Omeruo.

William Ekong (7) : si les Nigérians n'ont pas vraiment concédé d'occasions franches, c'est en grande partie grâce à Ekong, le patron de la défense. Dans le jeu aérien, le défenseur aura su se montrer rassurant pour ses coéquipiers et solide face aux grands gaillards islandais.

Leon-Aderemi Balogun (6,5) : à l'instar d'Ekong, Balogun a remporté un nombre incalculable de duels aériens. Dans le domaine défensif, d'une part, mais aussi dans le domaine offensif puisqu'il aurait pu inscrire le but du 2-0 avant Musa, sur corner, mais sa tentative est passée à côté du cadre.

Victor Moses (6,5) : dans un système de jeu qu'il connait, le latéral de Chelsea a eu beaucoup de mal à entrer dans son match. Moses s'est d'abord montré brouillon dans ses passes ou ses contrôles, avant de rectifier le tir lors du second acte, avec une offrande pour l'ouverture du score de Musa. Il s'est également signalé par plusieurs retours défensifs de grande qualité.

Onyinye Ndidi (7) : en première période, le milieu de terrain du Nigeria était l'un des rares à surnager, même si, comme l'ensemble de ses coéquipiers, il se montrait brouillon dans le domaine offensif. Mais en seconde période, Ndidi s'est repris pour récupérer de nombreux ballons et permettre aux siens de se concentrer sur l'attaque. Il aurait même pu inscrire un but sur une frappe lointaine mais Halldorsson veillait au grain.

John Obi Mikel (5,5) : le capitaine des Super Eagles était attendu pour mettre de l'ordre au milieu de terrain, mais il n'a jamais vraiment réussi à le faire. La faute, en partie, à l'impact physique instauré par les Islandais. Un combat qu'Obi Mikel n'a jamais réussi à remporter, à l'inverse de ses coéquipiers.

Oghenekaro Etebo (5,5) : lui non plus n'a pas réussi à se mettre au niveau de ses coéquipiers. Aujourd'hui, Etebo a beaucoup tenté, notamment offensivement, mais il n'a pas beaucoup réussi. Gernot Rohr aurait pu le sortir avant, mais il a finalement attendu la 90e minute pour faire entrer Alex Iwobi (non noté).

Briane Oladapo Idovu (5,5) : le latéral gauche nigérian a pris un carton jaune en fin de première période, et cela a malheureusement conditionné la suite de son match, lors de laquelle il n'a pas pu mettre cet impact physique qu'il aime tant. Logiquement remplacé à la pause par Tyronne Ebuehi (5), qui concède le pénalty manqué par Sigurdsson.

Ahmed Musa (8) : voir commentaire ci-dessus.

Kelechi Iheanacho (6,5) : à ceux qui pensaient que Iheanacho ne s'était pas montré décisif dans ce match, c'est faux. En effet, c'est bien l'attaquant longiligne qui lance parfaitement Moses dans la profondeur sur le côté droit avant l'ouverture du score de Musa. En dehors de ça, le buteur des Super Eagles a été plutôt intéressant dans son travail de pivot, même s'il ne s'est pas procuré de réelle occasion franche. Remplacé à la 85e minute par Odion Jude Ighalo (non noté).

ISLANDE :

Hannes Thór Halldórsson (4,5) : le portier islandais n'a rien eu à faire pendant les quarante-cinq premières minutes. Mais lorsque le second acte a démarré, le Viking n'a pas été en mesure d'arrêter Musa, auteur du premier but, puisqu'il est fusillé à bout portant. En revanche, sur le second but de l'attaquant, Halldorsson manque complètement sa sortie et se fait effacer par le buteur du CSKA.

B. Sævarsson (5) : le latéral droit islandais a très bien débuté son match, en mettant beaucoup d'impact physique face au profil frêle de Musa. Mais en seconde période, comme nombre de ses coéquipiers, Sævarsson s'est fait marcher dessus par les attaquants nigérians.

Kári Árnason (4) : encore un qui a bien travaillé en première période, et qui a beaucoup souffert face à la vitesse de Musa en seconde. En effet, c'est bien Arnason qui se trouvait au marquage de l'attaquant nigérian sur sa deuxième réalisation, et qui l'a donc laissé partir au duel avec le gardien !

Ragnar Sigurdsson (4) : si le Nigeria a autant déjoué en première période, c'est aussi grâce à lui, puisqu'il s'est montré irréprochable pendant quarante-cinq minutes. Les cinq d'après ont été plus difficiles, car Sigurdsson perd le ballon des yeux sur le contrôle de Musa en pleine surface, avant le but. Sur sa célébration, l'attaquant du CSKA Moscou percute le visage du défenseur, ce qui explique sa sortie prématurée dès la 65e minute pour Sverrir Ingason (non noté).

Hörður Magnússon (4) : au sortir de son duel avec Moses, on peut d'ores et déjà soulever le bras du Nigérian, grand vainqueur du jour. Magnusson a d'abord commencé par se faire piéger par l'expérience du joueur de Chelsea, en concédant des coups francs évitables. Ensuite, sur le premier but, le défenseur n'a pas assez attaqué le Super Eagle en lui laissant tout le loisir de centrer pour Musa.

Rúrik Gíslason (5) : à droite, il était censé pallier la blessure de Gudmundsson, si précieux contre l'Argentine (1-1), mais Gislason a failli à sa mission. L'ailier islandais a perdu la majorité de ses duels avec Idovu, puis Ebuehi. Un jour sans.

Gylfi Sigurðsson (4,5) : s'il y a bien un joueur islandais à ressortir du lot, c'est bien le joueur d'Everton. Mais pas pour les bonnes raisons… Sigurdsson a d'abord très bien débuté sa rencontre en cadrant deux tentatives, dont une sur coup franc. En revanche, il a complètement manqué le cadre en fin de rencontre sur penalty, alors qu'un but aurait pu permettre aux siens d'y croire ! Un match à oublier pour lui.

Aron Gunnarsson (5) : aujourd'hui, ses célèbres longues touches n'ont jamais trouvé d'Islandais pour les réceptionner. Et c'est dommage, car Gunnarsson, plein d'envie au milieu de terrain, aurait mérité d'être décisif. Remplacé à la 87e minute par Olafur Skulason (non noté).

Birkir Bjarnason (4,5) : le milieu gauche islandais avait été si bon à l'Euro 2016 qu'on a du mal à le reconnaitre lors de cette Coupe du monde 2018. En deux ans, il semble avoir perdu cette grinta qui faisait de lui un joueur si particulier. Aujourd'hui, il s'est fait bouger par Ekong et Omeruo, et le Viking n'a jamais été en mesure de leur répondre.

Alfreð Finnbogason (4) : un match très, très compliqué pour Finnbogason, esseulé en pointe et jamais dans le même tempo que son compère de l'attaque Bodvarsson. Dans le domaine aérien comme dans le domaine physique, il s'est fait manger par les défenseurs nigérians. En fin de rencontre, le Viking aurait pu marquer en angle fermé mais Uzoho était sur la trajectoire.

Jón Daði Bodvarsson (4,5) : l'attaquant islandais n'était pas dans un plus mauvais jour que son collègue Finnbogason, mais c'est pourtant lui qui a cédé sa place en premier, alors que les Vikings n'arrivaient pas à se procurer une seule occasion franche. Il a donc été remplacé à la 71e minute par Bjorn Sigurdarson (non noté).

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

NIGERIA 2-0 ISLANDE (mi-tps: 0-0) - CdM 2018 - 1er tour, Groupe D / 2e journée
Stade : Volgograd Arena - 40.904 spectateurs - Arbitre : Matthew Conger

Buts : A. Musa (49e) A. Musa (75e) pour NIGERIA
Avertissements : B. Idowu (44e), pour NIGERIA

NIGERIA : F. Uzoho - K. Omeruo, W. Troost-Ekong, L. Balogun - V. Moses, W. Ndidi, J. Obi Mikel, O. Etebo (A. Iwobi, 90e), B. Idowu (T. Ebuehi, 46e) - A. Musa, K. Iheanacho (O. Ighalo, 85e)

ISLANDE : H. Halldórsson - B. Sævarsson, K. Árnason, R. Sigurðsson (S. Ingason, 65e), H. Magnússon - R. Gíslason, G. Sigurðsson, A. Gunnarsson (A. Skúlason, 87e), B. Bjarnason - A. Finnbogason, J. Böðvarsson (B. Sigurðarson, 71e)

Après une première période sans saveur, les Nigérians ont mis les choses au point au retour des vestaires.

Quatre minutes plus tard, Ahmed Musa ouvrait le score en fusillant Halldorsson à bout portant (1-0, 49e).

Sur le premier but, c'est Victor Moses qui a offert la passe décisive à Ahmed Musa.

Les Islandais ont tenté de revenir, mais le défenseur nigérian William Ekong a été impérial dans les airs.

Ahmed Musa a finalement inscrit un second but (2-0, 75e), et a délivré toute son équipe par la même occasion.

En fin de rencontre, G. Sigurdsson aurait pu marquer sur pénalty, mais sa tentative a fini en tribunes !

Les supporters islandais le savent, il faudra gagner largement face à la Croatie mardi prochain (20h) et espérer un nul entre le Nigeria et l'Argentine...







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2018


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
100 M€ + Rakitic + Coutinho contre Neymar, qui ferait la meilleure affaire ?

Barcelone
PSG
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents


Liens de la rubrique MONDIAL 2014


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
>remplacé par Iwobi, 90e5,5Etebo
>remplacé par Ebuehi, 46ecarton jaune, 44e5,5Idovu
but, 49e
but, 75e
28Musa
>remplacé par Ighalo, 85e6,5Iheanacho
>remplacé par Ingason, 65e4Sigurdsson
>remplacé par Skúlason, 87e5Gunnarsson
>remplacé par Bergmann Sigurðarson, 71e4,5Bodvarsson


MASQUER LA PUB