Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Nantes-PSG, frustration générale
Par Christophe Andreeff - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 27/11/2006 à 00h12
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Sportivement très attendue entre deux cylindrés du Championnat particulièrement en difficultés, la rencontre disputée à la Beaujoire ne livre pas de véritable verdict. Nantes et Paris partagent les points. Lacombe demeure à son poste. Le point avec Maxifoot !

Du côté de la Beaujoire, le PSG cherchait à étouffer ses doutes et les tragiques incidents qui émaillaient la fin de sa rencontre européenne. Dès l'entame du match, les Parisiens se montraient hardis. Kalou ouvrait sans doute trop vite la marque (0-1, 2'). Les Canaris avaient bien le temps de se réveiller et d'effectuer le pressing sur la défense de son ancien portier de premier choix, bien moins brillant sous ses nouvelles couleurs. Nantes cherchait à développer son jeu dès que possible, tandis que le PSG montrait des lacunes offensives pour tuer le match. Malgré un but refusé après l'heure de jeu, les Canaris se dépensaient sans compter pour égaliser. Da Rocha y parvenait à l'entame du dernier quart d'heure (1-1, 75'). Ce partage des points ne résout pas les soucis des deux clubs, alors que Paris dénote toujours de meilleures qualités de jeu en déplacements.

Les temps forts et les buts

- Le PSG ouvre le score d'entrée de jeu à la suite d'une bonne organisation collective. Armand transmet à Diané depuis le milieu de terrain. Ce dernier aperçoit Kalou sur l'aile gauche qui vient profiter d'une mauvaise sortie de Stojkovic pour le prendre à froid (0-1, 2').

- Stojkovic se rattrape. Il empêche Pauleta d'inscrire le but du break, d'un tacle adroit à l'entrée de sa surface de réparation sur le portugais Pauleta (4').

- Stojkovic ne tremble plus et détourne une bonne tentative de Mendy, à l'issue d'une percée offensive en solitaire (48').

- Nantes croit tenir un instant l'égalisation, lorsque Faé trouve Rossi en rentrait qui conclue. L'arbitre refuse le but pour un hors-jeu préalable 66').

- Superbe contre incisif de la part des Canaris qui remontent très vite tout le terrain par Keseru puis Dimitrijevic. Ce dernier adresse un centre au second poteau. Da Rocha se porte à la récupération, suite à la tentative de dégagement de Mendy et égalise (1-1, 75').

Ce qu'il faut retenir de la rencontre

Pour les canaris, les enseignements de ce match demeurent incontestablement la capacité mentale dont ils disposent. Peu d'équipes redressent une situation si mal engagée avec autant de difficultés depuis le début de Championnat. Du courage, de la volonté de mieux faire, de ne pas baisser les bras et Nantes décroche un match nul mérité. Stojkovic évite de gamberger et s'offre des arrêts décisifs pour maintenir ses coéquipiers dans le rythme. Das Neves s'illustre pour son sauvetage devant Pauleta en fin de match. Pierre évite le pire et une double sanction qui pouvait tout changer. Saidou, Faé, Oliech sont demeurés assez fades et imprécis. Guère mieux pour Diallo. Les Canaris ont pu compter en revanche sur la solidité à gauche de Norbert et Da Rocha qui égalise. Les rentrées de Dimitrijevic et Keseru ont apporté du mordant. Au final, il y a plus à retenir du mental du groupe que de ses qualités de jeu intrinsèques. En mixant le tout, Nantes peut espérer s'en sortir.

Sur le plan comptable, le PSG ne peut se satisfaire du résultat. Au niveau de la manière, si l'on écoute attentivement les propos d'Alain Cayzac et furtivement ceux de Guy Lacombe, les Parisiens semblent avoir bien réagi. Certainement suffisamment pour ne pas condamner l'entraîneur actuel et éviter d'envenimer la situation. Les Parisiens affichent une volonté collective louable et il parait évident que sacrifier un match de plus dans l'éventualité de changer une tête apparaissait trop malvenue dans le contexte actuel. Kalou a montré le premier le chemin, avec plus d'agressivité, de dynamisme dans son jeu et un but immédiat pour lancer la machine. Pauleta qui estimait ne pas être encadré de véritables piliers dignes de porter les couleurs du PSG, a tenté d'exprimer toute sa classe d'attaquant vedette. Il a péché dans son réalisme. Diané a lui manqué de près d'obtenir un penalty décisif et visiblement justifié. Chantome a gêné ses adversaires sans étaler son meilleur football. Mendy prouvait ses qualités d'ailier avec une efficacité plus nette, mais encore loin d'être tonitruante. Armand et Yepes ont tourné en bourrique leurs anciens coéquipiers avec leur assise très solides en défense. Cette dernière exceptionnellement composée de cinq hommes, où Rozehnal a manqué de prestance. Landreau a contrôlé sa zone, avec des interceptions propres dans les airs et encaisse un but sur lequel il ne peut pas grand-chose. Paris a cherché des solutions, pris le jeu à son compte en dehors de ses terres, mais a relâché un peu trop la pression en seconde période.

Réactions des Entraîneurs

Georges Eo (Entraîneur du FC Nantes Atlantique) «Le partage des points semble équitable, même si nous voulions la victoire. En première période, on reste fébrile surtout avec ce but encaissé très vite. On a su se remobiliser, y aller au courage pour réaliser une deuxième période satisfaisante, malgré des imperfections et ne pas sombrer. Il faut mieux canaliser nos qualités à notre avantage. On peut espérer.»

Guy Lacombe (Entraîneur du PSG) «Mes joueurs ont réagi lors de cette rencontre et c'est le plus important. Ils apportent la meilleure réponse. Sans une décision arbitrale surprenante, nous aurions pu nous imposer. Mais le résultat reste positif car les joueurs ont été combatifs, courageux et ceux en dépit des conditions particulières autour de ce match.»

Note du match 13/20

Plus volontaires, audacieux et conquérants en déplacements, les Parisiens manquent une nouvelle fois le coche, par souci d'efficacité offensive suffisante. Nantes a répliqué avec ses armes et un mental percutant pour ne pas baisser les bras. Paris gagne une place (13e avec 17 Pts). Nantes demeure en zone rouge (18e avec 12 Pts). Vu le contexte, cette rencontre somme toute agréable mérite une notation correcte.


Ligue 1 : J15
Nantes 1-1 PSG (0-1)
Stade de la Beaujoire/Spectateurs : 30 000 environ
Arbitre : Monsieur Coué
Buts : Da Rocha (75’)/Kalou (2’)
Avertissements : Pierre (22’), Da Rocha (27’), Das Neves (41’)/Mendy (31’), Yepes (55’)
Les équipes :
Nantes : Stojkovic, Pierre, Cubilier, Das Neves, Norbert, Da Rocha, Fae, Rossi, Saidou, Oliech (Keseru, 46’), Diallo (Dimitrijevic, 73’)/ Entraîneur : G. Eo.
PSG : Landreau, Rozehnal, Yepes, Armand, Dramé (Paulo César, 70’), Mendy, Chantome, Diané (Pancrate, 69’), Hellebuyck (Cissé, 82’), Pauleta, Kalou/Entraîneur : Guy Lacombe.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Parmi ces trois équipes, qui voyez-vous être capable de réaliser le doublé championnat-C1 ?

PSG
Manchester City
Real Madrid
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB