Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Lyon, c'est déjà Noël
Par Julien Demets - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 26/11/2006 à 23h24
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Après avoir fait le plus dur en ouvrant le score en première période par l'intermédiaire de Malouda, l'OL a contenu les assauts auxerrois en seconde pour obtenir sa 13ème victoire de la saison (1-0). A quatre matches de la trêve, ils sont déjà champions d'automne.

Lyon, c'est déjà Noël

Quand Lyon pas content, Lyon toujours faire ça… Ballottés en début de rencontre, les hommes de Gérard Houllier ont pris les choses en main après un quart d'heure de jeu pour finalement s'offrir une brouettée d'occasions et un but en première période. Le score est logique même si, en fin de match, les Gones ont paru fatigués. Auxerre, malgré sa bonne volonté et quelques actions de qualité, n'a pas résisté au collectif huilé des Lyonnais. Cheyrou et sa bande restent dans la deuxième moitié du classement.

Les moments forts et les buts

- Suite à un corner auxerrois, le ballon lobe tout le monde au premier poteau et retombe devant Kalabane, seul au second à un mètre de la ligne. Le défenseur guinéen n'a pas le réflexe de tendre la jambe pour marquer (20').

- Coup franc de Juninho à 30 mètres des buts légèrement excentré sur le côté gauche. On s'attend à un centre mais le Brésilien tire directement. Cool rate sa claquette et remet le ballon sur Malouda, qui marque de la tête dans le but vide (1-0, 26').

- Juninho perce plein axe et déclenche une frappe puissante des 25 mètres. Cool est lobé mais le ballon rebondit sur la transversale (28').

- Corner de Juninho côté droit. Au premier poteau, Diarra décroise une tête piquée qui passe de peu à droite des buts de Fabien Cool (67').

- Coup franc idéalement placé pour Juninho à 25 mètres des cages bourguignonnes, dans l'axe. Cool dévie sur sa barre (82').

Ce qu'il faut retenir de la rencontre

Gérard Houllier avait titularisé les habituels remplaçants Müller, Berthod et Diarra à la place de Squillaci, Abidal et Toulalan. Hésitants en début et en fin de match, ses joueurs ont largement dominé la fin du premier acte et géré le second. Les trois «nouveaux» se sont bien tenus, surtout Diarra qui a avorté beaucoup de contre-attaques auxerroises. Après son match de folie à Madrid, Carew est redevenu le joueur discret que l'on voit depuis des mois, même s'il semble maintenant plus en confiance. Wiltord était partout pour combiner ou tenter lui-même sa chance. Malouda a marqué mais s'est éteint en fin de rencontre. Juninho a amené le premier but et touché deux fois la transversale. Källström et Réveillère ont assuré leur part de travail. Coupet a intercepté plusieurs ballons menaçants.

Disposé en 4-3-3 avec un Cheyrou très fin techniquement au poste de meneur de jeu, l'AJA a eu le mérite d'attaquer, alors que la plupart des formations de L1 viennent à Lyon pour défendre. Côté gauche ou droit, Jelen a été très gênant pour les défenseurs lyonnais, beaucoup plus que les autres attaquants Niculae et Pieroni, peu en vue. Pedretti a surtout été dangereux sur corners. Juninho l'a parfois débordé mais il a fini fort. Kaboul peine dans son rôle de premier relanceur, lui qui évolue désormais en numéro six. Sagna et Grichting ont réussi quelques sauvetages aux abords de leur surface. Jaurès et Kalabane ont souffert face à la vitesse des enchaînements lyonnais. Enfin, Cool est largement impliqué sur le but de Malouda.

Les réactions

Jean-Sébastien Jaurès, défenseur de l'AJA, au micro de Canal + : «On se sentait bien en début de match, on a eu des occasions mais le premier but nous a freinés. C'est la différence entre nous et une grande équipe, qui sait gérer ses moments de faiblesse.»

Gérard Houllier, entraîneur lyonnais, sur Canal + : «On n'a pas été spectaculaire mais très efficace. Le titre de champion d'automne, ça ne me fait ni chaud ni froid. On fera le décompte en fin de saison. Ce soir, on a 40 points. Encore 40 et on sera champion !»

La note : 13/20

L'OL remporte sa 13ème victoire en quinze journées de championnat, un total épatant qui lui vaut d'être, un mois avant la trêve, champion d'automne. Au vu de ce qu'ils ont montré hier soir, les Bourguignons méritent mieux que leur classement actuel.


Lyon 1–0 Auxerre (1-0) – Stade de Gerland – 39 576 spectateurs.
Arbitre : M. Fautrel

Buts : Malouda (26’)

Lyon : Coupet – Réveillère, Cris, Müller, Berthod – A. Diarra, Juninho (Toulalan 82’), Källström – Wiltord (Govou 59’), Carew (Remy 59’), Malouda.

Auxerre : Cool – Sagna, Grichting, Kalabane, Jaurès – Kaboul (Ba 75’), Pedretti, Be. Cheyrou, Jelen, Pieroni (Thomas 63’), Niculae (Akalé 63’).



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Votre position concernant la SuperLeague ?

POUR
CONTRE
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB