Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Troyes-Marseille, copie conforme
Par Christophe Andreeff - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 25/11/2006 à 20h36
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

En ouverture de la quinzième journée de Ligue 1, Troyes et Marseille partagent les points à l'issue d'une rencontre attractive mais nerveuse (1-1). Les Phocéens terminent à dix, suite à l'expulsion de Pagis. Le point complet avec Maxifoot !

Trop prudents et en retenus lors de la première période, les Marseillais se retrouvaient logiquement menés à la pause. Les Troyens tenaient bien le ballon et produisent du jeu agréable, multipliant les belles occasions. Dès la reprise, Marseille prenait l'ascendant sur son adversaire et accroît le pressing. Ils rejoignent logiquement au score les Troyens, avant de s'afficher solidaires et collectifs derrière. Car très accrocheurs, les Troyens achèvent mieux la rencontre, profitant également de l'expulsion de Pagis (71'). Tour à tour, les deux formations s'offrent l'occasion de tuer la rencontre mais se séparent sur ce score de parité. Un résultat logique au niveau du jeu produit mais qui n'arrangent pas les affaires des deux formations, toujours en mal d'une pleine confiance retrouvée.

Les temps forts et les buts

- Troyes domine le premier quart d'heure et se rapproche de plus en plus dangereusement des buts Phocéens. Nivet profite d'un bon centre pour adresser une tête piquée aux six mètres que Carasso parvient à intercepter (15').

- Suite à une touche rapidement jouée, Gigliotti s'enfuit sur l'aile gauche et vient adresser un centre au second poteau. Lachuer se porte à la récupération et reprend de volée. Carasso ne peut intervenir (1-0, 18').

- Marseille réagit vite et bien et se procure une énorme occasion. Le Crom dégage des deux poings une lourde frappe de Taiwo (22').

- Troyes achève fort bien la première période, avec plusieurs occasions franches, dont une frappe du gauche de Danic côté droit (33'), ou encore celle de Gigliotti bien servi sur la droite et qui trouve le poteau de Carasso (36').

- Changement de physionomie en seconde période, avec le réveil des Phocéens qui égalisent logiquement. Si le Crom détournait bien une frappe de Niang (52'), il ne peut rien contre la frappe croisée à mi-hauteur de Maoulida (1-1, 61'). Une action partie de l'entre jeu.

- Dans les ultimes minutes, chaque équipe a l'occasion de tuer la rencontre. Niang, pour Marseille, qui ne cadre pas sa reprise au second poteau (87') et une tête de Nivet pour Troyes qui n'inquiète pas suffisamment Carasso, très attentif sur ses appuis (93').

Ce qu'il faut retenir de la rencontre

Les hommes de Jean-Marc Furlan parviennent à tenir le point du match nul. Une bonne note à la suite de trois défaites consécutives ! Ceci étant, ce résultat laissera certainement songeurs les Troyens. Décisifs, tonitruants et conquérants en première période, ils se retiennent trop lors de la seconde, sans doute avec un trop plein de certitudes à la vue du jeu produit jusque là. Mais les Troyens finissent par trop se retrancher, avant de tenter de profiter de leur avantage numérique. Gigliotti et Nivet formaient un bon duo d'attaque, percutants et audacieux. Sur les ailes Danic et Lachuer ont effectué du travail sérieux, avec un but en prime pour le second nommé. La défense a connu des périodes délicates et certains relâchements, malgré la solidité de Faye. Le Crom a assuré l'essentiel, alors que la prestation de Sanz manquait d'assurance. Accrocheurs dans l'ensemble, cette formation pouvait espérer mieux avec un zeste d'audace en plus.

Côté marseillais, on assure l'essentiel. Subir une autre défaite risquait de plonger encore dans le doute, tellement la victoire acquise contre Valenciennes manquait d'une consistance réellement convaincante. Marseille doit progresser dans son approche du match, car la première mi-temps a démontré des lacunes stratégiques et techniques, avant une seconde période d'un bien meilleur acabit. On y apprécie bien mieux la technique et la qualité de jeu de Pagis, dont la prestation demeure ternie par sa visible nervosité. Elle se conclue par une expulsion logique. A contrario, Maoulida trop souvent dans l'ombre, sauve sa prestation globale avec son but égalisateur. Il sera remplacé par Olembe lors des dix dernières minutes. Oruma et M'Bami affichaient aussi un bien meilleur visage, plus percutants et avec de la précision à revendre, suivant ainsi l'enthousiasme et la dextérité du jeune Nasri à l'apprentissage professionnel de plus en plus abouti. Zubar et Taiwo restent les deux éléments défensifs les plus aguerris lors de ce match. Pour l'un, on retient de grosses interventions dans les airs et pour l'autre une qualité de relance très intéressante et qui a boosté le jeu des Phocéens. Beye et Civelli semblaient bien nonchalants. Quant à Carasso, attentif sur ses appuis, il a préservé l'essentiel après l'expulsion de Pagis, sans convaincre outre mesure sur ce coup là.

Réactions des Entraîneurs

Albert Emon (Entraîneur de Marseille) «Nous prenons un bon point à l'extérieur qui satisfait à la vue de la physionomie du match. En première période, on manque de rythme et on pratique un jeu déséquilibré. Puis, les joueurs réagissent bien et se montrent performants. On doit jouer tout le temps de la sorte, de la première à la dernière minute. Je retiens nos qualités collectives et individuelles présentes en seconde période.»

Note du match 13/20

Les Troyens ne perdent pas. Un aspect essentiel qui ne leurs permet toutefois pas de s'extirper de la zone rouge (18e provisoire avec 11 Pts). De leurs côtés, les Phocéens dénotent une réaction intéressante et prennent un petit point pour rester cantonné non loin du quinté de tête, à défaut de s'y inclure en force (6e avec 24 Pts). Sur l'ensemble de la rencontre, la note mérite une mention assez bien, avec deux périodes de physionomies similaires, mais en alternance pour chaque camp. Un peu trop de nervosité tout de même !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB