Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Amiens arrache le nul face au PSG et se maintient en L1 ! - Débrief et NOTES des joueurs (Amiens 2-2 PSG)

Par Gilles Campos - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 04/05/2018 à 22h44
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Après avoir été mené par deux fois, Amiens a réussi à arracher le nul au Paris Saint-Germain (2-2) ce vendredi, en ouverture de la 36e journée de Ligue 1. Avec ce point, les Amiénois obtiennent officiellement leur maintien, tandis que les Parisiens s'éloignent de leurs records.

Amiens arrache le nul face au PSG et se maintient en L1 !  - Débrief et NOTES des joueurs (Amiens 2-2 PSG)
L'ouverture du score de Cavani n'a pas suffi pour le PSG.

Grâce à un doublé de l'insaisissable Moussa Konaté, Amiens réalise le plus gros exploit de sa saison ! Grâce à lui, le grand Paris Saint-Germain est venu concéder le nul (2-2) en terre picarde ce vendredi, sur la pelouse du Stade de la Licorne, en ouverture de la 36e journée de Ligue 1.

Les Amiénois ont réalisé un match courageux qui leur a permis de recoller par deux fois au score, et ainsi d'obtenir officiellement leur maintien. Mais ils ont aussi pu compter sur un énorme manque de réalisme des joueurs de la capitale !

L'inspiration de Pastore, Konaté redonne espoir aux siens

À la fin de la première période, totalement à l'avantage des Parisiens, la messe semblait dite. Hormis une petite alerte de Cornette quelques secondes après le coup d'envoi, ce sont bien les hommes d'Unai Emery, et notamment Nkunku et Di Maria, qui ont mis le feu dans la surface picarde pendant 45 minutes. Seul Gurtner, le portier amiénois, parvenait à sortir du lot en repoussant l'échéance, mais il n'a rien pu faire face à Cavani. Bien trouvé dans la surface après une passe parfaite de Pastore, l'Uruguayen ne laissait aucune chance aux Amiénois avec une frappe sèche à bout portant (0-1, 26e) !

Au retour des vestiaires, la physionomie du match changeait. Les Parisiens avaient encore la tête à la pause et les locaux, sans doute bien bougés par leur coach Christophe Pélissier, trouvaient les ressources et l'orgueil nécessaires pour égaliser grâce à Konaté, après une très belle percée dans l'axe de Monconduit (1-1, 47e) ! Les Amiénois se battaient sur tous les ballons, à l'image d'un retour défensif de 50 mètres d'Issa Cissokho pour mettre fin à une action de but parisienne.

Nkunku glace la Licorne, le doublé pour Konaté !

Malheureusement pour les Picards, la volonté ne permet pas toujours de renverser des montagnes. Et en Ligue 1, le PSG en est une. Après une grosse période de domination parisienne, Nkunku se chargeait de remettre les siens devant grâce à une frappe chirurgicale des vingt mètres (1-2, 64e). Tout espoir semblait alors perdu, puisque les joueurs de la capitale continuaient d'attaquer, et que les Amiénois avaient déjà réalisé l'exploit de remonter une fois. Mais le public continuait de pousser son équipe et Konaté, encore lui, parvenait à tromper Areola après une belle passe en profondeur de Kakuta (2-2, 80e) !

Le Stade la Licorne pouvait exulter ! Les Amiénois tenaient leur exploit, une semaine après celui réalisé face à l'AS Monaco (0-0). Les hommes d'Unai Emery continuaient d'attaquer mais une force surnaturelle semblait protéger les Amiénois. Avec ce point du nul, les Picards validaient officiellement leur maintien ! Le premier match de l'histoire d'Amiens en Ligue 1, c'était contre le PSG. Lors de la première journée, les promus s'étaient inclinés (0-2). Quel chemin ils ont parcouru depuis...

La note du match : 7/10

Les occasions ont été nombreuses pour les Parisiens, mais c'est bien parce que les Amiénois n'étaient pas là pour défendre. Leur maintien est acquis et ils jouent avec l'esprit libre, c'était tant mieux pour le spectacle ce soir même si les hommes de Christophe Pélissier sont, hormis Kakuta, trop limités techniquement dans les 30 derniers mètres. Au final, un match plaisant à suivre avec de jolis gestes offensifs comme défensifs, de part et d'autre, et surtout des buts !

Les buts :

- Aux 20 mètres, Pastore voit Cavani partir dans le dos de la défense. D'un coup de patte subtil, l'Argentin sert son compère uruguayen dans la surface, qui crucifie Gurtner à bout portant (0-1, 26e).

- Servi aux 25 mètres par Kakuta, Monconduit efface facilement Di Maria avant de transmettre à Konaté dans la surface. L'attaquant picard ne contrôle pas le ballon et croise sa frappe pour tromper Areola (1-1, 47e).

- Après une grosse période de domination parisienne, Motta décale bien Nkunku aux abords de la surface. Le milieu formé au PSG n'hésite pas à prendre sa chance et frappe un bel enroulé sur lequel Gurtner ne peut rien faire (1-2, 64e).

- Après une belle passe en profondeur de Kakuta, Konaté se retrouve en duel aux abords de la surface face à Kimpembe. L'attaquant amiénois parvient à faire reculer le Parisien, frappe fort vers le but et marque grâce à une petite faute de main d'Areola (2-2, 80e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Moussa Konaté (8/10)

Le Sénégalais a marqué un doublé face au Paris Saint-Germain, et ça n'arrive pas tous les jours ! Malgré une faute de main d'Areola sur le second but, l'avant-centre a réalisé une superbe performance, avec un bel impact dans le jeu et une grande efficacité dans la zone de vérité sur ses deux buts. Un match solide, qui vient confirmer son excellente saison. Ce vendredi, Amiens a officiellement obtenu son maintien et c'est en grande partie grâce à lui !

AMIENS :

Régis Gurtner (6,5) : un bon match pour le portier amiénois, qui ne peut pas grand-chose sur les deux buts, la finition de Cavani étant clinique et la frappe de Nkunku très précise. Là où il pouvait faire quelque chose, il a su avoir la main ferme. Surtout dans les moments chauds avec des parades déterminantes face à Di Maria et Nkunku en première période. Et ce n'est pas le cas de tous les gardiens face au PSG.

Issa Cissokho (6,5) : une bonne copie également pour l'ancien Nantais, qui a réussi à se montrer solide défensivement sur son côté droit. En seconde période, le PSG poussait pour inscrire un autre but et il a réalisé un retour de 50 mètres exceptionnel alors que Pastore allait marquer ! Sa combativité a été précieuse pour Amiens.

Abdul Khaled Adénon (6,5) : le défenseur central a lancé son match lors du premier acte en contrant de la tête une énorme frappe de Pastore. Une bonne piqûre de rappel. Par la suite, l'Amiénois s'est souvent montré impérial face aux attaquants parisiens, notamment en fin de match. Il s'est comporté en bon patron de la défense en remettant souvent ses coéquipiers en place. Malgré tout, on ne peut pas oublier qu'il a été pris dans son dos sur l'ouverture du score d'El Matador et un peu trop laxiste sur le second but signé Nkunku.

Bakaye Dibassy (6,5) :  le défenseur aura livré un gros duel avec Edinson Cavani ce vendredi. Dès la 12e minute, en le bloquant de belle manière dans un duel, puis en seconde période, en repoussant de la tête sur sa ligne une reprise de l'Uruguayen. Petit bémol avec son retard face à El Matador sur l'ouverture du score. Dans l'ensemble, son match reste solide, à l'image de sa saison.

Danilo Avelar (6) : le latéral gauche n'a pas réussi à peser offensivement comme cela peut lui arriver mais il a su rester costaud défensivement. Un match discret mais solide pour le défenseur amiénois, qui a tout de même souffert sur quelques attaques parisiennes.

Thomas Monconduit (6,5) : le milieu est directement impliqué sur l'ouverture du score puisque c'est lui qui offre la passe décisive à Moussa Konaté. L'Amiénois a fait une énorme première période mais il s'est progressivement éteint lors de la seconde. Attention tout de même à son attentisme devant Pastore sur l'ouverture du score. Logiquement remplacé à la 74e minute par Guessouma Fofana (non noté).

Bongani Zungu (6) : un match solide pour le milieu de terrain amiénois, qui n'était pas venu pour rigoler face aux Parisiens, en témoigne son accrochage avec Christopher Nkunku pendant la rencontre. Il n'a pas ménagé ses efforts et est l'un des grands artisans de la belle performance de son équipe.

Quentin Cornette (6) : percutant et plein d'envie dès le début de rencontre, à l'image de son bon pressing sur Kimpembe et de sa frappe dans la foulée, arrêtée par Areola. Il a par la suite maintenu la même envie mais les limites physiques se sont faites sentir lors du second acte. Une performance correcte tout de même pour lui.

Gaël Kakuta (7) : le meneur de jeu voit et décale astucieusement Monconduit sur le premier but amiénois, et offre ensuite le second à Konaté en le lançant dans la profondeur. Il est donc impliqué sur les deux buts de son équipe avec, en plus, un match très solide dans l'organisation du jeu. Il a été très présent ce soir, comme souvent lors des belles affiches.

Harisson Manzala (5,5) : l'ailier n'a pas ménagé ses efforts sur le côté. Ou plutôt sur les côtés, puisqu'il est souvent sorti de sa zone pour chercher le ballon. Au final, il n'aura pas réussi à se montrer décisif mais il rend tout de même une copie honorable. Remplacé à la 81e minute par Mathieu Bodmer (non noté).

Moussa Konaté (8) : voir commentaire ci-dessus.

PARIS SG :

Alphonse Areola (5) : le gardien parisien s'est bien couché en début de rencontre sur une frappe de Cornette, de quoi bien lancer son match. Il ne peut ensuite pas grand-chose sur l'égalisation amiénoise, étant donné qu'il est masqué par Marquinhos, mais s'est un peu troué sur le second but de Konaté. Un match moyen pour le portier formé au PSG.

Thomas Meunier (6) : le Belge aurait pu délivrer deux passes décisives mais ni Lo Celso, ni Nkunku n'ont réussi à convertir ses caviars. Le latéral s'est fait plaisir ce soir, à l'image de son retourné acrobatique tenté lors du second acte, non-cadré, malheureusement pour le spectacle ! Le joueur ne perd pas la face malgré la campagne des supporters parisiens contre lui depuis son like pokémique sur une photo d'un tifo de l'OM.

Marquinhos (5) : on a connu Marquinhos plus en forme ! Fautif sur le premier but de Konaté en se couchant beaucoup trop vite sur la feinte de Konaté, il a globalement multiplié les interventions sur les centres sans crever l'écran. Même si sa responsabilité n'est pas engagée sur le second but du Malien, le Brésilien n'a pas toujours dégagé une grande sérénité.

Presnel Kimpembe (4,5) : auteur d'une mauvaise relance en pleine surface au début de la rencontre, Kimpembe a failli offrir l'ouverture du score aux Amiénois, mais Areola veillait. Par la suite, il s'est plutôt bien repris jusqu'à... ce moment crucial, où il a trop reculé face à Konaté, pour le second but des Picards.

Layvin Kurzawa (4) : le latéral gauche semble vraiment la tête ailleurs ! Alors qu'Unai Emery lui offre du temps de jeu à l'approche de la liste de Didier Deschamps pour le Mondial, l'ancien Monégasque n'a pas pesé sur cette rencontre, que ce soit offensivement ou défensivement. Parfois en difficulté face à l'énergie de Cornette, le défenseur voit la Russie s'éloigner...

Giovani Lo Celso (5) : l'Argentin manque une énorme occasion sur un centre parfait de Meunier, alors qu'il se trouvait à six mètres des buts en première période. Malgré cela, il a réussi à rendre une copie tout juste correcte en raison d'un bon travail dans l'entre-jeu parisien, mais aussi à la récupération.

Thiago Motta (5,5) : la fin se rapproche mais l'Italien est toujours aussi élégant sur le terrain et précis dans son placement. Ce soir, il a délivré une «passe décisive» pour Nkunku, qui fait quand même le gros du travail avec sa frappe. Sur les contres amiénois, il a été tout de même parfois en retard... Remplacé à la 78e minute par Adrien Rabiot (non noté).

Christopher Nkunku (7) : le Parisien marque un magnifique but lors du second acte, avec une frappe enroulée des 20 mètres pour tromper Regis Gurtner. Au-delà de son but, il a eu une énorme activité au milieu de terrain, n'hésitant pas à demander le ballon pour casser les lignes grâce à ses passes précises. Remplacé à la 84e minute par Kylian Mbappé (non noté), qui rate une énorme occasion en fin de match !

Ángel Di María (6,5) : l'ailier n'a plus la réussite et l'efficacité qui étaient les siennes en début d'année, mais il est toujours aussi utile dans le jeu parisien. El Fideo a été à l'initiative de nombreuses attaques parisiennes et ce sont souvent à cause de ses coéquipiers que les filets ne tremblaient pas. L'Argentin risque de longtemps regretter cette superbe frappe en fin de première période bien détournée par Gürtner.

Edinson Cavani (6,5) : l'avant-centre du PSG a ouvert le score grâce à un appel de balle magnifique dans le dos de la défense. Par la suite, il s'est signalé par de jolis retours défensifs qui ont permis aux siens de souffler. Du Cavani classique. Dibassy l'a aussi privé d'un doublé en sortant sa reprise de volée sur la ligne, lors de la seconde période.

Javier Pastore (7) : malgré quelques passes manquées en début de rencontre, El Flaco a élevé son niveau de jeu très rapidement. L'Argentin offre le premier but à Cavani d'une merveille de passe décisive, et il a su être présent et déterminant au milieu de terrain. Un bon match pour lui, qui répond de belle manière la confiance que lui accord son coach !

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue 1 sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

AMIENS 2-2 PARIS SG (mi-tps: 0-1) - FRANCE - Ligue 1 / 36e journée
Stade : Stade de la Licorne - 11.676 spectateurs - Arbitre : Hakim Ben El Hadj

Buts : M. Konaté (47e) M. Konaté (80e) pour AMIENS - E. Cavani (26e) C. Nkunku (64e) pour PARIS SG
Avertissements : B. Zungu (59e), G. Fofana (83e), pour AMIENS

AMIENS : R. Gurtner - I. Cissokho, K. Adénon, B. Dibassy, Danilo Avelar - T. Monconduit (G. Fofana, 74e), B. Zungu - Q. Cornette (S. Gakpé, 66e), G. Kakuta, H. Manzala (M. Bodmer, 81e) - M. Konaté

PARIS SG : A. Areola - T. Meunier, Marquinhos, P. Kimpembe, L. Kurzawa - G. Lo Celso, T. Motta (A. Rabiot, 78e), C. Nkunku (K. Mbappé, 84e) - Á. Di María, E. Cavani, J. Pastore

La belle joie de Cavani, auteur de l'ouverture du score (0-1, 26e)

Au retour des vestiaires, Konaté a immédiatement égalisé (1-1, 47e)

Nkunku a donné l'avantage au PSG d'une belle frappe enroulée (1-2, 64e)

Mais Konaté a encore frappé pour arracher le nul et le maintien (2-2, 80e)

Kylian Mbappé, entré en fin de match, a manqué une énorme occasion

Pélissier, un entraîneur taillé pour les exploits !

 







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
PSG-Bayern, qui va se qualifier ?

Qualification du PSG
Qualification du Bayern Munich
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
Banc des remplaçants Amiens

A
M
I
E
N
S
Banc des remplaçants Paris SG

P
A
R
I
S

S
G
>remplacé par Fofana, 74e6,5Monconduit
carton jaune, 59e6Zungu
>remplacé par Gakpé, 66e6Cornette
>remplacé par Bodmer, 81e5,5Manzala
but, 47e
but, 80e
28Konaté
>remplacé par Rabiot, 78e5,5Motta
but, 64e >remplacé par Mbappe, 84e7Nkunku
but, 26e6,5Cavani


MASQUER LA PUB