Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
OM-VA, dominer n’est pas gagner !
Par Alexis Pereira - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 19/11/2006 à 23h52
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Malgré une pluie d'occasions valenciennoises, l'Olympique de Marseille a remporté les trois points de la victoire sur la plus petite des marges (1-0). L'OM réalise une bonne opération et recolle ainsi au groupe des poursuivants directs de l'Olympique Lyonnais.

OM-VA, dominer n’est pas gagner !

L'Olympique de Marseille a remporté ce soir une courte mais très précieuse victoire face à Valenciennes (1-0) grâce à un but de Mickaël Pagis. La première mi-temps s'est résumée à une domination stérile des Olympiens et à une belle organisation tactique des hommes d'Antoine Kombouaré. Au retour des vestiaires, l'OM s'est montré plus entreprenant et le pari offensif d'Albert Emon s'est révélé décisif. Après l'ouverture du score, les Nordistes se sont rués intelligemment à l'attaque. Ils ont poussé les coéquipiers de Beye dans leurs derniers retranchements. Les Marseillais pourront remercier leur gardien Cédric Carrasso, qui a sorti plusieurs ballons chauds en fin de match. Grâce à ces trois points, l'OM se replace dans la course à l'Europe en revenant à deux points de Lille.

Les meilleurs moments et les buts

- Sur un coup franc excentré côté gauche à 32 mètres, Bezzaz ajuste un bon centre, coupé par Mater au point de penalty. La tête du milieu nordiste meurt au ras du poteau droit de Carasso (7').

- Sur un bon travail de Niang, Nasri récupère le ballon à l'entrée de la surface de réparation. Il adresse une reprise de volée du pied gauche. Penneteau, au prix d'une superbe claquette, détourne le ballon en corner (33').

- Après un débordement côté gauche, Roudet centre en retrait pour Dufresne qui reprend sans contrôle aux 11 mètres. Mais Carrasso se couche bien et détourne le ballon (44').

- Joli numéro de Niang côté gauche, qui, en s'aidant du coude (...), se débarrasse de deux défenseurs et adresse un magnifique centre pour Pagis. Celui-ci coupe la trajectoire du ballon de la semelle. Il devance ainsi la sortie de Penneteau et ouvre la marque pour les Ciel et Blanc (1-0, 61').

- Gros cafouillage dans la surface marseillaise suite à un corner de Bezzaz côté gauche. Dufresne parvient à placer une tête. Mais la frappe est trop molle pour inquiéter Carrasso (83').

- Suite à une mauvaise relance de Civelli dans l'axe, Dufresne récupère le ballon à 20 mètres des buts et place une frappe puissante que Carrasso parvient à détourner in extremis en corner (90').

Ce qu'il faut retenir de la rencontre

L'Olympique de Marseille a assuré l'essentiel ce soir en gagnant une rencontre très disputée. Les Phocéens ont globalement dominé la première période, monopolisant le ballon, mais se montrant trop brouillons pour inquiéter le portier adverse. Les Marseillais sont revenus des vestiaires avec plus d'envie. Le coaching d'Albert Emon s'est révélé payant puisque l'entrée de Bamogo a donné l'allant offensif décisif à l'équipe. Carrasso a été décisif sur de nombreuses actions adverses. Zubar a imposé sa puissance au sein de l'axe de la défense olympienne pendant que Civelli se montrait très maladroit. Les latéraux Beye et Taïwo ont eu beaucoup de travail sur les offensives valenciennoises et n'ont pas pu apporter toute leur vivacité sur le front de l'attaque. Au milieu, M'Bami a été sérieux à la récupération. Oruma n'a pas eu un rendement offensif suffisant. Nasri a été le détonateur des rares attaques marseillaises grâce à son précieux bagage technique. Deruda a bien épaulé M'Bami à la récupération mais n'a pas été assez précis dans ses choix. En attaque, le duo Niang-Pagis a offert la victoire à l'OM sur une de ses rares occasions. Le jeu en pivot de Pagis et la profondeur de Niang ont une nouvelle fois été essentiels. L'entrée de Bamogo a été cruciale dans le résultat final.

Valenciennes pourra s'en vouloir de ne pas avoir ramené au moins un point du Vélodrome ce soir. En première mi-temps, les hommes de Kombouaré se sont contentés de défendre en bloc. Leur organisation a énormément perturbé l'Olympique de Marseille et leurs contre-attaques auraient pu faire mouche. Lors du second acte, les Nordistes se sont fait surprendre à l'heure de jeu par la tactique offensive de l'OM. Après l'ouverture du score, ils ont pris le jeu à leur compte et se sont créés bon nombre d'occasions sans toutefois pouvoir tromper la vigilance de Carrasso. Penneteau ne pouvait pas grand chose sur le but de Pagis et a préservé sa cage inviolée à quelques reprises. La défense s'est montrée appliquée. Chelle et Rippert n'ont été surpris que sur le but marseillais. Les latéraux Mater et Bezzaz ont été très entreprenants et ont réalisé un bon match dans l'ensemble. Au milieu, la tenaille Saez-Paauwe a beaucoup gêné la récupération marseillaise. Sur les ailes, Roudet et Bourgeois ont beaucoup provoqué, ont fait souffrir les latéraux olympiens et ont fait parler leur qualité de centre. Devant, Savidan s'est une nouvelle fois montré épatant en multipliant les appels et les courses vers l'avant. Dufresne a fait parlé toute son expérience et pourra s'en vouloir de n'avoir pas su concrétiser une des ses nombreuses occasions.

Grâce à cette victoire (1-0) face à Valenciennes, l'Olympique de Marseille se relance dans la course à l'Europe et met fin à une série de quatre défaites consécutives en Ligue 1. Valenciennes confirme cependant le bon comportement entrevu à Lyon lors de la dernière journée.

La note du match : 11/20


Olympique de Marseille – Valenciennes : 1-0 (0-0)
Stade Vélodrome – 60 000 spectateurs
Arbitre : Damien Ledentu
Buts : Pagis (61’)
Avertissements : M’Bami (26’), Pagis (44’) – Chelle (74’), Mater (83’)

Les équipes :

Olympique de Marseille : Carrasso – Beye (cap.), Zubar, Civelli, Taïwo – M’Bami, Oruma, Deruda (Bamogo, 60’) – Nasri (Valbuena, 84’) – Niang (Olembe, 77’), Pagis

Valenciennes : Penneteau – Bezzaz (Doumeng, 84’), Chelle, Rippert, Mater – Bourgeois (Haddad, 85’), Saez (Hassli, 79’), Paauwe, Roudet – Dufresne (cap.), Savidan



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB