Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

PSG : les seconds couteaux ont été plus tranchants que jamais contre Monaco

Par Youcef Touaitia - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 16/04/2018 à 13h18
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Si le Paris Saint-Germain a validé son 7e titre de champion de France contre Monaco (7-1), dimanche, lors de la 33e journée, les seconds couteaux ont répondu de la meilleure des manières. Angel Di Maria, Javier Pastore, Julian Draxler, Giovani Lo Celso, tous ont montré qu'ils avaient encore leur mot à dire au sein du club de la capitale.

PSG : les seconds couteaux ont été plus tranchants que jamais contre Monaco
Di Maria et Pastore ont été excellents contre Monaco.

C'est désormais officiel, le Paris Saint-Germain est champion de France pour la 7e fois de son histoire. Quoi de mieux pour le club de la capitale de valider ce nouveau sacre contre Monaco, qui n'avait jamais perdu au Parc des Princes en Ligue 1 depuis le début de l'ère QSI.

Une «anomalie» rectifiée par les Parisiens, qui ont explosé les joueurs de la Principauté (7-1) sans Neymar, Marco Verratti ou encore Kylian Mbappé, blessés pour les deux premiers, amoindri pour le dernier, mais avec les seconds couteaux.

Plus libres, Di Maria et Pastore se sont amusés

Parmi ceux-ci, Angel Di Maria. L'Argentin a brillé avec un nouveau doublé, notamment grâce à un superbe lob dont il a le secret. Avec désormais 17 buts et 7 passes décisives, El Fideo a confirmé son statut de meilleur joueur du PSG en 2018. En l'absence des deux superstars offensives, l'ancien joueur du Real Madrid a semblé bien plus libre dans ses mouvements, se baladant sur tout le front de l'attaque.

Un constat similaire pour Javier Pastore. Double passeur, l'Albiceleste a été impressionnant sur la pelouse du Parc. Passes justes, petits ponts à la pelle, sur certaines séquences, El Flaco a rappelé qu'il restait un joueur unique dans cet effectif, capable d'illuminer le jeu de son équipe sur un simple contrôle. Cela faisait très longtemps qu'on ne l'avait pas vu à un tel niveau, dans un rôle d'électron libre qui lui va parfaitement.

Draxler et Lo Celso ont régalé

Julian Draxler a également profité de l'absence de Neymar et Verratti pour montrer qu'il avait lui aussi sa place à Paris sur le long terme. Sa justesse technique et son élégance sont de vrais atouts pour le PSG. Rarement aligné avec Pastore, l'Allemand a montré qu'il pouvait former avec le numéro 27 un sacré duo à la mène, avec notamment une combinaison de toute beauté sur le quatrième but signé Giovani Lo Celso.

Le jeune Argentin a d'ailleurs rappelé qu'il pouvait être une alternative plus que crédible en tant que relayeur. Après un test infructueux dans le rôle de sentinelle lors du 8e de finale aller de la Ligue des Champions contre le Real Madrid (défaite 3-1), le Sud-Américain semble plus à l'aise dans une position avancée. Son doublé, plein d'opportunisme, en plus de sa qualité de percussion, prouvent qu'il peut faire au moins aussi bien que Verratti dans ce rôle.

Qu'avez-vous pensé du match de ces 4 joueurs ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans l'espace «Ajouter un commentaire» ...







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Quel tirage souhaiteriez-vous pour le PSG en 8es de la Ligue des Champions ?

Atletico
Tottenham
Manchester United
Roma
Ajax
Schalke 04

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
L'effectif de rêve
RUSSIE
2018


MASQUER LA PUB