Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Lens, comme d'habitude...
Par Julien Demets - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 05/11/2006 à 23h56
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Rarement deux équipes auront montré un visage si opposé d'une mi-temps à l'autre. Logiquement mené après 45 minutes, Lens a fait exploser un PSG bien fragile durant le second acte (3-1). Et voilà Guy Lacombe forcé de repartir de zéro…

Lens, comme d'habitude...

Cela fait cinq ans que les Sang et Or viennent prendre les trois points au Parc. Mais contrairement à l'an passé où le score était finalement flatteur (4-3) pour une formation parisienne surclassée, le match de ce soir laissera beaucoup de regrets à Yepes et sa bande, longtemps souverains. Comment une équipe peut-elle s'écrouler aussi vite ? Beaucoup de naïveté défensive (l'absence de Rozehnal, qui a précipité la titularisation des deux jeunes Chantôme et Mulumbu, a eu son importance) et un certain manque de réalisme (qui sait si Pauleta ou Frau n'auraient pas mieux exploité la douzaine de corners tirés par Rothen ?) auront eu raison de la bonne volonté du PSG. Ultra-réaliste, Lens enchaîne, sans bruit, son quatrième match d'affilée sans défaite.

Les moments forts et les buts

- Centre de Cissé depuis le point de corner. Pancrate smashe sa tête au premier poteau mais Itandje dévie le ballon en corner grâce à un superbe réflexe. La rencontre est déjà lancée (1') !

- Seul au deuxième poteau, Rothen tente de reprendre du droit un centre de Diané. Sa volée est ratée mais il a le temps de laisser le ballon rebondir et de frapper du gauche, cette fois. Son tir, dévié par un défenseur, percute sur le poteau (19').

- But pour Paris ! Armand reprend d'une tête piquée au premier poteau un corner parfaitement tiré par Jérôme Rothen (1-0, 27').

- Egalisation de Cousin ! Suite à un ballon récupéré par Keita côté gauche, Aruna déborde Armand et lance Cousin entre Yepes et Dramé. L'attaquant gabonais ouvre son pied et trompe Landreau en face-à-face (1-1, 50').

- Isolé à l'entrée de la surface, Cousin crochète Cissé et envoie sa frappe enveloppée dans la lucarne parisienne (1-2, 67').

- Suite à un corner du PSG, Carrière remonte le terrain et ouvre vers Thomert, légèrement excentré sur le flanc gauche. L'ailier lensois se présente seul devant Landreau et le trompe d'un intérieur du pied croisé (1-3, 82').

- Douzième corner de Rothen. Coulibaly dévie la ballon sur sa barre (89').

Ce qu'il faut retenir du match

Excellente première mi-temps du PSG, avec des combinaisons rapides, une combativité de tous les instants et de la rigueur défensive. L'égalisation lensoise, venue comme un cheveu sur la soupe, a freiné les ardeurs de l'équipe, contrainte dés lors à défendre. Le score final est sévère mais comme contre Lorient en début de saison, Paris a montré qu'il n'avait aucun mental. Capitaine en l'absence de Pauleta, Armand a marqué. Mais lui et Yepes ont été spectateurs des buts lensois. Cissé et surtout Dramé, malgré leur volonté irréprochable, ont trop de déchet dans leur jeu. Landreau n'a pas fait de miracle. Par son endurance et sa vision de jeu, Chantôme prouve qu'on peut compter sur lui. Mulumbu a récupéré beaucoup de ballons durant le premier acte. Pancrate, percutant devant et rapide pour se replacer, mais aussi Rothen, qui a réussi tous ses dribbles en début de match, ont décliné après la pause. Quand Kalou n'est pas en confiance, son rendement est infime. Diané a fait preuve de vivacité et de mouvement sur tout le front de l'attaque.

Face à Auxerre, le but de Demont et la victoire des Sang et Or (1-0) avait masqué des carences criantes dans la construction du jeu. En première période, le manque d'imagination de Carrière et des siens a cette fois sauté aux yeux. Le but de Cousin a libéré l'équipe, qui a enfin montré un visage conquérant. Sans être brillant, le RCL a donné une leçon de contre-attaque au PSG. Itandje a sauvé ses cages dès la première minute de jeu. Ramos, Coulibaly et Gillet ont souvent été pris de vitesse par les passes courtes des attaquants parisiens. Demont n'a pas stoppé Rothen une seule fois en première mi-temps. Kovacevic a repris le dessus dans l'entrejeu après la pause, tandis que Keita a fait parler sa finesse en étant par exemple à l'origine de l'égalisation. Longtemps transparent, Carrière s'en tire finalement avec une passe décisive au compteur. Boukari n'a pas pesé, à l'inverse de son remplaçant Daniel Cousin qui a gagné le match à lui seul. Avec ses dribbles et ses ouvertures inspirées, Aruna est un poison constant (une passe décisive). Jusqu'à son but, Thomert avait été plutôt discret. Mais il est toujours décisif au Parc.

Les réactions

Francis Gillot, entraîneur de Lens, au micro de Canal+ : «On n'a pas été bon en première mi-temps. Mais les garçons sont revenus avec d'autres ambitions et ils ont été récompensés. Je suis très content pour Daniel (ndlr : Cousin), qui n'était pas en réussite jusque-là.»

Fabrice Pancrate, milieu de terrain du PSG, au micro de Canal+ : «C'est le premier but qui nous fait mal. On n'a pas le droit de prendre une contre-attaque de 80 mètres. On était pourtant revenu du vestiaire avec de bonnes intentions. Je n'ai pas compris comment tout ça s'est passé…»

La note : 14/20

L'embellie parisienne a fait long feu. Battue par sa bête noire, la formation de Guy Lacombe retombe dans la deuxième partie du classement. Ce revers laissera des traces. De son côté, Lens recolle aux poursuivants de l'OL à la quatrième place.


PSG 1–3 Lens (1-0) – Parc des Princes – environ 40 000 spectateurs.
Arbitre : Thierry Auriac.

Buts : Armand (27’) pour le PSG, Cousin (50‘, 67‘) et Thomert (82’) pour Lens.

Avertissements : Boukari (45’) pour Lens.

PSG : Landreau – Cissé, Armand, Yepes, Dramé (Traoré 72’) – Mulumbu (Paulo Cesar 78’), Chantôme, Pancrate, Rothen – Kalou, Diané (Rodriguez 70’).

Lens : Itandje – Demont, Coulibaly, Gillet, Ramos – Kovacevic, Se.Keita, Carrière – Boukari (Cousin 46’), Aruna (Zayatte, 90’), Thomert.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Quel adversaire préférez-vous pour le PSG en demi-finales de la Ligue des Champions ?

Manchester City
Borussia Dortmund
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB