Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Lens : E. Carrière - "on est heureux !"
Par Benjamin Bonneau - Interview, Mise en ligne: le 25/09/2006 à 18h34
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Le ciel est bleu du côté de Lens ! En s'imposant à Bollaert face à Monaco (1-0), les Sang et Or atteignent la troisième place du Championnat. Une situation qui enchante Eric Carrière, en exclu sur Maxifoot !

Après un début de saison délicat, seulement quatre points pris sur les quatre premiers matchs, les Sang et Or se sont bien repris. En venant difficilement à bout de Monaco (1-0), les coéquipiers d'Eric Carrière poursuivent donc leur bonne série de quatre victoires consécutives toutes compétitions confondues. De quoi espérer vivre une saison radieuse. Peu utilisé par Francis Gillot, l'ancien lyonnais fait le point sur les ambitions lensoises et sur sa situation personnelle.

Encore une victoire pour Lens qui est sur une série de trois victoires consécutives en Championnat. Tout va donc pour le mieux au Racing ?

C'est clair que tout va bien pour nous en ce moment. On a eu un début de saison chaotique avec notamment une grosse claque contre Lille (4-0) mais on a plus que bien réagi. On reste sur trois victoires de suite en championnat, on est qualifié en coupe de la Ligue et on a fait un bon match nul en coupe d'europe. On est en lice dans toutes les compétitions dans lesquelles on est engagé et c'est une belle satisfaction pour ce début de saison. Et on peut encore progresser !

La victoire face à Monaco a quand même été laborieuse non ?

C'est vrai que ça a été un match difficile mais on s'y attendait. Même s'ils ont du mal pour l'instant, Monaco reste une grosse équipe du championnat. Gagner seulement 1-0 est aussi une bonne chose car une victoire acquise dans la difficulté a tendance à resserrer les liens d'un groupe. Aujourd'hui, on est troisième et heureux ! Mais on n'oublie pas que cela reste fragile !

Que pensez vous des déclarations de Lazlo Boloni, l'entraîneur de Monaco, pour qui les arbitres «ont faussé le match» ?

Si l'on se place du point de vue de Monaco, je comprends leur frustration. Ils sont dans une situation délicate et prendre des points chez nous leur aurait fait du bien. Cela dit, sans entrer dans une polémique, je trouve surtout regrettable cette nouvelle habitude qu'ont les techniciens et les dirigeants à critiquer l'arbitrage. Un entraîneur est avant tout un éducateur et doit donc montrer l'exemple. A Nantes, je n'ai jamais vu Raynald Denouaix critiquer une décision arbitrale ! Et pour que cela cesse, il serait peut être temps de recourir à la vidéo. Tout le monde est d'accord sur son utilité, les arbitres compris, mais les officiels font la sourde oreille. Je ne comprend vraiment pas pourquoi.

De l'extérieur, on a le sentiment que tout semble réuni pour que Lens fasse une grosse saison. C'est également votre avis ?

C'est encore difficile de faire un bilan après sept journées mais c'est vrai qu'il y a quelque chose à faire cette saison. Je le sens aussi. L'effectif se connaît bien, a conscience de son potentiel donc tout est possible. En plus, c'est l'année du centenaire du Racing et on sent un immense soutien de nos supporters et de l'ensemble du club. On a vraiment envie de faire plaisir à tout le monde et pour ça, on travaille énormément.

Quels objectifs s'est fixé le groupe?

On n'en parle pas vraiment entre nous. Nous sommes des compétiteurs et on veut toujours gagner le prochain match, tout le temps. Notre objectif de début de saison était tout simplement de progresser par rapport à la saison dernière. Nous avions fini quatrième donc, logiquement, on espère cette année finir sur le podium et accéder à la Ligue des Champions. Mais on sait que rien n'est fait car il y a beaucoup d'équipes qui ont le même objectif que nous. Le championnat est très serré. Il va donc falloir impérativement gagner le prochain match à Nancy.

Vous êtes resté sur le banc hier. Comment vivez vous cette situation de remplaçant ?

Ce n'est pas forcément évident à gérer mais je le prends avec philosophie. J'ai de l'expérience et j'arrive à prendre énormément de plaisir dès que le coach me donne un peu de temps de jeu. A Créteil, j'ai pris mon pied ! Et puis, je ne m'inquiète pas car je sais que la saison est longue et que l'effectif va forcement tourner. Tout au long de ma carrière, j'ai toujours eu un comportement collectif, j'ai toujours fait passer l'intérêt du groupe avant le mien. Je ne vais donc pas changer maintenant. Je suis performant à l'entraînement, physiquement je me sens bien, j'ai de bonnes sensations avec le ballon donc tout va bien. J'attends mon heure même si c'est frustrant par moment.

Frustrant au point d'envisager de partir ?

Très franchement si j'avais eu envie de partir, je l'aurai fait avant. Bien sur, j'ai eu des opportunités mais je n'en avais pas vraiment l'envie. J'ai reçu des offres très intéressantes financièrement du Qatar ou des Emirats mais ça ne me tente pas. Je ne veux pas mettre mon équilibre familial en danger pour gagner un peu plus d'argent. Si je dois quitter Lens, ça sera pour aller donner un coup de main à mon premier club du Muret ! Et puis, je me sens si bien à Lens. J'ai été très bien accepté par les supporters, l'ensemble du club et je me sens vraiment bien ici.

Formé à Nantes, Eric Carrière aura du attendre sa 24eme année pour s'imposer dans le football professionnel. Un parcours atypique pour un milieu de terrain atypique. Fraîchement auréolé d'un titre de champion de France avec Nantes en 2001, Carrière choisit de rejoindre Lyon. Trois titres de champion plus tard, l'international français, barré par la concurrence, choisi de se relancer à Lens. Après une première saison convaincante, Carrière a perdu sa place de titulaire et a du se contenter cette saison d'une seule titularisation.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Sondage Maxifoot
Avec déjà 8 points d'avance sur Chelsea et Leicester, et 9 points d'avance sur Man. City, Liverpool sera t-il champion de Premier League cette saison ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB