Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

PSG : les nouvelles menaces de Tebas, la confidence surprenante de Ceferin

Par Romain Rigaux - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 11/09/2017 à 10h19
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Visé par une enquête de l'UEFA dans le cadre du fair-play financier, le Paris Saint-Germain continue de faire parler après ses dépenses estivales. Le président de la Ligue espagnole Javier Tebas ne lâche pas le club de la capitale, qui paraît sérieusement menacé si l'on en croit les étranges propos du patron de l'UEFA, Aleksander Ceferin...

PSG : les nouvelles menaces de Tebas, la confidence surprenante de Ceferin
Le PSG agace après ses dépenses lors du mercato estival

Ce n'est plus un secret pour personne, plusieurs grands clubs européens ont décidé de s'unir dans une lutte contre le Paris Saint-Germain. Le FC Barcelone, le Real Madrid, la Juventus Turin et le Bayern Munich ne voient pas d'un bon oeil les dépenses du club de la capitale, qui vient chambouler la hiérarchie des clubs les plus puissants économiquement et sportivement. Et pour mener cette fronde, ils peuvent compter sur Javier Tebas.

Depuis plusieurs semaines, le président de la Ligue espagnole multiplie les sorties médiatiques contre le Paris SG. Dans les colonnes de L'Equipe, il assure une nouvelle fois que le club de la capitale, tout comme Manchester City, triche pour contourner le fair-play financier. «Nous avons étudié les comptes du PSG et de Manchester City de ces cinq dernières saisons, avec toutes les données : les droits télé nationaux et internationaux, ceux des Coupes d'Europe, la billetterie, les revenus dans les stades» , explique d'abord Tebas.

J. Tebas - «si Paris n'est pas puni...»

«On a conclu que leurs revenus commerciaux étaient impossibles puisqu'ils dépassent ceux de marques aussi connues que Manchester United ou le Real Madrid. En fait, ces revenus sont artificiels. Pour un type de contrat comme celui du PSG avec QTA (200 M€ annuels ramenés à 100 M€ par l'UEFA), c'est deux ou trois fois plus que ce qui se fait pour les très grands clubs européens» , assure le patron de la Liga.

Et une nouvelle fois, Tebas sort les menaces : «On demande que le PSG respecte le fair-play financier. Ce qui n'est pas le cas puisque son point d'équilibre est atteint avec des revenus commerciaux qui ne correspondent pas à sa valeur de marché. On veut donc que le club soit sanctionné de façon appropriée. S'il n'est pas puni et que le fair-play financier lui permet de faire ce qu'il fait, nous dénoncerons le fair-play financier devant les tribunaux.» Cette nouvelle sortie peut-elle mettre la pression sur l'UEFA, qui a ouvert son enquête après avoir écouté les grands clubs inquiets ?

A. Ceferin - «je sais que je dois exclure le PSG»

Si les dirigeants parisiens, Nasser Al-Khelaïfi en tête, se montrent sereins, le président de l'UEFA Aleksander Ceferin, successeur de Michel Platini, a lâché une drôle de confidence à certains dirigeants lors de l'assemblée générale de l'Association européenne des clubs (ECA), la semaine dernière. «Si je veux être aussi populaire que Michel, je sais que je dois exclure le PSG des coupes européennes» , aurait lancé le patron de l'instance européenne d'après des propos rapportés par L'Equipe. Volonté de rassurer les concurrents du PSG ou véritable menace ? Il faudra pour cela attendre le verdict de l'enquête.

Que vous inspirent les propos de Tebas et Ceferin ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans l'espace «Ajouter un commentaire» ...







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Quelle serait la meilleure solution pour l'affaire des penalties Cavani-Neymar ?

- Cavani doit tirer tous les penalties par rapport à son taux de réussite mais surtout son ancienneté au PSG
- Neymar doit tirer tous les penalties par rapport à l'investissement du PSG pour se l'offrir et son statut
- Ils doivent se partager les penalties 1 fois sur 2
- Ils doivent se partager les penalties 1 fois sur 2 mais si l'un des deux a déjà marqué dans le match, l'autre tire le penalty
- Ils doivent se partager les penalties 1 fois sur 2. Mais S'il y a une faute sur Cavani qui a provoqué un penalty, c'est Neymar qui tire le penalty, et inversement
- Une règle simple : Cavani tire tous les penalties jusqu'à qu'il en rate un. Ensuite, c'est à Neymar avec le même principe. Comme Cavani en a raté un, le prochain est pour Neymar

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 20
 transferts
en EUROPE

du mercato de l'été 2017
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB