Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

PSG : écarté, Ben Arfa campe sur ses positions

Par Eric Bethsy - Actu Transferts, Mise en ligne: le 04/09/2017 à 22h04
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Poussé vers la sortie par ses dirigeants, Hatem Ben Arfa a été envoyé en équipe réserve du Paris Saint-Germain. Pas de quoi changer les plans du milieu offensif qui, par l'intermédiaire de son avocat, continue de réclamer ses salaires avant un éventuel départ.

PSG : écarté, Ben Arfa campe sur ses positions
Hatem Ben Arfa refuse de céder face aux dirigeants du PSG.

Rien ne va plus entre le Paris Saint-Germain et Hatem Ben Arfa (30 ans). D'un côté, le club francilien tente de se débarrasser de son milieu offensif. De l'autre, l'ancien Marseillais exige le paiement des salaires de sa dernière année de contrat (7 M€), sans succès.

Du coup, l'international tricolore, très sollicité au mercato, a décidé de rester pour provoquer ses supérieurs, qui l'ont envoyé en équipe réserve. De toute façon, Ben Arfa a souvent été écarté la saison dernière. Peut-être à cause d'une rencontre avec l'émir du Qatar que Nasser Al-Khelaïfi n'a jamais digérée.

La phrase de Ben Arfa à l'émir du Qatar

Pourtant, l'avocat du joueur Jean-Jacques Bertrand, qui assure que son client n'a jamais discuté avec le président parisien depuis sa signature, dément catégoriquement cet épisode. «L'émir assistait à l'entraînement de l'équipe et à la fin, il est allé le voir et il a même parlé dans la langue de l'émir pour le saluer, a raconté l'avocat sur RMC. C'était tout à fait normal. Le président était à côté. Je crois qu'il y a eu une boutade de joueur, en disant «je vous vois, j'ai plus de mal à parler avec mon président» , ce qui était le cas du reste. C'est tout.»

Le milieu veut des négociations

En tout cas, la situation n'est pas près de changer. Car si Ben Arfa ne ferme pas la porte à un départ, en tant que joker ou joueur libre, le Parisien ne fera pas une croix sur son argent. «Quand on ne veut plus d'un entraîneur, que fait-on? On s'assoit autour d'une table et on négocie. Là, il n'y a rien eu du tout, a regretté le membre du clan HBA. Le club a mis des questions de principe. Hatem attend simplement, pour quitter ce club, qu'on s'assoit et qu'on négocie quelque chose.»

Et si le PSG continue de refuser, Ben Arfa prendra un malin plaisir à provoquer ses dirigeants. Après le fameux «Me quedo» , l'avocat en a remis une couche. «Ce sera peut-être le Neymar de la CFA» , s'est-il amusé, laissant clairement entendre que le natif de Clamart était prêt à rester dans l'ombre pour récupérer ses salaires. A croire que personne ne craquera dans ce feuilleton…

Comprenez-vous l'attitude de Ben Arfa ? N'hésitez pas à réagir dans la rubrique «commentaires» ci-dessous.







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Liens Mercato / Transferts

Ligue 1 - les fiches CLUB


Sondage Maxifoot
Bielsa est-il le principal responsable de l'échec de Lille en ce début de saison ?

OUI
NON

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu Transferts / Mercato


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Quel avenir pour les
U19
CHAMPIONS D'EUROPE
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB