Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Pas de miracle pour Nice... - Débrief et NOTES des joueurs (Nice 0-2 Naples)

Par Romain Rigaux - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 22/08/2017 à 22h40
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Battu 0-2 à l'aller par Naples, l'OGC Nice n'a jamais semblé en mesure d'inverser le scénario ce mardi soir lors du match retour des barrages de la Ligue des Champions et s'incline sur le même score (0-2). Dominés et menés en début de seconde période, les Aiglons sont éliminés de la C1.

Pas de miracle pour Nice... - Débrief et NOTES des joueurs (Nice 0-2 Naples)
Seri et Nice s'inclinent face au Napoli d'Hamsik

Naples était trop fort pour Nice. Si l'OGCN pourra sans doute avoir quelques regrets, notamment dans l'engagement et la justesse technique, il faut reconnaître que son adversaire était nettement supérieur ce mardi soir, comme lors du barrage aller de la Ligue des Champions (0-2). Encore battu 0-2 dans cette manche retour, le Gym ne disputera donc pas la phase de poules de la C1.

Nice dominé, Cardinale conserve l'espoir

Malgré une frappe cadrée de Sneijder et quelques coups d'éclat de Saint-Maximin, l'attaquant niçois le plus en vue, les Aiglons n'ont pas souvent réussi à inquiéter Reina dans le but adverse durant la première période. Plus en confiance dans leur jeu, les Napolitains ont eu les meilleures occasions et Cardinale devait sortir un arrêt réflexe pour empêcher Mertens d'ouvrir le score dans cette partie et de quasiment enterrer les espoirs niçois.

Absents à l'aller, Balotelli et Sneijder ont déçu dans cette rencontre, ne parvenant pas à déstabiliser une défense italienne sereine et peu inquiétée par les passes pas très inspirées du Néerlandais et l'impact assez décevant de l'Italien, bien trop esseulé devant. Au vu du nombre d'opportunités pour le Napoli (12 tirs en première période), l'OGCN pouvait s'estimer heureux de ne pas encore avoir encaissé de but en regagnant les vestiaires.

Callejon assomme le Gym

Mais dès la reprise de la seconde période, Naples prenait l'avantage grâce à Callejon, bien servi par Hamsik (0-1, 48e). Sur l'action, le Gym était à dix pendant que Balotelli se prenait la tête avec le quatrième arbitre après avoir reçu des soins au poignet... Dans la foulée, les Partenopei avaient l'opportunité de creuser encore un peu plus l'écart mais Mertens voyait son tir s'écraser sur le poteau de Cardinale, encore décisif ensuite face au Belge mais impuissant sur un tir d'Insigne au ras de son montant gauche en fin de match (0-2, 89e).

Finalement, Nice n'a jamais semblé en mesure d'inquiéter réellement son adversaire ce soir. A l'image de Balotelli, sifflé par ses supporters lors de son remplacement, les Niçois ont été décevants dans le jeu. Mais la marche semblait trop haute pour le Gym face à une formation de Naples nettement au-dessus. L'OGCN jouera donc en Ligue Europa cette saison, une compétition finalement peut-être plus adaptée à son niveau.

La note du match : 6/10

La première période a été assez plaisante grâce, surtout, à des Napolitains séduisants dans le jeu et bien plus présents offensivement. Dépassés, les Niçois n'avaient pas grand-chose à proposer à leurs supporters pourtant venus en masse pour mettre une belle ambiance dans les tribunes de l'Allianz Riviera. Le but italien en début de seconde période a tué le suspense et les Aiglons n'ont jamais réussi à se révolter pour emballer un peu plus ce match.

Les buts :

- Décalé côté gauche dans la surface par Insigne, Hamsik centrait à ras de terre au second poteau pour Callejon, qui décochait un tir imparable (0-1, 48e).

- Servi par Ghoulam à l'entrée de la surface plein axe, Insigne contrôle et place un tir du droit le long du montant sur la  gauche de Cardinale (0-2, 89e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Lorenzo Insigne (8/10)

Un véritable poison pour la défense niçoise ! Toujours bien placé entre les lignes, l'Italien a pris un malin plaisir à déstabiliser ses adversaires par ses accélérations et ses dribbles. Au départ de l'action sur l'ouverture du score avec un service magnifique pour Hamsik, il s'offre un but en fin de rencontre pour ponctuer un match plein.

NICE :

Yoan Cardinale (6) : fautif à l'aller, le gardien niçois a fait un bon match ce soir avec notamment de très beaux arrêts face à Mertens et Insigne. On ne peut rien lui reprocher sur les deux buts italiens.

Dante (4) : le Brésilien a été en difficulté dans ce match. Face à la vivacité des attaquants napolitains, il a eu beaucoup de mal à les contenir et on l'a souvent vu courir derrière ses adversaires pour tenter de les rattraper...

Christophe Jallet (5) : l'ancien Lyonnais a réalisé plusieurs très bonnes interventions. Malheureusement, il est bien moins performant offensivement dans ce couloir gauche, même s'il n'a pas hésité à apporter un soutien intéressant dans le second acte.

Maxime Le Marchand (5,5) : le défenseur niçois a fait son match. Plusieurs très bons jaillissements en montant assez haut pour couper les actions adverses.

Arnaud Souquet (4) : le latéral droit a été en difficulté sur son côté droit avec le virevoltant Insigne à gérer et les montées de Ghoulam. Offensivement, il a été bien moins présent qu'à l'accoutumée.

Rémi Walter (4) : match discret de la part de l'ancien Nancéien, dépassé dans l'entrejeu et assez peu en vue offensivement. Remplacé à la 79e par Vincent Marcel (non noté).

Allan Saint-Maximin (6,5) : l'attaquant niçois le plus remuant ! Il a fait l'essuie-glace dans son couloir gauche pour revenir défendre et créer le danger offensivement. Ses accélérations ont plusieurs fois fait souffrir ses adversaires, mais il a eu du mal à terminer ses actions.

Jean Michaël Seri (5) : annoncé proche du FC Barcelone, le milieu ivoirien n'a pas particulièrement rayonné dans le jeu. On notera tout de même une belle combativité à la récupération, mais on l'a connu plus influent dans l'entrejeu.

Wesley Sneijder (3) : positionné en tant que meneur de jeu, le Néerlandais a déçu ce soir. Hormis une frappe en début de match, il n'a pas proposé grand-chose ni dans ses passes ni dans ses déplacements. Malgré un peu de mieux en seconde période, on sent qu'il n'est pas encore prêt physiquement.

A. Tameze (4) : assez intéressant en début de rencontre en jouant juste, il a ensuite eu plus de mal à tenir la cadence face aux performants milieux napolitains. Remplacé à la 66e par Pierre Lees-Melou (non noté), qui trouve la barre transversale en fin de match.

Mario Balotelli (2) : souvent seul devant, Super Mario a parfois dû se débrouiller avec les ballons balancés par ses partenaires. Malheureusement pour le Gym, il n'a pas eu le coup de génie nécessaire pour se débarrasser de ses gardes du corps ce soir et son attitude assez décevante lui a valu des sifflets à sa sortie du terrain. Remplacé à la 77e par Igniatius Knepe Ganago (non noté).

NAPLES :

Pepe Reina (6) : un match finalement assez tranquille pour le gardien espagnol. Il doit tout de même sortir un bel arrêt face à Ganago en fin de match puis remercie sa transversale sur la tentative de Lees-Melou.

Faouzi Ghoulam (6,5) : l'international algérien n'a jamais été réellement inquiété sur son côté gauche pendant plus d'une heure de jeu. Avec un Walter peu offensif, il en a profité pour se retrouver régulièrement en position d'ailier et souvent totalement démarqué. Il offre une passe décisive à Insigne.

Raúl Albiol (7) : l'expérimenté défenseur espagnol a fait son match. Vigilant et toujours bien placé, il n'a quasiment jamais été pris à défaut ce soir.

Elseid Hysaj (5,5) : si son apport offensif en première période est à souligner, on retiendra surtout qu'il a été plusieurs fois dépassé par la vitesse de Saint-Maximin dans son couloir.

Kalidou Koulibaly (6,5) : durant toute la première période, il s'est montré intraitable dans les duels, et jamais pris sur les longues passes niçoises dans la profondeur. Il a eu plus de travail lorsque Saint-Maximin est venu de son côté, réalisant quelques fautes.

Jorginho (7) : quel régal ! Le milieu italien était omniprésent ce soir. A la récupération, il s'est montré intraitable dans ses tacles et ses interceptions. Mais il a surtout rayonné dans le jeu en réalisant toujours le déplacement juste pour se retrouver démarqué et organiser le jeu de son équipe, souvent en une touche de balle. Sans fioriture et diablement redoutable ! Remplacé à la 85e par Amadou Diawara (non noté).

Allan (6) : combatif, il n'a pas ménagé ses efforts pour imposer un pressing incessant et gratter des ballons dans les pieds adverses. Remplacé à la 70e par Marko Rog (non noté).

Marek Hamsík (7) : le maestro slovaque a encore régalé en distillant de nombreux caviars à ses partenaires offensifs. Passeur décisif pour Callejon. Remplacé à la 62e par Piotr Zielinski (non noté).

Lorenzo Insigne (8) : lire le commentaire ci-dessus.

Dries Mertens (6,5) : le Belge a encore été très remuant ce soir. Ses appels dans la profondeur ont fait mal à la défense niçoise. Il ne lui a manqué que la finition et il a trouvé Cardinale à deux reprises sur sa route.

José Callejón (7) : il n'a pas été le plus en vue des trois attaquants mais il a lui aussi beaucoup proposé et il a fait preuve de plus de réussite que ses compères pour marquer ce soir. Décisif en ouvrant le score, il a facilité la suite du match pour Naples.

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue des Champions sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

NICE 0-2 NAPLES (mi-tps: 0-0) - LIGUE des CHAMPIONS - Barrages
Stade : Allianz Riviera - 32.103 spectateurs - Arbitre : Damir Skomina

Buts : - José Callejón (48e) L. Insigne (89e) pour NAPLES
Avertissements : J. Seri (8e), P. Lees Melou (82e), pour NICE - K. Koulibaly (84e), pour NAPLES

NICE : Y. Cardinale - A. Souquet, Dante, M. Le Marchand, C. Jallet - A. Tameze (P. Lees Melou, 66e), J. Seri - R. Walter (V. Marcel, 79e), W. Sneijder, A. Saint-Maximin - M. Balotelli (I. Ganago, 77e)

NAPLES : Pepe Reina - E. Hysaj, Albiol, K. Koulibaly, F. Ghoulam - Allan (M. Rog, 71e), Jorginho (A. Diawara, 85e), M. Hamsík (P. Zielinski, 63e) - José Callejón, D. Mertens, L. Insigne

Callejon a ouvert le score pour Naples (0-1, 48e)

La joie des Partenopei

Dante a connu un match compliqué face à Mertens

Balotelli a peu existé dans cette partie







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Etes-vous en faveur d'un retour de Karim Benzema en équipe de France ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
Banc des remplaçants Nice

N
I
C
E
Banc des remplaçants Naples

N
A
P
L
E
S
>remplacé par Lees Melou, 66e4Tameze
carton jaune, 8e5Seri
>remplacé par Marcel, 79e4Walter
>remplacé par Ganago, 77e2Balotelli
carton jaune, 84e6,5Koulibaly
>remplacé par Rog, 71e6Allan
>remplacé par Diawara, 85e7Jorginho
>remplacé par Zielinski, 63e7Hamsík
but, 48e7Callejón
but, 89e8Insigne


MASQUER LA PUB