Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
L'Equipe type de L1 - 4e journée
Par Marc Lepannetier - L'equipe Type De L1, Mise en ligne: le 28/08/2006 à 10h16
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Du triple coup de Gignac pour Lorient aux cartons de Lille et de Lyon, un festival offensif a gagné cette journée ! Certains joueurs de ces clubs se sont illustrés, ils sont présents, entre autres, dans notre quatrième équipe type du championnat. Retrouvez les meilleurs joueurs de cette journée avec Maxifoot !

Comme lors des saisons passées, après chaque journée de championnat, Maxifoot compose son équipe type. Le meilleur "onze" et désormais sept remplaçants sont choisis selon leurs performances. Un joueur présent dans l'équipe type reçoit trois points, celui qui est sur le banc un point. Un classement est effectué, individuel et par club.

Cette quatrième journée a vu Marseille s'imposer face au Mans alors que Lyon l'emportait à Nice. Lille a largement battu Bordeaux. St-Etienne et Sochaux sont venus à bout de Lens et du PSG. Toulouse est allé gagner à Troyes alors que Nancy s'est défait d'Auxerre. Les promus Lorient et Valenciennes ont dominé Nantes et Rennes tandis que Sedan s'inclinait à Monaco. Au regard de ces résultats, voici "L'équipe type" réalisée par Maxifoot pour la quatrième journée de L1.

Équipe type de la quatrième journée :

Remplaçants

12. Zoumana Camara (St-Etienne)
13. Ronald Zubar (Marseille)
14. Laurent Batlles (Toulouse)
15. Laurent Dufresne (Valenciennes)
16. Sylvain Wiltord (Lyon)
17. Frédéric Piquionne (St-Etienne)
18. Fabien Cool (Auxerre)

En détails...

Willy Grondin (31 ans, Valenciennes)

Le remplaçant de Penneteau, blessé, a réalisé des arrêts capitaux à des moments cruciaux. Il a d'abord paradé une puissante frappe de Moreira seul face à lui avant de lui sortir un coup franc de la lucarne en première période. S'il n'a rien pu sur la reprise acrobatique de Briand, il s'est aussi mis en lumière en détournant une tentative du même Moreira, sauvée ensuite sur la ligne par Flachez, pour éviter l'égalisation rennaise. A l'image de ses coéquipiers, c'est avec envie et un certain talent qu'il a arraché la première victoire de Valenciennes cette saison.

François Modesto (28 ans, Monaco)

S'il a eu affaire à un sérieux client en la personne de Belhadj, il est tout de même souvent monté pour créer le surnombre. C'est ainsi qu'à l'entrée de la surface, sans réfléchir, il s'est trouvé à la réception d'un centre en retrait de Gakpe pour inscrire du gauche le but du break juste avant la mi-temps. Un fait inattendu pour ce pur droitier et une double nouveauté pour Monaco puisqu'il a suffi pour empocher le gain de ses trois premiers points.

Cris (29 ans, Lyon)

Il a laissé Vahirua enrhumer Squillaci, son nouveau compère en charnière, mais il a couvert et rassuré toute sa défense le reste du temps grâce à ses belles interventions. Mieux même, il s'est permis deux sorties très voyantes sous le soleil de la Côte d'Azur, dont une gagnante où il est à l'origine de l'action et avant dernier passeur sur le but du 2 à 1. A son image, les Lyonnais ont retrouvé un ciel étoilé et voguent avec certitudes vers un long fleuve apparemment bien tranquille…

Sébastien Puygrenier (24 ans, Nancy)

Il a su imposer son impact physique et son jeu aérien pour faire face aux tentatives auxerroises de fin de match. En témoigne son sauvetage devant Ba dont il détourne une frappe qui prenait le chemin des buts. Concentré et dur sur l'homme, il n'a rien lâché pour récolter une troisième victoire en trois matches à domicile. Derniers à cette même époque la saison passée, les Nancéiens se retrouvent tout en haut du classement.

Grégory Tafforeau (29 ans, Lille)

Il a effectué un sans faute en annihilant les intentions offensives de Faubert. Toujours aussi combatif, il n'a pas hésité à apporter son écot en attaque. Il est d'ailleurs à l'origine du magnifique troisième but lillois suite à son lancement en profondeur pour Keita. Lille a le chic pour attiser la réussite et exaspérer ses adversaires. Bordeaux, saoulé de cette insolence, n'a pu que constater les dégâts. Mais la victoire se provoque et pour le capitaine des Dogues le rapport est plus simple : «je crois que c'est dans les duels que nous avons gagné le match.»

Achille Emana (24 ans, Toulouse)

Sa puissance et son aisance à passer la vitesse supérieure ont été activées. Lorsqu'il est dans de telles dispositions, il est difficile de l'arrêter. Les Troyens peuvent en témoigner puisqu'ils ont subi son influence dans l'entrejeu avant de le voir marquer le but du break. Suite à un centre en retrait de Mansaré, il a contrôlé et ajusté calmement une frappe croisée du droit (57e). Dès ce début de saison, les Toulousains semblent enfin partis à la découverte du haut de tableau. Puissent-ils voir encore longtemps la vie en rose !

Tiago (25 ans, Lyon)

Il a été «géant» d'après son entraîneur. Un film déjà vu pour ce joueur qui a l'art de la transition en sachant parfaitement transformer les embryons d'actions en éclosions de buts. Telle cette balle récupérée, enchaînée de l'accélération et de la passe millimétrée de l'extérieur du droit pour l'égalisation de Malouda. Mais il est aussi travailleur et buteur à l'occasion. Après avoir échoué sur la barre en première période, il a marqué suite à un coup franc en retrait de Malouda (74e). Il a parachevé son match en provoquant le penalty du quatrième but pour une troisième victoire en trois matches à l'extérieur ! Au Sud, au Nord, à l'Ouest comme à l'Est, ces terres adverses ressemblent déjà à l'Eden pour les irrésistibles lyonnais.

Florent Malouda (26 ans, Lyon)

La fatigue de la Coupe du monde ne lui pèse pas ! Au contraire, il virevolte de dribbles en passes et, fait nouveau, il marque des buts. Déjà son deuxième de la saison, après avoir repris de près et du gauche un centre en retrait de Tiago (49e). Il s'est aussi illustré en délivrant deux offrandes pour Benzema et Tiago. Son importance au sein de l'équipe mérite plus que quelques entrefilets, la preuve, l'homme en forme des Gones s'est entendu avec son président pour rester au club afin de garnir pleinement le but de ses adversaires. Et quand on lui pose la question «si le championnat est déjà joué ? Nous, on a un plan de marche et on fera les comptes à la fin.» Pas de crainte à avoir pour eux, leur solde est déjà largement positif…

Karim Ziani (24 ans, Sochaux)

Telle une grenouille, il a évité les flaques sur le terrain, contourné ses adversaires, pour finir par noyer les Parisiens. Il a fait jouer ses partenaires de concert et s'est transformé en buteur décisif pour l'ouverture et la clôture du score. Un coup franc détourné par le mur (30e), puis un penalty salvateur (81e), la résultante de quelques grenouillages arbitraux aidés par des adversaires dépassés. Sochaux a enfin trouvé la combine pour battre le PSG. Avec cette victoire, les Doubistes sont au sec en haut du tableau.

André-Pierre Gignac (21 ans, Lorient)

Un nouvel inconnu vous offre un triplé en 25 minutes et il est, une nouvelle fois, Lorientais ! Après le magnifique but de Jallet, voici que les Merlus nous servent avec le gaillard Gignac une enfilade de perles rares. Un superbe coup franc des vingt mètres en pleine lucarne (3e), suivi par une échappée et un tir croisé mal capté (15e), pour terminer par un festival d'aller et retour aux abords de la surface et conclu par un centre lobé venu frapper l'intérieur du poteau (27e). «C'est fabuleux, magique. Rendez-vous compte : la veille, le coach m'avait dit qu'il avait besoin de percussion avant de m'annoncer ma première titularisation en L1.» En cette terre bretonne de légendes, une nouvelle belle histoire s'est écrite lors de ce derby gagné face à Nantes.

Peter Odemwingie (21 ans, Lille)

«Je prends beaucoup de plaisir dans cette équipe, on a montré nos qualités et notre caractère» a-t-il déclaré à la fin de cette probante victoire sur Bordeaux. Il faut avouer qu'il fait tout pour emmener les siens vers les sommets. Comme sur cette tête stratosphérique qu'il a catapultée dans le but de Ramé suite à un débordement et un centre de Keita (59e). Auparavant, il avait déjà été à l'origine du deuxième but et aspirateur de toutes les velléités offensives des Lillois. Et de conclure : «on a une équipe qui peut gagner le Championnat, à condition d'être toujours sérieux.» S'il ne tenait qu'à Claude Puel de le garantir, les Lyonnais auraient enfin un concurrent à leur taille.

Classements :

Un joueur présent dans l'équipe type reçoit trois points, celui qui est sur le banc un point. Un classement est effectué, individuel et par club. Lors de chaque journée, les clubs victorieux sont, avant tout, récompensés et le joueur est sélectionné grâce à sa performance et son apport décisif dans le match de son équipe. Le classement du club en découle logiquement.

Par joueurs

Le Manceau Romaric est rejoint en tête par Odemwingie, Malouda et Ziani.

1. Romaric (Le Mans), Odemwingie (Lille), Malouda (Lyon), Ziani (Sochaux) 6pts
5. Is. Bangoura (Le Mans), Bodmer, Tafforeau (Lille), Ribéry (Marseille), Armand (Paris-SG), Janot (St-Etienne), Douchez (Toulouse) 4pts
12. Kaboul (Auxerre), Jemmali, Mavuba, Micoud (Bordeaux), Pelé (Le Mans), Se. Keita (Lens), K. Keita, Odemwingie (Lille), Fiorèse, Gignac, Jallet, Marchal (Lorient), Cris, Squillaci, Tiago (Lyon), Beye, Niang (Marseille), Givet (Monaco), Chrétien, Gavanon, Puygrenier (Nancy), Pauleta (Paris-SG), Diatta, Feindouno (St-Etienne), Belhadj (Sedan), Emana (Toulouse), Grondin, Savidan, Rippert (Valenciennes) 3pts
41. Zubar (Marseille) 2pts
42. Cool, F. Thomas (Auxerre), Faubert (Bordeaux), Grafite (Le Mans), Plestan, Schmitz (Lille), Abidal, Wiltord (Lyon), Audard (Lorient), Bernardi, Modesto (Monaco), Curbelo, N'Guémo, Zerka (Nancy), Hadji (Rennes), Camara, Piquionne (St-Etienne), Batlles (Toulouse), Nivet (Troyes), Dufresne (Valenciennes) 1pt

Par clubs

Lille a repris la tête au Mans. Les Nordistes sont désormais menacés par Lyon. Nantes et Nice n'ont toujours pas inscrit le moindre point. Entre parenthèses les points marqués lors de cette journée.

1. Lille (6) 18pts
2. Lyon (10) 17pts
3. Le Mans 14pts
4. Lorient (3) 13pts
5. Marseille (1), St-Etienne (2) 12pts
7. Nancy (3) 11pts
8. Bordeaux, Valenciennes (4) 10pts
10. Toulouse (4) 9pts
11. Monaco (3), Paris-SG 7pts
13. Sochaux (3) 6pts
14. Auxerre (1) 5pts
15. Lens, Sedan 3pts
17. Rennes, Troyes 1pt
19. Nantes, Nice 0pt

C'était l'équipe type de la quatrième journée de Ligue 1. Bientôt, vous retrouverez les meilleurs joueurs de la cinquième journée et tous les classements !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Pensez-vous que Toko Ekambi est une bonne recrue pour Lyon ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Le meilleur effectif
LIGUE 1
mi-saison
2019-20
TOP 10
transferts
en Ligue1

mi-saison 2019-20
FLOP
transferts
en Ligue1

mi-saison 2019-20
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB