Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Panorama de la 3e journée !
Par Christophe Andreeff - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 20/08/2006 à 01h07
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Retrouvez comme à l'issue de chaque soirée de Championnat, le traditionnel «Tour des Stades» de Maxifoot ! Les infos, les buteurs, les temps forts, avec notamment au programme de cette 3e journée, les changements de leader et les premières défaites de Lille et Nancy.

Lancée sur de bons rails, la nouvelle édition du Championnat de France affiche de belles promesses. Cette troisième journée débute et s'achève avec deux affiches traditionnelles, entre formations qui se retrouvent très souvent à la lutte dans le haut du tableau. Les Girondins de Bordeaux attendent de pied ferme et à guichets fermés, l'actuel Champion de France qui tient à maintenir son statut face à son dauphin. Auparavant, deux prétendants se retrouvaient avec des objectifs différents. Auxerre accueillait sur ses terres l'Olympique de Marseille qui a surclassé son adversaire du soir. Un premier succès étincelant à l'extérieur, pour des retrouvailles entre Jean Fernandez et son ancien club. Ce dernier a pu assister avec dépit au retour au premier plan de Franck Ribery. Celui-ci, libéré de toute pression médiatique, de dirigeants ou encore d'astreinte d'agent, peut s'en retourner à ce qu'il maîtrise le mieux, à savoir le ballon rond. Il a ouvert le score, juste avant la pause, tandis que Maoulida puis Pagis venaient alourdir le score en seconde période (Score final Auxerre 0-3 Marseille / cf. compte-rendu pour plus de détails). Les Auxerrois cherchent toujours à décrocher une première victoire, tandis que Marseille surveillait de près les déplacements de Lille et Nancy pour escompter conserver la tête.

Chute des leaders

La solide formation entraînée par Claude Puel se déplaçait en terre parisienne. Ce voyage ne leur a pas réussi puisque les coéquipiers de Pauleta avaient à coeur de se racheter de la défaite contre Lorient. Le Portugais a inscrit l'unique but de la rencontre sur coup franc (1-0, 60'). Lille terminait à dix, suite à l'expulsion de Schmitz peu après l'heure de jeu (64'). Contrairement à leurs précédentes rencontres, les Parisiens ont su faire preuve de plus d'humilité et de modération, connaissant bien les qualités de leurs adversaires. Posant le jeu et à l'aide de vives accélérations, ils acculaient progressivement le LOSC sur la défensive et trouvaient de bien meilleures ouvertures. Paris décroche son premier succès et oblige Lille à marquer le pas (Score final : PSG 1-O LOSC / cf. compte-rendu pour plus de détails).

Même déroute pour les Nancéiens du côté du Stade Geoffroy Guichard ! Ils s'inclinent sur un score similaire. La physionomie de la rencontre s'apparente fortement à celle qui se déroulait au Parc des Princes. Nancy démarrait tambour battant et se procurait de multiples occasions, notamment par l'intermédiaire de Zerka en grande forme. Cela ne suffisait pas. Les Verts qui ne s'en laissaient pas compter, ouvraient la marque d'une sublime reprise de volée signée Ilan. Des vingt mètres, il profitait de la remise de Piquionne (1-0, 63'). Comme Lille, Nancy achevait la rencontre en infériorité numérique, suite à l'exclusion de Duchemin (71'). Les Verts rejoignent leur adversaire du soir au classement, avec une sixième place méritée (Score final Saint-Étienne 1-0 Nancy).

En Stand By

A la Beaujoire, les supporteurs des Canaris pensaient bien assister au premier succès de la saison. L'ouverture du Championnat contre Lyon avait permis d'entrevoir des possibilités pour la suite, avec plusieurs recrutements aux promesses sensiblement encourageantes. Un groupe ressoudé et qui avait su revenir au score à Nice. La venue de Troyes semblait à portée. D'entame, les Canaris prenaient le large avec un but contre son camp de Kouassi dès la troisième minute (1-0, 3'). Visiblement et de tradition, il semble mauvais à la Beaujoire d'ouvrir le score si prématurément. Les Canaris reculaient progressivement à trop vouloir assurer le score. En seconde période, ils en payaient le prix, avec l'égalisation troyenne. Un score de parité aussi bien au niveau de l'affichage que des buts marqués contre leur camp, puisqu'il s'agissait de Guillon qui glissait sans le vouloir le ballon au fond de ses filets. Déception du côté des travées de la Beaujoire, dont certains supporteurs travaillant au loin et qui retrouvent éphémèrement leur Stade fétiche, finissent par se demander s'ils ne deviennent pas maudits. Nantes manque aussi de réussite en été, souvent au grand damne des vacanciers de la Côte venus en curieux. Nantes et Troyes cherchent toujours ce précieux succès pour lancer définitivement la saison (Score final : Nantes 1-1 Troyes).

La Bretagne n'a pas de chance avec ses deux grosses écuries, puisque Rennes accueillait là encore une équipe en pleine incertitude. La venue de Monaco se révélait être aussi le retour de Laszlo Bölöni, fortement décrié par certains membres de son ancienne troupe, à l'image de Monterrubio rendu indisponible en dernière minute. Toujours est-il que sur le terrain, Monaco prenait rapidement l'ascendant sur son adversaire. Koller, démarqué, profitait d'un débordement efficace de Gapke pour récupérer ensuite le ballon dans la surface. Il contrôlait et ajustait une frappe du droit que Pouplin ne pouvait pas intercepter (0-1, 13'). Par la suite, Monaco laissait l'initiative du jeu aux Rennais. Ceux-ci s'employaient pour revenir au score, mais il convenait d'attendre les ultimes minutes pour que cela se réalise. Suite à une ouverture de Cheyrou, Moreira récupérait le ballon. Il pénètre dans la surface, cherche le penalty mais profite de l'avantage laissé par l'arbitre pour adresser un centre en retrait à Briand. Ce dernier, esseulé, trompe Roma d'une frappe pied droit (1-1, 86'). Il était temps pour les Bretons. Monaco peut nourrir des regrets. Rennes assure le minimum et se cherche toujours à domicile. Les deux équipes ferment le banc de la Ligue 1 (Score final : Rennes 1-1 Monaco).

Quant au FC Lorient - Bretagne Sud, il s'en va chercher un point également. Pour sa deuxième sortie, le promu surprend encore par son courage, sa ténacité et sa qualité de jeu. Sa nouvelle victime se nomme Lens. Les Sang et Or ronronnent encore et ne digèrent pas au mieux la déroute récente du derby du Nord. Pourtant, Lens avait réalisé le plus difficile juste avant la pause. A la suite d'une erreur de Medjani dans la transmission du ballon, Dindane récupérait celui-ci et se présentait seul devant Audard. L'excellent gardien breton ne pouvait rien sur la frappe piquée du lensois (1-0, 41'). Nullement découragés et avec plus rien à perdre, les Lorientais se ruaient à l'assaut en seconde période et profitaient d'un contre favorable pour égaliser. Saïfi trouvait Jallet. Un contrôle de la poitrine et une reprise de volée plus tard, le tour était joué (1-1, 73') (Score final : Lens 1-1 Lorient). Lens et Lorient demeurent en milieu de tableau, avec le même bilan d'un nul, une défaite et une victoire.

Le Mans en force

Nettement menés au score par les Valenciennois, les Manceaux réalisent un superbe exploit à domicile. Ils décrochent la victoire au prix d'un final de rêve et effectuent un rapproché au général. Le buteur vedette de Valenciennes, à savoir Savidan, signait pourtant un doublé au cours de la première demi-heure (0-2, 10' et 27'). Deux buts signés avec la manière et qui lançait sa formation vers une première victoire en Ligue 1. Mal en connaître les Manceaux qui réduisaient la marque d'un superbe coup franc de Romaric en pleine lucarne (1-2, 37'). En seconde période, Samassa profitait d'une frappe sur la transversale du même Romaric pour égaliser (2-2, 53'). Quelque peu anéantis par ce retournement de situation, les Valenciennois perdaient de leur superbe. Et comme sur l'égalisation, le buteur précédent se transformait en passeur décisif, avec à la conclusion d'une ouverture de Samassa, une frappe déterminante de Bangoura (3-2, 80'). Non content de compter l'un des actuels meilleurs buteurs du Championnat, Le Mans se hisse à la deuxième place du général (Score final : Le Mans 3-2 Valenciennes).

Pour terminer, ce «Tour des Stades» , jetons un coup d'oeil au résultat des Lionceaux. Ils ne pratiquent pas leur meilleur football mais décrochent un point à Sedan. Marseille avait prévenu qu'il s'avérerait délicat d'obtenir des résultats chez le promu. Si Quercia ouvrait le score à la fin du premier quart d'heure d'une frappe croisée du droit, Sedan égalisait en toute fin de match sur penalty par Lachor (Score final Sedan 1-1 Sochaux). Un résultat qui conforte le bon début de saison des deux formations, chacune avec leur statut et objectif différents.
Le Bilan en un clin d'oeil

Huit rencontres sont achevées dans le cadre de cette troisième journée, alors que Bordeaux et Lyon en découdront ce dimanche. Auparavant, il conviendra de suivre la rencontre entre Toulouse et Nice. Si l'on excepte ces deux dernières formations, sept autres se cherchent encore une première victoire. On en compte ce soir trois à domicile (PSG, Saint-Étienne et Le Mans), pour un exploit à l'extérieur (Marseille à Auxerre). Quatre autres se soldent par un match nul, sans aucun score vierge. Dix huit buts ont été inscrits, ce qui reste une bonne moyenne. Marseille et Le Mans occupent les deux premières places avec sept points. Il n'y a plus que cinq équipes invaincues (Marseille, Le Mans, Bordeaux, Lyon et Sochaux). A la semaine prochaine pour le prochain «Tour des Stades» .



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB