Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Auxerre - Marseille, l'OM maîtrise !
Par Christophe Andreeff - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 19/08/2006 à 20h59
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Encourageant, séduisant et prometteur succès à l'extérieur de l'Olympique de Marseille qui éreinte le moral de l'A. J Auxerre, en mal de victoire (0-3). Le point sur cette rencontre avec Maxifoot !

La troisième journée du Championnat de Ligue 1 proposait une agréable affiche en ouverture. L'AJ Auxerre recevait sur ses terres l'Olympique de Marseille, avec l'intention formelle de signer son premier succès après sa relative déception contre Valenciennes (0-0). Mais la formation nouvellement entraînée par Jean Fernandez se retrouvait surclassée par la maîtrise affichée par les Phocéens qui ont bien retenu les leçons de leur ancien coach. Ils évitaient les pièges, entamant mieux la rencontre, puis de la décanter avant la pause par l'ouverture du score de Ribery. Très en verve, celui qui redevient le fer de lance du club méditerranée, a lancé ses partenaires vers un plus large succès. Deux autres buts de Maoulida et Pagis venaient couronner cette première de la saison à l'extérieur, de manière plus que convaincante, limpide et légitime. Auxerre souffre en ce début de saison, notamment défensivement et en milieu de terrain. Les Bourguignons terminaient la rencontre en infériorité numérique, avec l'expulsion d'Akalé, presque trop présent et qui avec Kahlenberg en pointe affichait un duo prestigieux et prometteur dans sa complémentarité.

Les temps forts et les buts

- Sur une ouverture précise d'Oruma, Maoulida se dégage de tout marquage et parvient à remonter le ballon jusqu'à se présenter devant Cool. Ce dernier se montre très attentif et plonge au bon moment pour écarter du pied cette énorme occasion de but marseillaise (20').

- Auxerre se reprend et impose progressivement son jeu. Akalé vient contraindre Carrasso à une parade de la main (31').

- Marseille s'ouvre le chemin des filets juste avant la pause, sur une action emmenée de main de maître par Ribery. Côté droit, il transmet le ballon à destination de Niang qui offre à Pagis l'occasion de tenter sa chance. Mais le Marseillais glisse sur le ballon, alors que Cool a déjà tenté de prendre les devants. Du coup, Ribery qui a bien suivi le fil de l'action, a libre cours pour décrocher une frappe qui termine sa course dans les filets (0-1, 45').

- Dès la reprise on retrouve Ribery, tout feu, tout flamme. Il transmet à Niang dans la profondeur. Grichting se laisse surprendre, ce qui permet au marseillais de centrer en retrait au point de penalty. Maoulida fait preuve d'une belle sérénité pour inscrire le second but de l'OM (0-2, 49').

- Nasri se laisse remarquer dès son entrée en jeu, avec une série de bons dribbles sur la gauche. Il trouve ensuite Niang dans l'intervalle qui centre. Pagis se retrouve seul, pour inscrire d'un beau geste l'ultime but de la partie, alors que la défense était à la rue (0-3, 70').

- But de Pagis, signalé hors-jeu par l'arbitre, à la suite d'un bon service d'Oruma qui profitait d'une mauvaise relance adverse (95').

Ce qu'il faut retenir de la rencontre

L'Olympique de Marseille peut assez largement se satisfaire de cette nette victoire à l'extérieur. Elle est la première de la saison, après un match nul encourageant du côté des Ardennes contre Sedan (1-1). Le retour virevoltant de Ribery lance véritablement l'OM sur la bonne voie et il peut compter sur le soutien avisé et de qualité de ses coéquipiers. Percutant, souvent bien dans le mouvement, il a provoqué de belles accélérations et inscrit un premier but sur lequel il est même à l'origine de l'action. Il sera superbement remplacé par le jeune Nasri pour les vingt dernières minutes. Autre satisfaction dans les ranges phocéens, la présence de Maoulida qui emmène également de bons ballons, tout en se montrant lui-même très dangereux à la finition. La preuve en est son but à la reprise. Il a montré plus de réalisme devant les cages adverses, contrairement à certaines de ses précédentes prestations. Cette formation marseillaise a parfaitement joué les contres et s'appuyait sur un très bon milieu de terrain. A vocation offensive, cette équipe n'a pas hésité à provoquer son adversaire, exploitant au mieux ses carences défensives et ses erreurs de placements. Oruma, Taiwo renforcent donc cette impression positive à l'issue de cette rencontre, où s'illustrèrent également fort bien Pagis et Niang.

Dans les rangs auxerrois, cette première défaite de la saison ne vient pas encourager les troupes de Jean Fernandez. Il demeure énormément de travail à effectuer, notamment au niveau de la percussion et de la maîtrise en milieu de terrain. Pour autant, Akalé a réalisé une prestation encourageante. L'attaquant bourguignon sait parfaitement se glisser dans les bons coups, voire se laisser oublier lorsqu'il faut, pour ensuite agir avec efficacité. Il trouve en la présence de Kahlenberg à ses côtés une complémentarité prometteuse. Cependant, il commet trop de vilaines fautes qui lui valent au final un carton rouge (coup de coude sur Zubar, 52'), signe de défaite quasiment assurée pour ses coéquipiers. Autre valeur sûre, avec la prestation de Kahlenberg qui montre beaucoup de qualités techniques et physiques aux avants postes. En revanche, derrière, cela semble plus délicat avec une défense moins sereine que de tradition, à l'image de Grichting ou Jaurès, souvent dépassés par les velléités adverses. Cool demeure un excellent dernier rempart mais qui ne pouvait compenser à lui seul tous les écueils de son arrière garde. En revanche, si ce manque de cohésion reste flagrant, les Bourguignons semblent affûtés physiquement.

Réactions d'entraîneurs :

Jean Fernandez (Entraîneur d'Auxerre): «Après une première mi-temps correcte, on encaisse le coup avec l'ouverture du score juste avant la pause. Puis, la rencontre était à sens unique. La clé du succès ont été les accélérations marseillaises. Ils méritent la victoire. Nous entamons le Championnat dans la difficulté, mais il reste très long. Il est ennuyant en deux rencontres à domicile, de prendre à chaque fois un but avant la mi-temps.»

Albert Emon (Entraîneur de Marseille) : «Nous avons su marquer parfaitement au bon moment. Notre entrée en matière se révèle positive, avec de bons décalages vers l'avant. Il ya eu beaucoup d'enthousiasme et de volonté affichés par les joueurs. Il faut savourer et s'en réjouir. Il est difficile de s'imposer en Bourgogne. Ce type de rencontre peut réveiller les ardeurs individuelles et rejaillir sur notre collectif. C'est une bonne chose.»

Note du match : 16 / 20

Du spectacle, des buts, de l'envie et de l'idée dans la construction du jeu, cette rencontre d'ouverture de la troisième journée de Ligue 1 ne décevra pas les aficionados de notre Championnat. En revanche, les supporteurs auxerrois ont certainement passé une très mauvaise soirée. Leur équipe n'a pas l'habitude de déjouer si largement à la maison. Qui plus est, elle ne compte toujours aucune victoire, lorsque Marseille prend provisoirement la tête avec sept points.


Ligue 1 / 2e journée
Auxerre 0-3 Marseille (0-1)
Stade de l’Abbé Deschamps / Spectateurs : 20 000 environ
Arbitre : S. Lannoy
Buts : Ribery (45’), Maoulida (49’), Pagis (70’).
Avertissements : Mathis (71’), Grichting (74’) / Ribery (45’), Zubar (75’)
Exclusion : Akalé (52’)
Les équipes :
Auxerre : Cool, Sagna, Grichting, Mignot, Jaurès, Kaboul, Mathis, Thomas (Pieroni, 56’), Cheyrou (cap), Akalé, Kahlenberg / Entraîneur : Jean Fernandez.
Marseille : Carrasso, Beye (cap), Zubar, César, Taiwo, Oruma, Lamouchi, Ribery (Nasri, 69’), Maoulida (Cantareil, 86’), Pagis, Niang (Bamogo, 75’) / Entraîneur : Albert Emon.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Parmi ces trois équipes, qui voyez-vous être capable de réaliser le doublé championnat-C1 ?

PSG
Manchester City
Real Madrid
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB