Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

BILLET (de Y. Touaitia) : "En lâchant Bonucci, la Juventus a prouvé qu'elle était un immense club !"

Par Youcef Touaitia - Billet, Mise en ligne: le 16/07/2017 à 15h30
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Taulier de la défense centrale, Leonardo Bonucci a été cédé par la Juventus Turin au Milan AC pour 40 millions d'euros. Un transfert énorme pour le club lombard qui ne laissera aucun regret à la Vieille Dame, dont l'attitude a été parfaite dans ce feuilleton aussi incroyable que surprenant.

BILLET (de Y. Touaitia) :
Bonucci, quelques minutes avant son craquage en finale de C1.

Le billet d'humeur de Youcef Touaitia

Aussi fou que cela puisse paraître, la Juventus Turin a cédé son taulier, le patron de sa défense, Leonardo Bonucci, au Milan AC. Un transfert express qui en a étonné plus d'un. Rapidement, l'incompréhension s'est installée chez les fans de football : «Mais comment la Juventus a pu accepter de vendre à un rival l'un des meilleurs défenseurs du monde ?» .

Une interrogation légitime. Mais en se concentrant sur les raisons de ce départ fracassant, j'arrive à une conclusion claire : la Juventus est immense !

Bonucci est allé trop loin, la Juve lui montre qui est le patron !

Ce n'est un secret pour personne, Bonucci entretenait des relations exécrables avec Massimiliano Allegri. A tel point que l'entraîneur turinois avait décidé de se passer des services de son joueur à Porto, en 8e de finale aller de la Ligue des Champions. Tout un symbole. S'il a retrouvé sa place par la suite, le solide roc a atteint le point de non-retour à Cardiff, le 3 juin dernier, à la mi-temps de l'humiliation subie face au Real Madrid (1-4) en finale de C1.

Et pour cause, Bonucci a complètement perdu les pédales en s'en prenant, avec Daniel Alves, à Paulo Dybala, qui avait écopé d'un carton jaune en début de rencontre. L'Italien, hystérique, alors que le score était de 1-1, a carrément collé une gifle à l'Argentin, provoquant la colère d'Andrea Barzagli, son acolyte de toujours, avec lequel il a eu une altercation physique.

La goutte d'eau qui a fait déborder le vase pour Allegri. Sans le savoir, Bonucci venait de marquer la fin de sa belle aventure à Turin, car désormais, les pots cassés auraient été trop difficiles à recoller. Que faire du trublion ? Le garder et faire peser une atmosphère lourde dans le vestiaire, où une partie de ses partenaires lui ont tourné le dos, à l'avenir ? Ou tout simplement, le remercier pour tout ce qu'il a fait et lui dire au revoir ?

Eh bien, la Juventus a tranché pour la seconde solution ! Après Alves, parti au Paris Saint-Germain après avoir résilié son contrat, Bonucci a lui aussi pris la porte en pleine figure. Lui qui déclarait il y a peu ne jamais vouloir quitter ce club mythique car il ne pouvait pas trouver mieux ailleurs est allé beaucoup trop loin pour respecter sa promesse !

La classe de la Juve... qui a déjà préparé l'avenir

En se comportant de la sorte, la Juventus a prouvé au monde du football qu'elle est un immense club, qu'un joueur, quel qu'il soit, ne peut être au-dessus de l'institution ! Tout Alves, quintuple champion d'Europe avec Séville et Barcelone, ou tout Bonucci, considéré comme un des meilleurs défenseurs du monde, qu'ils sont, n'ont pas le droit de foutre la merde dans un groupe qui empile les titres depuis six ans, et ce peu importe les raisons ! Mais là où le club piémontais a montré à quel point il était élégant, classe, c'est en laissant le choix à Bonucci d'aller où bon lui semble.

Malgré les offres annoncées de plus de 60 millions d'euros venues de Chelsea, Manchester City ou Manchester United, la Juve a accepté les 40 millions d'euros du Milan AC, qui réalise au passage LE gros coup du mercato, seule destination adéquate pour le défenseur, désireux de rester en Italie pour des motifs personnels. Perdre de l'argent, vendre au rival, la Juventus n'en a rien à cirer. Le respect, mutuel, est primordial !

Certains diront que la Juventus s'est affaiblie en vendant Bonucci. Sportivement, c'est possible. On parle quand même d'un crack absolu. Mais en termes d'image, le sextuple champion d'Italie en titre, qui va devoir faire face à une concurrence de plus en plus féroce sur la scène nationale, a été absolument parfait, faisant honneur à sa grandeur. D'ailleurs, personne ne semble pleurer le départ du Transalpin. Les supporters bianconeri ont appris à faire confiance à la direction en place, à la tête de laquelle Giuseppe Marotta et Pavel Nedved font des merveilles.

Bonucci est parti, mais un autre le remplacera. Zinedine Zidane, Zlatan Ibrahimovic, Lilian Thuram, Patrick Vieira, Andrea Pirlo, Arturo Vidal, Paul Pogba, tous ont quitté le club qui a réussi à combler leur départ. Désormais, l'heure est venue pour Daniele Rugani, à qui l'ont promet un grand avenir, de s'affirmer. Mattia Caldara, recruté l'hiver dernier et prêté à l'Atalanta Bergame durant 18 mois est également prêt à prendre la relève. Se faire respecter, prévoir, anticiper, la Juventus a eu tout bon !

Selon vous, la Juventus a-t-elle réalisé le bon choix en vendant Bonucci au Milan AC ? N'hésitez pas à réagir dans la rubrique «commentaires» ci-dessous…







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Soutenez-nous, cliquez sur
Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Recommandez Maxifoot avec
google
Sondage Maxifoot
PSG-Bayern, quel est votre pronostic ?

Victoire du PSG
Match nul
Victoire du Bayern

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les articles populaires du moment

Ça a fait le buzz depuis 7 jours

Les VIDEOS populaires du moment




 A SUIVRE
TOP 20
 transferts
en EUROPE

du mercato de l'été 2017
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB