Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
OM - Rennes, Ribéry, opération rachat réussi !
Par Alix Dulac - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 13/08/2006 à 23h47
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Marseille ne manque pas sa première sortie à domicile en dominant Rennes (2-0). Loin d'avoir été irrésistibles durant 90 minutes, les Phocéens ont pu compter sur un atout maître : la soif de rachat d'un certain Franck Ribéry.

Après le nul ramené de Sedan (0-0), l'OM entendait bien décoller dans ce championnat 2066/2007 par une victoire à la maison. Si la mission a été accomplie, cette dernière s'est révélée bien complexe à réaliser. Le Stade Rennais n'était pas venu en victime expiatoire au Vélodrome et le groupe d'Albert Emon a bien failli se faire surprendre par des Bretons, certes jeunes mais sans complexe. Incapables de forcer leur destin dans la zone de vérité, les Rennais ont fini par céder aux coups de boutoirs adverses, de plus en plus pressants en deuxième période notamment. Grâce à ce succès (2-0), Marseille se positionne en haut de tableau et peut préparer plus sereinement le déplacement à venir à Auxerre.

Les meilleurs moments et les buts

- Niang trouve Ribéry dans la surface. Ce dernier est crocheté par Sorlin sous les yeux de Mr Auriac qui ne siffle pas penalty (14').

- Centre de MBia. Hadji au point de penalty s'élève devant Zubar. Sa tête frôle la transversale de Carasso (17').

- Cana arrache un ballon dans les pieds d'Hadji en commettant probablement une faute que Mr Auriac ne siffle pas. L'ancien Parisien continue sa course et sert idéalement en retrait Pagis pour l'ouverture du score (39', 1-0).

- Corner côté gauche de Monterrubio. Hadji et Beye s'écroulent. En tombant, le Rennais empêche son partenaire Mbia de reprendre le cuir à quelques centimètres du but (42').

- Coup franc excentré côté droit de Niang. Son tir oblige Pouplin à concéder le corner (47').

- Longue ouverture en profondeur de Nasri pour Niang. Le buteur sénégalais de l'OM se présente seul face à Pouplin mais rate le cadre alors que le but était ouvert (76').

- Ribéry récupère le ballon dans les pieds de Sow, accélère, fixe la défense rennaise avant de trouver dans l'intervalle Maoulida. Ce dernier n'a plu qu'à pousser le cuir sous les jambes de Pouplin pour augmenter l'avantage marseillais (85', 2-0).

Ce qu'il faut retenir de la rencontre

Attendu pour sa première à domicile en Ligue 1, Marseille a eu du mal à entrer dans son match. D'abord à cause du dispositif adverse, les Rennais formant un bloc compact et exerçant un pressing intelligent afin d'obliger les Phocéens à se mettre en faute. Puis petit à petit, l'écart entre les lignes locales s'est resserré, le jeu s'est fluidifié et l'OM s'est montré beaucoup plus menaçant. Si le premier but phocéen vient à l'origine d'une faute de Cana sur Hadji, le deuxième, en revanche, n'est en aucun cas litigieux. Il est avant et surtout le fruit récolté d'une deuxième période bien mieux maîtrisée que la première où Marseille, d'un Zubar conquérant en passant par un Nasri intéressant à un Niang virevoltant mais maladroit, a contrôlé son adversaire, le privant des espaces entrevus lors des 45 premières minutes. Et que dire de Ribéry ? Ce dernier voulait se remettre les supporters phocéens dans la poche. Avec une influence sur le jeu grandissante – avec un penalty non sifflé pour lui, n'est-ce pas Mr Auriac ? -, sa percussion et son style bien à lui et surtout un caviar offert à Maoulida, c'est chose faite. Et en plus, son rachat réussi compte double : trois points dans l'escarcelle de l'OM et une cinquième place au classement de Ligue 1.

Dommage ! Voilà le terme qui peut le mieux résumer la prestation des Rennais dimanche soir au Vélodrome. Evoluant en 4-3-3 avec un trident travailleur Hadji-Cheyrou-Sorlin derrière Moreira, Briand et Monterrubio, le Stade Rennais a posé bon nombre de problèmes aux Phocéens sans… être véritablement dangereux. Le comble pour une formation souvent taxée de lunatique en championnat (séduisante à la maison, terne à l'extérieur) et qui semblait mûre pour signer sa première victoire hors de ses bases. Hélas, ni Briand – qui a souvent fait les mauvais choix, ni Moreira n'ont pu faire la différence dans la surface de vérité. Et c'est finalement une certaine naïveté bretonne qui aura coûté les trois points à la bande à Monterrubio. Si cette dernière n'a pas eu de chance sur le premier but, elle a payé cash son immobilisme sur l'accélération décisive de Ribéry. Avec les conséquences que l'on sait. Rennes est la nouvelle lanterne rouge de L1.

La note : 13/20

Les réactions :

Franck Ribéry (Canal +) : «On a un super groupe. Je suis très content d'être rester ici. Ce soir, on a fait un très bon match» .

Sabri Lamouchi (Canal +) : «C'était pas facile. On a souffert, on a loupé des choses simples. Rennes nous a surtout posé des difficultés en première période» .

L'OM (5e) s'en sort bien et signe sa première victoire en championnat en venant à bout d'une vaillante mais inefficace équipe de Rennes (20e) (2-0). Cette dernière recevra lors de la prochaine journée… Monaco (19e) pour un match déjà placé sous haute pression.


Ligue 1 – 2e journée
MarseilleRennes : 2-0 (1-0)
Stade Vélodrome / 55 000 spectateurs
Arbitre : Mr Thierry Auriac
Buts : Pagis (39’), Maoulida (85’)
Avertissements : Lamouchi (33’), Ribéry (66’) – Jeunechamp (52’), Cheyrou (62’), Hadji (66’)

Les équipes :

Marseille : Carrasso – Beye (cap), Zubar, Cesar, Taiwo - Cana, Lamouchi – Bamogo (Maoulida, 67’), Pagis (Nasri, 71’), Niang (Oruma, 83’), Ribéry.
Rennes : Pouplin - Jeunechamp, Bourillon, Faty, Mbia – Hadji, Cheyrou, Sorlin – Moreira, Briand (Sow, 59’), Monterrubio (cap).



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Quel adversaire préférez-vous pour le PSG en demi-finales de la Ligue des Champions ?

Manchester City
Borussia Dortmund
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB