Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Sedan - Marseille, les moteurs chauffent
Par Christophe Andreeff - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 06/08/2006 à 23h52
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Tracassé par l'avenir incertain de son joueur vedette, l'olympique de Marseille tenait toutefois à entamer le Championnat avec conviction. Pour son retour parmi l'élite, Sedan ne l'a pas entendu de cette oreille (0-0). Le point sur la rencontre avec Maxifoot !

Les reprises de Championnat ne s'avèrent jamais des plus aisées, surtout lorsque l'on doit se déplacer sur la pelouse d'un promu qui tient à justifier de sa place en élite. Après les déboires du PSG et la relative contre-performance d'Auxerre, voilà que les Phocéens se retrouvent à leur tour pris à la gorge par le courage de leur adversaire. Un match en demi-teinte, avec encore de nombreux réglages à peaufiner et un manque de rythme certain, aboutissent à un score vierge peu flatteur. En revanche, les Sedanais peuvent se réjouir de ce premier point convaincant. Il leur a même manqué un brin de réussite pour que la victoire ne leur tende les bras, sans un exploit de Carasso en première période. Les Promus semblent surmotivés et prêts à en découdre contre vents et marées.

Les meilleurs moments et les buts

- Belle action pour les Ardennais, avec une accélération de Noro qui transmet à destination de Boutabout. Celui-ci, parti à la limite du hors-jeu se présente seul devant Carasso. Sa frappe se heurte au poteau (20').

- Accélération de l'OM, par l'intermédiaire de Beye qui transmet à Oruma. D'un contrôle poitrine, il remise pour Niang, dont la frappe est captée par Regnault (24').

- Superbe exploit de Carasso ! D'un véritable arrêt réflexe, le portier phocéen vient détourner une tête de Lachor à bout portant qui profite d'une bonne déviation de Belhadj au premier poteau sur un corner de Noro (33').

- Tentative de Boutabout qui ajuste une frappe sur la droite que Carasso intercepte d'une belle envolée (49').

- Marseille tente de placer quelques banderilles. Suite à un corner, Zubar ajuste une excellente tête piquée. Un sanglier sauve la mise sur sa ligne (56').

Ce qu'il faut retenir de la rencontre

Intéressante la prestation des Sangliers pour leur retour parmi l'élite. Ils ont tenu le choc contre une formation de l'Olympique de Marseille qui a pourtant déjà derrière elle, deux matches de Coupe Intertoto. Sérieux et bien en place, les Ardennais ont pu compter sur leur ténacité pour ne pas se contenter d'une simple résistance. Régulièrement, ils parvenaient à se montrer dangereux sur coups de pieds arrêtés ou quelques bonnes accélérations. L'organisation tactique du jeu a été présente au rendez-vous. Les forces marseillaises ont été parfaitement déjouées, à l'image de Cana. Au chapitre des satisfactions, soulignons les prestations de Lachor (percutant et efficace), de Boutabout qui n'hésite jamais à prendre sa chance et provoquer le surnombre, ou encore de Noro et Ducourtioux. A l'image de leur formation, ces deux là ne veulent pas lâcher le morceau, même dans la souffrance.

Côté marseillais il va falloir démontrer plus de conviction dans les semaines à venir pour trouver la juste vitesse de croisière. Mais les Phocéens sont habitués à gérer des débuts de saison douloureux. En Coupe Intertoto, on constatait déjà le paradoxe étrange entre envie de bien faire et un manque de rythme et de percussion offensive qui viennent ternir les bonnes intentions. Dans l'attente du retour éventuel mais probable de Ribery au sein de l'effectif, il reste les habituelles satisfactions. Classique pour Oruma, souvent bien placé et toujours très véloce. Maoulida a manqué de réalisme devant Regnault, à l'image de la prestation globale des Olympiens. Pagis et Niang ont voulu tenter, mais pas avec suffisamment de bon timing. Quant à Cana, il s'est retrouvé parfaitement muselé par les Sedanais. Il y aussi la sérénité de Beye en défense et les promesses encore et toujours affichées par Carasso qui retrouve une place de titulaire avec les incertitudes autour de Barthez. Une parade décisive et une belle envolée conforte son indéniable talent. Trop de longs ballons et beaucoup d'actions un peu laborieuses dénotent le chemin qu'il reste à accomplir pour trouver la bonne carburation. Les moteurs chauffent et l'OM règle son jeu.

Réactions

Serge Romano (Entraîneur de Sedan): «Voilà un bon baptême du feu. Sedan a réalisé un bon match et ce point est un bon point. Il nous a manqué un petit but pour effectuer la différence. Je suis satisfait des joueurs qui ont été très disciplinés sur le plan tactique et en empêchant Cana de se montrer dangereux.»

Albert Emon (Entraîneur de l'OM) : «Nous n'avons pas su concrétiser nos occasions. Nous venions pour nous imposer. Mais Sedan réalise un bon match. Nous avons eu un Carrasso exceptionnel. Dans l'ensemble, notre prestation reste assez laborieuse. Mais ce nul à l'extérieur reste encourageant. Sedan va en embêter beaucoup à domicile, présents au niveau des courses, du marquage et de l'organisation.»

Note du match 10/20

Dommage que cette rencontre ne se débloquait pas avec une ouverture du score qui aurait permis d'entrevoir plus de jeu sur la pelouse ardennaise. Il reste que ni Marseille ni Sedan ne rougissent de ce résultat. Un petit point de pris qui satisfait un promu et que bien des formations trouveront sans doute du mal à venir chercher ici. Désormais, Marseille se tourne vers Berne et son match de Coupe UEFA. La victoire deviendra impérative très vite.


Ligue 1 (1ere Journée)
Sedan 0-0 Marseille
Stade Louis Dugauguez / Spectateurs : 22 500 environ
Arbitre : M. Thual
Avertissement : Cana (92’)
Les équipes :
Sedan : Regnault, Ducourtioux, Hénin (cap), Sartre, Lachor, Hamed (Marin, 58’), Noro, Amalfitano (Lemoigne, 46’), Belhadj, Boutabout, Pujol (Jau, 85’) / Entraîneur : Serge Romano
Marseille : Carrasso, Beye (cap), Zubar, César, Taiwo, Lamouchi, Cana, Oruma (Nasri, 70’), Maoulida, Pagis (Bamogo, 64’), Niang / Entraîneur : Albert Emon



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Votre position concernant la SuperLeague ?

POUR
CONTRE
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB