Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Nantes - Lyon, l’OL donne le la
Par Alix Dulac - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 04/08/2006 à 23h32
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Lyon entame idéalement sa saison en venant à bout d'une intéressante équipe de Nantes (1-3). Les Gones ont souffert mais ont eu le mérite de ne pas paniquer, profitant des faiblesses du jeu adverse. Voilà déjà l'OL aux commandes du championnat.

Suspense, excitation : la Ligue 1 dans son ensemble attendait avec impatience ce Nantes-Lyon, scène d'ouverture de la saison du Championnat de France 2006/2007. Moins d'une semaine après avoir remporté son cinquième trophée des Champions, l'OL s'est adjugé ses trois premiers points de la saison. Non sans mal. Face à une équipe nantaise en jambes et pleine d'allant, les Gones n'ont pas vraiment brillé dans le jeu. Mais une fois n'est pas coutume, les quintuples champions de France en titre ont fait parler leur expérience et leur culture tactique afin de s'éviter une reprise en L1 bien délicate. Le FCNA n'a pas à rougir de sa défaite. Malgré le score final (1-3), les Canaris ont tenté des choses et séduit leur public. Il leur faudra en revanche apprendre à être un peu moins fou fou et plus concentré aux abords de la surface de vérité qu'elle soit offensive ou défensive d'ailleurs.

Les meilleurs moments et les buts

- Nantes entre le premier en action. Coup franc côté gauche aux vingt-cinq mètres frappé par Boukhari. L'ancien joueur de l'Ajax Amsterdam enroule parfaitement le cuir pied gauche et trompe Vercoutre (4', 1-0).

- La réplique lyonnaise ne se fait pas attendre. Sur un contre rhodanien, Carew s'enfonce côté droit et centre au second poteau pour Benzema. L'espoir lyonnais ne se loupe pas et d'une superbe reprise du plat du pied gauche, remet les deux formations à égalité (5', 1-1).

- Centre de Ben Arfa côté droit. Källström place une tête plongeante puissante au point de penalty. A bout portant et à la manière d'un gardien de handball, Stojkovic repousse la tentative du Suédois (21').

- Corner lyonnais tiré côté gauche par Ben Arfa. Diarra au second poteau remet dans le paquet. Caçapa s'élève et remise pour Squillaci. L'ancien Monégasque de la tête – décidément – donne l'avantage à son équipe (63', 1-2).

- Suite à une touche lyonnaise, Källström s'enfonce côté gauche aux abords de la ligne de sortie de but nantaise. Son centre en retrait trouve Fred qui aggrave la marque (88', 1-3).

- Parti à la limite du hors-jeu, Benzema se présente face à Stojkovic. Le Lyonnais choisit de jouer sur Fred. Le ballon est contré et finit dans les pieds de Clerc dont le tir est repoussé sur la ligne par Signorino (92').

Ce qu'il faut retenir du match

«J'ai envie de voir de l'envie» . Le voeu de Serge Le Dizet a été respecté. Ses protégés ont fait preuve d'enthousiasme, d'envie et de culot. Organisés en 4-2-3-1 avec Diallo en pointe soutenus par un prometteur trio Wilhelmsson-Boukhari-Capoue, les Canaris ont posé pas mal de problèmes aux défenseurs lyonnais sans pour autant parvenir à se révéler décisifs dans le dernier geste. En fait, Nantes a pêché dans la finition, payant au prix fort son manque de concentration défensive (sur les deux derniers buts) et ses trop nombreuses pertes de balle. Le FCNA a en tout cas prouvé qu'elle avait trouvé un successeur intéressant à Landreau en la personne de Stojkovic. Qu'elle avait en Wilhelmsson et Boukhari du talent à proposer et à imposer à condition que ces deux derniers confirment leur prestation nocturne. Enfin, elle a permis à Saïdou dans un rôle ingrat de travailleur de l'ombre de faire de bons débuts en Ligue 1. Dommage que la formation jaune n'ait pas réussi à convertir tout cela en points.

Une minute. Pendant une minute, on a bien cru que Lyon pouvait mal débuter ce nouveau championnat. Un but de Benzema dans la foulée, un sang-froid implacable, une facilité déconcertante à jouer sur les points faibles de son adversaire et à casser le rythme : le tour était joué. L'OL, malgré l'absence de joueurs cadres, a démontré qu'il était prêt et bien présent dans ce championnat. Certes Réveillère a eu du mal à faire autorité sur son couloir droit, Toulalan a parfois paru emprunté comme ému par des retrouvailles anticipées, Carew s'est montré finalement trop maladroit dans le dernier geste malgré une couverture de balle et de terrain intéressante mais dans l'ensemble Lyon a fait le métier. Källström était dans le ton, Benzema a étalé toutes ses qualités de percussion, un ton au-dessus de son ami Ben Arfa, Squillaci s'est avéré précieux et utile tandis que Fred a encore prouvé en scorant qu'il valait mieux qu'un joker. Bref, une fois de plus, il faudra compter sur l'Olympique Lyonnais. Mais au fond, qui en doutait ?

La note : 13 /20

Lyon gagne son premier match de la saison sur la pelouse de Nantes (3-1). Un succès inscrit grâce à une plus grande maturité tactique et une expérience précieuse. L'OL fait d'une pierre deux coups : avec deux buts d'écart, il prend à la fois la tête du classement de Ligue 1 mais aussi celui du challenge de l'offensive. Pour Nantes, il s'agit désormais de préparer le déplacement à venir à Nice et confirmer le jeu entrevu face aux Gones.


Nantes- Lyon : 1-3 (1-1)
Stade de la Beaujoire
Arbitre : Mr Stéphane Lannoy
Buts : Boukhari (4’) – Benzema (5’), Squillaci (63’), Fred (88’)
Avertissements : Boukhari (20’), Payet (89’) – Berthod (24’), Källström (43’)

Les équipes :

Nantes : Stojkovic – Cubillier (Savinaud, 58’), Cetto, Guillon, Signorino – Faé, Saïdou – Wilhelmsson (Payet, 81’), Boukhari, Capoue (Oliech, 73’), Diallo.

Lyon : Vercoutre – Réveillère, Squillaci, Caçapa, Berthod – Toulalan, Diarra, Källström – Benzema, Carew (Fred, 76’), Ben Arfa (Clerc, 67’).



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB