Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Pastore et le PSG répondent à Monaco - Débrief et NOTES des joueurs (PSG 2-1 OL)

Par Youcef Touaitia - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 19/03/2017 à 22h59
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Rapidement mené, le Paris Saint-Germain a renversé la vapeur pour finalement s'imposer devant l'Olympique Lyonnais (2-1) ce dimanche lors de la 30e journée de Ligue 1. Emmené par un très bon Javier Pastore, le club de la capitale enregistre un succès important et revient à trois points de Monaco, solide leader et vainqueur facile de Caen (3-0) plus tôt dans la journée..

Pastore et le PSG répondent à Monaco - Débrief et NOTES des joueurs (PSG 2-1 OL)
Javier Pastore a sorti Paris d'une belle galère face à Lyon.

Après la démonstration de Monaco à Caen (3-0) quelques heures plus tôt, le Paris Saint-Germain était dans l'obligation de s'imposer face à l'Olympique Lyonnais ce dimanche lors de la 30e journée de Ligue 1. Mission accomplie pour les joueurs de la capitale, qui ont su trouver les ressources nécessaires pour s'imposer (2-1) avec un superbe Javier Pastore à la baguette.

Au classement, les hommes d'Unai Emery reviennent donc à trois unités de l'ASM et distancent désormais Nice de quatre points. De son côté, l'OL reste 4e avec 4 points d'avance sur l'OM, 5e, mais un match en retard à disputer.

Un excellent OL pendant 30 minutes

Bien entrés dans la partie, les Lyonnais ouvraient rapidement la marque grâce à Lacazette, à l'affût au second poteau suite à un corner dévié par Rafael (0-1, 6e). A la rue, les Parisiens frisaient la correctionnelle sur un nouveau corner repris par Diakhaby mais Trapp était sauvé par Maxwell sur sa ligne. Incroyable entame de match des Gones qui pressaient les champions de France en titre, incapables de déployer leur jeu. Toujours aussi appliqués, les partenaires de Depay, très actif, laissaient peu à peu les Franciliens sortir de leur camp, mais ces derniers manquaient cruellement d'inspiration.

Pastore, ce génie

Le moment venu pour Pastore de prendre les choses en main. Sur une action de grande classe, El Flaco servait idéalement Rabiot en retrait qui fusillait Lopes du pied droit (1-1, 34e). Alors que M. Turpin n'accordait logiquement pas un penalty à Depay malgré une chute du Néerlandais dans la surface, Pastore régalait une nouvelle fois le Parc des Princes et offrait un autre caviar, à Draxler, qui ne tremblait pas au moment de convertir son plat du pied (2-1, 40e). Quel retournement de situation !

Seconde période moyenne…

Après la pause, le PSG maîtrisait toujours les débats. Sauf que Pastore se faisait de plus en plus discret, ce qui avait pour conséquence un jeu francilien beaucoup moins vivant et rythmé. Une baisse de pied dont les Gones, inexistants offensivement après avoir perdu Lacazette sur blessure, ne profitaient pas. Au contraire, Di Maria n'était lui pas loin d'enfoncer définitivement le clou mais le cadre se dérobait sur sa tentative croisée.

Malgré les entrées de Ghezzal et Cornet, l'OL n'y arrivait pas et butait sur un bloc défensif adverse parfaitement en place. Se contentant de gérer, Paris manquait une nouvelle fois le coche dans les dernières minutes sur un contre mal exploité pour Lucas. Un raté finalement peu important car avec ce précieux succès, le quadruple champion de France en titre revenait à trois petits points de Monaco. Après le faux-pas de Nice, le duel pour le Graal est bien lancé !

La note du match : 6,5/10

Un bon match de Ligue 1 ! Entre une équipe du PSG désireuse de se faire pardonner par ses fans pour son retour au Parc des Princes après l'humiliation à Barcelone, et une formation lyonnaise qui a joué le jeu, montant un joli visage pendant une demi-heure, nous avons eu le droit à une très belle première période. C'est vrai, le second acte a été moins flamboyant, mais la tension est restée palpable du début à la fin.

Les buts :

- Sur un corner tiré par Valbuena au premier poteau, Rafael devance Marquinhos et coupe la trajectoire du ballon. A l'affût au second poteau, Lacazette s'impose devant Maxwell et pousse le ballon de la tête à bout portant (0-1, 6e).

- Sur le côté droit de la surface, Pastore temporise, sert Di Maria en retrait qui lui remet parfaitement dans l'intervalle. D'un centre puissant à ras de terre, l'Argentin met Rabiot dans les meilleures conditions pour fusiller Lopes du pied droit (1-1, 34e).

- A gauche, Maxwell crée le décalage en servant parfaitement Pastore dans la profondeur. D'un coup d'oeil furtif, l'Argentin voit Draxler seul dans la surface sur sa droite et le sert magnifiquement. Instinctivement, l'Allemand trompe Lopes d'un plat du pied droit chirurgical (2-1, 40e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Javier Pastore (8/10)

Titulaire, l'Argentin a été un des seuls Parisiens à tenter d'apporter du danger durant le début de match très compliqué de son équipe. Puis comme un grand, El Flaco a décidé de prendre les choses en main. Comment ? En offrant deux caviars coup sur coup à Rabiot et Draxler ! Deux coups de génie qui valent leur pesant d'or au final. Moins bien après la pause, il a fait le nécessaire pour émerveiller le Parc des Princes. Remplacé à la 79e minute par Lucas (non noté).

PARIS SG :

Kevin Trapp (5) : surpris d'entrée et surtout lâché par sa défense, l'Allemand a réalisé un sauvetage miraculeux sur la tête de Diakhaby dans la foulée qui a été ensuite stoppée par Maxwell. Par la suite, il a eu beaucoup moins de travail, en raison du réveil parisien.

Serge Aurier (6,5) : titulaire en l'absence de Meunier, l'Ivoirien a mis 15 minutes pour sortir la tête de l'eau après un début de match très compliqué. Plus à l'aise, il a multiplié les combinaisons dans son couloir et les montées intéressantes, malheureusement pour lui trop souvent conclues par des centres imprécis. Mais son abnégation et sa hargne sont à souligner. Son implication à la récupération a été énorme !

Marquinhos (5) : cela devient récurrent, mais le Brésilien a une nouvelle été très fébrile dans son duel aérien avec Rafael sur le but de Lacazette. Ensuite en retard sur l'énorme occasion de Diakhaby, le Brésilien a relevé la tête sur le reste de la partie, mais son entrée en matière catastrophique a de quoi inquiéter.

Thiago Silva (6,5) : le capitaine parisien est rarement directement impliqué dans les buts concédés mais met souvent du temps à se faire entendre. Techniquement, il réalise un match propre au cours duquel il a joué à son rythme. En fin de match, il a réalisé plusieurs interventions intéressantes.

Maxwell (6) : désormais dépassé par Kurzawa, le Brésilien a très mal débuté la partie en laissant Lacazette ouvrir la marque sur corner. Mais l'expérimenté latéral gauche s'est bien repris, en sauvant son équipe sur l'occasion de Diakhaby et en créant le décalage pour Pastore sur le but de Draxler. Une erreur puis un joli geste, Maxwell a réussi à compenser avant de terminer la rencontre très à son aise.

Marco Verratti (6) : de retour de suspension, l'Italien a complètement manqué son entame de match, n'influençant aucunement le jeu parisien. Par la suite, il a tout de même affiché un meilleur visage avec de bonnes combinaisons avec Rabiot et Pastore. On notera son magnifique numéro de soliste à la 65e minute entre quatre Lyonnais. Au final, 4 ballons gagnés, 11 perdus, on a vu un Verratti bien meilleur par le passé. Remplacé à la 90e minute par Thiago Motta (non noté).

Adrien Rabiot (7) : rapidement averti, l'international tricolore a peiné en début de rencontre, multipliant les approximations. Mais confiant comme il est, il a trouvé les ressources mentales pour remettre son équipe sur les bons rails en égalisant sur un service de Pastore. Par la suite, un match assez propre de sa part avec 22 ballons récupérés, le meilleur total de son équipe.

Javier Pastore (8) : lire commentaire ci-dessus.

Ángel Di María (6) : trop individualiste pendant la première demi-heure, El Fideo a eu la bonne idée de retrouver son intelligence de jeu pour réaliser un superbe une-deux avec Pastore sur le but de l'égalisation. Il s'est procuré deux énormes occasions, une repoussée par Lopes, l'autre où il manque le cadre. Irrégulier dans l'ensemble.

Edinson Cavani (5) : le moins bon des Parisiens ce soir. Bien contenu par Diakhaby et Yanga-M'Biwa, l'Uruguayen n'a eu que des miettes à exploiter et n'a jamais su se mettre en évidence pour se créer des opportunités. Un tout petit Cavani très agacé du début à la fin.

Julian Draxler (6,5) : intéressant sur quelques séquences, l'Allemand s'est montré parfois trop individualiste lui aussi. Mais son talent a fait la différence et, de manière très opportuniste, il s'est placé au bon endroit, au bon moment, pour doubler la mise sur un service en or de Pastore. Un but décisif qui a fait du bien au moral de ses partenaires. Remplacé à la 54e minute par Blaise Matuidi (non noté).

LYON :

Anthony Lopes (5,5) : superbe à Rome, le Portugais n'a pas réussi à contenir le talent et la puissance de frappe parisiennes en fin de première période en étant abandonné par son équipe. Pourtant, sur le reste la rencontre, il n'a absolument pas démérité avec de bonnes interventions.

Rafael (5,5) : impliqué sur l'ouverture du score de Lacazette avec une belle déviation de la tête au premier poteau, le Brésilien n'a pas été le plus mauvais de son équipe, loin de là. Mais il a doucement baissé le pied au fil de la rencontre, ne tentant plus rien après la pause.

Mapou Yanga-Mbiwa (6) : le défenseur lyonnais a parfaitement contenu Cavani. On peut difficilement lui reprocher les deux buts tant le bloc défensif était aux abois sur les deux magnifiques passes décisives de Pastore.

Mouctar Diakhaby (6) : une chose est sûre avec le jeune Lyonnais : c'est un véritable poison sur les coups de pied arrêtés offensifs avec son énorme occasion sauvée in-extremis par Trapp et Maxwell. Défensivement, il a fait son match en contenant bien Cavani mais était cependant en retard sur le but de Rabiot.

Jérémy Morel (4) : solide pendant une demi-heure, le joueur passé par Lorient, a, comme l'ensemble de ses partenaires, manqué les dix minutes qui ont précédé la pause. Anormalement statique sur l'action de Pastore menant au but de Rabiot, il est étrangement absent au marquage de Draxler sur le but de celui-ci. Un trou noir terrible qui coûte le match à son équipe.

Maxime Gonalons (5,5) : bon dans le pressing et à la récupération, le capitaine rhodanien aurait pu apporter plus offensivement en tentant des passes plus risquées car il y avait la place de gêner ces Parisiens.

Corentin Tolisso (4,5) : très actif, le milieu de terrain a clairement manqué de jus pour rester aussi impliqué tout au long de la partie. Il a fait son match dans l'intensité, mais on pouvait s'attendre à mieux de sa part avec le ballon en sa possession.

Mathieu Valbuena (5,5) : l'ancien Marseillais a réalisé un excellent début de match, notamment en tirant parfaitement les nombreux corners obtenus par son équipe. Moins en vue après la demi-heure de jeu, le milieu offensif lyonnais s'est dès lors éteint à tout petit feu avant de disparaître complètement. Remplacé à la 64e minute par Rachid Ghezzal (non noté).

Nabil Fekir (3,5) : positionné dans le rôle de meneur de jeu, le Gone a été le moins en vue des éléments offensifs. Donnant l'impression d'être nonchalant, il n'a jamais su prendre les clés du jeu pour faire mal à Paris. Très décevant.

Memphis Depay (5) : en forme, le Néerlandais a été plutôt percutant dans son couloir, mettant Aurier en difficulté à de nombreuses reprises durant la première demi-heure. Devant Trapp, il s'est écroulé mais l'arbitre a eu raison de ne pas désigner le point de penalty. Moins bien physiquement, il s'est lui aussi éteint au fil de minutes. Dommage. Remplacé à la 77e minute par Maxwell Cornet (non noté).

Alexandre Lacazette (6) : opportuniste, l'attaquant lyonnais a inscrit le premier but de sa carrière face au PSG en tout début de match avec une tête au second poteau sur corner. Il a réalisé 20 bonnes premières minutes, n'hésitant pas à décrocher pour organiser le jeu. Diminué par la suite, il a doucement plongé avant la pause. Remplacé à la 52e minute par Sergi Darder (non noté).

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue 1 sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

PARIS SG 2-1 LYON (mi-tps: 2-1) - FRANCE - Ligue 1 / 30e journée
Stade : Parc des Princes - 47.253 spectateurs - Arbitre : C. Turpin

Buts : A. Rabiot (34e) J. Draxler (40e) pour PARIS SG - A. Lacazette (6e) pour LYON
Avertissements : A. Rabiot (16e), E. Cavani (20e), pour PARIS SG - M. Gonalons (64e), pour LYON

PARIS SG : K. Trapp - S. Aurier, Marquinhos, Thiago Silva, Maxwell - M. Verratti (T. Motta, 89e), A. Rabiot, J. Pastore (Lucas, 79e) - Á. Di María, E. Cavani, J. Draxler (B. Matuidi, 54e)

LYON : Anthony Lopes - Rafael, M. Yanga-Mbiwa, M. Diakhaby, J. Morel - M. Gonalons, C. Tolisso - M. Valbuena (R. Ghezzal, 64e), N. Fekir, M. Depay (M. Cornet, 77e) - A. Lacazette (Sergi Darder, 52e)

Lacazette a lancé l'OL en inscrivant le premier but de sa carrière face à Paris

Trapp n'a pas touché Depay sur cette action...

... et M. Turpin a pris la bonne décision

Mine de rien, Draxler a déjà inscrit son 7e but sous les couleurs parisiennes face à l'OL

"Nous ne sommes pas supporters de la victoire, même si elle reste essentielle"

"Dans le malheur ou dans la gloire, fidèle à nos couleurs"







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez moderation@maxifoot.fr



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Quel serait le meilleur gardien pour l'OM ?

Steve Mandanda
Guillermo Ochoa
Yohann Pelé

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2016-17
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
Banc des remplaçants Paris SG

P
A
R
I
S

S
G
Banc des remplaçants Lyon

L
Y
O
N
>remplacé par Motta, 89e6Verratti
but, 34ecarton jaune, 16e7Rabiot
>remplacé par Lucas, 79e8Pastore
carton jaune, 20e5Cavani
but, 40e >remplacé par Matuidi, 54e6,5Draxler
carton jaune, 64e5,5Gonalons
>remplacé par Ghezzal, 64e5,5Valbuena
>remplacé par Cornet, 77e5Depay
but, 6e >remplacé par Darder, 52e6Lacazette


MASQUER LA PUB