Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Conquérir l'Europe
Par Benjamin Contant - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 26/04/2006 à 00h51
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Le FC Barcelone a l'occasion mercredi soir au Nou Camp de confirmer sa victoire de l'aller (1-0) sur le terrain du Milan AC et rejoindre Arsenal en finale de la compétition. Le vainqueur de cette double confrontation endosserait alors le costume de favori pour la rencontre au Stade de France. Une perspective d'autant plus motivante pour des Milanais loin d'être résignés.

Conquérir l'Europe

Les enjeux de la rencontre

Si près du but. Encensés depuis maintenant près de deux saisons pour la qualité de leur jeu, les coéquipiers de Ronaldinho sont à 180 minutes de la consécration européenne. Après la victoire au match aller (1-0) sur le terrain du Milan AC, c'est tout Barcelone qui se met à rêver d'une finale au Stade France et la conquête de la seconde Ligue des Champions dans l'histoire du club après le titre de 1992 sous la direction de Cruyff. Les Barcelonais peuvent d'autant plus miser tous leurs espoirs sur cette compétition qu'ils sont quasiment assurés de conserver leur titre de Champion d'Espagne avec huit points d'avance sur Valence. Un Championnat qui aura épargné les efforts physiques intenses de cette fin de saison puisque la rencontre de dimanche face au FC Séville a été annulée pour cause de fortes averses. Des jambes fraîches, une victoire acquise de haute lutte à l'extérieur au match aller et un stade bondé et survolté, le Barça dispose de solides arguments au moment de recevoir le Milan AC. Reste maintenant à livrer un match de grande qualité pour écarter les Italiens, gros calibre de la compétition. «Vous pourriez dire que mon but nous a mis sur la route de Paris mais le travail n'est pas fini. Il faut avancer petit à petit, aborder le match calmement et ne pas croire que nous sommes déjà en finale» prévient Ludovic Giuly.

Inverser la tendance et réaliser l'exploit. Après la défaite du match aller, l'affaire semble bien mal engagée pour le Milan AC. Les Rossoneri vont s'appuyer sur leur expérience européenne beaucoup plus riche que celle du Barça (six victoires dans cette compétition) et se remémorer la finale de 1994 où le Milan avait infligé un 4-0 aux Catalans. En attendant peut-être de revivre ces grandes heures mercredi soir au Nou Camp, les hommes de Carlo Ancelotti devront composer avec les blessures et la fatigue du Championnat puisque la Juventus de Turin n'est désormais qu'à trois points. Une fin de saison surchargée pour les Milanais qui devront se montrer beaucoup plus réalistes qu'au match aller, au risque de connaître une nouvelle désillusion après leur défaite en finale la saison passée contre Liverpool. «Nous sommes quand même en demi-finales et nous avons la possibilité d'atteindre la finale de la Ligue des champions pour la troisième fois en quatre saisons, ce n'est pas rien. Après la défaite à Istanbul l'an dernier, nous nous sommes dit qu'il fallait aller à Paris pour oublier. Nous ne sommes pas loin de Paris. Encore un dernier effort» positive l'entraîneur Carlo Ancelotti. La première mi-temps à San Siro avait en tout cas démontré qu'il n'y pas beaucoup d'écart entre les deux équipes et que le vainqueur de cette confrontation héritera immédiatement du statut de favori pour la finale de la compétition.

Les équipes

Une nouvelle fois, le Barça devra faire sans son prodige Leo Messi, convalescent. Une absence qui pourrait de nouveau profiter à Ludovic Giuly, buteur au match aller. Rentrée différée aussi pour le milieu Xavi, absent depuis six mois et toujours en manque de compétition alors qu'en défense, Oleguer sera suspendu pour la rencontre. Pour le reste, l'équipe type devrait être alignée.

Beaucoup d'interrogations pour les Milanais. Les corps résistent tant bien que mal à cette fin de saison surchargée. Kàkà, Nesta et Shevchenko ont tous trois été touchés le week-end dernier en Championnat mais il est difficilement concevable que le Milan aborde une rencontre de cette importance avec l'un de ces trois joueurs sur le banc. L'incertitude sera malgré tout de mise jusqu'au coup d'envoi concernant leur présence dans le onze de départ alors que Inzaghi sera bien de retour. A noter aussi le forfait d'Ambrosini, blessé jusqu'à la fin de la saison.

Les équipes probables

Barcelone : Valdés – Belletti, Puyol, Marquez, Giovanni – Deco, Edmilson, Van Bommel – Giuly, Eto'o, Ronaldinho

Milan AC : Dida – Stam, Nesta, Kaladze, Serginho – Gattuso, Pirlo, Kàkà, Seedorf – Inzaghi, Shevchenko



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Où évoluera Neymar cette saison 2019-20 ?

PSG
Barcelone
Real
Juventus
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB