Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
A 90 minutes du SDF
Par Alix Dulac - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 24/04/2006 à 20h15
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Villarreal et Arsenal se retrouveront mardi soir en demi-finales retour de la Ligue des Champions. Battu à l'aller (1-0), le sous-marin jaune garde toujours l'espoir d'être la première formation à avoir raison d'Arsenal cette saison sur la scène européenne. Une équipe londonienne invaincue en C1 et presque aux portes de la première finale de son histoire.

Villarreal ne l'a pas fait. Les partenaires de l'Argentin Juan Roman Riquelme n'ont pas marqué ce but à l'extérieur qui aurait augmenté leurs chances de qualification pour la finale. L'Inter Milan et les Glasgow Rangers, tous deux éliminés respectivement en demies et en quarts par le club espagnol, ont pu assister, impuissants, au bienfait de cette stratégie. Pourtant bien en place mercredi dernier sur la pelouse d'Highbury, le sous-marin jaune n'a pu forcer le verrou adverse. Cependant, l'optimisme et l'ambition demeurent intacts du côté espagnol. «Notre confiance n'a pas été émoussée par le résultat du match aller. Je suis sûr que les Anglais prendront plus d'un but au Madrigal. Cette série doit s'interrompre un jour. Aucune équipe n'est capable de maintenir définitivement sa cage inviolée en Europe» , confie Riquelme sur le site officiel de l'UEFA. Il faudra que les hommes de Manuel Pellegrini dévoilent un bien meilleur visage sur le plan offensif que celui affiché à Londres pour espérer fouler l'herbe verte du Stade de France. En effet, avec seulement huit réalisations depuis le début de l'épreuve, la formation espagnole est l'une des moins bonnes attaques de la compétition et la plus faible du dernier carré.

«Nous ne sommes pas encore en finale. Il reste 90 minutes à jouer» . La citation, publiée sur le site officiel de l'UEFA, est signée Thierry Henry. Capitaine de la jeune et surprenante équipe d'Arsenal, l'international français sait que le but inscrit par Kolo Touré au match aller a mis les siens dans une position favorable pour rejoindre le Stade de France le 17 mai prochain. Dernier objectif accessible désormais pour les Gunners, la C1 retient toute l'attention d'un groupe qui lutte pour arracher la quatrième place en Premier League - synonyme de tour préliminaire de Ligue des Champions - au voisin honni, Tottenham, tenu en échec ce week-end à Highbury (1-1). Fort de son avantage d'un but acquis lors du match aller, la bande à Henry a montré qu'elle était capable d'assurer sa qualification en terre adverse. Soit en faisant front, comme ce fut le cas à Turin face à la Juve (0-0) ou en marquant un but. Le Real Madrid, éliminé en huitièmes de finale par les Anglais (0-1, 0-0), en est le parfait témoin. Fort de son invincibilité cette saison en Coupe d'Europe et surtout d'une forteresse défensive impressionnante – neuf matchs sans encaisser le moindre pion, plus précisément 829 minutes d'inviolabilité pour Lehmann et son back four -, Arsenal a toutes les cartes en main pour disputer la première finale de C1 de son histoire.

Les équipes

Manuel Pellegrini devra se passer des services de Tacchinardi. Le milieu de terrain italien est suspendu. En défense, le retour de Pena, forfait lors du match aller en raison d'une blessure au genou, est attendu. Touché aux ligaments du genou gauche, Gonzalo Rodriguez a fini sa saison.

«Les quatre fantastiques» ne pourront pas être alignés sur la pelouse du Madrigal. Si Flamini, Eboué et Touré sont OK, l'incertitude plane concernant Philippe Senderos. Le Suisse s'est blessé au genou face à Tottenham. Son forfait devrait logiquement entraîner la titularisation de Sol Campbell en défense centrale. Ljungberg et Hleb étaient au repos ce week-end et seront frais sur la pelouse de la formation espagnole. Robert Pires devrait donc retrouver le banc de touche tandis que Reyes effectuera le chemin inverse, l'international ibérique ayant purgé son match de suspension.

Les équipes probables :

Villarreal : Viera – Javi Venta, Pena (ou Cesar Arzo), Quique Alvarez, Arruabarrena – Josico, Senna, Riquelme, Sorin – José Mari, Forlan.

Arsenal : Lehmann – Eboué, Touré, Campbell, Flamini – Ljungberg, Gilberto Silva, Fabregas, Hleb – Reyes, Henry.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Qui va remporter la CAN 2019 ?

Algérie
Cameroun
Cote d'Ivoire
RD Congo
Egypte
Ghana
Mali
Maroc
Nigeria
Sénégal
Tunisie
Autre
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB