Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Les Bleus explosent l'Islande et auront leur revanche contre l'Allemagne ! - Débrief et NOTES des joueurs (France 5-2 Islande)

Par Romain Rigaux - Actu Euro 2016, Mise en ligne: le 03/07/2016 à 22h57
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

L'équipe de France s'est brillamment qualifiée pour les demi-finales de l'Euro 2016 en dominant très nettement l'Islande (5-1) ce dimanche au Stade de France. Les Bleus rencontreront donc l'Allemagne au tour suivant, leur bourreau du Mondial 2014.

Les Bleus explosent l'Islande et auront leur revanche contre l'Allemagne ! - Débrief et NOTES des joueurs (France 5-2 Islande)
La joie des Bleus, brillants offensivement contre l'Islande

Surprise de cet Euro 2016, l'Islande voulait s'appuyer sur sa générosité et sa combativité pour poser des problèmes à l'équipe de France ce dimanche soir au Stade de France, en quart de finale de l'Euro 2016. Mais les Bleus étaient prévenus après l'élimination de l'Angleterre par ces mêmes Islandais. Et les hommes de Didier Deschamps ont livré leur partie la plus aboutie depuis le début de la compétition pour corriger leur adversaire (5-2) !

La France démarre (enfin) fort !

Dès l'entame de match, les Bleus posaient le pied sur le ballon. Et il ne fallait pas attendre très longtemps pour voir les hommes de Didier Deschamps se montrer dangereux sur deux actions notamment initiées par Sissoko. Puis Giroud profitait d'une belle ouverture de Matuidi pour ouvrir le score d'une frappe entre les jambes du gardien (1-0, 12e) ! Le Stade de France exultait et les Français entamaient enfin parfaitement un match dans cette compétition !

Le festival offensif des Bleus !

Et les Tricolores ne tardaient pas pour enfoncer le clou. Pogba s'envolait sur un corner pour marquer d'une tête puissante (2-0, 20e) ! Deschamps pouvait serrer les poings et les supporters français étaient rassurés devant le jeu séduisant proposé par les Tricolores. Derrière, les Islandais inquiétaient peu une équipe française sérieuse et appliquée, hormis sur une longue touche reprise par Bodvarsson devant le but de Lloris.

Pas de quoi faire trembler des Français qui s'envolaient avant la pause. Payet profitait du bon travail de Giroud et Griezmann pour tripler la mise d'une frappe croisée du gauche à l'entrée de la surface (3-0, 43e). Et 1, et 2, et 3-0 ! Et dans la foulée, Griezmann s'invitait à la fête en profitant d'une bonne inspiration de Giroud pour filer seul au but et battre le gardien d'un petit piqué (4-0, 45e). Enorme !

Doublé pour Giroud, la défense tricolore craque quand même

Au retour des vestiaires, les Bleus étaient victimes d'un petit relâchement et les Islandais en profitaient avec la réduction du score de Sigthorsson (4-1, 56e). Mais la réaction française ne se faisait pas attendre. Sur un long coup franc tiré par Payet, Giroud devançait Ingason et le gardien pour s'offrir un doublé (5-1, 59e) ! Derrière, les Tricolores géraient leur match et Deschamps ne prenait aucun risque en sortant Koscielny et Giroud, menacés d'une suspension en demi-finale en cas d'avertissement.

Malgré quelques opportunités sur des contres pour les Français, ce sont les Islandais qui marquaient le dernier but d'une tête de Bjarnason (5-2, 84e). Dommage mais sans conséquence pour la France qui aura marqué les esprits dans ces quarts de finale. Les Bleus retrouveront donc l'Allemagne en demi-finale, leur bourreau des quarts de finale du Mondial 2014. L'occasion pour les hommes de Deschamps de prouver qu'ils sont désormais plus forts qu'il y a deux ans en prenant leur revanche face aux champions du monde.

La note du match : 8/10

On a assisté à un super match au Stade de France ! Il faut dire que les Bleus ont sorti le grand jeu pour offrir un festival offensif en première période avec quatre buts offerts à leurs supporters. Derrière, les Tricolores ont bien géré, malgré les deux buts islandais, et terminent avec cinq buts au tableau d'affichage. Après la rencontre, les fans de football présent au stade pouvaient avoir le sourire.

Les buts :

- Lancé à la limite du hors-jeu par Matuidi dans le dos de la défense islandaise, Giroud ne laisse pas passer sa chance et glisse le ballon entre les jambes du gardien d'une frappe croisée du gauche à ras de terre (1-0, 12e).

- Sur un corner tiré par Griezmann au second poteau, Pogba s'envole plus haut que tout le monde et propulse le ballon au fond des filets d'un puissant coup de boule (2-0, 20e).

- Suite à un centre de Sagna, Giroud remporte son duel dans la surface et remet de la tête en retrait sur Griezmann, qui décale Payet en retrait à l'entrée de la surface. Le Réunionnais trompe le portier islandais d'une frappe croisée du gauche (3-0, 43e).

- Sur une longue relance de Pogba, Giroud laisse passer le ballon pour Griezmann qui prend de vitesse toute la défense islandaise et s'en va battre le portier adverse d'un piqué du gauche (4-0, 45e).

- Sigurdsson est trouvé à droite de la surface et centre au premier poteau. Sigthorsson se jette et devance Umtiti pour pousser le ballon au fond des filets (4-1, 56e).

- Sur un coup franc lointain tiré par Payet, Giroud devance Ingason et Halldorsson pour marquer de la tête (5-1, 59e).

- Sur un centre de Skulason côté gauche, Bjarnason est démarqué et place une tête victorieuse au second poteau (5-2, 84e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Olivier Giroud (9/10)

L'attaquant d'Arsenal poursuit son très bon Euro. Auteur de l'ouverture du score, il fait ensuite une bonne remise sur le but de Payet et laisse intelligemment passer le ballon sur le but de Griezmann avant la pause. Il est récompensé avec un doublé avant l'heure de jeu. Il a répondu présent dans les duels en s'imposant face au défi physique proposé par les défenseurs islandais. Prendre le dessus sur chaque duel aérien face aux Islandais, ce n'est pas donné à tout le monde. Impressionnant ! Remplacé à la 60e par André-Pierre Gignac (non noté).

FRANCE :

Hugo Lloris (6) : dans un match où son équipe a dominé, le capitaine tricolore est resté vigilant notamment sur un coup franc touché par personne et pas facile à maîtriser en première période. Puis sur un énorme arrêt réflexe sur une tête à bout portant d'Ingason. Victime du relâchement de ses coéquipiers, il ne peut pas grand-chose sur les deux buts.

Bacary Sagna (6) : le latéral droit tricolore a réalisé un match sérieux. Solide défensivement, il n'a quasiment rien laissé passer dans son couloir. Son centre est à l'origine du but de Payet.

Patrice Evra (5) : sa première période a été rassurante et il semblait enfin maîtriser son sujet dans cet Euro, se concentrant essentiellement sur le travail défensif. La suite a été moins séduisante avec un manque d'agressivité sur le premier but islandais et il n'intervient pas sur le second, même si pour sa décharge il est seul face à deux adversaires. Il aurait pu concéder un penalty sur une main dans la surface.

Samuel Umtiti (5,5) : pour sa première titularisation, le futur Barcelonais était un peu sous pression au cours des premières minutes, et c'est assez logique. Du coup, ses premières interventions ont été fébriles et parfois hasardeuses. Mais l'ouverture du score et la confiance engrangée par les Bleus lui ont permis de se libérer et d'être plus serein ensuite avec aucun ballon perdu durant les 45 premières minutes. Il est tout de même devancé par Sigthorsson sur la réduction de l'écart islandaise.

Laurent Koscielny (6) : patron de la défense française, le Gunner devait composer avec un nouveau partenaire ce soir puisque Rami, suspendu, était remplacé par Umtiti. Il a répondu présent dans les duels et s'est montré rassurant, même s'il n'a pas toujours été impérial dans les airs. Remplacé à la 72e par Eliaquim Mangala (non noté).

Blaise Matuidi (7) : le milieu de terrain semblait émoussé physiquement depuis le début de l'Euro, mais il a visiblement retrouvé ses moyens. Omniprésent dans le pressing, le Parisien s'est également projeté régulièrement vers l'avant pour apporter du soutien. Auteur de la passe décisive pour Giroud sur l'ouverture du score.

Moussa Sissoko (7) : préféré à Coman sur le côté droit, le milieu de Newcastle a été énorme par son volume de jeu en première période. Sa puissance physique et sa vitesse lui ont permis de prendre l'avantage sur ses adversaires, et ses déplacements intelligents ont été précieux pour ses partenaires. Il a peut-être gagné sa place pour la demi-finale.

Paul Pogba (8) : critiqué au début de l'Euro, le milieu de la Juventus monte en puissance au fil des matchs. Et ce soir, il a été excellent dans son rôle de récupérateur et de premier relanceur devant la défense. Il a beaucoup décroché pour offrir des solutions à ses défenseurs et ses passes lumineuses ont été précieuses. Il est récompensé par un but sur corner, et c'est sa sublime passe laser qui amène le but de Griezmann.

Dimitri Payet (8) : offensivement, le Réunionnais a encore été très présent. Ses déplacements et sa technique ont posé beaucoup de problèmes à la défense adverse. Auteur du troisième but tricolore, il est aussi passeur décisif sur le deuxième but de Giroud. En revanche, son replacement défensif n'a pas toujours irréprochable, en début de seconde période notamment, et il se prend d'ailleurs une soufflante de Deschamps après le but de Sigthorsson. Remplacé à la 80e par Kingsley Coman (non noté).

Olivier Giroud (9) : lire le commentaire ci-dessus.

Antoine Griezmann (8,5) : positionné aux côtés de Giroud à un poste qu'il affectionne, l'attaquant de l'Atletico Madrid a réalisé une première période parfaite. Ses déplacements et ses appels entre les lignes, ainsi que sa capacité à accélérer le jeu, ont fait beaucoup de bien à son équipe. Passeur décisif pour Pogba et Payet, il inscrit ensuite un but avant la pause. Avec quatre réalisations, il devient seul meilleur buteur de la compétition.

ISLANDE :

Hannes Thór Halldórsson (3) : une soirée cauchemardesque pour le gardien islandais, régulièrement abandonné par sa défense. Il va chercher le ballon au fond des filets à cinq reprises et n'a pas su être décisif dans les duels. Il sort mal sur le cinquième but français.

B. Sævarsson (3) : il a eu beaucoup de mal à contenir Payet dans son couloir droit et il est pris de vitesse à deux reprises sur les deux premiers buts tricolores. Un match compliqué.

Ari Freyr Skúlason (4) : sans doute le défenseur islandais le moins en difficulté. Il n'a pas totalement sombré même si le but de Payet vient de son côté sur le centre de Sagna.

Ragnar Sigurdsson (3) : si solide depuis le début de cet Euro, le défenseur islandais a vécu une partie bien plus compliquée face à la vivacité des attaquants français. De plus, il n'a jamais pris le dessus sur Giroud dans les duels et n'a pas été impérial dans son placement.

Aron Gunnarsson (4) : le capitaine islandais a été totalement dépassé par les milieux de terrain français. Malgré sa générosité, il a été trop imprécis dans ses transmissions et seules ses longues touches ont apporté du danger.

Kári Árnason (2) : pris dans le dos sur le premier but de Giroud, le défenseur islandais a vécu une première période cauchemardesque. Il est totalement dépassé sur les 3e et 4e buts français. Remplacé à la 46e par Sverrir Ingason (3), battu à son tour par Giroud sur le 5e but. Il s'offre tout de même une belle occasion repoussée par Lloris.

Johann Guðmundsson (3) : transparent dans cette rencontre, il n'a jamais fait la différence et a très peu pesé, tant offensivement que défensivement.

Gylfi Sigurðsson (4) : la star de cette équipe islandaise a été trop discrète dans l'entrejeu. Il offre tout de même une passe décisive à Sightorsson en seconde période.

Birkir Bjarnason (5) : il a souvent repiqué dans l'axe pour apporter des solutions et il n'a pas ménagé ses efforts pour tenter d'animer le secteur offensif de son équipe. Il est récompensé par un but en fin de match.

Jón Daði Böðvarsson (4) : l'attaquant islandais a tenté de se rendre disponible et trompe la vigilance des défenseurs français uniquement sur une longue touche en première période. Il est battu par Pogba sur le 2e but français. Remplacé à la 46e par Alfred Finnbogason (3), beaucoup trop discret.

Kolbeinn Sigthórsson (4,5) : une soirée compliquée pour l'attaquant de Nantes, globalement bien muselé par la défense française et moins impérial dans les airs. Il a tout de même réussi à profiter de la passivité tricolore en début de seconde période pour inscrire un but. Remplacé à la 83e par Eidur Gudjonhsen (non noté).

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

FRANCE 5-2 ISLANDE (mi-tps: 4-0) - EURO 2016 - 1/4 de finale
Stade : Stade de France - Arbitre : B. Kuipers

Buts : O. Giroud (12e) P. Pogba (19e) D. Payet (42e) A. Griezmann (45e) O. Giroud (59e) pour FRANCE - K. Sigsórsson (56e) B. Bjarnason (84e) pour ISLANDE
Avertissements : S. Umtiti (75e), pour FRANCE - B. Bjarnason (58e), pour ISLANDE

FRANCE : H. Lloris - B. Sagna, S. Umtiti, L. Koscielny (E. Mangala, 72e), P. Evra - P. Pogba, B. Matuidi - M. Sissoko, A. Griezmann, D. Payet (K. Coman, 80e) - O. Giroud (A. Gignac, 60e)

ISLANDE : H. Halldórsson - B. Sævarsson, K. Árnason (S. Ingason, 46e), R. Sigurðsson, A. Skúlason - J. Guðmunds­son, A. Gunnarsson, G. Sigurðsson, B. Bjarnason - K. Sigsórsson (E. Guðjohnsen, 83e), J. Böðvarsson (A. Finnbogason, 46e)

Giroud a donné l'avantage à la France (1-0, 12e)

Pogba s'envole pour le 2e but français (2-0, 20e)

La joie de Pogba

Payet a marqué d'une belle frappe (3-0, 43e)

Le petit piqué de Griezmann avant la pause (4-0, 45e)

La joie de Griezmann et un beau plongeon

Giroud s'offre un doublé en seconde période (5-1, 56e)

Giroud et Gignac fêtent la qualification devant les supporters







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique EURO 2016


Actu Equipe de France

Sondage Maxifoot
Neymar sera t-il encore au PSG la saison à venir ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents




 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
carton jaune, 75e5,5Umtiti
>remplacé par Mangala, 72e6Koscielny
but, 19e8Pogba
but, 45e8,5Griezmann
but, 42e >remplacé par Coman, 80e8Payet
but, 12e
but, 59e
2 >remplacé par Gignac, 60e9Giroud
>remplacé par Ingason, 46e2Árnason
but, 84ecarton jaune, 58e5Bjarnason
but, 56e >remplacé par Guðjohnsen, 83e4,5Sigthórsson
>remplacé par Finnbogason, 46e4Böðvarsson


MASQUER LA PUB