Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
La jeunesse au pouvoir
Par Benjamin Contant - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 05/04/2006 à 02h02
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

La jeune et surprenante équipe d'Arsenal a l'occasion mercredi soir de confirmer sa belle victoire contre la Juventus de Turin à domicile lors du match aller (2-0) et de se frayer un chemin pour les demi-finales de la Ligue des Champions pour la première fois de son histoire. Les coéquipiers de Thuram tenteront quant à eux d'inverser la tendance devant leur public.

La logique n'a pas de réelle emprise sur les grands matchs de Coupe d'Europe. Au match aller en Angleterre, la Juventus de Turin s'est faite surclasser par Arsenal (2-0). La rencontre opposait pourtant le leader du Championnat italien (9 points d'avance sur le Milan AC) au cinquième du Championnat anglais (27 points de retard sur le leader Chelsea !). Les expérimentés turinois ont volé en éclat face à l'énergie et le talent de la jeune garde londonienne. Les Bianconeri ont même perdu leur sang-froid en fin de rencontre, récoltant deux cartons rouges (Zébina et Camoranesi), signe de leur impuissance. «Nous savons que nous étions dans le faux lors de la première manche et nous allons nous assurer de ne pas répéter ces erreurs» assure l'entraîneur de la Vieille Dame, Fabio Capello. Il faudra mieux que ça : l'emporter par trois buts d'écart et se qualifier pour la demi finale. En somme, réaliser un exploit alors qu'au début de cette double confrontation, la Juventus semblait favorite. Elle se retrouve dorénavant dos au mur. La qualification dans la douleur et avec une belle dose de réussite aux dépens du Werder de Brême au tour précédent aurait pu mettre les Turinois en garde. Face à l'insouciance londonienne, les coéquipiers de Thuram devront enfiler le bleu de chauffe dans leur antre du Stadio Delle Alpi pour continuer à rêver dans cette compétition qu'ils n'ont plus remportée depuis 1996, alors que le Scudetto paraît quasiment acquis en cette fin de saison.

Saison surprenante pour Arsenal. Et paradoxale. Au cours des dernières années, les Londoniens, dominateurs en Championnat (Champions en 2002 et 2004, invaincus pendant 49 matchs d'affilée de Premier League entre mai 2003 et octobre 2004) ne parvenaient pas à franchir les quarts de finale de la Ligue des Champions. Cette saison, la jeune génération d'un club en reconstruction est peut être en passe de qualifier les Gunners pour le dernier carré de la prestigieuse compétition. Une demi-finale de Ligue des Champions, cela constituerait une première pour Arsenal. Situation étrange pour une équipe qui ambitionne d'aller le plus loin possible dans cette compétition mais qui bataille encore en Championnat pour s'assurer de participer à la prochaine édition. Eliminé des Coupes nationales, cinquième de Premier League, Arsenal espère sauver sa saison en ramenant à Highbury la Coupe aux grandes oreilles. L'enjeu est de taille puisqu'il permettrait aussi de retenir son attaquant vedette Thierry Henry, buteur au match aller et convoité ardemment par le FC Barcelone. «Ce sera le match le plus difficile de notre campagne en Ligue des Champions cette saison. Tout ce que nous avons réalisé par le passé sera insignifiant si nous n'accédons pas aux demi-finales» prévient d'ailleurs l'international français en prévision du retour à Turin. Les coéquipiers du jeune Fabregas, étincelant à l'aller, vont donc découvrir la pression d'une équipe en position de force qui tentera de conserver son avantage. Une situation délicate à gérer pour une équipe qui sur ses onze titulaires du match aller, alignait six joueurs de moins de 25 ans. Si elle parvient malgré tout à reproduire la performance d'Highbury, la qualification est à portée de crampon.

Les équipes

Tâche ardue pour Turin en plus des deux buts de retard à remonter. Les Bianconeri seront en effet privés pour la rencontre de Vieira, Camoranesi et Zébina, tous trois suspendus, alors que Del Piero, longtemps incertain, suivra lui aussi la rencontre des tribunes. La pression sera donc sur les épaules de Nedved, de retour de suspension, et sur le duo d'attaque Trezeguet-Ibrahimovic. Si l'attaquant français, auteur de 20 buts en 28 matchs de Championnat cette saison est plutôt en forme, l'ancien de l'Ajax Amsterdam est moins en réussite avec seulement six réalisations. Le Roumain Mutu, peu en évidence lors du match aller sur le côté gauche du milieu de terrain, devra leur prêter main forte pour faire rompre la défense adverse.

La jeune garde londonienne au pouvoir. En défense notamment quatre joueurs entre 21 et 25 ans. Au milieu, avec Fabregas (18 ans) qui devra confirmer son exceptionnel match aller (un but, une passe décisive) et sera épaulé par les expérimentés Pires, de retour en grâce, et Gilberto Silva. En attaque, le duo Reyes-Henry qui avait causé bien des tourments à l'arrière garde Bianconero à l'aller sera reconduit. Ljungberg, de retour de blessure, est en concurrence avec le Biélorusse Hleb pour une place de milieu droit. A noter également que le manager d'Arsenal Arsène Wenger pourrait choisir d'accorder de nouveau sa confiance en défense centrale à Sol Campbell, qui a connu de multiples déboires cette saison.

Les équipes probables

Juventus : Buffon - Zambrotta, Thuram, Cannavaro, Chiellini - Nedved, Giannichedda, Emerson, Mutu - Ibrahimovic, Trezeguet

Arsenal : Lehmann - Eboué, Touré, Senderos, Flamini – Hleb, Fabregas, Gilberto Silva, Pires, Reyes – Henry

L'autre match

Allumer le feu. Muet au match aller malgré de nombreuses occasions franches, le FC Barcelone devra trouver le chemin des filets à domicile contre le Benfica Lisbonne. Grandissimes favoris de la compétition, les coéquipiers de Ronaldinho devront faire parler la poudre devant le public du Nou Camp pour justifier leur rang de meilleure attaque européenne. Le Benfica Lisbonne tentera, avec Laurent Robert sur le banc, de répéter l'exploit du tour précédent à Anfield (victoire sur Liverpool 2-0) et pourra s'inspirer des Espagnols de Villarreal, qualifiés pour les demi-finales malgré un statut de simple outsider. Après le festival d'occasions manquées lors du match aller (0-0), on s'attend en tout cas à un match spectaculaire et riche en buts pour ce duel entre les Champions en titre d'Espagne et du Portugal.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Tottenham a t-il fait un bon choix en signant un contrat avec Mourinho jusqu'en 2023 ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB