Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Lyon humilie Monaco et se qualifie pour la prochaine Ligue des Champions ! - Débrief et NOTES des joueurs (OL 6-1 ASM)

Par Youcef Touaitia - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 07/05/2016 à 22h54
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au terme d'une partie à sens unique, Lyon a atomisé Monaco (6-1), ce samedi soir, à l'occasion de la 37e journée de Ligue 1. Une démonstration de force des Gones qui ont assuré leur qualification directe pour la prochaine Ligue des Champions avec cette 2e place consolidée. Les Asémistes, rapidement réduits à dix, restent sous la menace de Nice pour le podium.

Lyon humilie Monaco et se qualifie pour la prochaine Ligue des Champions ! - Débrief et NOTES des joueurs (OL 6-1 ASM)
Lacazette a inscrit un triplé pour l'OL.

La France du football attendait un énorme choc entre Lyon et Monaco. Elle a finalement eu le droit à une correction monumentale. Baladés, humiliés, écrasés, les qualificatifs sont innombrables pour définir les Monégasques sur la pelouse d'un Parc OL explosif, qui a vu ses protégés réaliser un des matchs les plus aboutis de la saison (6-1), ce samedi soir.

Une «finale» de Ligue 1 qui a donc débouché sur une nouvelle qualification directe lyonnaise pour la Ligue des Champions, tandis que Monaco devra assurer ses arrières avant l'ultime manche la semaine prochaine pour garder sa 3e place sur le podium.

L'ouragan lyonnais !

Dans un Parc OL en fusion, Ghezzal profitait d'une grossière erreur de Raggi pour inscrire un but plein d'opportunisme d'entrée (1-0, 3e). Les supporters lyonnais chaviraient de joie et mettaient le feu à l'enceinte sur une deuxième réalisation de Lacazette, bien servi par Darder sur la droite (2-0, 8e). Quel début de match pour les Gones ! Les hommes du Rocher étaient même proches de l'humiliation sur une percée fabuleuse de Jallet mais Subasic veillait au grain.

Les hommes du Rocher coulent...

Baladés par des Rhodaniens déchaînés, les Asémistes prenaient un énorme coup derrière la tête avec l'expulsion plus qu'évitable de Traoré pour deux cartons jaunes en deux minutes (23e). Quel cauchemar pour l'ASM... Incapables de toucher le ballon, les Monégasques craquaient définitivement sur un coup de casque de Yanga-Mbiwa (3-0, 34e) puis dans la foulée sur une nouvelle réalisation somptueuse de Lacazette (4-0, 36e). Une raclée monumentale sous les yeux d'un Leonardo Jardim désabusé et KO debout, qui ne bronchait même pas sur le but chanceux de Carvalho après un mauvais renvoi de Lopes (4-1, 42e).

On prend les mêmes et on recommence !

Au retour des vestiaires, l'entrée de Lemar faisait du bien aux visiteurs qui affichaient un visage plus conquérant. Mais leur faiblesse sur les coups de pied arrêtés était rédhibitoire et Yanga-Mbiwa inscrivait son premier doublé avec l'OL (5-1, 59e). Un but qui faisait mal à Monaco, maudit sur une tentative de Dirar qui percutait le poteau. Le public lyonnais, de son côté, poursuivait la fête et chantait à la gloire de leurs héros, irrésistibles sur la pelouse.

En toute fin de partie, Lacazette, plein de réussite, punissait encore un peu plus l'institution princière avec un triplé (6-1, 81e). Tout sourire, Jean-Michel Aulas pouvait fanfaronner avec ce pari réussi : Lyon jouera la prochaine Ligue des Champions. Monaco devra faire le travail contre Montpellier dans une semaine pour s'accrocher à la 3e place, pour la deuxième année consécutive.

La note du match : 7,5/10

Attendue depuis de nombreux mois par Jean-Michel Aulas et tous les Lyonnais, cet énorme choc a vite tourné dans le bon sens pour les locaux. Dans une ambiance de folie au Parc OL, les Gones ont plié le match en moins de dix minutes, mettant KO des Monégasques complètement à côté de la plaque et indignes pour tenir la comparaison dans un tel rendez-vous. Impressionnants dans l'intensité, comme des morts de faim sur tous les ballons, les Lyonnais ont livré une vraie partie digne de la Coupe d'Europe.

Les buts :

- Lacazette effectue un gros travail au milieu du terrain et progresse dans le camp monégasque après un bon relais aérien avec Ferri. Le buteur lyonnais rate sa passe en profondeur vers Ghezzal, mais Raggi remet involontairement le ballon à l'Algérien, qui trompe Subasic dans un angle fermé sur le côté droit, envoyant le cuir entre les jambes du portier croate (1-0, 3e).

- Ferri récupère le ballon à 25 mètres du but de Subasic et transmet le cuir à Ghezzal sur la droite. Le Fennec donne un petit ballon dans la profondeur pour Darder, qui lève la tête et ajuste un centre parfait dans les pieds pour Lacazette. D'une frappe instantanée, le meilleur buteur rhodanien trompe le portier monégasque au premier poteau (2-0, 8e).

- Ghezzal botte un corner sortant de la gauche et trouve la tête de Yanga-Mbiwa, qui prend le dessus sur la défense asémiste au second poteau. Subasic est trop court et ne parvient pas à repousser le ballon (3-0, 34e).

- Lancé en profondeur après une superbe transversale coupée, Ferri se présente face à Subasic sur le côté droit mais perd son duel. Le ballon revient dans les pieds de Jallet, positionné dans la surface, qui adresse un tout petit ballon vers Lacazette, en position licite. Sans regarder où il se situait, le buteur rhodanien trompe le gardien croate d'un sublime piqué tout en finesse (4-0, 36e).

- Bernardo Silva botte un coup à 30 mètres sur le côté droit. Le ballon est boxé par Lopes qui le renvoie involontairement sur la tête de Carvalho, à l'affût (4-1, 42e).

- Les Monégasques ne parviennent pas à se dégager après un corner lyonnais. Le ballon traîne dans la surface de réparation et percute le poteau gauche de Subasic après un cafouillage. Finalement, le cuir arrive dans les pieds de Yanga-Mbiwa, positionné à quelques mètres du but, qui n'a plus qu'à fusiller le gardien asémiste (5-1, 59e).

- Lancé à la limite du hors-jeu par Darder, Lacazette s'infiltre dans la surface de réparation et devance la sortie de Subasic d'un petit piqué, bien aidé par un contre favorable. Le ballon se dirige vers le but du Croate et termine sa course sur le poteau droit, mais le Lyonnais a bien suivi et n'a plus qu'à pousser le ballon au fond des filets d'un petit plat du pied (6-1, 81e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Alexandre Lacazette (9/10)

Très gros match du meilleur buteur lyonnais, encore une fois ! A l'origine du premier but grâce à sa passe en profondeur qui a gêné Raggi, il a doublé la mise sur sa première frappe en ne laissant aucune chance à Subasic. Présent dans les duels, impliqué offensivement comme défensivement, il s'est comporté comme un leader et a fait vivre un véritable calvaire aux défenseurs adverses, qui n'ont rien pu faire sur son but plein de réussite en fin de partie. Un triplé, une passe presque décisive, un match plein pour l'international français !

LYON :

Anthony Lopes (5,5) : l'international portugais n'a pratiquement pas touché le ballon en première période, en dehors de son petit crochet qui a entraîné l'expulsion de Traoré. Il se distingue néanmoins par une sortie plus qu'hasardeuse sur un coup franc de Silva qui a profité à Carvalho. En seconde période, il est tout heureux de voir la frappe de Dirar prendre la direction du poteau avant de revenir sur son pied. Peu de travail finalement, mais un but encaissé tout de même.

Christophe Jallet (7,5) : l'international français faisait son retour dans le onze de départ après deux rencontres de Ligue 1 sur le banc des remplaçants. Il a parfaitement débuté la partie, posant de gros problèmes au couloir gauche asémiste. Très offensif, il est passeur décisif sur le deuxième but de Lacazette grâce à une offrande très astucieuse. Un excellent signal envoyé à Didier Deschamps à 5 jours de la liste pour l'Euro 2016. Remplacé à la 64e minute par Rafael (non noté).

Mapou Yanga-Mbiwa (8,5) : pratiquement aucun travail à effectuer durant les 45 premières minutes. Et comme l'ex-Montpelliérain est redevenu un joueur de football de haut niveau, il s'est offert le luxe d'enfoncer un peu plus ses adversaires en inscrivant le troisième but de son équipe de la tête après un bon corner de Ghezzal. Pour venir récompenser un match de haute volée, le solide roc rhodanien s'est même permis d'inscrire un doublé, enfonçant encore un peu plus les Monégasques. Métamorphosé, le joueur passé par l'AS Rome est devenu le chouchou du Parc OL puisque les supporters lyonnais ont chanté à sa gloire durant de longues minutes.

Samuel Umtiti (7,5) : avec Traoré en face de lui, le taulier de la défense lyonnaise de baladait déjà, en supériorité numérique, il s'est littéralement régalé. A noter sa très belle intervention sur une des rares incursions de Silva à la demi-heure de jeu. Pour le reste, peu de travail.

Jérémy Morel (6,5) : paradoxalement, l'ancien Merlu a touché beaucoup de ballons mais ne s'est pas vraiment montré transcendant dans son couloir, n'apportant que très peu de solutions à Cornet. Il a préféré assurer ses arrières, et il l'a bien fait en étant impeccable défensivement.

Jordan Ferri (7,5) : quel début de partie tonitruant pour le milieu lyonnais ! Comme face au PSG (2-1), en février dernier, il a été énorme dans l'impact et a mangé Toulalan et Bakayoko dans l'envie. Il effectue un bon relais avec Lacazette sur le but de Ghezzal et récupère même le ballon sur celui de son avant-centre quelques minutes plus tard. Un gros match pour lui, une fois de plus. Remplacé à la 71e minute par Clément Grenier (non noté).

Maxime Gonalons (7,5) : match très propre du capitaine lyonnais, qui a parfaitement stabilisé l'entrejeu de son équipe. Il a été efficace à la récupération et a eu un moindre déchet dans ses transmissions. Une partie très intéressante.

Sergi Darder (8,5) : l'Espagnol est inarrêtable ! Transfiguré après un début de saison plus que poussif, l'ancien joueur de Malaga a été excellent ce soir. Toujours dans le bon tempo, très bon dans ses déplacements entre les lignes, il a considérablement gêné ses adversaires en jouant dans un rôle d'électron libre qui lui va à merveille. Passeur décisif à deux reprises pour Lacazette, il montre enfin de quoi il est capable !

Rachid Ghezzal (8) : l'homme en forme de l'OL depuis le début de la phase retour a immédiatement frappé dans cette rencontre. Sur son premier ballon, l'Algérien a réussi à tromper Subasic d'une frappe du pied droit dans un angle fermé et s'est retrouvé à l'origine du deuxième but de son équipe avec une belle inspiration pour Darder. Par la suite, il n'a cessé de provoquer la défense asémiste qui a eu énormément de mal à le contenir. S'il a été passeur décisif sur le premier but de Yanga-M'Biwa, il aurait pu inscrire le but de l'année après une virgule sensationnelle entre les jambes de Carvalho, mais son tir a été repoussé par Subasic.

Alexandre Lacazette (9) : lire commentaire ci-dessus.

Maxwell Cornet (6) : la grosse déception de la soirée côté lyonnais. Très peu aidé par Morel, le jeune Gone n'a pas été transcendant malgré quelques percées intéressantes. Comparé à ses autres coéquipiers, il a été bien en dessous… Remplacé à la 74e minute par Nabil Fekir (non noté).

MONACO :

Danijel Subasic (4) : le portier monégasque a déjà vécu des soirées difficiles, mais celle-ci, le Croate devrait s'en souvenir très longtemps. Lâché par Raggi sur le premier but, il n'est pas fautif sur toutes les autres réalisations lyonnaises et a même dû sauver la baraque à de nombreuses reprises pour éviter aux siens de rentrer aux vestiaires avec quatre buts de plus dans les bagages. Le reste de son match est anecdotique.

Jemerson (4) : surprise du onze de départ de Jardim, le Brésilien a été moyen, sans toutefois être fautif sur les buts lyonnais. Difficile pour lui de réaliser un bon match en étant jeté en pâture dans une rencontre aussi cruciale.

Wallace (3) : comme souvent, la tour de contrôle monégasque parvient à se montrer efficace à la récupération avec un déchet moindre. Mais au-delà des statistiques, son influence sur le terrain laisse à désirer puisqu'il va rarement au combat pour aider les siens à se montrer infranchissables. Il donne l'impression de se cacher très souvent.

Ricardo Carvalho (3,5) : le Portugais a un mérite : celui de ne jamais rien lâcher. Pour le reste, il a clairement montré que son âge le rattrapait. Souvent baladé par les vifs attaquants lyonnais, il a vécu un vrai calvaire. Heureusement pour lui, son but vient sauver l'honneur de son équipe.

Andrea Raggi (1) : aligné dans le couloir gauche de la défense pour faire parler son expérience, l'Italien a probablement livré le pire match de sa carrière. Fautif sur le premier but, il est également très fébrile sur les trois buts de Lacazette, sur lesquels il est inexistant au pressing. Terrible prestation…

Jérémy Toulalan (4) : l'ex-international français s'est fait manger tout cru par le milieu lyonnais, qui ne lui a laissé absolument aucun répit. Malgré de nombreux ballons récupérés, le capitaine monégasque a passé une soirée difficile au cours de laquelle il n'a pas eu le contrôle du milieu.

Tiémoué Bakayoko (3,5) : comme Toulalan, le solide roc asémiste a eu énormément de mal à se défaire de l'étreinte lyonnaise, beaucoup trop forte ce soir pour espérer faire quelque chose. Une prestation décevante.

Nabil Dirar (3) : le Marocain a beaucoup donné mais il a clairement manqué d'imagination pour prendre à défaut un Morel sur ses gardes ce soir. On retiendra sa frappe sur le poteau qui aurait pu redonner un peu plus de confiance, mais cela reste très léger. Remplacé à la 79e minute par Farès Bahlouli (non noté).

Bernardo Silva (2) : c'est l'énorme déception de la soirée. Outre son coup franc mal repoussé par Lopes sur le but de Carvalho, le maestro lusitanien a été extrêmement peu inspiré pour espérer faire mal à la défense lyonnaise. Une toute petite prestation du Portugais, sans génie ce soir. Remplacé à la 63e minute par Vagner Love (non noté).

Hélder Costa (2,5) : l'ailier portugais donne l'impression d'être un bon joueur, mais il ne le prouve presque jamais. Il a tenté de percuter dans son couloir gauche sans jamais réussir à faire les différences nécessaires pour déstabiliser la défense lyonnaise. Remplacé à la 46e minute par Thomas Lemar (4,5), qui a redynamisé le jeu monégasque pendant 20 minutes après la pause.

Lacina Traoré (non noté) : l'Ivoirien a plombé les siens alors qu'ils étaient déjà dans une grosse galère. Deux cartons jaunes consécutifs pour deux fautes stupides et une expulsion qui a coupé les ailes à son équipe. Une faute professionnelle à ce niveau-là.

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue 1 sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

LYON 6-1 MONACO (mi-tps: 4-1) - FRANCE - Ligue 1 / 37e journée
Stade : Parc Olympique Lyonnais - 56.696 spectateurs - Arbitre : R. Buquet

Buts : R. Ghezzal (3e) A. Lacazette (8e) M. Yanga-Mbiwa (34e) A. Lacazette (35e) M. Yanga-Mbiwa (59e) A. Lacazette (80e) pour LYON - Ricardo Carvalho (41e) pour MONACO
Avertissements : M. Gonalons (63e), pour LYON - L. Traoré (21e), J. Toulalan (65e), Jemerson (70e), Ricardo Carvalho (75e), pour MONACO - Expulsions : L. Traoré (23e) , pour MONACO

LYON : Anthony Lopes - C. Jallet (Rafael, 64e), M. Yanga-Mbiwa, S. Umtiti, J. Morel - J. Ferri (C. Grenier, 71e), M. Gonalons, Sergi Darder - R. Ghezzal, A. Lacazette, M. Cornet (N. Fekir, 75e)

MONACO : D. Subasic - Jemerson, Wallace, Ricardo Carvalho, A. Raggi - J. Toulalan, T. Bakayoko - N. Dirar (F. Bahlouli, 82e), Bernardo Silva (Vágner Love, 63e), Hélder Costa (T. Lemar, 46e) - L. Traoré

Le Prince Albert II de Monaco était au Parc OL pour ce choc de Ligue 1

Bruno Génésio avait le sourire avant la rencontre. Il a dû le garder même après !

Superbe ambiance au Parc OL pour cette rencontre

La joie des Lyonnais après le but de Ghezzal en tout début de match (3e)

Les Gones avaient le sourire tout au long de la partie

Yanga-Mbiwa a inscrit un doublé contre Monaco. Il a été félicité par les siens après son deuxième but (59e)







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
PSG-Bayern, qui va se qualifier ?

Qualification du PSG
Qualification du Bayern Munich
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
Banc des remplaçants Lyon

L
Y
O
N
>remplacé par Rafael, 64e7,5Jallet
but, 34e
but, 59e
28,5Yanga-Mbiwa
>remplacé par Grenier, 71e7,5Ferri
carton jaune, 63e7,5Gonalons
but, 3e8Ghezzal
but, 8e
but, 35e
but, 80e
39Lacazette
>remplacé par Fekir, 75e6Cornet
carton jaune, 70e4Jemerson
but, 41ecarton jaune, 75e3,5Carvalho
carton jaune, 65e4Toulalan
>remplacé par Bahlouli, 82e3Dirar
>remplacé par Vágner Love, 63e2Silva
>remplacé par Lemar, 46e2,5Hélder Costa
carton rouge, 23ecarton jaune, 21e-Traoré


MASQUER LA PUB