Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Griezmann et l'Atletico écoeurent Guardiola et le Bayern ! - Débrief et NOTES des joueurs (Bayern 2-1 Atletico)

Par Romain Lantheaume - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 03/05/2016 à 22h55
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Malgré une nette domination et une victoire (2-1) contre l'Atletico Madrid, le Bayern Munich est éliminé à l'issue des demi-finales retour de la Ligue des Champions, surpris par des Espagnols une fois encore très solides et beaucoup plus réalistes, à l'image du coup de poignard signé Griezmann.

Griezmann et l'Atletico écoeurent Guardiola et le Bayern ! - Débrief et NOTES des joueurs (Bayern 2-1 Atletico)
Griezmann a guidé l'Atletico vers la finale.

Au terme de son mandat, Pep Guardiola quittera la Bavière sans Ligue des Champions l'été prochain. Son Bayern Munich a une nouvelle fois été éliminé en demi-finale de la compétition ce mardi malgré la victoire (2-1) face à l'Atletico Madrid à l'Allianz Arena. En dépit d'une nette domination, les Allemands ont été surpris par des Espagnols ultra-réalistes et une nouvelle fois solidaires défensivement.

Dos au mur après leur défaite à l'aller (0-1), les Roten démarraient la rencontre avec de belles intentions, se lançant à l'assaut des buts madrilènes. Mais, fidèles à leur style habituel, les Colchoneros se muaient en muraille infranchissable. A force de subir, les hommes de Diego Simeone finissaient toutefois par voir les occasions s'accumuler devant leur but. Trouvé dans la surface, Lewandowski se procurait la première grosse opportunité, mais le Polonais échouait face à Oblak. Dans la foulée, le Slovène repoussait en deux temps une frappe flottante de Ribéry devant Lewandowski. Lahm manquait ensuite le cadre sur une reprise puissante.

Alonso libère le Bayern, Müller manque le coche…

La délivrance intervenait enfin sur un coup-franc d'Alonso détourné par Gimenez (1-0, 31e). L'Allianz Arena laissait exploser sa joie après ce but qui relançait totalement les Allemands. Dans la foulée, les hommes de Pep Guardiola pensaient avoir fait le plus dur en obtenant un penalty pour une faute du malheureux Gimenez sur Martinez. Mais Oblak plongeait du bon côté et repoussait la tentative de Müller ! Jusque-là trop imprécis et apathiques offensivement à l'exception d'une frappe de Gabi captée facilement par Neuer, les Espagnols se réveillaient un peu en fin de première période, mais sans inquiéter le Bayern.

Griezmann, le coup de poignard !

Au retour des vestiaires, le Bayern continuait à pousser. Et pourtant, alors que l'Atletico n'avait rien montré offensivement, Griezmann profitait d'une interception ratée d'Alaba sur un superbe service de Torres pour s'en aller égaliser tout seul pour les Colchoneros (1-1, 54e). Quelle efficacité du Français qui n'a eu besoin que d'une occasion pour faire trembler les filets !

Sonné après ce coup de poignard, le Bayern était à la recherche d'un second souffle face à un Atletico un peu plus conquérant après l'entrée de Carrasco à la mi-temps... Le club allemand avait alors besoin de marquer deux autres buts pour se qualifier.

Le Bayern tente le tout pour le tout

Sous l'impulsion de Ribéry, les Bavarois passaient finalement à la vitesse supérieure. Après une frappe de Lewandowski repoussée par Oblak, le portier finissait par s'incliner sur une tête à bout portant du Polonais qui relançait tout (2-1, 74e) ! Les Allemands avaient encore un quart d'heure pour marquer un 3e but synonyme de qualification. On pouvait donc s'attendre à une fin de match folle !

Et justement, les hommes de Guardiola déchantaient rapidement sur un penalty accordé à l'Atletico pour une faute de Martinez sur Torres pourtant hors de la surface ! Mais il y avait une justice et Neuer mettait en échec l'Espagnol ! Quel match fou avec deux penalties repoussés... Dans la foulée, Oblak sauvait les meubles sur une frappe détournée d'Alaba ! Pour sa dernière saison au Bayern, Guardiola ne sera pas parvenu à décrocher la C1 car c'est bien l'Atletico qui vivra sa 3e finale !

La note du match : 9/10

Une vraie demi-finale de Ligue des Champions ! Dans une Allianz Arena bruyante et colorée du rouge et blanc bavarois, la physionomie de la rencontre s'est révélée conforme au scénario attendu avec un Bayern à l'attaque des buts adverses face à un Atletico qui plie mais sans rompre. Et même lorsque cela a été le cas, le scénario a offert des rebondissements avec deux penalties repoussés et une égalisation d'Antoine Griezmann venue de nulle part ! Alors qu'on le pensait anéanti, le Bayern est parvenu à marquer à nouveau et à laisser planer jusqu'au bout la menace d'un 3e but qui aurait été synonyme de qualification.

Les buts :

- Sur un coup-franc plein axe à l'entrée de la surface, Xabi Alonso décoche une frappe à ras de terre du droit. Celle-ci heurte le genou de Gimenez et prend Oblak, parti à gauche, à contre-pied (1-0, 31e).

- Sur un dégagement d'Oblak, Griezmann remet de la tête sur Torres, qui le lance en profondeur. Alaba manque son interception et le Français bat Neuer, venu à sa sortie, d'une frappe du gauche qui passe à droite du gardien (1-1, 54e).

- Ribéry décale Alaba à gauche. L'Autrichien centre au second poteau pour la tête de Vidal, qui devance Filipe Luis, et remet sur Lewandowski. Esseulé, le Polonais bat Oblak de la tête à bout portant (2-1, 74e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Jan Oblak (8/10)

Quel match du portier slovène ! Que retenir de sa prestation ? Son arrêt sur penalty face à Müller, ses deux excellentes sorties devant Lewandowski ou encore son arrêt en deux temps dans les dernières minutes sur une frappe détournée d'Alaba ? Le portier aura constamment sauvé les meubles lorsque sa défense lâchait prise. Surpris à contre-pied et battu à bout portant, il ne peut rien sur les deux buts encaissés.

BAYERN MUNICH :

Manuel Neuer (6) : peu sollicité en première période, il a tenu son rang après la pause en repoussant le penalty - injuste - de Torres. Mais il perd son duel sur le but encaissé et a été contraint de tenter des relances parfois osées en raison de la pression qui pesait sur le Bayern.

Philipp Lahm (6,5) : un bon match du capitaine bavarois qui a régulièrement proposé des solutions. Auteur de bonnes interventions en défense, il s'est aussi signalé par une frappe puissante mais non cadrée en début de match.

Javier Martínez (6,5) : un match où l'Espagnol est passé par tous les états. Omniprésent aux avant-postes pour un défenseur, il a souvent tenté d'apporter le danger. C'est lui qui obtient le penalty en première période, mais il en provoque également un, certes injustifié, pour un tacle raté en fin de match. Une rencontre paradoxale donc.

Jérôme Boateng (7) : l'Allemand s'est imposé dans les duels où il a notamment dominé Torres. Il a aussi brillé par ses longues ouvertures, dont une a débouché sur la première occasion du Bayern.

David Alaba (4,5) : une interception totalement manquée qui coûte l'égalisation aux siens. L'Autrichien a payé cher son erreur ce soir. Dommage car il s'est globalement montré solide et il a surtout beaucoup apporté offensivement en multipliant les centres. Sur l'un d'eux, il initie notamment le deuxième but, puis il voit Oblak le mettre en échec.

Douglas Costa (4) : match décevant du Brésilien malgré une bonne entame ponctuée de plusieurs centres. Il s'est éteint après la pause et n'est plus parvenu à faire la différence. Remplacé à la 73e par Kingsley Coman (non noté), beaucoup plus remuant.

Xabier Alonso (7) : bonne prestation de l'Espagnol qui a régné en maître à la récupération et dans la construction. Il avait en plus montré la voie en ouvrant le score sur coup-franc.

Thomas Müller (5,5) : remplaçant polémique à l'aller, l'Allemand retrouvait ses galons de titulaire. Electron libre, il a déstabilisé la défense espagnole avec sa puissance dans les duels et grandement participé au changement de physionomie par rapport à l'aller. Cependant, le champion du monde n'a pas tout réussi ce soir, à l'image de son penalty très moyennement tiré et repoussé par Oblak, ou encore de contrôles approximatifs.

Arturo Vidal (7) : belle prestation du Chilien, qui a constamment cherché à apporter le ballon près de la surface madrilène. Il réalise notamment une belle ouverture pour Lewandowski en fin de match puis se mue en passeur décisif pour le Polonais. Ses tentatives lointaines ne sont pas passées loin.

Franck Ribéry (7,5) : bon match du Français qui aura été l'un des rares Bavarois à ne jamais lâcher prise, même lorsque son équipe doutait après l'égalisation espagnole. Il a régulièrement pris le meilleur sur Juanfran en fin de match et ce n'est pas un hasard si le 2e but vient de son côté. Auteur d'une belle frappe flottante en première période.

Robert Lewandowski (7) : match mitigé pour le Polonais, qui a brillé par son abnégation et sa capacité à se retrouver en situation de frappe. Malheureusement, à part sur son but en fin de match, la réussite l'a fui, avec deux duels manqués face à Oblak...

ATL. MADRID :

Jan Oblak (8) : lire le commentaire ci-dessus.

Juanfran (5) : le défenseur de l'Atletico le moins solide ce soir. Il a eu du mal à contenir Ribéry qui l'a régulièrement dépassé à droite. Au cours d'un match où la défense espagnole a été constamment sollicitée, il a tout de même réalisé quelques belles interventions, notamment devant Lewandowski.

José Giménez (4) : l'Uruguayen a globalement réalisé un bon match, avec notamment un centre repoussé d'une aile de pigeon, mais il s'est distingué négativement à deux reprises. D'abord en détournant le coup-franc d'Alonso, qui a pris Oblak à contre-pied, puis en ceinturant Martinez et provoquant un penalty que le Slovène a heureusement repoussé. Peu précis dans ses relances par ailleurs.

Diego Godín (7,5) : l'Uruguayen a livré un vrai match de patron ce soir en repoussant la plupart des tentatives bavaroises et en intervenant avec justesse devant les attaquants lorsque cela était nécessaire. Mais, on peut peut-être lui reprocher de se laisser dépasser par Lewandowski sur le deuxième but.

Filipe Luis (7) : lui aussi a globalement réalisé un match très solide, contenant Costa dans son couloir et se signalant par un retour impeccable sur Lahm en pleine surface. Mais il a eu deux moments d'absences qui auraient pu coûter cher : d'abord un mauvais alignement sur la première occasion munichoise, puis il perd son duel devant Vidal sur le deuxième but. Vraiment dommage…

Koke (5) : un match décevant où il a peiné à exister avant la pause et où il a fait preuve d'un déchet technique excessif, à l'image de ses centres. Un bon travail défensif cependant car il n'a pas ménagé ses efforts. Remplacé à la 90e par Stefan Savic (non noté).

Gabi (5,5) : le capitaine madrilène a souffert en première période, à l'exception d'une frappe captée par Neuer qui aura longtemps été l'une des rares occasions des visiteurs. Il s'est montré plus présent à la récupération après la pause.

Augusto Fernández (4) : dépassé par la densité bavaroise dans la bataille du milieu de terrain, il n'a que peu existé. Victime d'un changement tactique et remplacé à la 46e par Yannick Ferreira Carrasco (5,5) dont l'entrée en jeu a coïncidé avec le léger réveil madrilène, même si l'ancien Monégasque est rarement parvenu à faire la différence individuellement, ratant quelques centres.

Saúl (4,5) : le héros du match aller s'est montré beaucoup moins à la fête ce soir, ne parvenant pas à tirer son épingle du jeu. Il a touché peu de ballons et s'est surtout contenté de défendre.

Antoine Griezmann (8) : une prestation énorme du Français. En première période, lorsque l'Atletico ne voyait pas le jour, il n'a pas ménagé ses efforts et s'est échiné à venir prêter main forte à sa défense. Et après la pause, il va chercher tout seul le but qui oblige le Bayern à marquer deux autres fois. Une mission impossible au vu de la solidité défensive des Espagnols. Outre ce réalisme, il a régalé avec un double contact laissant sur place le milieu bavarois. Remplacé à la 82e par Thomas Partey (non noté).

Fernando Torres (6) : en première période, l'Espagnol n'a quasiment pas existé. Après la pause, il lance parfaitement Griezmann à la limite du hors-jeu. Il obtient ensuite un penalty mais Neuer le repousse. Disons que l'ancien Red a répondu présent au bon moment !

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue des Champions sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de "commentaires" ci-dessous !

BAYERN MUNICH 2-1 ATL. MADRID (mi-tps: 1-0) - LIGUE des CHAMPIONS - 1/2 finale / 1/2e journée
Stade : Allianz-Arena - 70.000 spectateurs - Arbitre : C. Çakr

Buts : Xabi Alonso (31e) R. Lewandowski (74e) pour BAYERN MUNICH - A. Griezmann (53e) pour ATL. MADRID
Avertissements : Javi Martínez (84e), pour BAYERN MUNICH - J. Giménez (33e), pour ATL. MADRID

BAYERN MUNICH : M. Neuer - P. Lahm, Javi Martínez, J. Boateng, D. Alaba - Xabi Alonso - Douglas Costa (K. Coman, 73e), T. Müller, A. Vidal, F. Ribéry - R. Lewandowski

ATL. MADRID : J. Oblak - Juanfran, J. Giménez, D. Godín, Filipe Luis - Koke (S. Savic, 90+3e), Gabi, A. Fernández (Y. Carrasco, 46e), Saúl - A. Griezmann (T. Partey, 82e), Fernando Torres

Le beau tifo des supporters bavarois et la chaude ambiance de l'Allianz Arena n'auront pas suffi…

Xabi Alonso ouvre le score et fait renaître l'espoir dans les rangs bavarois (1-0, 31e).

Mais Oblak, en feu ce soir, repousse le penalty de Müller.

Puis Griezmann égalise sur un but assassin (1-1, 54e).

 

Ribéry est le plus motivé pour tenter de sonner la révolte.

Lewandowski redonne l'avantage (2-1, 74e), plus qu'un but et le Bayern y sera !

Mais l'Atletico résiste et le Bayern termine encore tête basse…







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Croyez-vous que l'OM va tenir la cadence et finir sur le podium à l'issue de la saison ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
Banc des remplaçants Bayern Munich

B
A
Y
E
R
N

M
U
N
I
C
H
Banc des remplaçants Atl. Madrid

A
T
L
.

M
A
D
R
I
D
6,5Lahm
carton jaune, 84e6,5Martínez
but, 31e7Alonso
>remplacé par Coman, 73e4Douglas Costa
but, 74e7Lewandowski
carton jaune, 33e4Giménez
>remplacé par Savic, 90e+35Koke
5,5Gabi
>remplacé par Ferreira Carrasco, 46e4Fernández
but, 53e >remplacé par Partey, 82e8Griezmann


MASQUER LA PUB