Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Le TOP déclarations de la semaine - N° 24
Par Aurélien Avigliano - Top Declarations, Mise en ligne: le 20/01/2006 à 00h40
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Maxifoot a retenu 10 déclarations considérées comme les plus intéressantes, pertinentes ou originales de la semaine. Au menu, l'OL, l'affaire Niang, Lacombe petit bras, Zidane puissance trois... A ne pas manquer pour dresser un panorama légèrement décalé de l'actu de la semaine.

Les deux mi-temps de l'OL !

Patrice Bergues (entraîneur adjoint de l'OL), après Nancy/Lyon - «Il y a eu deux mi-temps bien différentes dans ce match.»

Considérer qu'un match se compose de deux mi-temps peut s'apparenter à une véritable lapalissade. Mais pas à Lyon. Samedi, au stade Marcel Picot, les hommes de Gérard Houllier ont du attendre la seconde période pour faire la différence face aux promus Nancéiens (2-0). Une habitude cette saison. Durant les 45 premières minutes des 22 matchs de L1 qu'ils ont disputé depuis la reprise, les «Gones» n'ont récolté «que» 33 points. Après le repos, les coéquipiers de Claudio Caçapa n'en ont pas concédé un seul. Mieux, ils ont réussi à glaner 20 points supplémentaires. Décapant !

Lyon rugit sereinement

Jean-Michel Aulas – «Ce début d'année 2006 est parfait (…) mais le championnat n'est pas encore joué. (…) Nous sommes désormais devant une succession de matchs difficiles, au terme desquels nous y verrons plus clair.»

Les frimas lorrains n'ont pas influencé le discours du président Lyonnais, habitué à garder la tête froide. Samedi, dans les couloirs du stade Marcel Picot, Jean-Michel Aulas n'a pu que revenir sur le très bon début d'année de ses joueurs. Il s'est tout de même projeté vers un quatuor alléchant, que les Lyonnais devront défier dans les prochains jours. Auxerre, Monaco, Bordeaux et Lens figurent au programme de la troupe à Gérard Houllier. Si le suspense pour le sacre s'amenuise, ces quatre matchs vaudront sûrement le détour !

Affaire Niang : Fernandez ronge son frein

Jean Fernandez - «Niang s'entraîne. Il devait passer une échographie de contrôle mercredi soir. Je suis inquiet. S'il revient blessé de la CAN le 10 février, le match de coupe d'Europe face à Bolton se jouant le 15, ça pourrait poser un problème.»

Même si Pagis et Maoulida ont réussi des débuts tonitruants avec l'OM, Jean-Fernandez est inquiet. C'est dommage, l'entraîneur olympien aurait pu profiter de la relative quiétude qui entoure son sort pour se détendre. C'est raté. La sacro-sainte Coupe d'Afrique des Nations aiguise les rancoeurs. Non content de devoir libérer son attaquant, le coach marseillais craint de le retrouver hors d'état de nuire. A savoir incapable de virevolter dans les défenses adverses. Touché à la cuisse, Mamadou Niang s'est en effet entraîné avec la sélection du Sénégal. Affaire à suivre.

PSG : Lacombe petit… bras !

Guy Lacombe (entraîneur du PSG), après la victoire face à Troyes (2-1) - «Moi je veux bien gagner tous les matches de cette manière ! C'est le pied.»

Adepte du grand frisson, l'entraîneur du PSG ? Dimanche, les Parisiens ont du attendre la 94e minute pour dominer Troyes (2-1) au Parc des Princes. Pas sûr que les supporters soient du même avis sur la question ! En tout cas, le club de la capitale s'est bien relancé après la défaite concédée au Stadium… dans les derniers instants.

M. Kalt au coeur de la polémique

Jean-Louis Montero (joueur de l'ESTAC) – «Quand un arbitre insulte des joueurs, c'est très décevant et grave pour le football. Car c'est à eux de montrer l'exemple avant tout. Quand je vois la réaction qu'il a eu, c'est honteux !»

Philippe Kalt (arbitre de PSG/Troyes) - «A aucun moment, je ne me permettrais d'insulter un joueur, bien évidemment. Je m'inscris totalement en faux. Je n'ai jamais insulté quiconque. Si l'on veut être respecté, il faut être respectable.»

Drôle de fin de match, dimanche soir au Parc des Princes. Selon les joueurs troyens, l'arbitre de la rencontre, Philippe Kalt aurait insulté l'attaquant aubois, Christian Nadé. L'homme en noir s'en défend. Dur, dur de savoir qui est blanc comme neige dans cette affaire !

Adebayor dégaine

Emmanuel Adebayor (Arsenal) - «Je crois que pour faire parti du 11 de départ, il faut être italien. Si j'étais resté à Monaco j'aurai fini la saison sur le banc. Evra, que je considère comme mon frère, est parti pour Manchester car il n'était pas à l'aise avec Guidolin.»

A peine arrivé à Arsenal, Emmanuel Adebayor n'a pas manqué de régler ses comptes. Dans le viseur du Togolais, son ancien entraîneur à Monaco, Francesco Guindolin. A première vue, les deux hommes ne partiront pas en vacances ensemble…

Vieri, première

Francesco Guindolin : «Je suis heureux pour Vieri, qui, avec ce but, doit s'affirmer pour devenir le point de référence du groupe» .

Recrue aux dents longues, Christian Vieri a inscrit son premier but sous les couleurs monégasques. A Toulouse, il a scellé la qualification de l'ASM pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue (victoire 2-0). Désireux de réintégrer la «Squadra Azzura» , l'ancien Milanais a trouvé le chemin des filets dans un stade qui a accueilli la coupe du Monde en 1998. Mais la route qui mène jusqu'en Allemagne est encore longue…

Zidane, puissance 3

Zinédine Zidane – «C'est amusant d'avoir dû attendre trente-quatre ans pour réussir mon premier triplé !» .

Zidane nous étonnera toujours. A cinq mois de la Coupe du Monde, le Madrilène a réussi le coup du chapeau face au FC Séville (4-2). Comment va t-il s'y prendre pour nous surprendre, désormais ? Papa de quatre garçons, aurait-il en projet de réaliser un quadruplé sur un terrain de foot ? Chiche !

Courbis veut croire… au pèlerinage !

Rolland Courbis (ancien entraîneur de l'AC Ajaccio) – «J'ai connu un exemple similaire, mais il concernait Montpellier. (…) Ils étaient très décrochés, à peu près comme nous en ce moment. (…) Ils ont fini par se sauver. L'entraîneur se nommait Gérard Bernardet. Cela lui a permis d'aller en vélo jusqu'à Lourdes. Si José (Pasqualetti, le successeur de Courbis, NDLR) parvient à réussir ce challenge, je ne sais pas si je l'accompagnerais sur le vélo. En tous cas, ça me fera très plaisir pour lui et pour le club» .

Pour l'instant, aucun indicateur ne semble orienter l'ACA vers une issue heureuse et un pèlerinage à Lourdes ! Battus au Mans en championnat (1-0), les Corses ont été éliminés de la coupe de la Ligue à Nancy (1-0). Et vu la prestation fournie en Lorraine, la tache s'annonce très, très difficile. Surtout quand on sait que l'OM est le prochain adversaire à débarquer au stade François Coty…

Pèlerinage (bis) : l'idée fait des émules !

Communiqué de la Brigata Verde Bianca 03, groupe de supporter du FC Sète, dernier de L2 : "L'équation est simple : il n'y aura qu'un miracle pour nous sauver ! Et les miracles .... viennent de Lourdes ! Malgré toute la volonté des (…) dirigeants du FC Sète, (…) nous sommes à 90% en National. Par soucis de se démarquer des autres groupes ultras, qui préfèrent passer leurs joueurs à tabac ou fairedes descentes au camp d'entraînement, nous préférons privilégier une action aussi symbolique que sérieuse. (…) Nous proposons donc l'organisation d'un bus de supporters sétois a LOURDES en cas de maintien de notre club en ligue 2" .C

Cela ressemble au cri du désespoir. Impuissants face aux déboires sportifs de leur club, lanterne rouge de L2 avec 9 points de retard sur le premier non relégable, les supporters du FC Sète ne désarment pas. Reste à savoir maintenant si faire appel aux «instances divines» s'avérera plus efficace que le recrutement opéré par le club à l'intersaison ! Premiers éléments de réponse ce soir à Dijon, pour le compte de la 23e journée de L2. Le début de la rédemption ou la suite du chemin de croix ?

A la semaine prochaine !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Sondage Maxifoot
Lionel Messi mérite t-il de remporter le Ballon d'Or 2019 ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les VIDEOS populaires du moment



Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB