Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

OM : Bielsa ne s'estime pas lâché par ses joueurs et répond à Dupraz

Par Romain Rigaux - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 29/04/2015 à 17h06
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Marcelo Bielsa a assumé ses responsabilités en conférence de presse ce mercredi après les quatre défaites consécutives de l'Olympique de Marseille, prenant une nouvelle fois la défense de ses joueurs. Et pour certains, l'Argentin leur promet un bel avenir. El Loco a également répondu aux propos de Pascal Dupraz.

OM : Bielsa ne s'estime pas lâché par ses joueurs et répond à Dupraz
Bielsa se place encore en première ligne pour protéger ses joueurs

A la lutte pour le titre le 5 avril dernier au moment de recevoir le PSG (2-3), l'Olympique de Marseille se retrouve désormais cinquième à cinq points du podium après quatre défaites consécutives. Suffisant pour faire apparaître des rumeurs de fracture entre Marcelo Bielsa et son groupe, l'entraîneur marseillais se sentant «trahi» par ses joueurs selon l'un de ses proches.

Bielsa défend ses joueurs

Publiquement, Bielsa estime en tout cas ne pas avoir été lâché par ses joueurs. «Je n'ai jamais mal parlé publiquement d'un joueur, car il ne le mérite pas. J'ai défendu les joueurs de manière indéfectible parce qu'ils le méritent. Je répète avec sincérité et conviction que le rendement des joueurs a été positif. Je n'ai absolument rien à reprocher aux joueurs : ils agissent comme agit n'importe quel être humain face à l'adversité. Celui qui doit être à la hauteur, c'est l'entraîneur» , a assuré le coach marseillais en conférence de presse ce mercredi.

Le technicien argentin assume donc une nouvelle fois ses responsabilités. Et si certains joueurs ont peut-être des reproches à lui faire sur son système, c'est normal. «Lorsqu'une équipe perd, l'entraîneur reste seul et tout le monde prend ses distances. Il est naturel qu'un joueur repousse le même système dont il faisait les éloges lorsqu'il y avait des résultats. Je n'échappe pas à cette règle» , a-t-il indiqué. L'utilisation d'André Ayew en tant qu'arrière gauche contre Lorient (3-5) aurait d'ailleurs fait l'objet de moquerie au sein du groupe. Mais elle avait aussi agacé Pascal Dupraz.

Sa réponse à Dupraz

L'entraîneur d'Evian TG avait reproché à son homologue marseillais de «se moquer du football» pour évoquer les choix de Bielsa face aux Lorientais. Interrogé sur ces propos, l'Argentin n'a pas voulu alimenter la polémique. «Je ne sais pas quelle partie de ma conduite suppose une moquerie envers le football, a-t-il déclaré. S'il avait la moindre idée de la situation dans laquelle nous sommes actuellement, il n'aurait pas pu utiliser le terme de moquerie.»

Pour expliquer la défaite contre les Merlus, Bielsa a tout simplement estimé que Lorient avait été plus réaliste en concrétisant cinq de ses six occasions, alors que l'OM n'avait mis que trois buts sur ses douze opportunité. «Quand on parle de déséquilibre, c'est lorsqu'il y a plus d'attaquants adverses que de défenseurs à la fin des attaques. Ce n'est arrivé que sur le cinquième but» , a ajouté le coach olympien pour défendre ses choix tactiques.

Un avenir doré pour ses jeunes

Bielsa protège donc toujours ses joueurs, et surtout les jeunes pour lesquels il annonce un bel avenir et refuse d'évoquer des problèmes d'adaptation à ses exigences. «Mendy, Imbula, Lemina, Thauvin, Batshuayi ou Dja Djédjé, ils rejoindront tous un grand championnat et de grandes équipes. Et ils auront une valeur de 30 millions d'euros. Personne ne va payer cette somme pour un joueur qui ne tolère pas l'exigence» , a-t-il assuré. Pas sûr que tout le monde sera d'accord, mais l'Argentin continuera donc jusqu'au bout d'assumer les responsabilités d'un éventuel échec en fin de saison.

Payet tape du poing sur la table

Un peu plus tôt, Dimitri Payet avait tout de même tenu à défendre son entraîneur. «Vous ne pouvez pas dire qu'on a lâché le coach car on a perdu contre Lorient. A ce moment-là, on l'a lâché contre le PSG ! Il y a des choses qui ne vont pas, c'est vrai, mais c'est à nous de le comprendre, a indiqué le Réunionnais. Quand on enchaînait sept victoires d'affilée, c'était aussi avec le même entraîneur, non ? Le coach il est là mais, quand le match commence, il est impuissant. On n'est pas à notre niveau depuis plusieurs matchs.» Finalement, Bielsa n'est pas si seul.

Que vous inspirent les propos de Bielsa ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans l'espace «Publiez un commentaire» ...







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Quel serait le meilleur renfort offensif pour le Real cet été ?

Haaland
Mbappé
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB