Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Ligue Europa : scènes de guerre, insécurité, fuite en dehors du stade... Les Guingampais racontent leur soirée cauchemar à Kiev

Par Romain Rigaux - Actu Europa League, Mise en ligne: le 27/02/2015 à 12h00
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Si l'élimination de Guingamp en seizièmes de finale de Ligue Europa est une déception pour les supporters bretons, nombre d'entre eux avaient la tête ailleurs après les incidents qui ont émaillé la fin de la rencontre. Un «stade en guerre» pour le président de l'En Avant.

Ligue Europa : scènes de guerre, insécurité, fuite en dehors du stade... Les Guingampais racontent leur soirée cauchemar à Kiev
La fête a été gachée en tribunes

Plusieurs supporters avaient fait le déplacement en Ukraine jeudi pour soutenir Guingamp face au Dynamo de Kiev en seizième de finale retour de Ligue Europa. Victorieux à l'aller (2-1), l'En Avant s'est finalement incliné 1-3 au terme d'une rencontre arrêtée pendant une dizaine de minutes en raison de violents incidents dans les tribunes.

Longtemps séduit par l'ambiance du stade et le comportement des supporters adverses, qui ont même échangé des écharpes à la pause, un fan de l'EAG raconte à nos confrères de France Football comment sa soirée a failli virer au drame lorsque de nombreux individus ont souhaité en découdre alors qu'un ou deux supporters du Dynamo venaient d'être plaqués au sol par la sécurité après avoir tenté d'entrer sur le terrain.

Un sprint en dehors du stade

«Au final, environ 300 supporters ont quitté leur tribune en se dirigeant vers notre parcage. Il est clair qu'ils voulaient en découdre avec les supporters de Guingamp et qu'ils cherchaient la violence. Au début, je me disais qu'ils n'arriveraient pas à grimper au-dessus des grilles pour arriver dans notre zone. Mais j'ai entendu mon ami Antoine crier : "Faut qu'on coure, faut qu'on coure." Je me suis mis à le suivre, à courir pour tenter de le rattraper» , raconte ce supporter breton qui assure avoir vécu la «peur de ma vie».

Après avoir couru pendant 500 mètres en dehors du stade et avoir constaté qu'il n'était pas suivi, il a finalement regagné son hôtel, sans assister à la fin du match. «C'est inadmissible ce qui s'est passé. C'est complètement dingue que l'on voit ça dans le cadre du sport. C'est fou ! Nous, les supporters de Guingamp, on n'a rien fait pour subir ce qui est arrivé» , lance-t-il, réclamant des sanctions pour le Dynamo Kiev.

Le président guingampais a «vu la guerre»

Le président de l'EAG, Bertrand Desplat, a déjà prévu de contacter l'UEFA pour fait un rapport. «Moi, je n'ai pas vu un match, j'ai vu la guerre, a déclaré le patron de l'En Avant sur RMC. On n'a pas assisté à un match de football. Il y avait onze héros guingampais sur le terrain parce qu'organiser un match dans ces conditions de sécurité, quand l'intégrité des uns ou des autres n'est pas assurée, c'est catastrophique pour le football. Ce que j'ai vu ce soir, ce n'est pas le football. J'ai vu un stade en guerre avec des chiens enragés qui voulaient en découdre.»

Dans une ambiance tendue en raison du contexte en Ukraine, Desplat estime que ses joueurs ne pouvaient plus jouer sereinement après les incidents. «Ce ne sont pas des supporters, ce sont des miliciens. Reprendre le match et renvoyer les joueurs sur le terrain… Comment voulez-vous qu'ils puissent se concentrer sur leur métier ? C'était extrêmement dangereux» , a-t-il ajouté.

Pas question cependant de se servir de cette excuse pour expliquer l'élimination de Guingamp. «On a le fair-play de reconnaître qu'on est tombé sur une équipe qui nous était supérieure» , a assuré Desplat. Le club breton peut en tout cas être fier de son parcours et laissera définitivement une belle image après son aventure européenne.

Que vous inspirent ces propos ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans l'espace «Publiez un commentaire» ...







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE EUROPA



Sondage Maxifoot
Tottenham a t-il fait un bon choix en signant un contrat avec Mourinho jusqu'en 2023 ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB