Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

L'OM récupère son trône ! - Débrief et NOTES des joueurs (OM 3-1 Metz)

Par Romain Rigaux - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 07/12/2014 à 23h16
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

L'Olympique de Marseille reprend la tête de la Ligue 1 grâce à sa victoire contre le FC Metz (3-1) ce dimanche, en clôture de la 17e journée. Face à des Messins décomplexés, les Marseillais ont peiné mais Payet a fait la différence.

L'OM récupère son trône ! - Débrief et NOTES des joueurs (OM 3-1 Metz)
La victoire n'a pas été simple pour l'OM d'Ayew

Dépossédé de sa place de leader par le PSG samedi, l'Olympique de Marseille était sous pression contre le FC Metz ce dimanche soir. En souffrance face aux Messins, les Marseillais ont fait preuve de réalisme pour s'imposer 3-1, tout en enflammant le Vélodrome en fin de rencontre.

L'OM gêné par l'organisation messine

Pour gêner les Marseillais, Albert Cartier avait décidé de mettre en place un système à deux pointes afin de pousser Marcelo Bielsa à utiliser son 3-3-3-1 au sein duquel ses joueurs n'affichent pas toujours une grande sérénité. Chose prouvée une nouvelle fois par l'entame difficile réalisée par les Olympiens face à des Messins bien en place et exerçant un pressing haut. Les joueurs de l'OM semblaient avoir les jambes un peu lourdes et ne montraient pas grand-chose offensivement.

Mandanda repousse les assauts

En revanche, les Grenats jouaient sans complexe et posaient des problèmes à leurs adversaires. Mandanda devait s'employer pour repousser une frappe lourde de Malouda, et la défense marseillaise connaissait quelques moments de panique sur les contres messins. Du coup, les Marseillais attaquaient avec le frein à main par peur de se découvrir. Il fallait attendre plus d'une demi-heure pour voir la première occasion olympienne sur une frappe non cadrée de Payet.

Gignac lance l'OM

Puis Mandanda, encore lui, réalisait un arrêt décisif du pied, une nouvelle fois face à Malouda qui s'était infiltré dans la surface. Et comme souvent à Marseille, un exploit du gardien marseillais provoquait une réaction chez les joueurs de Bielsa. Sur sa première tentative du match, Gignac donnait l'avantage aux siens d'une tête décroisée aux six mètres juste avant la pause (1-0, 43e). Son 12e but en L1 cette saison.

Ayew répond à Malouda

Un but au plus mauvais moment pour Metz pouvait-on se dire. Et pourtant, Malouda égalisait dès le retour des vestiaires sur une frappe détournée par Nkoulou (1-1, 46e). Piqués au vif, les Marseillais poussaient pour reprendre l'avantage, et ils y parvenaient. Ayew profitait d'un tir de Romao repoussé par le poteau pour marquer dans le but vide (2-1, 59e). Metz continuait ensuite d'y croire et sentait pouvoir repartir avec un point du Vélodrome.

Le bijou de Payet

La fin de la rencontre était complètement folle entre des Olympiens fatigués et des Messins jouant le tout pour le tout ! Les occasions se multipliaient et les Marseillais décidaient alors de jouer l'attaque pour enfoncer le clou. Chose dont Payet se chargeait en trompant Carrasso d'une petite balle piquée (3-1, 90e+2). Un régal ! Bielsa pouvait exulter devant son banc. L'OM remporte sa 12e victoire de la saison, la huitième consécutive à domicile, et possède un point d'avance sur Paris.

La note du match : 7/10

La première période a été assez moyenne malgré quelques occasions messines et l'ouverture du score de l'OM juste avant la pause. Mais les débats se sont sérieusement emballés en seconde période avec des Marseillais poussant pour reprendre l'avantage après l'égalisation des Messins, qui ont ensuite joué sans complexe. Avec le ballon allant d'un but à l'autre en fin de match, le Vélodrome s'est enflammé avec le but de Payet pour conclure.

Les buts :

- Servi côté gauche, Payet adresse un centre parfait sur la tête de Gignac qui décroise sa tête aux six mètres pour tromper Carrasso (1-0, 43e).

- Andrada fixe la défense marseillaise et sert Falcon qui remet en retrait pour Malouda dont la frappe à l'entrée de la surface est détournée par Nkoulou et bat Mandanda (1-1, 46e).

- Payet prend le ballon côté gauche et trouve Romao dans la surface d'une passe lumineuse. Le milieu marseillais trouve le poteau sur sa frappe mais le ballon revient dans les pieds d'Ayew qui marque du droit (2-1, 59e).

- Fanni s'arrache au milieu de terrain et fait une percée avant de servir Payet dans la surface côté droit. Le Réunionnais contrôle et trompe Carrasso d'une subtile balle piquée (3-1, 90e+2).

Les NOTES des joueurs :

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Dimitri Payet (8/10)

Quel match du Réunionnais ! Très disponible, le meneur de jeu marseillais a encore brillé en délivrant un centre parfait sur la tête de Gignac pour l'ouverture du score. C'est lui qui sert ensuite Romao avec une passe lumineuse sur l'action du deuxième but de l'OM, puis il tue tout suspense en marquant un but superbe en fin de match.

MARSEILLE :

Steve Mandanda (7) : s'il passe au travers sur un corner en première période, le gardien marseillais a encore sorti un gros match. Il repousse deux tirs de Malouda puis détourne magnifiquement une tentative de Ngbakoto en seconde période. Décisif !

Rod Fanni (7) : le meilleur défenseur marseillais ce soir. Propre dans la relance avec d'excellentes transversales, de bonnes couvertures et un placement juste. Il s'arrache en fin de match pour offrir une passe décisive à Payet.

Nicolas Nkoulou (6) : malheureux sur le but de Malouda, le défenseur camerounais a réalisé un bon match avec des interventions propres.

Jérémy Morel (5,5) : un joli raid en début de match, mais moins de sérénité que ses compères en défense.

Brice Dja Djédjé (4,5) : perturbé par Malouda dans son couloir, il n'a jamais vraiment su où se placer. Trop hésitant dans ses montées et pas vraiment rassurant défensivement.

Giannelli Imbula (6) : esseulé au milieu, il n'a pas eu la tâche facile. Mais il a encore fait parler sa technique et sa précision de passe pour régaler le Vélodrome. Touché à la cuisse et remplacé à la 46e par Alayxis Romao (5,5), dont la frappe amène le deuxième but de l'OM.

Benjamin Mendy (5) : très présent offensivement dans son couloir, il a multiplié les montées mais il a eu trop de déchet sur ses passes et ses centres. Cuit en fin de match.

Florian Thauvin (5) : l'attaquant marseillais a profité de sa technique pour faire la différence sur quelques débordements en début de match, mais il a eu du mal à terminer ses actions et il n'avait plus les jambes pour défendre en seconde période, laissant des espaces dans le couloir. Une prestation assez décevante. Remplacé à la 77e par Mario Lemina (non noté).

Dimitri Payet (8) : lire le commentaire ci-dessus.

André Ayew (6) : de retour de blessure, le Ghanéen n'a pas ménagé ses efforts avec notamment un gros pressing sur ses adversaires. Beaucoup plus en vue offensivement après la pause, il redonne l'avantage aux siens en profitant d'un cafouillage.

André-Pierre Gignac (5,5) : l'attaquant marseillais a connu une première période contrastée. Sevré de ballons pendant plus d'une demi-heure et touché dans sa chair avec une entaille au genou, le Martégal a toutefois fait rugir le Vélodrome en ouvrant le score sur sa première opportunité. Assez discret dans le jeu après la pause, il a tout de même eu deux belles occasions en seconde période.

METZ :

Johann Carrasso (4) : il doit s'incliner à trois reprises malgré quelques bons arrêts.

Romain Métanire (4) : il a trop souvent laissé des espaces dans son dos et les deux premiers buts marseillais viennent de son côté.

Sylvain Marchal (5,5) : le capitaine messin était souvent bien placé pour enrayer les actions marseillaises. Mais il est trop passif sur le but de Gignac.

Jérémy Choplin (5) : il s'est fait bouger à plusieurs reprises et oublie Gignac avant la pause. Dépassé par Payet en fin de match.

Gaëtan Bussmann (6) : il a défendu très intelligemment et n'a pas laissé beaucoup d'occasions à Thauvin de briller. Un très bon match.

Kevin Lejeune (4) : trop discret dans cette rencontre, il n'a pas pesé dans le jeu. Remplacé à la 77e par Siargei Krivets (non noté).

Guirane N'Daw (5,5) : un gros travail à la récupération. Il a su imposer sa puissance physique au milieu. Averti à la 87e pour une faute sur Ayew.

Cheick Doukouré (6) : il a réalisé un bon match en participant activement au pressing messin. Propre dans ses transmissions.

Florent Malouda (6,5) : l'ancien international français est à créditer d'une belle prestation. Après avoir échoué à deux reprises sur Mandanda, il trouve la faille en début de seconde période. De gros efforts dans le repli défensif.

Juan Falcon (5,5) : de l'envie, des bons choix et une passe décisive pour Malouda. Il n'a pas ménagé sa peine. Remplacé à la 66e par Yeni Ngbakoto (non noté).

Federico Andrada (6) : l'une des belles surprises messines. L'attaquant prêté par River Plate a joué juste. Efficace dos au but et très peu de déchet dans son jeu, il a multiplié les bonnes passes et les bons contrôles. A l'origine du but de Malouda.

Et pour vous, quels ont été les trois MEILLEURS joueurs et les trois plus MAUVAIS de chaque équipe ? Réagissez dans la rubrique "commentaires" ci-dessous !

La joie de Gignac après son but

Belle prestation de Payet

Gignac et Mandanda savourent ce succès

+ Retrouvez les résultats et le classement de Ligue 1 sur Maxifoot.

FICHE TECHNIQUE
Ligue 1 - 17e journée
Olympique de Marseille 3-1 FC Metz (1-0)
Stade Véldrome
Arbitre : M. Bien
Buts : Gignac (43e), Ayew (59e), Payet (90e+2) pour Marseille - Malouda (46e) pour Metz
Avertissements :

Marseille : Mandanda - Fanni, Nkoulou, Mendy - Dja Djédjé, Imbula (Romao, 46e), Mendy - Thauvin (Lemina, 77e), Payet, Ayew (Aloé, 90e+3) - Gignac. Entraîneur : Marcelo Bielsa.

Metz : Carrasso - Métanire, Marchal, Choplin, Bussmann - Lejeune (Krivets, 77e), N'Daw, Doukouré, Malouda - Falcon (Ngbakoto, 66e), Andrada. Entraîneur : Albert Cartier.







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Qui va remporter la finale de la CAN 2019 ?

Sénégal
Algérie
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB