Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

Nîmes : les écoutes téléphoniques hallucinantes !

Par Romain Rigaux - Actu Ligue 2, Mise en ligne: le 19/11/2014 à 09h58
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Alors que plusieurs dirigeants ont été interpellés et auditionnés dans le cadre d'une enquête sur des faits de corruption sportive lors de la dernière saison de L2, le Canard Enchaîné révèle ce mercredi des écoutes téléphoniques accablantes pour le Nîmes Olympique.

Nîmes : les écoutes téléphoniques hallucinantes !
Le président de Nîmes Jean-Marc Conrad

C'est un véritable coup de tonnerre qui touche le football français ces dernières heures. Plusieurs entraîneurs et dirigeants de clubs sont entendus depuis mardi par des agents du Service central des courses et jeux de la Direction centrale de la police judiciaire dans le cadre d'une enquête sur des faits de corruption sportive.

Des écoutes accablantes

Ce mercredi, le Canard Enchaîné a publié des extraits des écoutes téléphoniques qui ont conduit à cette enquête. Des conversations entre notamment l'actionnaire de Nîmes, Serge Kasparian, et son président Jean-Marc Conrad sur leurs tentatives d'arranger certaines rencontres pour assurer le maintien du club en L2. Des écoutes accablantes pour les dirigeants nîmois...

A la veille du match contre le CA Bastia (11 avril), voici ce que lance Conrad à Kasparian après un repas avec son homologue corse, Antoine Emmanuelli : «C'est compliqué… Demain, il y a le maire de Bastia qui sera là, le président du conseil régional, c'est un nationaliste ! On a bien discuté… Mais ils ont eu des problèmes avec la brigade des jeux sur des paris.» Réponse de Kasparian : «On trouvera autre chose.»

S. Kasparian - «ils lâchent le match»

Face à Dijon (25 avril), les Crocos semblent sûrs de leur coup. Kasparian fait part de sa confiance à son fils, troisième gardien au club. «C'est sûr, ils lâchent le match. Enfin, ils le lâchent gentiment, je veux dire» , lance-t-il. Proche de l'entraîneur du DFCO, Michel Moulin confirme la tendance à Conrad. «J'ai fait passer le message, ils vont pas jouer le match de leur vie. Par contre, arranger un match, c'est toujours compliqué.»

«Maintenant, c'est une question de motivation. Toi, tu joues ta vie, eux, ils jouent rien, ajoute-t-il. Ils sont faibles dans l'axe. Il m'a dit : "Tu joues là-dessus, voilà, c'est à vous de prendre le match à 3000%."» Finalement, Nîmes se fera corriger 5-1. «Franchement, on avait tout préparé pour qu'ils jouent tranquilles. Mais bon, à un moment donné, ils étaient tous seuls face au gardien. Il fallait bien qu'ils marquent !» , lance Kasparian.

Du vin dans le vestiaire, des promesses de transfert...

Vient alors le fameux Caen-Nîmes (13 mai). Un match pour lequel les deux équipes n'ont besoin que d'un point pour assurer la montée du Stade Malherbe en Ligue 1 et le maintien du Nîmes Olympique. Et la discussion captée lors des écoutes entre le président nîmois Jean-Marc Conrad et son homologue caennais Jean-François Fortin ne laisse pas vraiment de place au doute...

«Fortin : "Toi, c'est un point aussi ?" Conrad : "Ouais, il nous faut un point, voilà." Fortin : "Ben, si on n'est pas trop cons, hein ?" Conrad : "Dis-toi bien que le nouveau président de Nîmes, il n'est pas trop con. Il s'est même bonifié et a amené un cadeau pour tout le monde".» Résultats, un match nul (1-1) arrangeant les deux équipes et 24 cartons de 12 bouteilles de vin déposés dans le vestiaire de Caen, d'après le Canard Enchaîné.

Et comme si tout cela ne suffisait pas, un joueur adverse, qui a souhaité conserver l'anonymat, raconte à RMC comment Nîmes aurait tenté de le corrompre. «Après un match, mes agents sont venus me rencontrer pour me dire qu'ils avaient été contactés par un intermédiaire afin de me proposer de plus ou moins lâcher le match contre Nîmes. On me faisait miroiter un futur contrat là-bas. Ce à quoi j'ai répondu que ça ne m'intéressait pas du tout» , a-t-il révélé. Cela commence à faire beaucoup...

Que vous inspire cette affaire ? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans l'espace «Publiez un commentaire» ...







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 2 / CdF / CdL


Sondage Maxifoot
A votre avis, où jouera Tanguy Ndombélé (Lyon) la saison prochaine ?

Tottenham
Juventus
PSG
Manchester City
Autre
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Les VIDEOS populaires du moment



 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB