Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

PSG : encore attaqué par le président du Bayern, Al-Khelaïfi hausse le ton !

Par Pierre-Damien Lacourte - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 14/10/2014 à 10h07
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Une nouvelle fois vivement attaqué par le président du Bayern Munich Karl-Heinz Rummenigge lors d'une réunion sur le fair-play financier, Nasser Al-Khelaïfi est monté au créneau pour défendre son club. Le président du Paris Saint-Germain, soutenu par Jean-Michel Aulas, aurait marqué des points auprès de l'UEFA.

PSG : encore attaqué par le président du Bayern, Al-Khelaïfi hausse le ton !
Soutenu par Aulas, Al-Khelaïfi est monté au créneau pour défendre le PSG.

«Les Parisiens ont pris dans la figure le Platini Circus, le bidule inventé par le Bayern et Barcelone pour que personne ne les rejoigne», lâchait Guy Roux le 7 octobre dernier. Le "Platini Circus", autrement dit le fair-play financier, était au coeur d'une réunion de travail entre les présidents des grands clubs européens à Nyon, en Suisse, hier lundi.

Et à cette occasion, Karl-Heinz Rummenigge s'en est une nouvelle fois pris au Paris Saint-Germain. Le président du Bayern Munich, pour qui «les dettes très élevées du Real et du Barça ne sont pas un problème» mais «les moyens presque infinis du PSG» le sont, n'a pas laissé passer l'occasion de s'en prendre encore et encore au champion de France.

Al-Khelaïfi visiblement convaincant

Mais cette fois, le dirigeant bavarois a trouvé Nasser Al-Khelaïfi sur sa route. Soutenu par son homologue lyonnais Jean-Michel Aulas, le président parisien a haussé le ton, rapporte RMC. Le dirigeant qatari a notamment mis en avant pour défendre son club la trop grande différence entre les pays européens, et donc entre la France et l'Allemagne, en ce qui concerne les taxes et charges sociales. Si le PSG n'est pas opposé au principe du fair-play financier, il faudrait aussi que l'UEFA se penche sur le déséquilibre fiscal entre les pays européens. Des arguments visiblement entendus par Michel Platini.

«Pendant plus d'une quinzaine de minutes, il a défendu avec force et vigueur son club, indique une source proche de l'UEFA sur RMC. Il a été très convaincant. L'échange a été très tendu avec Rummenigge. Mais le duo Nasser/Jean-Claude Blanc (le directeur général délégué du PSG, ndlr) a été très pertinent.» D'autres réunions concernant le fair-play financier, et peut-être le déséquilibre fiscal entre les pays désormais, devraient encore avoir lieu ces prochains mois.

Que pensez-vous de la réaction d'Al-Khelaïfi ? Selon vous, ses arguments seront-ils pris en compte par l'UEFA ? N'hésitez pas à réagir dans la rubrique «commentaires» ci-dessous.







Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Constituez votre meilleur onze 2019 ! Quel arrière gauche ?

Jordi Alba (Barcelone)
Andrew Robertson (Liverpool)
Nicolas Tagliafico (Ajax)
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB