Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Les Pays-Bas tout près d'une grande désillusion - Débrief et NOTES des joueurs (Pays-Bas - Costa Rica : 0-0 ap, 4 tab 3)
Par Nicolas Lagavardan - Actu Mondial 2014, Mise en ligne: le 06/07/2014 à 01h03
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Malgré une domination intense de 120 minutes, les Pays-Bas ont dû patienter jusqu'à la séance des tirs au but (0-0, 4 tab3) pour valider leur billet pour les demi-finales de la Coupe du monde ! Coup de chapeau au Costa Rica, auteur d'un Mondial historique pour lui...

Les Pays-Bas tout près d'une grande désillusion - Débrief et NOTES des joueurs (Pays-Bas - Costa Rica : 0-0 ap, 4 tab 3)
Krul, le sauveur des Pays-Bas

Incroyable Costa Rica ! Après être sorti premier de son groupe au nez et à la barbe de l'Uruguay, l'Italie et l'Angleterre, après avoir éliminé la Grèce en huitièmes (1-1, 5 tab 3), le petit pays d'Amérique centrale a fait douter les Pays-Bas samedi en quart de finale après les avoir tenus en échec durant 120 minutes (0-0 ap, 4 tab 3) !

Navas écoeure les attaquants néerlandais

En première mi-temps, les Néerlandais ont rapidement pris le contrôle du ballon et du jeu pour mettre Navas à contribution. Mais ni Van Persie, ni Sneijder, ni Depay notamment, ne parvenaient à tromper la vigilance du gardien costaricien, excellent comme depuis le début du Mondial. Réduits à la portion congrue, les Ticos se contentaient de quelques contres.

Mais ils se faisaient à chaque fois prendre dans leur dos en retour, par la vitesse des attaquants oranje. Pas de quoi les inciter à quitter leurs bases... Reste qu'à la pause, le petit poucet tenait tête au tableau d'affichage, bien aidé par un Navas des grands soirs qui gratifiait les supporters d'une envolée magique sur un coup franc parfait de Sneijder. Et les Ticos pouvaient toujours espérer réussir la surprise du siècle.

Le Costa Rica sauvé par ses poteaux

Après le repos, les Pays-Bas ne parvenaient pas à remettre du rythme ni à développer de nouveau les enchaînements flamboyants aperçus lors du premier acte. Les minutes s'égrenaient, les Costariciens prenaient confiance et une poussette sur Campbell dans la surface des Oranje faisait presque sourciller van Gaal, impassible sur son banc.

A l'autre bout du terrain, les accélérations de Robben toujours aussi saignant ne suffisaient pas à inquiéter Navas qui passait un second acte tranquille. Du moins jusqu'à la 82e et un coup franc canon de Sneijder sur le poteau ! Dès lors, les Néerlandais ont remis une pression terrible sur le but des Ticos, miraculés après plusieurs occasions et un tir contré de van Persie qui échouait sur le poteau... Déjà un énorme exploit pour le Costa Rica qui poussait les Pays-Bas à la prolongation !

Van Gaal change de gardien pour les tirs au but !

Alors que de son côté le gardien des Pays-Bas n'avait strictement rien eu à faire, les Costariciens formidables de courage et d'abnégation, franchissaient rarement la ligne médiane mais tenaient bon face aux nouveaux assauts adverses. Ils auraient finalement pu réussir le casse du siècle sur leur première occasion... à la 117e par Urena, mais Cillessen s'interposait brillamment ! Quelques secondes plus tard, Sneijder enroulait une frappe magistrale. Devinez où : sur la barre évidemment...

Vous devinez aussi sûrement la suite : comme souvent quand une équipe domine autant mais ne parvient pas à marquer, les Pays-Bas se sont inclinés aux tirs au but ? Même pas... Van Gaal changeait de gardien à la dernière seconde de la prolongation et le nouvel entrant, Krul détournait deux tentatives costariciennes ! Un grand coup de chapeau quand même au Costa Rica, auteur d'un Mondial historique. Les Néerlandais affronteront l'Argentine mercredi en demies.

La note du match : 7/10

Un match invraisemblable, durant lequel les Pays-Bas se sont cassés les dents pendant 120 minutes malgré une charrette de tirs dont la majorité cadrés et trois sur les montants, avant de finalement s'imposer à la loterie des tirs au but. 

Les NOTES des joueurs :

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Keilor Navas (8,5/10)

Sauvé à trois reprises par ses montants, le gardien costaricien a eu beaucoup de réussite mais il a surtout été brillant avec une grosse poignée de parades dont plusieurs magistrales qui ont permis à son équipe de croire au miracle jusqu'au bout, avant de se faire voler la vedette par Krul lors des tirs au but.

PAYS-BAS :

Jasper Cillessen (5,5) : il n'a strictement rien eu à faire jusqu'à la 117e ! Un arrêt de classe et remplacé peu après à la 120e+1 par Tim Krul (non noté) pour la séance des tirs au but ! Il a repoussé deux tirs et envoyé les Pays-Bas en demies ! Coaching lumineux de Van Gaal !

Stefan De Vrij (5,5) : vigilant et appliqué, il a bien fait le peu qu'il a eu à faire.

Ron Vlaar (6) : pas de problème en défense, où il a remporté ses duels et imposé son physique.

Rolando Martins Indi (4) : malgré la rareté des incursions adverses, il a failli provoquer un penalty et a parfois été pris de vitesse. Averti à la 64e pour un tirage de maillot. Remplacé à la 106e par Klaas Jan Huntelaar (non noté), averti à la 111e pour un coup de coude sur le nez de Navas.

Dirk Kuyt (5) : dans le couloir droit, il a apporté offensivement. Van Gaal lui avait avant tout demandé de bloquer le couloir défensivement, ce qu'il a bien fait. Il faut dire que le danger ne s'est pas souvent présenté...

Georginio Wijnaldum (5) : il a travaillé dans l'ombre pour apporter de l'eau au moulin et bloquer les relances adverses.

Wesley Sneijder (6,5) : du très bon, comme sur ses coups francs et ses frappes dont deux ont trouvé les montants, mais aussi quelques passes superbes, et du moins bon avec des disparitions passagères et quelques gestes mal ajustés.

Daley Blind (3) : il a peu soutenu les offensives dans son couloir gauche et traversé le match comme un fantôme.

Arjen Robben (7) : infatigable. De la 1ère à la 120e minute, il a provoqué, provoqué et encore provoqué balle au pied. Et il est souvent passé. Souvent stoppé de manière irrégulière, il a fait très mal aux défenseurs adverses mais n'a pas réussi à forcer le verrou.

Memphis Depay (5) : après un premier acte séduisant durant lequel il a notamment placé une belle frappe repoussée par Navas, il a disparu en seconde période. Remplacé à la 76e par Jermain Lens (4,5) qui n'a pas brillé.

Robin Van Persie (4) : d'une inefficacité rare. Comment a-t-il pu louper le ballon à trois mètres du but peu avant la fin du temps réglementaire ? Visiblement fatigué, il a pourtant eu deux nouvelles occasions quelques secondes plus tard mais quand ça ne veut pas... Pas en réussite, il a eu le mérite de ne jamais abdiquer et a trouvé les ressources pour convertir son tir au but.

COSTA RICA :

Keilor Navas (8,5) : lire ci-dessus.

Cristian Gamboa (4) : il est resté campé sur ses bases pour défendre mais a régulièrement été débordé. Remplacé sur blessure à la 79e par Dave Myrie (non noté) qui a souffert lui aussi.

Johnny Acosta (5) : un match sérieux et appliqué même si ses adversaires ne lui ont laissé aucun répit. Averti à la 107e pour avoir stoppé Robben irrégulièrement.

Giancarlo Gonzalez (5,5) : il a réussi plusieurs interventions importantes et a été précieux en défense centrale. Averti à la 81e pour avoir retenu Robben.

Michael Umana (4) : en difficulté dans les airs, il a serré les dents face aux vagues néerlandaises. Averti à la 52e pour un tacle en retard sur Robben, il manque le tir au but qui qualifie les Pays-Bas.

Junior Diaz (3) : il a énormément souffert face aux accélérations de Robben. Averti à la 37e pour un tirage de maillot, il aurait dû en recevoir un second à la 90e pour un tacle en retard sur Robben.

Celso Borges (5) : il s'est démené pour contenir les vagues oranges mais a manqué de jus pour se projeter vers l'avant.

Yeltsin Tejeda (5,5) : 12 km parcourus et une combativité qui n'a jamais faibli dans l'entrejeu pour contrarier les transmissions adverses. Remplacé à la 97e par Jose Cubero (non noté).

Christian Bolanos (4) : moins en vue par rapport aux précédents matchs du Costa Rica, il n'a pas réussi à inquiéter la défense adverse.

Bryan Ruiz (5) : il a amené le danger à quelques reprises sur coups de pieds arrêtés au cours d'un match où il a surtout été contraint de défendre. Il bute sur le gardien lors de la séance fatidique. 

Joel Campbell (3) : un match compliqué durant lequel il n'a pas souvent vu le ballon. Remplacé à la 66e par Marcos Urena (non noté).

Et pour vous, quels ont été les trois MEILLEURS joueurs et les trois plus MAUVAIS de chaque équipe ? Réagissez dans la rubrique "commentaires" ci-dessous !

>> Retrouvez sur Maxifoot tous les résultats de la Coupe du monde en cliquant ici.

Krul remplace Cillessen pour les tirs au but !

Robben relâche la pression après son tir au but réussi

Les Néerlandais exultent après l'arrêt décisif de Krul

Les Néerlandais sautent dans les bras de Krul !

FICHE TECHNIQUE
Coupe du monde / Quart de finale
Pays-Bas - Costa Rica : 0-0 ap, 4 tab 3
Arena Fonte Nova (Salvador)
Arbitre : Ravshan Irmatov (Ouzbékistan)
Avertissements : Martins Indi (64e), Huntelaar (111e) - Diaz (37e), Umana (52e), Gonzalez (81e), Acosta (107e)

Tirs au but validés : Van Persie, Robben, Sneijder et Kuyt pour les Pays-Bas - Borges, Gonzalez et Bolanos pour le Costa Rica
Tirs au but non validés : Ruiz et Umana pour le Costa Rica

Pays-Bas : Cillessen (Krul, 120e) - De Vrij, Vlaar, Martins Indi (Huntelaar, 106e) - Kuyt, Wijnaldum, Sneijder, Blind - Robben, Van Persie, Depay (Lens, 76e). Sélectionneur : Louis van Gaal.

Costa Rica : Navas - Gamboa (Myrie, 79e), Acosta, G. Gonzalez, Umana, Diaz - Borges, Tejeda (Cubero, 97e), Ruiz, Bolanos - Campbell (Urena, 66e). Sélectionneur : Jorge Luis Pinto.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2014


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Quel est votre grand favori pour la victoire finale en Ligue des Champions ?

PSG
Real Madrid
Liverpool
Bayern Munich
Manchester City
Chelsea
Juventus
Une autre équipe
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents



 A SUIVRE
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Votre Equipe type
2020
par les lecteurs
de Maxifoot
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB