Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
La Grèce brise le rêve ivoirien à la dernière minute ! - Débrief et NOTES des joueurs (Grèce 2-1 Côte d'Ivoire)
Par Nicolas Lagavardan - Actu Mondial 2014, Mise en ligne: le 25/06/2014 à 00h14
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

La Grèce a un temps cru avoir laissé échappé la victoire avant de finalement s'imposer (2-1) à la dernière minute contre la Côte d'Ivoire mardi, lors de la 3e journée du Groupe C. Un succès synonyme de qualification pour les coéquipiers de Samaras, et d'élimination pour les Eléphants...

La Grèce brise le rêve ivoirien à la dernière minute ! - Débrief et NOTES des joueurs (Grèce 2-1 Côte d'Ivoire)
Samaris a ouvert le score pour la Grèce

Avec 3 points au coup d'envoi après sa victoire contre le Japon et sa défaite contre la Colombie, la Côte d'Ivoire n'avait besoin que d'un nul pour se qualifier, à condition que le Japon ne gagne pas dans l'autre match. La déception des coéquipiers de Didier Drogba est donc à la mesure de leurs espérances d'avant-match, après avoir plié (2-1) face à la Grèce...

D'autant qu'ils avaient réussi le plus dur en recollant au score, avant de craquer à la dernière minute ! La formation hellénique était pour sa part au pied du mur après avoir engrangé seulement un point face au Japon en deux journées. Elle a finalement d'ores et déjà réussi sa Coupe du monde puisqu'elle atteint les 8es de finale pour la première fois de son histoire alors que les Eléphants devront une nouvelle fois patienter... Deuxièmes de leur groupe derrière la Colombie (qui affrontera l'Uruguay), les Grecs défieront le Costa Rica dimanche.

Samaris punit la Côte d'Ivoire

Dans ce match à fort enjeu, les Grecs ont subi un double coup du sort avec les sorties sur blessure de leur milieu Koné et de leur gardien Karnezis dès la première demi-heure. Pas de quoi les perturber... La première mi-temps a été assez rythmée mais pauvre en occasions. Les Eléphants dominaient dans le jeu mais s'exposaient aux contres et sur l'un d'eux, Holebas frappait sur la barre à la demi-heure de jeu ! Tandis que les Ivoiriens ne parvenaient pas à inquiéter le gardien adverse, ils se faisaient finalement punir sur un ballon perdu par Tiote et exploité par Samaris (42e, 1-0).

Les Eléphants y ont cru, plus dure est la chute...

Après la pause, les hommes de Lamouchi tentaient d'accélérer sous l'impulsion de Yaya Touré mais laissaient des espaces dans leur dos dans lesquels les Grecs s'engouffraient avec trois grosses occasions pour Lazaros, Salpingidis puis Karagounis dont la lourde frappe heurtait la barre ! Le suspense restait entier mais la balance et la confiance commençaient très sérieusement à pencher en faveur des coéquipiers de Karagounis, plus agressifs dans les duels et compacts collectivement.

Mais... A force de vendanger, la Grèce se faisait punir. Sur l'un des rares éclairs collectifs des Ivoiriens, Bony remettait son équipe à l'endroit (74e, 1-1). Les Ivoiriens revenaient de l'enfer et Lamouchi poussait un gros ouf de soulagement le long de son banc. Mais ce petit miracle allait finalement s'évanouir dans les derniers instants, sur un penalty provoqué par Sio et transformé par Samaras (90e+3, 2-1) ! Incroyable dénouement...

La note du match : 6/10

Ce match a offert un suspense haletant jusqu'à la dernière seconde et deux rebondissements alors que les dés semblaient jetés. Si le niveau technique n'a pas atteint des sommets, les Grecs ont assuré le spectacle avec de multiples occasions.

Les buts

- Tioté la joue trop facile à quarante mètres de son but avec une passe en retrait pas assez appuyée. Samaris intercepte, transmet à Samaras qui lui remet sans contrôle dans la course. Samaris se présente seul face au but et fusille Barry de près ! Virtuellement qualifiés, les Grecs sont fous de joie ! (42e, 1-0)

- Kalou travaille bien à trente mètres et réussit une ouverture lumineuse pour Gervinho qui centre instantanément pour la reprise de Bony face au but. Quel rebondissement, alors que les Grecs semblaient maîtriser les débats ! (74e, 1-1)

- La Côte d'Ivoire n'a plus que quelques secondes à tenir mais sur un centre grec, Sio fraîchement entré en jeu accroche Samaras dans la surface. Penalty ! Samaras se relève, s'empare du ballon et crucifie les Eléphants ! Quel dénouement ! (90e+3, 2-1)

Les NOTES des joueurs :

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Georgios Samaras (7,5/10)

Impliqué sur le premier contre qui échoue sur la barre en première mi-temps, il sert idéalement Samaris sur l'ouverture du score. Au bout du suspense, il provoque et transforme le penalty de la victoire et de la qualification. L'attaquant grec a fait très, très mal aux Ivoiriens.

GRECE :

Orestis Karnezis (non noté) : rapidement touché au dos et remplacé dès la 23e par Panagiotis Glykos (6) qui s'en est très bien tiré sur les quelques interventions qu'il a eues à faire.

Vassilis Torosidis (6) : très dangereux sur son aile droite, il a notamment touché le poteau sur un centre en fin de match. Il a bien tenu son couloir défensivement.

Konstantinos Manolas (6,5) : un superbe retour face à Gervinho en début de match a donné le ton. Il réussit au final un bon match mais perd son duel sur le but de Bony.

Sokratis Papastathopoulos (6) : un peu moins en vue que Manolas, il a néanmoins été bon dans l'axe avec plusieurs interventions bienvenues.

Jose Holebas (7) : il trouve la barre à la 33e et n'a jamais hésité à se porter vers l'avant, ce qui ne l'a pas empêcher de rester costaud défensivement.

Giannis Maniatis (6,5) : un mort de faim. Au four et au moulin, il a oeuvré dans l'ombre pour contenir les attaques ivoiriennes et aider à la construction du jeu. Très précieux.

Giorgios Karagounis (6) : il a très bien aiguillé le jeu de son équipe et s'est aussi hissé à la finition, avec notamment un tir de mule sur la barre à la 68e. Pas mal pour un joueur de 37 ans... Remplacé à la 77e par Theofanis Gekas (non noté).

Lazaros Christodoulopoulos (7) : très rapide en contre, très travailleur, lucide et précis, il a réalisé un très bon match et fait souffrir la défense adverse.

Panagiotis Koné (non noté) : blessé à la cuisse et remplacé dès la 12e par Andreas Samaris (6,5) qui intercepte la passe de Tioté avant de se retrouver à la finition. Un but plein de sang froid.

Georgios Samaras (7,5) : lire ci-dessus.

Dimitris Salpingidis (6) : il n'a pas ménagé ses efforts à la pointe de l'attaque mais il a manqué de justesse à la finition. Quelque peu épuisé dans la dernière demi-heure.

CÔTE D'IVOIRE :

Boubacar Barry (4) : il a réussi plusieurs bonnes parades ou jaillissements hors de sa ligne mais il aurait aussi pu en encaisser beaucoup plus sans l'aide de ses poteaux...

Serge Aurier (5) : une prestation mitigée. S'il a souvent proposé son aide offensivement, celle-ci n'a pas apporté grand chose au final. Il s'en est plutôt bien tiré défensivement.

Kolo Touré (5) : malgré le deuil de son frère, il a su faire face pour rendre une copie correcte à défaut d'être salutaire.

Souleymane Bamba (4) : il a beaucoup souffert face à la vitesse des Grecs en contre.

Arthur Boka (5,5) : il s'est projeté vers l'avant et s'est bien battu des deux côtés de la ligne médiane

Die Serey (4) : s'il s'est donné à la récupération, il a été bien moins brillant à la construction du jeu. Averti à la 70e pour un tirage de maillot.

Ismael Tioté (3) : il perd le ballon qui amène l'ouverture du score. Un gros couac qui amoindrit un peu plus sa prestation décevante. Remplacé à la 61e par Wilfried Bony (non noté) qui a égalisé, redonnant espoir à son équipe.

Yaya Touré (6) : quelques jours après le décès de son frère, il n'a pas laissé paraître sa douleur. Il a sonné la charge balle au pied à plusieurs reprises et souvent amené le danger aux abords de la surface, mais n'a pas été en réussite dans le dernier geste.

Salomon Kalou (4,5) : quelques tentatives balles au pied et une bonne ouverture sur le but, mais aussi des mauvais choix et de longs moments d'absence. Averti à la 62e pour avoir coupé un contre très dangereux des Grecs.

Gervinho (6) : passeur décisif, il a redonné espoir à son équipe. Avant cela, il avait réussi plusieurs bonnes actions. Remplacé à la 83e par Giovanni Sio (non noté) qui a provoqué le penalty fatal aux Eléphants.

Didier Drogba (4) : titularisé pour la première fois depuis le début du Mondial, il n'a pas brillé. S'il n'a pas fui les duels ce qui lui a valu le jaune à la 37e pour un tacle trop engagé sur Samaris, il n'a pas pesé dans la surface adverse. Remplacé néanmoins sous une ovation du public à la 78e par Ismaël Diomande (non noté).

Et pour vous, quels ont été les trois MEILLEURS joueurs et les trois plus MAUVAIS de chaque équipe ? Réagissez dans la rubrique "commentaires" ci-dessous !

>> Retrouvez sur Maxifoot tous les résultats de la Coupe du monde en cliquant ici.

Bye bye Drogba...

Karagounis aussi heureux que soulagé après la victoire

FICHE TECHNIQUE
Coupe du monde / Groupe C, 3e journée
Grèce - Côte d'Ivoire : 2-1 (1-0)
Stade Castelao (Fortaleza)
Arbitre : Carlos Vera (Equateur)
Buts : Samaris (42e), Samaras (90e+3) - Bony (74e)
Avertissements : Drogba (37e), Kalou (62e), Serey (70e)

Grèce : Karnezis (Glykos, 23e) - Torosidis, Manolas, Papastathopoulos, Holebas - Maniatis, Karagounis (Gekas, 77e), Lazaros - Koné (Samaris, 12e), Salpingidis, Samaras. Sélectionneur : Fernando Santos.

Côte d'Ivoire : Barry - Aurier, K. Touré, Bamba, Boka - Serey, Tioté (Bony, 61e), Y. Touré - Kalou, Drogba (Diomande, 78e), Gervinho (Sio, 83e). Sélectionneur : Sabri Lamouchi.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique MONDIAL 2014


Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Quelle équipe allez-vous supporter en Ligue 1 cette saison ?

Paris SG
Marseille
Lyon
Lille
Saint-Etienne
Monaco
Nice
Bordeaux
Nantes
Strasbourg
Rennes
Toulouse
Montpellier
Metz
Nimes
Autre
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents



 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB