Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Séville au paradis, Benfica en enfer - Débrief et NOTES des joueurs (Séville 0-0, 4-2 tab Benfica)
Par Pierre-Damien Lacourte - Actu Europa League, Mise en ligne: le 14/05/2014 à 23h52
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

La Ligue Europa est revenue au FC Séville, qui a dominé en finale le Benfica Lisbonne au bout du suspense (0-0, 4-2 tab). Le club portugais, déjà battu l'année dernière par Chelsea, reste maintenant sur 8 finales de Coupe d'Europe perdues…

Séville au paradis, Benfica en enfer - Débrief et NOTES des joueurs (Séville 0-0, 4-2 tab Benfica)
Le FC Séville de Mbia et Reyes est sorti vainqueur.

Après 2006 et 2007 (c'était encore la Coupe de l'UEFA), le FC Séville, qui a débuté cette campagne lors du 3e tour préliminaire (!), a remporté la 3e Ligue Europa de son histoire en s'imposant au bout du suspense face au Benfica Lisbonne en finale ce mercredi (0-0, 4-2 tab). Si les Andalous donnent l'impression que rien ne peut leur arriver, les hommes de Jorge Jesus peuvent eux avoir le sentiment qu'ils n'y arriveront jamais…

Rakitic dans le bon tempo

Si les Espagnols débutaient bien cette finale, combinant bien notamment en phase offensive, les Portugais sortaient la tête de l'eau après un quart d'heure compliqué. Sur coup de pied arrêté, Garay était d'ailleurs à deux doigts de surprendre la défense andalouse. Malheureusement pour les Lisboètes, Sulejmani, touché à l'épaule après un tacle en retard de Moreno, devait céder sa place dès la 25e minute à André Almeida.

Les Sévillans continuaient d'être bien organisés derrière et dangereux en contre, bien emmenés par leur capitaine Rakitic, très en vue, et des latéraux, Coke et Moreno, très offensifs. Même si, avant le repos, Beto devait s'employer coup sur coup devant Maxi Pereira puis Rodrigo. Dans les tribunes, c'était match nul aussi entre supporters du FC Séville et du Benfica, donnant de la voix à tour de rôle.

Séville s'est appuyé sur une défense centrale très solide

Au retour des vestiaires, les Portugais se procuraient deux énormes occasions. Mais à chaque fois, un défenseur espagnol venait sauver son équipe devant Lima puis Rodrigo. De l'autre côté, Reyes manquait à son tour une première superbe opportunité, avant de trouver Oblak sur sa route sur la seconde. Cette finale s'emballait complètement à l'heure de jeu, mais les défenses, à l'image de la charnière centrale andalouse, Pareja-Fazio, avaient à chaque fois le dernier mot.

Beto, ce héros

Durant la prolongation, Lima d'un côté et Bacca de l'autre se montraient encore très dangereux, mais les filets ne tremblaient toujours pas. Côté sévillan, Gameiro apparaissait enfin sur la pelouse mais son entrée n'y changeait rien. Il fallait donc en passer par les tirs au but pour désigner un vainqueur. Et c'est le FC Séville qui se montrait le plus adroit (4-2), Beto repoussant les frappes de Cardozo et Rodrigo. Gameiro, lui, se chargeait d'inscrire le tir au but qui envoyait Séville au paradis et laisser le Benfica en enfer. Le club portugais, déjà battu l'année dernière par Chelsea, reste maintenant sur 8 finales de Coupe d'Europe perdues…

La note du match : 5,5/10

Après une première mi-temps assez fermée et heurtée, le rythme s'est largement emballé en deuxième période, notamment de la 45e minute à la 60e, le ballon allant d'un but à l'autre. De l'intensité, des occasions, mais pas de but. On aurait quand même aimé voir trembler les filets…

Les NOTES des joueurs :

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Beto (8/10)

Très bon match du portier sévillan, qui s'est montré très sûr dans ses interventions, sauf sur une sortie un peu approximative en fin de match, mais sans conséquences. Deux beaux arrêts face à Lima. Il sort les tirs au but de Cardozo et Rodrigo. Le héros de la soirée.

FC SEVILLE :

Beto (8) : lire le commentaire ci-dessus.

Coke (6) : actif sur son côté droit, il a souvent pris son couloir pour apporter le surnombre offensivement. Il ne tremble pas sur son tir au but.

Nicolas Pareja (6,5) : solide en charnière centrale, il a fait preuve d'autorité dans sa surface, comme en début de seconde période pour mettre Rodrigo en échec.

Federico Fazio (6,5) : très présent en charnière centrale, il a gagné de nombreux duels et n'a pas hésité à se projeter vers l'avant pour remonter les ballons.

Alberto Moreno (5) : le latéral gauche sévillan a alterné le bon et le moins bon ce soir. Beaucoup d'activité sur son côté gauche, un retour magnifique dans les pieds de Lima à l'heure de jeu, mais aussi un tacle très en retard sur Sulejmani, qui lui vaut d'être averti, et un ballon perdu bêtement qui a failli coûter cher à son équipe.

Stéphane Mbia (6) : l'ancien Marseillais s'est montré présent au milieu. Un gros travail de pressing et des duels gagnés. Son tir au but est très bien tiré.

Daniel Carriço (6) : il a rendu une bonne copie dans l'entrejeu. Souvent bien placé, il a gêné le milieu de terrain adverse.

José Antonio Reyes (6) : l'ancien joueur d'Arsenal a posé de sérieux problèmes à la défense du Benfica. Dommage toutefois qu'il ne trouve pas le cadre sur cette énorme opportunité en début de seconde période. Remplacé à la 78e minute par Marko Marin (non noté), sorti à la surprise générale, mais un peu grimaçant, à la 104e minute, remplacé par Kevin Gameiro (non noté), qui inscrit le tir au but vainqueur.

Ivan Rakitic (7) : pour les supporters parisiens qui ont regardé cette finale mais ne le connaissaient pas, ils auront probablement compris pourquoi le PSG pensait à lui cet hiver lorsqu'il cherchait un milieu de terrain supplémentaire. En grande forme et inspiré, il a été à l'origine de nombreuses situations dangereuses pour son équipe.

Vitolo (5,5) : actif sur son côté gauche, il a plusieurs fois semé le trouble dans la défense lisboète. Des appels tranchants. Moins en vue en fin de match. Remplacé à la 110e minute par Diogo Figueiras (non noté).

Carlos Bacca (5) : courtisé par l'Atletico Madrid en cas de départ de Diego Costa, il a montré deux visages ce soir. Celui d'un vrai avant-centre qui aimante de nombreux ballons, et celui d'un attaquant un peu pataud et assez brouillon dans le dernier geste. Il se procure une énorme occasion durant la prolongation mais ne trouve pas le cadre. Malgré des crampes durant la prolongation, il parvient à loger son ballon sous la barre sur son tir au but…

BENFICA LISBONNE :

Jan Oblak (5) : même si les Sévillans ont régulièrement été dangereux, il a paradoxalement eu peu d'arrêts à effectuer. Impuissant durant la séance des tirs au but.

Maxi Pereira (6) : actif sur son côté droit, il est l'auteur de contre-attaques intéressantes, mais aussi quelques difficultés derrière, notamment face au virevoltant Vitolo.

Luisao (5) : parfois pris par la vitesse des attaquants adverses, le capitaine du Benfica a réalisé plusieurs interventions limites. M. Brych a été assez clément avec lui. Un contre-pied parfait sur son tir au but.

Ezequiel Garay (6,5) : plus serein et plus efficace que son partenaire de la charnière centrale, l'Argentin a bien tenu son rang derrière. Dangereux à deux reprises sur coup de pied arrêté.

Guilherme Siqueira (4) : le Brésilien a souffert sur son côté gauche, les Sévillans combinant souvent de son côté. Averti dès la demi-heure de jeu, il a dû faire attention ensuite. Remplacé à la 99e minute par Oscar Cardozo (non noté), qui voit son tir au but être sorti par Beto.

André Gomes (5,5) : des ballons récupérés dans l'entrejeu qu'il s'est efforcé de rendre propres ensuite.

Nicolas Gaitan (6) : une vraie présence au milieu, il souvent trouvé ses attaquants grâce à une belle qualité de jeu long. Remplacé à la 119e minute par Ivan Cavaleiro (non noté).

Ruben Amorim (5) : moins en vue que ses partenaires du milieu de terrain, il est resté plus discret, travaillant dans l'ombre.

Miralem Sulejmani (non noté) : touché à l'épaule après un tacle en retard de Moreno, il doit céder sa place dès la 25e minute à André Almeida (5,5), plus défensif que son coéquipier et qui a fait ce qu'il a pu pour bloquer le couloir droit.

Lima (6) : volontaire, il n'a pas ménagé ses efforts mais s'est heurté à une solide défense centrale adverse. Un peu lent parfois dans l'exécution du dernier geste. Il trouve deux fois Beto sur sa route en fin de match. Son tir au but est parfaitement tiré.

Rodrigo (5) : il a tenté sa chance à plusieurs reprises mais la défense sévillane l'a à chaque fois mis en échec. Il échoue durant la séance des tirs au but.

Et pour vous, quels ont été les MEILLEURS joueurs et les MOINS BONS de chaque équipe ? Réagissez dans la rubrique "commentaires" ci-dessous !

>> Retrouvez tous les résultats de la Ligue Europa sur Maxifoot en cliquant ici.

FICHE TECHNIQUE
Ligue Europa / Finale
FC Séville 0-0 (4-2 tab) Benfica Lisbonne (0-0)
Juventus Stadium (Turin)
Arbitre : M. Felix Brych (Allemagne)
Tirs au but réussis : Bacca, Mbia, Coke et Gameiro pour le FC Séville ; Lima et Luisao pour le Benfica Lisbonne
Tirs au but manqués : Cardozo et Rodrigo pour le Benfica Lisbonne
Avertissements : Fazio (11e), Moreno (12e) pour le FC Séville ; Siqueira (30e), André Almeida (100e) pour le Benfica Lisbonne

FC Séville : Beto - Coke, Pareja, Fazio, Moreno - Daniel Carriço, Mbia – Reyes (Marin, 78e, Gameiro, 104e), Rakitic (cap.), Vitolo (Figueiras, 110e) - Bacca. Entraîneur : Unai Emery.

Benfica Lisbonne : Oblak - Maxi Pereira, Luisao (cap.), Garay, Siqueira (Cardozo, 99e) - Ruben Amorim, André Gomes, Gaitan (Ivan Cavaleiro, 119e) – Sulejmani (André Almeida, 25e), Lima, Rodrigo. Entraîneur : Jorge Jesus.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE EUROPA



Sondage Maxifoot
Qui va remporter la CAN 2019 ?

Algérie
Cameroun
Cote d'Ivoire
RD Congo
Egypte
Ghana
Mali
Maroc
Nigeria
Sénégal
Tunisie
Autre
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB