Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Bayern : révolution tactique, nouveau style de jeu, turnover... Comment Guardiola a su imposer sa patte
Par Romain Rigaux - Actu Allemagne, Mise en ligne: le 26/03/2014 à 17h06
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Arrivé l'été dernier au Bayern Munich, Josep Guardiola avait la lourde tâche de passer derrière Jupp Heynckes et son fabuleux triplé. Le technicien espagnol fait pour le moment mieux et il a pourtant changé beaucoup de choses au sein de la formation bavaroise.

Bayern : révolution tactique, nouveau style de jeu, turnover... Comment Guardiola a su imposer sa patte
J. Guardiola a su importer sa culture tactique au Bayern

Pour l'Allemagne, c'est fait... Après seulement 27 journées de championnat, le Bayern Munich a été sacré sur la pelouse du Hertha Berlin (1-3) mardi en établissant au passage un record - parmi tant d'autres (voir ici) - puisque la meilleure performance avait été établie la saison dernière par Jupp Heynckes en 28 journées. Ils étaient d'ailleurs nombreux à penser que Josep Guardiola ne ferait pas mieux que son prédécesseur, auteur d'un triplé Championnat-Coupe d'Allemagne-Ligue des Champions.

En remportant cette saison le championnat, la Supercoupe d'Europe et le Mondial des clubs, Guardiola a déjà fait taire bon nombre de sceptiques. Certains diront toutefois que le technicien espagnol n'a pas choisi le challenge le plus difficile en prenant les commandes de la meilleure formation européenne de la précédente saison. Ce n'est pas faux... Mais l'ancien coach du FC Barcelone n'a pas fait que reprendre une équipe au sommet, il a également apporté sa touche personnelle en chamboulant le système et le style de jeu.

Place au 4-1-4-1 et au turnover

Dès le début de la saison, Guardiola a abandonné le 4-2-3-1 de Heynckes pour installer sa formation en 4-1-4-1. Une première prise de risques puisque ce système n'est déjà pas commun chez les cadors européens et ses joueurs ont dû en plus s'adapter rapidement aux nouvelles exigences d'une telle tactique. Les premières prestations ont d'ailleurs eu un peu de mal à convaincre les supporters et les observateurs en Allemagne avec des victoires tout d'abord assez poussives.

Mais après quelques semaines de rodage, la machine de guerre bavaroise a pu tourner à plein régime avec un turnover permanent concernant les cinq postes offensifs. Même si Arjen Robben et Franck Ribéry sont des éléments essentiels, Guardiola a su faire tourner son effectif en donnant du temps de jeu à Bastian Schweinsteiger, Toni Kroos, Thiago Alcantara, Thomas Müller, Xherdan Shaqiri ou encore Mario Götze. Ce dernier prenant même parfois la place de Mario Mandzukic en pointe pour évoluer dans un rôle de faux neuf.

Une culture catalane

Un système n'utilisant donc parfois pas de véritable avant-centre et rappelant inévitablement le FC Barcelone. Guardiola a su en effet apporter sa touche catalane au Bayern en basant le jeu sur un pressing haut et constant, ainsi qu'une très grande possession de balle. Ce qui ne plaît pas à tout le monde. «Au final, si nous continuons comme ça, nous serons comme le Barça. Plus personne ne voudra nous voir jouer parce que nos joueurs se passeront le ballon jusqu'à la ligne de but adverse» , a récemment lâché le président d'honneur du Bayern Franz Beckenbauer.

«Guardiola est l'entraîneur idéal»

Critiquer une équipe à la fois solide, offensive et spectaculaire, il fallait le faire... Pas de quoi perturber Guardiola qui a d'ailleurs tenté d'autres paris comme placer l'un des meilleurs latéraux au monde, Philipp Lahm, dans le rôle de sentinelle. Et avec succès ! Même si ce choix a été un peu poussé au départ par les blessures de Schweinsteiger et Javi Martinez. En tout cas, ces décisions sont très appréciées de Matthias Sammer. «Nous sommes encore plus forts que la saison passée, nous sommes champions encore plus tôt. Guardiola est l'entraîneur idéal pour ce club» , a déclaré le responsable du secteur sportif après le sacre.

Quant à Guardiola, épuisé après son aventure au Barça, il semble en pleine forme et épanoui en Bavière. «Je suis ému. C'est la récompense de notre gros travail. Je dispose d'une équipe exceptionnelle. Chaque jour, elle me procure beaucoup de joie. Notre parcours est incroyable. C'est le fruit d'un dur travail réalisé au quotidien. Franchement, jamais je n'aurais cru vivre une première saison aussi extraordinaire. Plus le temps a passé, plus nous nous sommes améliorés» , a-t-il confié. Sa première saison pourrait être encore plus incroyable s'il parvenait à remporter la Ligue des Champions puisque aucun club n'a réussi à conserver ce trophée depuis le Milan AC en 1990. En attendant, Guardiola a remporté son 17e titre en moins de cinq saisons...

Le selfie des joueurs du Bayern après le sacre en championnat :

 

Vous attendiez-vous à une telle réussite de Guardiola au Bayern ? Est-il selon vous le meilleur entraîneur actuel ? Pour en débattre, rendez-vous ci-dessous dans l'espace «Publiez un commentaire» ...



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez



 
 

Liens de la rubrique Allemagne


Bundesliga - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Faire revenir Juninho à l'OL est-il un bon choix pour le club lyonnais ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Votre Equipe type
2018
par les lecteurs
de Maxifoot
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB