Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Paris a du mal à y croire - Débrief et NOTES des joueurs (PSG 1-1 Ajaccio)
Par Pierre-Damien Lacourte - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 18/08/2013 à 23h21
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Victime d'une incroyable malchance et tombé sur un extraordinaire Ochoa, le Paris Saint-Germain a été accroché à domicile par Ajaccio, qui a lui marqué sur son unique tir de la partie (1-1). Seul Cavani a su trouver la faille en fin de rencontre.

Paris a du mal à y croire - Débrief et NOTES des joueurs (PSG 1-1 Ajaccio)
Ibrahimovic a tout tenté, mais sans succès, pour tromper Ochoa.

Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas... Le Paris Saint-Germain, même s'il a parfois été brouillon, a surtout été extraordinairement malchanceux face à Ajaccio ce dimanche (1-1). Seul Cavani, titulaire, a su tromper la vigilance en fin de rencontre d'un incroyable Ochoa. Une stat ? 36 tirs à 1 pour les champions de France ce soir...

Pedretti décisif devant et derrière

Sur ce qui sera son unique tir du match donc, l'ACA ouvrait le score à la surprise générale, de superbe manière par Pedretti (0-1, 9e). Le PSG poussait mais Ajaccio tenait tant bien que mal jusqu'à la pause, Ochoa brillant devant tous les attaquants parisiens. En deuxième période, on prenait les mêmes et on recommençait. Pedretti repoussait même sur sa ligne une tête d'Alex, avant d'autres exploits d'Ochoa. Les Corses tenaient héroïquement.

Thiago Silva trouve deux fois la barre

En fin de match, Thiago Silva tentait sa chance, mais c'est la barre qui venait cette fois au secours d'un Ochoa battu. C'est finalement Cavani, déjà, qui sauvait le PSG (1-1, 86e). Dans le temps additionnel, Pierazzi dégageait à son tour sur sa ligne. Avant un dernier exploit d'Ochoa. Puis une dernière reprise de Thiago Silva sur la barre. Le PSG pouvait être difficilement plus malchanceux...

La note du match : 8/10

Des occasions à la pelle, deux magnifiques buts, un Ochoa héroïque, du suspense en fin de rencontre, des drames (Matuidi), il y avait tout ce soir pour faire de cette rencontre un superbe spectacle.

Les buts

- Après un beau mouvement côté gauche, Mostefa remise pour Pedretti dont la frappe enroulée trouve la lucarne opposée de Sirigu (0-1, 9e). Superbe.

- Dans l'axe, Cavani se libère du marquage de son adversaire avant d'enchaîner par une frappe du gauche qui finit dans la lucarne d'Ochoa (1-1, 86e). Magnifique là aussi.

Les NOTES des joueurs :

Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L'homme du match : Guillermo Ochoa (9/10)

Toujours aussi solide sur sa ligne, le Mexicain a multiplié les arrêts. Le portier du club corse avait annoncé la couleur d'entrée sur un coup franc puissant d'Ibrahimovic, puis a dégoûté Cavani et Thiago Silva avec d'autres miracles. Et quand il était battu, sa barre était là pour le sauver... Malheureusement pour lui et l'ACA, il doit s'incliner sur la frappe de Cavani.

PARIS SG :

Salvatore Sirigu (5) : impuissant sur le seul tir cadré d'Ajaccio, l'Italien n'a rien eu à faire le reste du temps. Frustrant.

Christophe Jallet (4) : le but ajaccien vient de son côté. L'ancien Lorientais a ensuite tenté d'apporter offensivement sur son côté, mais Lucas ne l'a jamais servi...

Alex (5) : le Brésilien n'a pas eu grand-chose à faire ce soir. Proche de marquer de la tête, mais c'est Pedretti qui repousse sur sa ligne.

Thiago Silva (7) : pas embêté par les attaquants ajacciens, Mutu puis Oliech, il a le plus souvent évolué au milieu de terrain. En fin de match, il tente d'arracher la victoire mais il trouve deux fois la barre transversale.

Maxwell (6) : le Brésilien a apporté beaucoup de solutions sur son côté gauche. Il est à l'origine de plusieurs mouvements intéressants.

Lucas (4) : le Brésilien a trop souvent cherché à rentrer dans l'axe. Idéal pour la défense regroupée des Corses. Remplacé à la 77e minute par Hervin Ongenda (non noté), passeur décisif pour Cavani.

Thiago Motta (4) : intéressant en début de match, l'ancien Barcelonais s'est contenté ensuite de faire tourner le ballon au milieu de terrain. Il n'aura pas été d'une grande utilité ce soir.

Blaise Matuidi (5) : on l'a déjà vu plus percutant. L'international tricolore s'est très souvent cassé les dents sur la défense ajaccienne. Touché à la tête, il doit céder sa place à la 69e minute à Marco Verratti (non noté), auteur d'un joli mouvement dans la surface.

Javier Pastore (4) : peu inspiré, l'Argentin n'est jamais parvenu à déstabiliser la défense ajaccienne. Remplacé sous les sifflets nourris du Parc à la 58e minute par Ezequiel Lavezzi (non noté), percutant.

Zlatan Ibrahimovic (6) : au départ ou à l'arrivée des actions, le Suédois a tout tenté ce soir. Il fait partie des Parisiens auxquels on ne peut pas reprocher grand-chose.

Edinson Cavani (6) : l'Uruguayen a tenté sa chance à plusieurs reprises, sans succès. Jusqu'à un mouvement génial en fin de match, où il conclut par une frappe dans la lucarne d'un Ochoa jusque-là invincible.

AJACCIO :

Guillermo Ochoa (9) : lire le commentaire ci-dessus.

Joshua Nadeau (5) : Maxwell lui a causé beaucoup de souci dans son couloir droit. Mais il a su hausser son niveau au fil des minutes. Sonné après un choc avec Matuidi, il doit être remplacé à la 69e minute par Cédric Hengbart (non noté), combatif comme le reste de ses partenaires.

Ronald Zubar (6) : le défenseur central ajaccien avait deux sérieux clients face à lui, mais il a lutté d'un bout à l'autre de la partie, notamment dans le domaine aérien.

Grenddy Perozo (6) : lui aussi a bien tenu sa partie en charnière centrale. Le Vénézuélien a notamment affiché une belle solidité dans les airs. Il doit céder sa place à la pause à Claude Dielna (6), qui a fait preuve du même courage.

Laurent Bonnart (5) : très souvent au marquage de l'immense Ibrahimovic dans la surface, le petit Bonnart a vécu une soirée compliquée... Mais il n'a jamais rendu les armes.

Jean-Baptiste Pierazzi (5) : il a passé le plus clair de son temps à courir après le porteur du ballon adverse. Une grosse débauche d'énergie, avec un sauvetage sur sa ligne en fin de rencontre.

Mehdi Mostefa (5) : passeur décisif pour Pedretti, le milieu de terrain ajaccien s'est battu comme il a pu dans l'entrejeu.

Paul Lasne (4) : sur son côté droit, il s'est heurté à Maxwell et n'est pas parvenu à faire la différence. Un match difficile.

Benoît Pedretti (7) : un éclair de classe en début de match, et beaucoup de terrain parcouru ensuite. C'est bien balle au pied que l'ex-Lillois est le plus performant. Décisif aussi en défense en repoussant sur sa ligne une tête d'Alex.

Sigamary Diarra (6) : percutant sur son côté gauche, l'ancien Lorientais s'est souvent projeté très vite en contre. Il est notamment à l'origine du but de Pedretti.

Adrian Mutu (3) : plus qu'isolé à la pointe de l'attaque, le Roumain n'a pas existé. Il a beaucoup couru lui aussi mais n'a jamais reçu le ballon... Remplacé à la 53e minute par Dennis Oliech (non noté), logé à la même enseigne.

Et pour vous, quels ont été les MEILLEURS joueurs et les MOINS BONS de chaque équipe ? Réagissez dans la rubrique "commentaires" ci-dessous !

>> Retrouvez tous les résultats et le classement de Ligue 1 sur Maxifoot en cliquant ici.


Ligue 1 / 2e journée
Paris SG 1-1 Ajaccio (0-1)
Parc des Princes (Paris)
Arbitre : M. Nicolas Rainville
Buts : Cavani (86e) pour le PSG ; Pedretti (9e) pour Ajaccio
Avertissements : Alex (69e), Lavezzi (90e) pour le PSG ; Zubar (70e), Ochoa (73e), Lasne (94e) pour Ajaccio

Paris SG : Sirigu - Jallet, Alex, Thiago Silva (cap.), Maxwell - Lucas (Ongenda, 77e), Thiago Motta, Matuidi (Verratti, 69e), Pastore (Lavezzi, 58e) - Ibrahimovic, Cavani. Entraîneur : Laurent Blanc.

Ajaccio : Ochoa - Nadeau (Hengbart, 69e), Perozo (Dielna, 46e), Zubar, Bonnart - Pierazzi (cap.), Mostefa - Lasne, Pedretti, Diarra - Mutu (Oliech, 53e). Entraîneur : Fabrizio Ravanelli.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Tottenham a t-il fait un bon choix en signant un contrat avec Mourinho jusqu'en 2023 ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB