Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Monaco : le club met son avenir entre les mains du Conseil d'Etat
Par Nicolas Lagavardan - Actu Ligue 2, Mise en ligne: le 17/05/2013 à 22h20
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Monaco n'est pas décidé à se plier aux exigences de la LFP. Le club de la Principauté a choisi de faire appel au Conseil d'Etat, qui a autorité pour casser le nouveau règlement voté par la Ligue...

Monaco : le club met son avenir entre les mains du Conseil d'Etat
Le propriétaire de l'ASM D. Rybolovlev s'en remet au Conseil d'Etat

Qui obtiendra gain de cause ? La LFP, qui demande à l'AS Monaco de domicilier son siège social en France afin de se plier aux mêmes règles administratives et fiscales que les autres écuries de Ligue 1 ? Ou le club princier, qui n'a pas l'intention de céder à ces exigences ? La question pourrait être tranchée par le Conseil d'Etat.

Alors que la Ligue ne peut plus faire marche arrière sous peine de perdre la face, l'ASM a en effet décidé de déposer deux recours devant le Conseil d'Etat, avec l'espoir de faire annuler la réglementation votée par la LFP le 21 mars dernier.

«L'AS Monaco n'a pas d'autre choix»

«Cette décision mettant en péril l'avenir du club, l'AS Monaco n'a pas d'autres choix que de saisir le Conseil d'Etat qui est la juridiction compétente pour décider de la légalité des décisions prises par la Ligue de Football Professionnel lorsqu'elle modifie ses règlements» , explique le club de la Principauté par la voie d'un communiqué.

Les deux recours sont : un recours en annulation dont l'objet est d'obtenir l'annulation de la décision du 21 mars et qui sera jugé dans plusieurs mois ; et un référé dont l'objet est d'obtenir la suspension immédiate de la décision, dans l'attente de l'arrêt qui sera rendu sur le recours en annulation.

Ce référé devrait être traité en urgence et être jugé avant le début de la saison prochaine. La balle est désormais dans le camp du Conseil d'Etat. En cas de jugement en sa défaveur, l'ASM se pliera-t-elles aux exigences de la LFP, ou cherchera-t-il une autre voie de recours ?

La nouvelle réglementation imposée par la LFP vous parait-elle normale ? Pour en débattre, rendez-vous ci-dessous dans l'espace «Publiez un commentaire»...



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 2 / CdF / CdL


Sondage Maxifoot
Neymar sera t-il encore au PSG la saison à venir ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Les VIDEOS populaires du moment



 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB