Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
OM : la justice enquête sur les transferts de Gignac, Diawara ou Nkoulou
Par Julien Demets - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 17/01/2013 à 10h29
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Les perquisitions effectuées mercredi au centre d'entraînement de l'OM viseraient à faire la lumière sur certains transferts réalisés ces dernières saisons. José Anigo, le directeur sportif du club, avait même été placé sur écoute il y a un an et demi, dans le cadre de cette enquête.

OM : la justice enquête sur les transferts de Gignac, Diawara ou Nkoulou
De g. à d. : Deschamps, Nkoulou, Amalfitano, Morel et Anigo.

«Une perquisition dans les locaux de l'OM a eu lieu ce mercredi. L'objet de l'enquête qui a motivé cette perquisition ne vise pas le club mais s'inscrit dans le cadre d'investigations en cours concernant d'autres dossiers.» L'Olympique de Marseille avait beau se décharger de toute responsabilité dans ce communiqué publié sur son site officiel, ce sont pourtant bien les transferts du club qui intéressent la justice.

Bastia et Evian TG également concernés ?

À en croire le quotidien Aujourd'hui en France, l'arrivée du défenseur de Bordeaux Souleymane Diawara à l'OM en 2009, comme celle d'André-Pierre Gignac la saison suivante (en provenance de Toulouse pour 20 millions d'euros), auraient pu donner lieu au versement de rétro-commissions à des intermédiaires liés aux milieux corse et marseillais.

Au coeur de ce système, un certain Christophe d'Amico : celui que le quotidien présente comme le «premier agent de Gignac», ce dont le joueur se défend, entretiendrait des relations avec les milieux du banditisme d'Aix-en-Provence. Il serait également intervenu dans certaines transactions réalisées par Bastia et Evian TG, selon une source relayée par le journal.

Anigo se défend

Aujourd'hui en France révèle également que durant l'été 2011, le directeur sportif de l'OM José Anigo a fait l'objet d'écoutes téléphoniques. Si le rapport de police effectué à la suite de ces écoutes note que l'ancien coach olympien «entretient des relations professionnelles semblant correspondre aux responsabilités qu'il assume», certaines conversations indiqueraient toutefois qu'il aurait surévalué le montant de certains transferts auprès de ses dirigeants, notamment celui de Nicolas Nkoulou.

Dans le but d'en reverser une partie à des intermédiaires ? Ce sera à la justice de le dire. En attendant, Anigo, joint par Aujourd'hui en France, assure avoir discuté «uniquement avec les représentants de Gignac» lors du transfert de celui-ci.

Et vous, que vous inspire cette affaire ? N'hésitez pas à en débattre dans la rubrique "Commentaires" ci-dessous.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez moderation@maxifoot.fr



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Quel serait le tirage le moins compliqué pour Monaco en 8es de Ligue des Champions ?

Benfica
FC Porto
FC Séville
Manchester City
Bayern Munich
Real Madrid

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
TOP 20
 transferts
en EUROPE

du mercato de l'été 2016
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
L'effectif de rêve
EURO
2016


MASQUER LA PUB